19 sourate maryam

  • View
    160

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of 19 sourate maryam

1. 19 - SOURATE DE MARIE98 VersetsRvle La MecqueRvle la suite de la sourate de CrateurBismi-L-Lhi-r-Rahmni-r-RahmKa f-ha-ya-yn-sa d (1) dikru rahmati rabbika abdah zakariyya (2) idnd rabbah nidAan hafiyyan (3) qla rabbi inn wahana-l-azmuminn wa-staala-r-rasu sayban wa lam akum-bidu a ika rabbi saqiyyan(4) wa inn hiftu-l-mawliya min warA wa knati-m-raat qiranfahab l mi-l-ladunka waliyyan (5) yaritunn wa yaritu min a li yaqbawa-jalhu rabbi radiyyan (6).Au nom dAllah le Misricordieux le Trs MisricordieuxKaf-Haya-Ain. Sad (1) Mentionne la marque de bienveillance donnepar ton Seigneur Zacharie (2) Zacharie adressa une prire secrte 159 2. Allah (3) Mon Allah, dit-il, mes forces dclinent et mes cheveuxblanchissent. Je ne tai jamais adress une prire que tu naies exauce. (4)Je nai pas confiance dans mes hritiers. Ma femme est strile. Donne-moiun enfant (5) qui hrite de moi et de la famille de Jacob. Et fais, Seigneur,quil soit vertueux (6).Tel est le rcit de Zacharie que Dieu la gratifi de Sa misricorde.Zacharie tait lun des Prophtes illustres des fils dIsral qui daprsAl-Boukhari exerait le mtier dun charpentier.Zacharie adressa une prire secrte son Allah. Daprs quelquesexgtes elle tait secrte telle un souhait afin que sa demande nesoit une frivolit, ou daprs dautres parce que ce genre de prires etinvocations est prfrable au Seigneur, ou selon Qatada, parce queDieu pntre dans le trfonds des coeurs et entend les plus faibleschuchotements surtout sils sont issus dun coeur pieux.On a rapport aussi que Zacharie se leva la nuit pour invoquerDieu alors que ses compagnons plongeaient dans un sommeil profond,en appelant: Seigneur! Et le Seigneur de lui rpondre: Me voilrpondre ton appel.Il Limplore: mes forces dclinent mes os sont affaiblis et mescheveux blanchissent dont la canitie les ont envahis, qui signifie quil estdevenu un veieillard faible. Je ne tai jamais adress une prire que tunaies exauce et je nai jamais t malheureux en Te priant, Car Tune mas refus aucune demande.Je nai pas confiance dans mes hritiers, qui sont ses proches. Ileut peur quils ne se comportent inconvenablement avec les gensaprs sa mort. Il demanda donc Dieu de lui donner un enfant, quilsoit Prophte et quil applique et se conforme tout ce quon lui arvl. Donc il ne sagit pas dune richesse hriter, quil craignt deperdre et que ses proches ne sen semparassent, car un Prophteoccupera un rang plus lev et ne donnera aucun importance unefortune.Telle fut la premire interprtation, quant la deuxime daprsles exgtes, on a rapport que Zacharie tait un charpentier quigagnait sa vie du travail de ses mains et ntait pas un commerant160 3. afin quil puisse procurer une grande richesse, et on na jamais racontquun Prophte avait amoncel de largent pour sen proccuper.Quant la troisime, il est dit dans un hadith cit dans les deuxSahihs que lEnvoy de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- a dit: -Nous les Prophtes, ne laissons aucune succession, tout ce quonlaisse sera une aumne.Donc la demande dun hritier navait pour but que la prophtie,voil bien le sens du verset: Qui hrite de moi et de la famille deJacob comme Dieu a dit ailleurs: Salomon hrita de David [CoranXXVII, 16] cest dire la Prophtie.Moujahed a dit que cet hritage tait la science, et pour Al-Hassan, il sagit et de la science et de la prophtie. Quant AbouSaleh dont son commentaire fut soutenu par Ibn Jarir dans sonouvrage Linterprtation du Coran il est le suivant: Pour hriter mapropre fortune et la prophtie de la famille de Jacob.Zacharie demanda enfin Dieu Et fais, Seigneur, quil soitvertueux dont Tu agres et Tu aimes, ainsi que les hommeslagreront et laimeront.y zakariyyA inn nubassiruka bi-gulmin-i-smuhu yahya lam najallah min qablu samiyyan (7).O Zacharie, nous tannonons un fils. Il sappellera Jean. Cest unnom qui na jamais t port jusquici (7).On entend par ce verset que Dieu a exauc la prire de Zacharieet quil allait lui donner un enfant comme il est dit ailleurs: A cetteoccasion, Zacharie adressa son Seigneur la prire suivante: Seigneur ,donne-moi une belle postrit. Tu entends mes prires. Des angeslinterpellrent pendant quil priait, debout dans le sanctuaire: Allahtannonce la naissance de Jean. Il croira la parole dAllah, sera noble,saura dompter ses passions et sera un prophte dentre les justes [CoranIII, 38-39].161 4. Le nom Jean (en arabe Yahia) est un homonyme que Dieu nadonn aucun dans le pass, ou, selon Moujahed, na pas de pareil,ou encore daprs Ibn Abbas, les femmes striles navaient jamaisengendr un enfant semblable. Ce qui appuie les dires qui affirmentque Zacharie nengendrait pas cest que sa femme tait strile depuissa jeunesse, linverse dAbraham et Sarah. Ce qui causeltonnement de ce couple la nouvelle quils venaient de recevoir desanges, tant dans un ge avanc, et Abraham de leur dire: Et vousmannoncez cela au moment o je ne suis plus quun vieillard? Quest-ceque vous mannoncez l? [Coran XV, 54]. A savoir quAbraham avait unenfant qui sappelle Ismal g de treize ans.qla rabbi ann yaknu l gulmun wa knati-mraat qiran waqadbalagtu mina-l-kibari itiyyan (8) qla rabbuka huwa alayya hayyinunwaqad halaqtuka min qablu walam taku sayan (9).Il dit: O mon Allah, est-ce possible que jaie un fils? alors que mafemme est strile et que moi-mme jai atteint lge des rides? (8) Ainsi ena dcid ton Seigneur, rpondit Allah. Rien de plus simple pour moi. Je taibien cr alors que tu ntais rien. (9).Ayant reu laffirmation de lannonce et lexaucement de sa prire,Zacharie ressentit une grande joie mais voulant savoir comment il auraun enfant au moment o il a atteint lge de la dcrpitude et safemme strile, il sexclama: O mon Allah, est-ce possible que jaie unenfant? Et le Seigneur de lui rpondre par la bouche de lange-messager:Rien de plus simple pour moi de vous accorder un enfantmme de ta femme strile et vieille. Puis II lui rappela: Je tai crautrefois alors que tu ntais rien, comme II a dit ailleurs: Ne sest-ilpas coul une longue priode de temps durant laquelle lespce humainetait totalement inconnue [Coran LXXVI, 1].162 5. qla rabbi-jal T ayatan qla ayatuka all tukallima-n-nsa taltalaylin sawiyyan (10) faharaja al qawmih mina-l-mihrbi faawhailayhim an sabbih bukratan wa asiyyan (11).Seigneur, dit-il, convenons alors dun signe. Soit, notre signe seracelui-ci: Tu nadresseras la parole personne pendant trois nuits (10). Hsortit de loratoire et, savanant vers le peuple, il invita prier matin etsoir. (11).Afin que Zacharie sassure de la nouvelle et ait le coeur apais, ildemanda au Seigneur de lui accorder un signe, tout comme Abrahamqui Lui demandait auparavant: Seigneur montre-moi comment Turessuscites les morts? Celui-ci rpondit: As-tu quelque doute sur cepoint?. Loin de l, reprit Abraham, mais mon coeur a besoin dtreraffermi [Coran II, 260],Le signe fut alors que Zarcharie nadressa plus la parole quiconque pendant trois nuits sans quil soit atteint dune maladiequelconque. Il devait contenir sa langue sans profrer aucun mot etsentretenait avec les gens par les gestes. Cela ne lempchait pas delire et de glorifier le Seigneur.Aprs lcoulement de cette priode, il sortit de son sanctuairepour se rendre vers son peuple en leur ordonnant: Clbrez leslouanges de Dieu matin et soir.lij ) * -U-H?-f y j { y - fj j A iy Yahy hud-l-kitba biquwwatin wa a taynhu-l-hukma sabiyyan163 6. (12) wa hannam-mi-l-ladunna wa zaktan wa kna taqiyyan (13) wabarram-bi-wlidayhi walam yakun jabbran asiyyan (14) wa salmun -alayhi yawma wulida wa yawma yamtu wa yawma yubatu hayyan(15). 'O Jean, tudie le Livre avec ferveur. Nous tavons donn la sagesseds ton plus jeune ge. (12) Nous tavons donn, en outre, la douceur et labont. Il tait dune nature dvote. (13) Il respectait ses parents. Il ntaitni violent ni insoumis. (14) Quil soit assist au jour de sa naissance, de samort et de sa rsurrection. (15).On dduit des versets prcits que Dieu donna a Zacharie unenfant qui sappela Yahia (Jean), Il lui enseigna le Livre(lePentateuque) que les hommes lisaient cette poque. Etant encorepetit enfant, Dieu vanta ses mrites et ses qualits, Il lui ordonna dbien tudier le Livre et de le tenir avec force, en mditant sur sessens, de se conformer ses enseignements et de faire les actes debien malgr sa jeunesse. A ce propos, Abdullah Ben AI-Moubarakrapporte que les enfants disaient Yahia: Allons jouer. Il leurrpondait: Ce nest pas pour le jeu que nous sommes crs.Dieu accorda Yahia plusieurs caractres dont la puret, ladouceur et la dvotion. Il tait pur des pchs, doux envers ses preet mre en les traitant avec bienveillance, et il persvrait dansladoration de Dieu en accomplissant les oeuvres pies. Il tait labride toute dsobissance depuis sa naissance, pendant sa vie, lors desa mort et quand il sera ressuscit.Ibn Abbas raconte que (Envoy de Dieu -quAllah le bnisse et lesalue- a dit: Chacun de la postrit d Adam a commis un pch ou sur lepoint de le commettre except Yahia le fils de Zacharie. Il ne convient pas personne de dire que je suis meilleur que Younos Ben Matta (Rapportpar hmad) (I).Qatada rapporte quAI-Hassan a dit: Yahia et Jsus se sont(1) j- jt -j jJj y -L-! L*i :Jli 3I! jt ri' r*us1* ji Cf k* jik 1 k? k / j * l s ^ tri*164 7. rencontrs. Jsus demanda Yahia: Implore le pardon pour moi cartu est meilleur que moi. Lautre lui rpondit: Plutt cest toi lemeilleur. Et Jsus de riposter: Jai salu moi-mme, mais toi, cestDieu qui ta salu. Aussi Jsus reconnut ses mrites.wa-dkur f-l-kitbi Maryama idi-ntabad at min ahlih maknansarqiyyan (16) fatahadat min dnihim hijban faarsalna ilayh rhanfatamattala lah basaran sawiyyan (17) qlat innT adu bi-r-Rahmniminka in kunta taqiyyan (18) qla innama ana raslu rabbiki li ahabalaki gulman zakiyyan (19) qlat ann yaknu l gulmun walamyamsasn basrun walam aku bagiyyan (20) qla kadlika qla rabbukihuwa alayya hayyinun wa linajalahu *a yata-l-li-n-na' si wa rahmatamminn wa kna amram maqdiyyan (21).Mentionne Marie dans le Livre. Elle sloigna de sa famille et se fixadans une retraite situe lest de la ville. (16) Elle te