6 sourate du betail

  • View
    83

  • Download
    6

Embed Size (px)

Text of 6 sourate du betail

  1. 1. 6 -SOURATE DU BETAIL165 versetsRvle la Mecque aprs la sourate des Appartements, sauf les versets21, 24, 93, 115, 142, 152, 153, et 154 rvls Mdine405
  2. 2. Bismi-L-Lhi-r-Rahmni-r-RahmAlhamdu li-L-Lhi-l-lad halaqa-s-samwti wa-l-arda wa ja ala-z-zulumtiwa-n-nra tumma-l-ladna kafar bi rabbihim yadilna(l)huwa-l-lad halaqakum min tnin tumma qad* ajalan wa ajalum-musammanindah tumma antum tamtarna (2) wa huwa-L-lhu fi-s-samwtiwaf-l-ardi yalamu sirrakum wa jahrakum ya yalamu mtaksibna (3).Au nom dAllah le Misricordieux le Trs MisricordieuxLouange Allah qui a cr les cieux et la terre et qui a engendr lestnbres et la lumire. Cependant, il y a des infidles pour adjoindre desgaux leur Seigneur(l) Cest Lui qui vous a tirs de largile et a arrt leterme de votre vie. Il y a un autre terme connu de Lui, celui o vous ressusciterez.Cependant vous doutez encore. (2) Il rgne dans le cieux et sur la406
  3. 3. terre. Il sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez. Et II sait tout ceque vous faites. (3).Dieu le Trs Haut se loue dtre le crateur des cieux et de laterre, de faire de cette dernire un lieu de sjour pour ses sujets, derendre les tnbres et la lumire des moments utiles o les hommespeuvent en profiter. Il a cit les tnbres au pluriel et la lumire au singulier cause de son mrite et sa supriorit, comme II a estim Savoie droite (au singulier) plus que les autres sentiers en disant: Voilla voie droite. Suivez-la et ne suivez pas les sentiers qui lavoisinent [CoranVI, 153].Cependant, il y a des infidles pour adjoindre des gaux leur Seigneur cest dire malgr ces qualits divines il y a parmi Ses serviteursdes incrdules qui ne croient pas Son unicit et ils Luireconnaissent des gaux, un fils et une compagne, quil soit exalt.Cest Lui qui vous a tirs de largile il sagit dAdam le pre detoute lhumanit, les hommes sont sortis de ses reins et ont rempli, parleur descendance, lorient et loccident.et a arrt le terme de votre vie Daprs les dires des exgtestels qulbn Abbas et Al-Hassan, on distingue deux termes de vie: lepremier concernant la vie de chaque crature depuis sa naissance jusqusa mort; et le deuxime qui se rapporte la dure de la vie ter-restedepuis sa cration jusquau jour de la rsurrection. Mais laplupart des gens restent dans le doute.Il rgne dans les cieux et sur la terre. Il sait ce que vous cachez et ceque vous divulguez. Et II sait tout ce que vous faites Ce verset fut un sujetde controverse dans les opinions des exgtes, mais ils saccordentsur le reniement des dires des Jahamiah qui ont prtendu que Dieuexiste en tout lieu. La plus correcte de ces opinions consiste affirmerque tant les habitants des cieux que ceux de la terre reconnaissent Sadit, Ladorent, Lappellent Allah et Linvoquent par crainte et par dsir,Sauf les incrdules parmi les humains et les gnies. Ce verset estpareil celui-ci: Dieu est celui qui est Allah dans le ciel et qui est Allahsur la terre [Coran XLIII, 84] qui signifie quil est le Dieu de ceux quisont dans les cieux et de ceux qui sont sur la terre, ainsi sera interpr-407
  4. 4. te la suite du verset: Il sait ce que vous cachez et ce que y o u s divulguez.La deuxime opinion comporte le sens suivant: Il est le Dieu quiconnat ce qui se trouve dans les deux et sur la terre, Il connat galementle visible et linvisible, ou ce qui est cach et ce qui est divulguet ce que les hommes font.La troisime opinion consiste considrer les dires de Dieu: Il rgnedans les deux comme une phrase indpendante, et la suite: et surla terre II sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez en tant quunephrase dclarative, selon les dires dIbn Jarir.wam ta thim min Ayatim min *yti rabbihim ill kn anhmuridna (4) faqad kaddab bi-l-haqqi lamm ja ahum fasawfa yathimanbu m kn bih yastahzina (5) alam yaraw kam ahlakn minqablihim min qarni-m-makkannahum f-l-ardi m lam numakki-l-lakumwa arsaln-s-sama" a alayhim midrran wa ja aln-l-anhra tajr mintahtihim faahlaknhum bidunbihim wa ansan mim badihim qaman*a harna (6).Chaque fois quun signe de leur Seigneur leur est apparu, ils sen sontdtourns. (4) Lorsquils ont connu la vrit, ils lont traite de mensonge.Ils comprendront plus tard le sens de ce quils ont raill. (5) Ne voient-ilspas combien nous avons ananti avant eux de gnrations que nous avionsinstalles sur terre beaucoup plus solidement queux? Nous leurs avions envoydes pluies abondantes, nous avions fait surgir sous leurs pas des cours408
  5. 5. deaux profusion. Nous les ayons fait prir en punition de leurs pchs.Nous avons appel la vie aprs elles une nouvelle gnration. (6).Lorsquun signe parmi dautres du Seigneur parvenait aux polythistesobstins, ou une preuve qui dmontrait lunicit de Dieu, ils lestraitaient de mensonges et sen dtournaient sans leur prter aucuneimportance. Dieu les menace en disant: Ils comprendront plus tard lesens de ce quils ont raill Puis Dieu les exhorte et leur conseille dviterle chtiment qui attend les impies, Il leur mentionne le sort funestequavaient subi ceux qui avaient mcru parmi les gnrations passesaprs stre tablies sur la terre et avoir reu des biens, eu de postrit,joui dune grande puissance. Dieu leur a envoy du ciel une pluieabondante et a cr les fleuves coulant leurs pieds. Pour prix de leurimpit Nous les avons fait prir en punition de leurs pchs que leursmains ont perptrs.Aprs leur dpart nous avons appel la vie aprs elles une nouvellegnration pour la mettre lpreuve, mais hlas elle na fait quimiterla gnration prcdente et elle a subi le mme sort. Donc prenezgarde hommes, vous ntes ni plus puissants queux ni plus considrsqueux aux regards de Dieu, et sachez que votre Prophte est plushonor que les leurs, vitez donc la chtiment qui pourrait vous touchersans la clmence et la misricorde de Dieu.walaw nazzaln alayka kitban f qirtsin falamashu bi aydihimlaqla-l-ladna kafar in hd ill sihrum-mubnun (7) waql lawlAunzila alayhi malakun walaw anzaln malaka-l-laqudiya-l-amru tumma409
  6. 6. l yunzarna (8) walaw ja'alnhu malaka-l-lajaalnhu rajulan walalabasn alayhim m yalbisna (9) walaqadi-stuhzia birusulim minqablika fahqa bi-l-ladna sahiru minhum m kn bih yastahzina (10)qui sr f-l-ardi tumma-nzur kayfa kna qibatu-l-mukad d ibna (11).Nous aurions beau denvoyer du ciel un vritable Livre que chacunpourrait palper de ses mains, que les infidles crieraient encore la sorcellerie.(7) Ils disent: Ne pourrait-on pas lui adjoindre un ange? Si nous lelui avions adjoint, cet t leur fin. Et ils nauraient plus un moment de rpit.(8) A supposer que nous leur ayons envoy un ange, nous lui aurionsdonn la forme dun homme et nous les aurions jets dans la confusionquils auraient voulu eux-mmes crer. (9) Dautres Prophtes avant toi ontt dtourns en drision. Ceux qui ont raill leurs avertissements en ontprouv la pertinence (10) Dis: Courez le monde et voyez ce qui est advenu ceux qui ont trait nos Prophtes dimposteurs(ll).Les polythsites ms toujours par leur impertinence et leur obstinationont mcru toutes les rvlations. Dieu montre leur cas en disantque mme si un Livre leur tait descendu du ciel, crit sur unparchemin et quils le touchent de leurs mains, cela ne les aurait plusdtourns de leur garement pour suivre la voie droite et ils auraientdit: Cela est videmment de la pure magie.Mme les preuves concrtes et palpables ne pourraient les dissuadercomme Dieu les avait dcrits dans ces versets: Nous aurions beauleur ouvrir les portes du ciel et leur en permettre lascension. Quils diraient:nos yeux nous ont abuss, nous sommes ensorcels [Coran XV, 14-15] et: Sils voyaient un pan du cil scrouler, ils diraient: Ce sont desnuages amoncels [Coran LU, 44], Ce ne sont donc que des parolesquils ont profres rien que pour dmontrer leur opinitret.Us disent: Ne pourrait-on pas lui adjoindre un ange? afin quil soitavec lui comme un avertisseur. Dieu leur rpond: Si nous le lui avionsadjoint, cet t leur fin. Et ils nauraient plus un moment de rpit Endautres termes: si on leur faisait descendre vers eux des anges alorsquils se trouvent toujours dans leur tat dimpit, un chtiment venantde Dieu les aurait touchs, comme Dieu le confirme dans ces versets:Le jour o les coupables verront 1 anges, ce ne sera pas, pour eux, unebonne nouvelle ce jour-l [Coran XXV, 22] et: Les anges ne descendent410
  7. 7. que si Allah le juge utile. Et alors le sort des infidles est vite rgl [CoranXV, 8].Puis Dieu affirme Ses dires: A supposer que nous leur ayons envoyun ange, nous lui aurions donn la forme dun homme et nous les aurionsjets dans la confusion quils auraient voulu eux-mmes crer cest diresi Dieu a envoy un ange, Il lui aurait donn lapparence humaine afinquils puissent discuter avec lui et en profiter des enseignements, alorsils auraient t perplexes et il aurait dguis pour eux de la faon dontils dguisent. Dieu l'affirme dans un autre verset quand II a dit: Si laterre tait peuple de tendres sraphins, cest un sraphin que Jy aurais envoycomme Prophte [Coran XVII, 95]. Dieu, de par Sa misricorde, aenvoy chaque espce de Ses cratures, un Prophte choisi parmielles afin quelles puissent sentretenir et tirer un bon parti de leur entretiencomme il est affirm dans ce verset: Allah a marqu une extrmebienveillance aux fidles en choisissant parmi eux un Prophte pourleur divulguer ses enseignements, les rendre meilleurs... jusqu la fin duverset. [Coran III, 164].En commentant ce verset, Ad-Dahak rapporte qulbn Abbas a dit:Si un ange tait venu vers eux en dautre forme humaine, ils ne pourraientplus le regarder cause de sa nature trs lumineuse et ils auraientt jets dans une confusion quils auraient eux-mmescherche.Dautres Prophtes avant toi ont t tourns en drision. Ceux qui ontraill leurs avertissements en ont prouv la pertinence. Dieu a voulu parce verset rconforter son Messager -quAllah le bnisse et le salue-dontson peuple a moqu de lui comme les autres peuples avaientraill leurs propres Prophtes. Il lui a promis ainsi quaux fidles la victoire,le secours et la fin heureuse dans les deux mondes.Puis Dieu sadresse