38 sourate sad

  • View
    96

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of 38 sourate sad

  1. 1. 38 - SOURATE DE SAD88 versetsRvle tout entire la Mecque la suite de la sourate de la LuneBismi-L-Lhi-r-Rahmni-r-RahmSd wa-l-Qurani di-d-dikri (1) bali-l-ladna kafar fi izzatin wa siqqin(2) kam ahlaqn min qablihim min qarnin fand wa lta hina mansin(3).Au nom dAllah le Misricordieux le Trs MisricordieuxSad Je jure par le Coran et ses enseignements, (1) que les incrdulessont aveugls par la morgue et lesprit de rebellion. (2) Que des gnrationsnavons-nous pas ananties avant eux? En vain, implorrent-elles dusecours, elles ne purent chapper leur chtiment. (3).Lexpression: Je iure par le Coran et ses enseignements signifie,daprs Ibn Abbas, que ce Coran est noble et glorieux, et occupe laplace la plus minente parmi les autres Livres clestes. Sans doute, le365
  2. 2. Coran est le Livre le plus noble, qui renferme les rappels, lesavertissements, les menaces et autres enseignements. Quant larponse au serment divin, elle est le verset qui sensuit: que lesincrdules sont aveugls par la morgue et lesprit de rebellion. Dautresont rpondu quelle est la sourate toute entire.Que les incrdules sont aveugls par la morgue et lesrpit derebellion. Cela signifie que ce Coran est un Rappel pour ceux qui entirent profit de ses enseignements dont les impies nen ont rien profit,car ils persistent dans leur orgueil et leur dissidence, ou leur rebellionet leur opinitret. Puis Dieu effraie ces gens-l par le supplice quil ainflig aux gnrations passes: Que des gnrations navons-nousananties avant eux?, et la vue de ce supplice, ils crirent (ausecours), mais hlas! il ntait plus temps de sen chapper, toutcomme Dieu a montr aussi leur cas dans ce verset: Quand ilssentirent la rigueur de notre rpression, ils senfuirent hors de leurs villes[Coran XXI, 12],wa ajib an jAahum mund irum-minhum waqla-l-kfrna hdsahirun kaddabun (4) ajaala-l-a lihata ilhan whidan inna hdlasayun jbun (5) wa-n-talaqa-l-malau minhum anims wasbir alalihatikum inna hd lasayun yurdu (6) m samin bihd f-1-millati-l-ahirati in hda ill-htilqun (7) aunzila alayhi-d-dikru minbaynin bal hum f sakkin min dikr bal lamm yadq adbi (8) amindahum haztfinu rahmati rabbika-l-Azzi-l-wahhbi (9) am lahum366
  3. 3. mulku-s-samwti wal-ardi wam baynahum falyartaq f-l-asbbi (20)jundm m hunlika mahzmum-mina-l-ahzbi (11).Les Arabes trouvent trange davoir pour Prophte un homme commeeux. Les incrdules disent: Cet homme est un magicien imposteur (4)Comment, il prtend runir les divinits en une seule? cest vraiment l unechose dextravagant. (5) Leurs chefs se dispersrent sur ces paroles: Allezet gardez confiance dans vos dieux. Le reste cache des intentions qui nouschappent. (6) Nous navons rien entendu dire de pareil dans les autresreligions. Cest l pure invention. (7) Comment, il aurait t un seul dentrenous recevoir des rvlations. Oui, ils doutent de mes rvlations car ilsnont pas encore prouv mes chtiments. (8) Disposent-ils des trsors degrce de ton Seigneur, le Puissant et le Gnreux? (9) Disposent-ils desdeux et de la terre et lespace qui les spare? Quils montent donc dans lescieux. (10) Loin de l, viles troupes que celles des confdrs, troupesvoues la dfaite. (11).Les polythistes stonnrent et sexclamrent comment leMessager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- est venu les avertir.Dieu a dit aussi: Quy a-t-il dtonnant ce que nous ayons donn mission lune dentre vous davertir ses semblables [Coran X, 2],Pour manifester leur tonnement, ils scrirent: Cet homme est unmagicien et un imposteur, en prtendant que lAdor est un seul Dieu!Car ils avaient hrit de leurs anctres ladoration de plusieursdivinits. Et quand le Messager de Dieu -quAllah le bnisse et lesalue- leur demanda de dlaisser un tel culte, ils ne furent que de plustonns et s exclamrent: Cest vraiment l quelque chosedextravagant. Leurs chefs et leurs notables leur ordonnrent alors depersvrer dans leur culte sans y prter attention ou de donnerdimportance cette nouvelle religion monothiste, et de ne plusrpondre lappel de Mouhammad. Le reste cache des intentions quinous chappent.La raison pour laquelle ces versets furent rvls, Ibn Jarirrapporte qulbn Abbas a racont: Quand Abou Taleb tombamalade,un groupe de Qoraichites vinrent lui rendre visite, parmi eux setrouvait Abou Jahl. Ce dernier dit Abou Taleb: Ton neveu injurienos dieux. Il nous dit et fait telle et telle chose. Pourquoi ne le367
  4. 4. mandes-tu pas et tu lui demandes de cesser tout cela? Abou Talebconvoqua le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- . Quand leProphte -quAllah le bnisse et le salue- entra, il trouva une seuleplace vacante entre les hommes et son oncle. Remarquant cela, AbouJahl, sauta pour loccuper car, il croyait que si Mouhammad se mettaitjuste ct de son concie, ce dernier pourrait sattendrir vers sonneveu. Le Messager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue-, netrouvant aucune place pour lui, sassit tout prs de la porte.Abou Taleb lui dit: O fils de mon frre, tes concitoyens seplaignirent de toi prtendant que tu injuries leurs divinits et tu dis telleet telle chose leur encontre. Il lui rpondit: O oncle, je ne leurdemande que de dire un seul mot, et, une fois dit, les autres arabes sesoumettraient eux et les non-arabes leur payeraient le tribut. Leshommes prsents prouvrent alors un sentiment deffroi en entendantces paroles et dirent: Tu nous demandes de prononcer un seul motet tout cela sera ralis? Par Dieu nous dirons dix fois autant! Quel estce mot?. Et Abou Taleb de rpter leurs paroles: Quel est ce mot mon neveu?. Le Messager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue-leurrpondit! Dites: Il ny a dautres divinits que Dieu. Effrays parces paroles, les hommes se levrent aussitt, poussetant leurs habitsen s'criant: Comment, il prtend runir toutes les divinits en une seule?Cest vraiment l quelque chose dextravagant. Ces versets furent alorsrvls jusqu car ils nont pas encore prouv mes chtiments.Nous navons rien entendu dire de pareil dans les autres religionssoit de la religion polythsite, soit de la religion chrtienne, comme aavanc Ibn Abbs. Vufmt dire par l que si ce Coran tait une vritprovenant du Seigneur, les chrtiens nous lauraient dj dit. Cest lpure invention. Ils considrrent comme trange que ce Coran soitrvl Mouhammad seul en dehors deux, comme ils avaient ditauparavant: Que ce Coran na-t-il t rvl quelque personnage dedeux villes [Coran XLIII, 31]. Leur rponse nmane que de leurignorance et de la fragilit de leur foi, et dautre part, parce quils nontpas encore got le chtiment de Dieu.Puis Dieu montre ses serviteurs quil est le seul qui dispose detout ce quil a cr, comme II guide qui II veut, gare qui II veut et fait368
  5. 5. descendre la rvlation sur qui II veut. Il dit: Disposent-ils des trsors degrce de ton Seigneur, le Puissant et le Gnreux qui fait largesses quiIl veut ou mesure ses dons. A ce propos Dieu a dit ailleurs:Viendraient-ils acqurir un peu de pouvoir quils ne donneraient mmepas une pelure de datte! Pourquoi jalousent-ils les gens quAllah a honorsde sa grce [Coran IV, 53-54].Quant la rvlation que le Messager de Dieu -q u Allah lebnisse et le salue- recevait en dehors des autres, on cite ce quen futdu peuple de Saleh qui avaient tenu les mmes propos: Aurait-il tprfr nous tous pour recevoir un message? Non. Cest un menteureffront. Ils apprendront un jour qui est un menteur effront [Coran LIV,25-26].Si ces ngateurs impies prtendent tre tellement puissants etdisposent des cieux et de la terre Quils montent donc dans les cieuxQuils sachent que cette troupe que celle des confdrs sera dtruiteet connatra s dfaite, et subira le sort quont subi les gnrationspasses parmi les incrdules. Dieu a dit ailleurs: Dirent-ils que noussommes assez nombreux pour nous dfendre? Votre nombre ne tardera pas ployer et tre mis en droute [Coran LIV, 44-45].kaddabat qablahum qawmu Nhin wa dun wa Firawnu du-l-awtdi(12) wa Tamdu wa qawmu Ltin wa ashbu-l-aykati lAika-l-ahzbu (13) in kullun ill kaddaba-r-rusula fa haqqa iqbi (14) wamyanzura ha la' i ill sayhatan whidatam-m lah min fawqin (15) waql rabban ajjil lan qittana qabla yawmi-l-hisbi (16).Avant eux, les peuples de No, dAd et de Pharoan, lhomme auxpieux, renirent leurs Prophtes. (12) Il en fut de mme des Thmoudites,du peuple de Loth et les habitants de Laka qui se coalisrent contre Allah.(13) Tous traitrent mes envoys de menteurs et sattirrent ma rpression.369
  6. 6. (14) Quattend ce peuple? que les grondements dun cataclysme lesurprennent brutalement et lanantissent. (15) Ils disent: Seigneur, avancenotre chtiment sans atteindre le jour de la rsurrection (16).Dieu cite les gnrations passes et les peuples qui ont prcdces impies Qorachites, tels que le peuple de No, les Adites, lesThmoudites, le peuple de Pharaon, le peuple de Loth et les hommesde Laka (qui adoraient un certain arbre), et qui traitrent leursProphtes dimposteurs, et comment II les a punis par les diffrentsmoyens de supplices, comme nous en avons parl auparavant et dansdiffrentes sourates. Ceux-l taient plus puissants et plus nombreux,et pourtant ils nont pas pu chapper au chtiment de Dieu. Donc queces Qorachites impies sen souviennent. Quattend ton peuple Mouhammad que les grondements dun cataclysme le surprennentbrutalement et lanantissent. Car lheure les suprendra bientt etquelques-uns de ces signes se sont dj produits. Dieu ordonnera Israfel de sonner dans la trompette, qui sera le cri de foudroiment, etvoil les hommes qui seront terrasss quils soient des habitants descieux ou de la terre, sauf ceux que Dieu a excepts. Ils disent:Seigneur, avance notre chtiment sans attendre le jour de la rsurrectionen reniant par ces paroles la survenue de lheure ou le jour de larsurrectoin, tout comme ils ont dit ailleurs: Grand Allah, si la vritquon nous proclame vient vraiment de Toi, fais tomber sur nous une pluiede pierres ou inflige-nous un chtiment pouvantable [Coran VIII, 32].D'autres ont interprt cela en disant que les impies demandaient Dieu de hter leurs parts du Paradis dans ce monde si vraiment ilexis