Clémentine corse : des signes de qualité ?· La note de conjoncture générale AGRESTE - CONJONCTURE…

  • Published on
    10-Jan-2019

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

La note de conjoncture gnrale

AGRESTE CONJONCTURE JUIN 2003

loppos de la campagne prc-dente, la rcolte de clmentines 2002-2003 a t abondante. Les prix ontdiminu mais sont rests suprieurs ceux des clmentines dimportation.Les dmarches de qualit entreprisescherchent conforter ce march, enfavorisant une meilleure reconnais-sance de la clmentine corse par leconsommateur.

Forte progression des volumes

La campagne 2002-2003 se caractrisepar une rcolte abondante, quicontraste avec la production des der-nires annes. La progression par rap-port la prcdente campagne est deplus de 30 %. Il est vrai que les mau-vaises conditions climatiques, en parti-culier le gel, avaient rduit fortement larcolte 2001-2002. Il nen reste pasmoins quavec 27 000 t de clmentinesrcoltes, la dernire campagne se rap-

proche des productions enregistres audbut de la prcdente dcennie. Plu-sieurs facteurs sont susceptibles dexpli-quer cette forte augmentation. Lephnomne dalternance, rencontr fr-quemment en arboriculture, est lunedes explications, larbre fruitier com-pensant la faible rcolte de lanneprcdente. Par exemple, si un gelimportant de fleurs survient, le surcrotde dveloppement vgtatif de larbrepermettra une floraison plus abondantelanne suivante. Par ailleurs les condi-tions climatiques, lors du dveloppe-ment des fruits, ont t favorables.Enfin les plantations effectues audbut des annes 1990, dans le cadredun plan de relance des agrumes, arri-vent en pleine production.

Chute des prix

Avec un prix moyen, dpart stationde conditionnement de 0,71 /kg, les

cours de la clmentine ont retrouvleur niveau de la campagne 2000-2001.Par rapport la campagne 2001-2002,ils accusent une baisse de 18 %. Lesvolutions de prix semblent lies laproduction insulaire. Lorsque larcolte est abondante, les prix dimi-nuent et vice versa. La campagne2002-2003 se singularise toutefois parune baisse des prix qui na paslampleur de laugmentation de la pro-duction. Par ailleurs plus de 85 % de laproduction insulaire est expdie surle continent. La concurrence avec desproduits en provenance de lEspagneet dans une moindre mesure du Marocinflue sur les cours.

Prdominance des importations

Au niveau franais, le volume desimportations est dix fois plus impor-tant que la production corse. De fait leprix des importations conditionne dans

Clmentine corse : des signes de qualit

0

5 000

10 000

15 000

20 000

25 000

30 000

35 000

Exportations

Expditions march franais

Consommation insulaire et retrait

2002

/03

2001

/02

2000

/01

1999

/00

1998

/99

1997

/98

1996

/97

1995

/96

1994

/95

1993

/94

1992

/93

1991

/92

t

Rebond de la rcoltede clmentines

pour la campagne 2002/2003

Source : Comit conomique de Bassin Fruits et Lgumes de Corse (CEBFL)

0

5 000

10 000

15 000

20 000

25 000

30 000

Production en tonne

2002

/03

2001

/02

2000

/01

1999

/00

1998

/99

1997

/98

1996

/97

1995

/96

0,0

0,2

0,4

0,6

0,8

1,0

Prix dpart station /kg

t /kg

Une volution opposede la production et des

prix des clmentines corses

Source : Comit conomique de Bassin Fruits et Lgumes de Corse (CEBFL)

70

80

90

100

110

120

130

140

Prix importation

Prix dpart station corse

2002

-03

2001

-02

2000

-01

1999

-00

1998

-99

1997

-98

1996

-97

1995

-96

Indice 100 = moyenne 1995/2003

Forte progression des prixdes clmentines corses

en 2002-2003

Source : Comit conomique de Bassin Fruits et Lgumes de Corse (CEBFL)

La note de conjoncture gnrale

AGRESTE - CONJONCTURE - JUIN 2003

pour une meilleure reconnaissance

une certaine mesure la valorisation dela clmentine corse. Leurs volutionssont similaires lexception de la cam-pagne prcdente qui a vu le prix desclmentines corses progresser, tandisque le cours des importations baissait.A la faveur de cette campagne, la valo-risation de la production insulaire, aussibien en valeur absolue quen tendance,a t suprieure celle des importa-tions. Cette situation sest maintenueen 2002-2003 malgr une rcolte abon-dante. Les efforts de qualit entreprisny sont peut-tre pas trangers.

La qualit pour mieux identifierla clmentine corse

Depuis quelques annes, les arboricul-teurs se sont engags dans un processusdamlioration de la qualit. AinsilIdentification Gographique Prot-ge (IGP) est un label europen quiatteste de la qualit et de lorigine dun

produit, alors que le Certificat deConformit du Produit (CCP) validele respect dun cahier des charges.LIGP et le CCP clmentine corsedevraient tre effectifs pour la pro-chaine campagne. Ces deux derniresannes ont servi de priode de transi-tion et de test.

La qualit sapprcie en fonction deplusieurs critres dont le calibre desfruits. Les deux dernires campagnesont vu une nette progression descalibres 1 et 2, plus recherchs et mieuxrmunrs. Ce facteur explique par-tiellement la meilleure valorisation dela clmentine corse par rapport auximportations. Par ailleurs, la relationentre le volume et le prix de la pro-duction insulaire laisse supposer quilexiste un march clmentine corse au niveau franais. Certes, le commerceinternational influe sur les cours, maisles produits clairement reconnus etidentifis disposent dune certainemarge de manuvre. Les dmarchesde qualit vont dans ce sens. Elles doi-vent conforter, voire largir le marchde la clmentine corse, en apportant auconsommateur des garanties sur le pro-duit achet.

Dfinition des calibresdes clmentines :

0 diamtre suprieur 74 mm1 de 63 742 58 633 544 505 466 437 418/9 infrieur 41 mm

05

1015202530354045

41,2

2002

/03

2001

/02

2000

/01

1999

/00

1998

/99

1997

/98

1996

/97

1995

/96

%

Nette progressiondes calibres 1 et 2

Source : Comit conomique de Bassin Fruits et Lgumes de Corse (CEBFL)