Avance manuelle en cliquant Musique George Enescu Rhapsodie Roumaine No. 1

  • View
    103

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Avance manuelle en cliquant Musique George Enescu Rhapsodie Roumaine No. 1

  • Page 1
  • Page 2
  • Avance manuelle en cliquant Musique George Enescu Rhapsodie Roumaine No. 1
  • Page 3
  • La comtesse Anna-lisabeth de Noailles, ne princesse Brncoveanu est une potesse et romancire franaise ne Paris le 15 novembre 1876 et morte Paris le 30 avril 1933 Ne Paris descendante des familles de boyards Bibescu et Craiovesti de Roumanie, elle est la fille du prince Grigore Bibescu- Basarab, lui-mme fils du prince valaque Gheorghe Bibescu et de la princesse Zoe Brncoveanu. Sa mre est la clbre pianiste grecque Raluca (Rachel) Moussouros, qui le compositeur Ignacy Paderewski ddia nombre des ses compositions. Sa tante, la princesse Elena Bibescu, a jou un rle actif dans la vie artistique parisienne la fin du XIX e sicle jusqu' sa mort en 1902. En 1897, elle pouse Mathieu de Noailles (1873-1942), quatrime fils du septime duc de Noailles. Le couple, qui fait partie de la haute socit parisienne de l'poque, a un fils, le comte Anne Jules (1900-1979). Anna de Noailles crit trois romans, une autobiographie et un grand nombre de pomes. Son lyrisme passionn s'exalte dans une uvre qui dveloppe, d'une manire trs personnelle, les grands thmes de l'amour, de la nature et de la mort.
  • Page 4
  • Au dbut du XX e sicle, son salon de l'avenue Hoche attire l'lite intellectuelle, littraire et artistique de l'poque parmi lesquels Edmond Rostand, Francis Jammes, Paul Claudel, Colette, Andr Gide, Maurice Barrs, Frdric Mistral, Robert de Montesquiou, Paul Valry, Jean Cocteau, Alphonse Daudet, Pierre Loti, Paul Hervieu ou encore Max Jacob. Anna de Noailles est la premire femme devenue commandeur de la Lgion d'honneur, et l'Acadmie franaise nomma un prix en son honneur. On cite souvent ces paroles o se lit ce constat proustien de l'inexorable fuite du temps : Nous n'aurons plus jamais notre me de ce soir... .
  • Page 5
  • [...] Elle tait plus intelligente, plus malicieuse que personne. Ce pote avait la sagacit psychologique d'un Marcel Proust, l'pret d'un Mirbeau, la cruelle nettet d'un Jules Renard. Jean Rostand, prface Choix de posies d'Anna de Noailles, 1960 Elle est aussi la premire femme reue l'Acadmie royale de langue et de littrature franaises de Belgique (au fauteuil 33 ; lui ont succd Colette et Cocteau). Elle meurt en 1933 et est inhume au cimetire du Pre-Lachaise Paris mais son cur repose dans le cimetire d'Amphion-les-Bains.
  • Page 6
  • Marthe Bibesco (Martha Bibescu) Marthe Lahovary, princesse Bibesco, est une femme de lettres d'origine roumaine, ne en 1888 Bucarest et dcde en 1973 Paris. Auteur ayant crit l'essentiel de son uvre littraire en franais, son Perroquet vert paru en 1924 sera suivi par toute une srie de romans, de rcits, de contes, de nouvelles, d'articles et d'essais. Avant 1923, o elle publie Isvor, le pays des saules, ouvrage consacr la Roumanie, la princesse ne fait qu'effleurer les lettres. Sa carrire commence rellement avec la parution, en 1924, du Perroquet vert, peinture de milieux russes en exil, salu comme une rvlation par de clbres auteurs : les frres Tharaud, Max Jacob, l'abb Bremond et Mauriac, qui dit qu'elle est la vraie hritire de Barrs. ( 1888 1973 )
  • Page 7
  • Ds ce moment, elle publie beaucoup. En 1928, c'est un premier essai : Au bal avec Marcel Proust. Elle a rencontr ce dernier occasionnellement et publiera en 1949 sa correspondance au duc de Guiche (Le Voyageur voil). Elle accomplit des voyages et en rapporte des rcits : Jour d'gypte en 1929, et des lettres de Terre sainte, en 1930, Croisade pour l'anmone. Un autre livre va consacrer l'crivain, un roman largement autobiographique, Catherine-Paris, en 1927. Elle y fait preuve de rels dons littraires, observe sans pdanterie, et son criture a d'heureuses tournures qui la font comparer La Bruyre.
  • Page 8
  • Marthe Bibesco est lue l'Acadmie royale de langue et de littrature franaises le 8 janvier 1955, en mme temps que Jean Cocteau. Elle consacre les dernires annes de sa vie au projet d'une vaste fresque en plusieurs volumes, lie l'histoire de l'Europe, et dans laquelle interviendraient ses anctres. Seuls La Nymphe Europe, en 1960, et O tombe la foudre, ouvrage posthume, verront le jour.
  • Page 9
  • Hlne Vacaresco ou Elena Vcrescu (21 septembre 1864, Bucarest - 17 fvrier 1947, Paris) - est une crivaine roumano-franaise, deux fois laurate de l'Acadmie franaise. Elle descend par son pre, Ioan Vcrescu, d'une longue ligne de boyards de Valachie, y compris de Ienchit Vcrescu, le pote qui crivit la premire grammaire roumaine. Elle est aussi la nice du pote roumain Iancu Vcrescu. Par sa mre, Eufrosina Flcoianu, elle descend de la famille des Flcoi, un groupe important du temps de Michel Ier le Brave (Mihai Viteazul). Elle passe la plus grande partie de sa jeunesse dans la proprit de la famille des Vacaresco prs de Trgoviste. Hlne apprend d'abord la littrature anglaise, grce sa gouvernante anglaise. Elle tudie ensuite la littrature franaise Paris, o elle rencontre Victor Hugo, qu'elle voquera plus tard dans ses mmoires. Elle suit des cours de philosophie, d'esthtique et d'histoire, ainsi que des cours de posie avec Sully Prudhomme.
  • Page 10
  • En 1925 Hlne Vacaresco est deux fois laurate par l'Acadmie franaise pour ses volumes de pomes Les Chants d'Aurore et Le Rhapsode de la Dmbovitza. En 1927, Aristide Briand, le ministre franais des affaires trangres, lui remet la Lgion d'Honneur. Elle traduit en franais les ouvrages de potes roumains tels que Mihai Eminescu, Lucian Blaga, Octavian Goga, George Toprceanu, Ion Minulescu et Ion Vinea.
  • Page 11
  • Page 12
  • Elvire Popesco ( 1894-1993 ) Ne en 1894 en Roumanie, Elvira Popescu, comtesse de Foy par son mariage, a conquis les faveurs du public parisien avec sa fougue, son abattage et son accent national. Sacre reine du boulevard, elles est surnomme Notre-Dame du thtre. Ses dons dramatiques auraient pu en faire une excellente tragdienne. Le cinma lui a galement russi. C'tait aussi une trs belle femme qui a toujours refus de vieillir. Sa superbe proprit de Mzy, dans les Yvelines a accueilli ds les annes trente, le Tout Paris des lettres, des arts et de la bonne socit. Durant les annes quatre-vingt, malgr son ge avanc elle a continu tenir salon, avenue Foch, dite avenue du Bois, Paris. Les immortels de l'Acadmie venaient lui prsenter leur hommage. Une ribambelle de noms glorieux se pressait ses dners : le cher Andr Roussin, le financier Guy de Rothschild, Sacha Guitry, Jacques Chirac, va Barre, Pierre Cardin, Valery Giscard d'Estaing, des comdiens retraits, des jeunes premiers, les bras chargs de botes de chocolat; toute la classe politique de droite ou de gauche. Personne n'a, semble-t-il, jamais rsist au charme dvastateur de l'inimitable roumaine.
  • Page 13
  • Interprte prfre de Louis Verneuil, pour qui elle a jou, entre autres, Ma cousine de Varsovie. Elle a aussi triomph dans Tovaritch (J. Deval, 1933),La Machine infernale(1954), dans des pices de Henry Bernstein et d'Andr Roussin : Nina (1949) ou la Mamma (1957). Directrice du Thtre de Paris (1956- 1965), puis du Thtre de Marigny.
  • Page 14
  • Thtre Marigny, Paris
  • Page 15
  • Thtre Marigny, Salle Popesco
  • Page 16
  • Lorsquon voque aujourdhui le nom dEugne Ionesco, on pense dabord son thtre et la vague dinnovation dramatique de laprs-guerre qui l'accompagne. On songe aussi, presque immdiatement, La Cantatrice chauve et La Leon, que le Thtre de la Huchette na cess de jouer depuis 1957. Ionesco est un de ces rares auteurs avoir t reconnu de son vivant comme un classique . Il a ainsi connu une renomme internationale fulgurante, dabord en Grande-Bretagne, o il a suscit de nouvelles polmiques avec le critique dramatique Kenneth Tynan. Ses pices ont en outre connu un succs populaire jamais dmenti, qui les a conduites des petites salles du Quartier latin (les Noctambules, le Poche, la Huchette) o il a fait ses dbuts, aux grandes scnes parisiennes (lOdon-Thtre, le Studio des Champs-Elyses, la Comdie-Franaise). Ce succs public a t enfin confirm par une reconnaissance institutionnelle: lection lAcadmie franaise, mais aussi prix T.S. Elliot-Ingersoll Chicago. Eugne Ionesco(1912 1994)
  • Page 17
  • Eugne Ionesco est considr, avec l'Irlandais Samuel Beckett, comme le pre du thtre de l'absurde, pour lequel il faut sur un texte burlesque un jeu dramatique ; sur un texte dramatique, un jeu burlesque . Au-del du ridicule des situations les plus banales, le thtre de Ionesco reprsente de faon palpable la solitude de l'homme et l'insignifiance de son existence. Dramaturge, essayiste, romancier, confrencier qui se fait remarquer par son engagement politique, Ionesco devient, avec Rhinocros, Le Roi se meurt, La Soif et la Faim, Jeux de massacre, srie de grandes pices tragiques, un crivain occupant une place essentielle dans la littrature mondiale.
  • Page 18
  • Thtre de la Huchette, Paris
  • Page 19
  • Emil Cioran ( 1911- 1995 ) Emil Cioran, n le 8 avril 1911 R sinari en Roumanie, mort le 20 juin 1995 Paris, est un philosophe et crivain roumain, d'expression roumaine initialement, puis franaise partir de 1949 (Prcis de dcomposition). Il fait des tudes de philosophie lUniversit de Bucarest ds lge de 17 ans. Ses premiers travaux concernent Kant, Schopenhauer et, particulirement, Nietzsche. Il obtient sa licence en 1932, aprs avoir termin une thse sur Bergson, dont Cioran rejette plus tard la philosophie, qu'il juge navoir pas compris la tragdie de la vie. En 1933, il va l'Universit de Be