Abeille Jaune

  • View
    86

  • Download
    10

Embed Size (px)

Text of Abeille Jaune

  • ETUDE DES RESSOURCES ET DES POPTENTIALITES

    MELLIFRES POUR LA RHABILITATIONET LA PRESERVATION DE LABEILLE SAHARIENNE

    DANS LE VERSANT SUD DU HAUT ATLAS

    CONSERVATION DE LA BIODIVERSITEPAR LA TRANSHUMANCE DANS LE VERSANT

    SUD DU HAUT ATLAS (CBTHA)

    PROJET MOR / 99 / G 33 / A / 1 G / 99

    CONSERVATION DE LA BIODIVERSITEPAR LA TRANSHUMANCE DANS LE VERSANT

    SUD DU HAUT ATLAS (CBTHA)

    PROJET MOR / 99 / G 33 / A / 1 G / 99

  • Projet Transhumance & BiodiversitHay Al ouahda Villa 32 - Ouarzazate 45 000

    Tl. : 044 88 75 00 - Fax : 044 88 75 04 mail : bio@menara.mawww.transhumancemaroc.com

    Cette tude a t ralise pour le compte du projet Transhumance & Biodiversit par :Le bureau dtude

    Soutien lEnvironnement Naturel et Social (SENS)

  • 1. Introduction 1. Lapiculture est dfinie comme tant lart autant que la science de llevage et des soins

    donner aux abeilles en vue dobtenir de leur travail dirig, la pollinisation, le miel, les paquets d'abeilles, la cire, le pollen, la gele royale, principaux produits des ruches. Elle fait appel un large ventail de connaissances dpendant de multiples disciplines savoir : la biologie, la microbiologie, la mdecine vtrinaire, la pharmacologie, la chimie, la physique, les mathmatiques, la mtorologie, lconomie administrative, la gographie locale et rgionale, droit, lgislation, etc. Les techniques apicoles de l'levage et la gestion du cheptel peuvent varier selon les produits recherchs (la pollinisation, le miel, les paquets d'abeilles, la cire, le pollen, la gele royale, le propolis). 2. Au Maroc, l'apiculture est un levage ancestral. Elle a toujours revt une grande

    importance sur le plan socio-conomique, compte tenu des conditions climatiques et de la flore importante favorable son dveloppement. Les estimations potentielles de production de miel dans notre pays slvent 10000t/an. Les productions actuelles ne sont pas connues. Cependant, les estimations anciennes prcisent que la production annuelle au Maroc varie de 3000 3500t/an. Selon des statistiques des annes 80, le secteur traditionnel domine en effectif des ruches avec 80% et la production de miel varie de 3 6 Kg par ruche en comparaissant avec la ruche moderne dont la production de miel varie de 25 30 Kg lors des bonnes annes. Cependant, de nombreuses personnes continuent considrer le miel comme mdicament et n'en consomment que rarement. A titre de comparaison, les Allemands consomment en moyenne 1,300 kg par an et par habitant alors que les Marocains ne dpassent gure 120 g par an et par habitant. 3. Le versant sud du haut Atlas est traditionnellement connu par ses richesses en plantes

    mellifres ce qui a favoris, au fil des annes, le dveloppement, d'une apiculture adapte son environnement local. Depuis les dernires dcennies, lapiculture est devenue, comme dans le reste du royaume, une des activits agricoles qui peut participer lamlioration des revenus de lagriculteur. Par le pass les levages, dans la zone, taient constitus exclusivement par une race locale. Les diffrents vnements qui ont svi dans la rgion: traitement anti acridienne cyclique, scheresse durant plusieurs annes, l'introduction de la varroase..., ont conduit la mortalit d'un grand nombre de ruches engendrant ainsi une srieuse menace pour la perptuit de la race. Le nombre des effectifs a fortement diminu, que les apiculteurs ont t dans l'obligation, ces dernires annes, d'acheter des ruches de l'extrieur afin de reconstituer leur cheptel ou pour crer de nouvelles units de production apicoles. Ces introductions en masse de colonies de l'abeille noire risquent de prendre de l'importance car les levages sont gnralement fait dans les ruches modernes ce qui a facilit la mobilit des ruches et leur multiplication. Ces pratiques d'introduction de l'abeille noire entrane une menace srieuse de disparition de la race locale: Apis mellifica sahariensis . 4. C'est pour cette raison que le projet Conservation de la Biodiversit par la

    Transhumance dans le Versant Sud du Haut Atlas a inscrit la rhabilitation et la prservation de l'abeille saharienne dans ces activits. Cet intrt est justifi par la menace de disparition qu'en cours cette race. Celle-ci se caractrise par une aire de rpartition englobe tout le sud marocain et algrien. Elle est connue localement par labeille jaune. Cette abeille est reconnue par des gnticiens de rputation mondiale et la classent parmi les meilleures abeilles du monde de par ses qualits qui sont : La douceur, la prolificit, la prcocit, laptitude extraordinaire la rcolte du nectar et du pollen et lacclimatation facile

  • sous des conditions climatiques difficiles. Malheureusement, cette espce est en dclin suite l'impact de nombreux facteurs dont la lutte anti-acridienne des annes 1980 et les maladies, principalement la varroase d'o l'intrt accord par le projet. 5. Ainsi, au vu de ces qualits et des diffrentes contraintes auxquelles cette race est

    confronte et qui la menacent de disparition, le projet sest engag raliser la prsente tude qui cible non seulement lamlioration du secteur dans la zone mais galement la rhabilitation et la prservation de la race saharienne. Or, cette prservation ne peut tre durable sans lamnagement et la prservation des ressources mellifres afin de permettre aux apiculteurs une production convenable les incitants ainsi prserver lespce et valoriser les ressources naturelles locales.

    2. Objectifs du projet

    2.1. Objectifs globaux

    Conserver la biodiversit dans le paysage productif du versant sud du Haut Atlas grce la rhabilitation de la transhumance ;

    Intgrer la conservation de la biodiversit en mme temps dans les programmes principaux (ligne de base) et dans la culture et les pratiques locales ;

    2.2. Objectifs immdiats

    Concevoir des plans intgrs de conservation de la biodiversit et de gestion durable ;

    Mise en uvre des plans intgrs de conservation de la biodiversit et de gestion durable

    Offre dincitations pour la conservation de la biodiversit et la transhumance ; Intgration des questions de biodiversit dans le dbat politique aux niveaux

    provinciaux et nationaux,

    2.3. Objectifs de ltude

    Identifier les apiculteurs de la zone du projet et prciser leur localisation, Proposer des techniques de dveloppement et de restauration et rhabilitation

    des lments de la biodiversit vgtale et cosystmique et notamment les ressources et potentialits mellifres ;

    Elucider les potentialits de la race locale travers un diagnostic participatif avec les apiculteurs qui exercent actuellement ou ayant exerc dans le pass;

    Mettre au point un programme de sauvegarde de la race saharienne ; Fournir les recommandations ncessaires pour amliorer la productivit apicole

    dans la zone du projet ; Mettre en place un calendrier de transhumance apicole dans la zone du projet en

    fonction de la carte mellifre labore dans la prsente tude ; Elaborer un programme en prcisant les conditions ncessaires pour rhabiliter et

    prserver la race saharienne, Dfinir un module de formation destin aux jeunes apiculteurs

    2

  • 3. Rappels mthodologiques 6. Pour raliser ces objectifs, la mthodologie de ltude sest base sur trois aspects

    fondamentaux : 1. Lidentification des apiculteurs et la situation actuelle de lapiculture dans la

    zone du projet. Cette identification a t ralise travers une enqute auprs de tout les CR de la zone du projet.

    2. Lidentification et lvaluation des ressources et potentialits mellifres de la

    biodiversit vgtale de la zone du projet. Cette partie a donn lieu llaboration dune carte des ressources et des potentialits mellifres. Elle a t ralise grce aux tournes sur le terrain au niveau de chaque cosystme et durant les priodes de prsence de la vgtation;

    3. Le diagnostic apicole a t ralis laide de la participation de nombreux

    apiculteurs et a concern les thmes suivants:

    i. Ltat actuel de la race saharienne et son importance dans llevage apicole dans la zone du projet ;

    ii. Lvaluation du cheptel apicole de la zone du projet (races, conduites, productivits, contraintes et potentialits) ;

    iii. Le niveau de technicit et du savoir-faire des apiculteurs dans les domaines des techniques apicoles, dans la valorisation et lexploitation des potentialits mellifres ;

    7. A la lumire des rsultats et donnes de ces trois aspects, des recommandations ont

    t labores pour : Un schma de restauration et la valorisation des ressources et

    potentialits mellifres de la biodiversit vgtale et cosystmique ;

    Un plan de dveloppement de secteur apicole, de rhabilitation

    et de sauvegarde de labeille saharienne dans la zone ; 8. Le prsent rapport regroupe les rsultats et lanalyse des donnes obtenues. Il

    comprend, en plus des annexes, trois parties :

    1) Une premire partie donne un aperu sur le milieu et prsente les plantes mellifres en prcisant de leurs dates de floraison,

    2) Une synthse et une analyse des rsultats du diagnostic participatif

    et de lenqute,

    3) Les conclusions avec les recommandations qui constituent le programme de la sauvegarde de la race locale et les premiers lments stratgiques pour la mise en place de ce programme.

    4. Milieu physique 9. Avant daborder les potentialits vgtales mellifres, une prsentation succincte du

    milieu physique de la zone dtude savre ncessaire. En effet, la diversit, la rpartition et

    3

  • limportance des potentialits mellifres, ainsi que lexploitation et la valorisation de telles ressources sont essentiellement rgies par les conditions bio-cologiques du milieu. 10. Du point de vue gographique, la zone du projet offre trois secteurs qui sont du Sud au Nord