Charte Commerciale du Pays de Lorient Rencontre annuelle n°1 COMPTE-RENDU

  • View
    238

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Charte Commerciale du Pays de Lorient Rencontre annuelle n°1 COMPTE-RENDU

1. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 1 Charte Commerciale du Pays de Lorient Rencontre annuelle n1 COMPTE-RENDU 2. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 2 Introduction JeanMichelBONHOMMEViceprsidentchargdelaplanificationetduSCoT,LorientAgglomration Cette charte est prsente comme un document de rfrence concernant lamnagement commercialsurlePaysdeLorientpourlapriode20142020.Elleatlaboreavecunlargepanel dacteurs (collectivits, intercommunalits voisines, acteurs conomiques, reprsentants des associations).Cettecharteatdclineen6principes. DavidCABEDOCEPrsidentdeladlgationlorientaise,CCIM LaCCIMatoujoursprconislamiseenplacedeChartescommercialeslchelleduMorbihan.Elles permettentdecrerundialoguergulierentrelemondepolitiqueetlemondeprofessionnel.Cest doncvolontiersquelaCCIMaparticipllaborationdelaCharteduPaysdeLorientetsamiseen placeilyaunan. I.CadragegnralparPascalMadry,conomisteeturbanisme(voirprsentation powerpointcijointe) 1.Uncommercequiestdeplusenplusconcentr Concentrdeparloutildeproduction DepuisledbutduXXmesicle,leparcdemagasindedtaildiminue.Eneffet,lesfranaisont changdemodedhabitat,lecommercequitaitalorstrsdiffusestvenuserorganiserdansles villesmaisavecmoinsdepointsdevente.Ilyadoncbesoindemoinsdecommercepoursatisfaire toujoursplusdebesoinsdeconsommation.Depuislesannes20,ilyatroisfoismoinsdecommerce alorsquelapopulationaaugmentde50%. Cetteconcentrationseretrouvedanslesformats:aujourdhui,unmagasinsurdixestunemoyenne surface,cequicorrespond2/3duchiffredaffairesducommerceenFranceetunpeuplusde50% desemploisdusecteur. Concentrencapital Le commerce est de plus en plus laffaire de rseaux, de groupes de distribution. Le commerce indpendantetisolreprsenteaujourdhui16%despartsdemarch. Concentrdanslespace O consommeton en France? En moyenne dans une agglomration, les 2/3 des dpenses des mnagessontralisesenpriphrie.Lescentresvilles,danslemeilleurdescas,captent25%de part de march et le commerce de quartier 13%. Ainsi, en dynamique la priphrie progresse. Cependant, depuis quelques annes, en termes de performances, cela fonctionne moins bien quavant. 3. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 3 Commentontvolulescentresvilles?(centredagglomrationplusparticulirement). Spcialisationdeloffre.En10ans,lquipementdelapersonneaprogressde4points.Cestle secteurquialeplusprogress.Aujourdhui,pourunclient,uncentrevillequidisposeduneoffreen quipement de la personne en dessous dun certain seuil, cest un centreville qui nest pas au standard. Concentration.Lapartdesenseignesnationalesafortementvoludansloffredescentresvilles (les oprations de centres commerciaux ny sont pas pour rien). Plus un centreville dispose de rseauxdenseignes,plusilserarsistantauxcrises. Polarisation:lescentresvillessecontractentetlespacemarchandsertrcit. Estcequedemainlecommerceseratoujoursaussiconcentr?Auratonbesoindetoujoursmoins decommerces?Estcequelecommerceseratoujourslaffairedesgrandsrseaux?Etestceque tout cela se passera toujours plus en priphrie? A linstitut (pour la Ville et le commerce), les spcialistespensentquenon.Toutesleslogiquesdeconcentrationsontentraindentrerencrise. LvolutiondessurfacescommercialesenFrancedepuislesannes2000montreuneprogressionde 3,5%chaqueannealorsquelaconsommationaugmentede11,5%paran.Ledcalageestdonc toujours plus important entre les mtres carrs produits et ce que la consommation est capable dabsorber.Alorspourquoilegrandcommercesemaintientilmalgrlabulleimmobilire? 2.Unmodledecroissanceencrise Ductdesdistributeurs Lindiceducotdelaconstructionquiconstituelarfrencepourlafixationdesprixdesloyers(cf prsentationPPT)aaugmentde40%en10ans.Unedesconsquences,cestquunmtrecarrde commercerapportedemoinsenmoins.Lesrendementsdiminuentdannesenannes.Dansles annes90,unmtrecarrdhypermarchrapportait11000dechiffredaffairesparan,cest30% demoinsen2010.Ilcotedeplusenpluscherdevendredemoinsenmoins. Pourquoi ce systme continue de fonctionner? Cest grce aux rseaux qui ont la capacit de consoliderleursperformances,decompensercequiestperduenmagasinparleurpuissancedachat (compenser ce qui est perdu en magasin, en amont, dans les rapports de forces avec les distributeurs). Ductdespromoteurs Limmobilierducommerceestundesmarchlesplusrentablesetlesplusscure. Ductdescollectivits La responsabilit des collectivits tient la comptition qui existe entre les territoires. Cette comptitionparadoxalementvientdelintercommunalit.Ilyapeudetempsencore,lavisionde lurbanismecommercialsersumaituneproblmatiquedecentrevillecontrelapriphrie.Mais, avec le dveloppement intercommunal, les frontires ont boug et la problmatique a chang. 4. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 4 Aujourdhui,ilsagitdavantagedefairerayonnerunterritoireintercommunalparrapportauxautres territoiresvoisins(rayonnementduPaysdeLorientparrapportAuray,Vannes).Chaqueterritoire se dotant doutils (centres commerciaux) pour renforcer son attractivit. Ainsi, la rhtorique du renforcementdelattractivitseretrouvepartout,lesterritoiressetlescopent.Cestunedrivesur laquelleilfauttrevigilant.Ilyaunmomentoacraqueetlindicateurdelafracture,cestla vacance. 3.Lareterritorialisationducommerce Lecommerceestentraindechangerdchelle,dechangerdergimeenseconcentranttoujours plus,ildevientdavantagelaffairederseauxetsinternationalise.Deplus,ladmatrialisationdes transactionsmarchandesaccroitcephnomne. Denombreuxdistributeurssontentraindadopterdeslogiquesdedveloppementinternationalet derevoircompltementleurrapportauterritoire.Ainsi,commentchercherfairedelaplanification urbainealorsquunepartiedudveloppementducommercevasefairedefaonaterritoriale,cest diredtachedecequirelveducodedelurbanismeetdelespace?Lurbanisme,selonPascal Madry,nestpaslacldelarsolutiondelacrise.Lespromoteursvontcontinuervouloirmultiplier lesactifsimmobiliers,leconsommateurestentraindechanger,avecdeseffetsdmographiquessur lafaondeconsommer. Ilyadeuxgrandestendancesdvolutionquisedessinent.Lapremire,cestquavecltalement urbain,lapopulationseratoujoursplusurbaine,maistoujoursplusloindescursdevilles.Donc pour faire les courses, les dplacements seront plus importants. Les centres villes seront en revancheleszoneslesplusloignesdecesnouveauxconsommateurs.Laseconde,cestquavecle vieillissementdelapopulation,nousseronsdavantagecaptifsetlaquestionseraalorsderendre accessibleloffrecespopulationsquiserontplussdentaires. LavisdePascalMadry,cestquelatendancegnraleseraitpluttunmlangedesdeuxavecdes commercesquidevrontinventerdenouvellesinterfacespouralleraudevantdececonsommateur hypermobile. QuestionssuitelinterventiondePascalMadry Dans les diffrentes diapositives napparaissent pas les dimensions animation, plaisir de la consommation, tout ce qui fait du commerce autre chose que du commerce. Ce sont des dimensions qui, pour le commerce de centreville, nont rien voir avec le commerce de priphrie. PascalMadry:Ladmonstrationatfaiteparloffre.Maisonpeutcependantapporterunepetite nuance sur cette question de qualit et despace publics en centreville. Amliorer la qualit de lespacepublicpourqueleschalandssoientconfortsdansleurplaisirdachat,celasesttraduitdans beaucoupdevillepardesrinvestissements(mobilierurbain,pitonisation) 5. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 5 LInstitut pour la ville et le commerce a observ les chiffres daffaires un an aprs sur une quarantainedevilles:unevingtainequiavaientinvestietunevingtainequinavaientpasinvesti. Nousavonsobservquelorsquunecollectivitinvestissaitsurlespacepublic,ilyavaitunimpactde 1520%surleschiffresdaffairesenmoyenne.Maislesvaleurslocativesaugmententplusvite,cest doncsurtoutlimmobilieraufinalquienbnficie.Ilfautfaireattentionceseffetspervers. Pourrevenirsurleconstatdeslocauxdeplusenpluschers,causenotammentdelindiceducot delaconstruction,estcesuffisantcommeanalyse?Ilnefautpasoubliernonpluslesnormesqui se dveloppent de plus en plus. De plus, les volutions de loyers de +4,5% par an ne correspondentpascequenousconstatonsauniveaulocal. Pascal Madry: Les donnes agglomrent effectivement diffrentes situations, mais la rgion parisiennenapastpriseencompte. Ce qui est important de souligner, cest que dans lvolution des loyers commerciaux, il y a lindexation,maisaussilapriseencomptedurenouvellement,cestdirelorsquelepropritaire augmente le loyer. Ces hausses lies au renouvellement ont notamment t trs leves dans certainsgrandscentrescommerciauxdtenuspardesfonciresoilnestpasrarepourleslocataires desevoirproposerdesoffresderenouvellementavecdesloyersplusde50%dounemoyenne qui est leve. Aprs, il y a des villes en dprise, dautres plus attractives et effectivement les volutionssonthtrognes.Maisenmoyenne,onest3%parlejeudindexationetplutt4,5% sionintgreleseffetslisaurenouvellement. Par rapport aux donnes un peu pessimistes sur les centresvilles, quelles peuvent tre les solutions? PascalMadry:Ilnefautpastretroppessimiste,ilyauratoujoursleffetvolumedeladmographie pouralimenterlaconsommation.Laquestionestpluttoestcequelesnouvellespopulationsvont venirhabiteretestcequelecommercequenousavonsaujourdhuisaurarpondrecesnouvelles populations? Les centresvilles taient autrefois au cur des agglomrations, aujourdhui, cest quasimentlepointleplusloigndelhabitantlambdadunterritoireagglomr.Donclaquestion pourlescentresvilles,cestcommentmaintenirunfluxdevisiteurs.LInstitutatravaillsurcette question: on pense souvent que pour animer un centreville, il faut crer des cartes de fidlit, amliorerlesespacespublics,avoirdesassociationsdynamiquesMaiscequilfautsurtout,cestde lemploi.Ilfautdesfluxcaptifs. 6. LaChartecommercialeduPaysdeLorientrencontreannuellen19avril2015 6 II. Le commerce dans le Pays de Lorient (AudLor et CCIM) (voir prsentation powerpointcijointe) QuestionssuitelinterventiondAudLoretdelaCCIM Danslachartecommerciale,surlacartep.11,lesecteurdeLorientLaBasenapparatpasalors quilsagitdunquartierenpleinessoretencoremalconnudeslorientais,ilyadesrestaurantset des grosses entreprises commerciales, cest un quartier innovant et