CO.11 Caractérisation des récidives virales sévères après transplantation hépatique (TH) chez les patients infectés par le VIH

  • Published on
    17-Sep-2016

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • A6 GASTROENTEROL CLIN BIOL, 2009, 33

    CO.11 Caractrisation des rcidives virales sv-res aprs transplantation hpatique (TH)chez les patients infects par le VIH

    TM Antonini (1), AM Roque-Afonso (1), M Sebagh (1),B Roche (1), R Sobesky (1), C Guettier Bouttier (1),D Samuel (1), JC Duclos-Valle (2)(1) Villejuif ; (2) Le Kremlin-Bictre.

    Introduction : La survie aprs TH chez les patients co-infects VIH/VHC est moins bonne que celle des patientsmono-infects du fait dune rcidive virale C svre sur legreffon. Le but de ce travail tait de caractriser ce typedvolution aprs TH chez les patients co-infects VIH/VHC.Patients et Mthodes : Entre dcembre 1999 et jan-vier 2008, 68 patients VIH+ ont t transplants du faitdune cirrhose virale C (infection VHC seule n = 43, co-infection VHB/VHC ou VHB/VHD/VHC n = 5, associe un thylisme chronique n = 5, carcinome hpatocellulaire(CHC) n = 15).Rsultats : Il sagit de 12 femmes et 56 hommes, lgemoyen lors de la TH tait de 44,7 ans (29-62). Chez 42patients la greffe a t ralise partir dun donneur cadav-rique, chez 19 patients dans le cadre dun programmedomino et chez 7 patients partir dun donneur vivant. Legnotype VHC tait 1 pour 35 patients, 2 pour 1 patient, 3pour 17 patients et 4 pour 9 patients. Un traitement anti-VHC a t instaur chez 31 patients ; 3 patients ont eu unerponse prolonge, 2 patients taient rpondeurs-rechuteurset tous les autres taient non rpondeurs ou intolrants autraitement. Parmi ces patients 23 sont dcds (34 %),9 patients dune cause non lie au VHC, 4 patients dunercidive de CHC, et 10 patients de la rcidive du VHC.Parmi les dcs dus une rcidive virale C, 7 patients (70 %)ont dvelopp une hpatite fibrosante cholestatique (HFC),et chez 2 patients une toxicit au traitement anti-rtroviral estsurvenue. Le dlai moyen dapparition de lHFC tait de6 mois (1-14). Lors du diagnostic histologique dHFC, letaux moyen de bilirubine totale tait de 166 umol/L (22-342), le taux moyen de GGT de 545 UI/L (158-995) et letaux moyen des ASAT et des ALAT tait de 294 UI/L (84-664) et de 267 UI/L (80-749) respectivement. Le dlaimoyen dapparition de la cirrhose a t de 20 (12-36) mois.La charge virale VHC au moment du diagnostic de HFCtait de 6,9 cp/mL log 10 (5,6-9). Tous ces patients ont reuun traitement anti VHC (PegIFN + Ribavirine) dans un dlaimoyen de 4,5 mois post TH (1-11). Une rponse virologiquea t observe chez 2 patients (rpondeurs-rechuteurs), les7 patients non rpondeurs sont dcds dans un dlai moyende 20,7 (4-43) mois.Conclusion : Dans notre srie de patients greffs co-infects(VHC/VIH) 19,1 % ont dvelopp une cirrhose et 13 % unehpatite fibrosante cholestatique dans un dlai moyen de20,1 mois (3-38) et de 6 mois (1-14) respectivement. Un trai-tement anti-VHC instaur plus prcocement devrait per-mettre de ralentir la progression et la svrit de linfectionvirale C sur le greffon chez ces patients.

    CO.12 Syndrome mtabolique 5 ans aprs trans-plantation hpatique (TH) : incidencecumule, facteurs de risque et cons-quences

    A Rento-Dubois (1), JL Faillie (1), H Audin-Mamlouk (1), MBismuth (1), A Herrero (1), D Larrey (1), GP Pageaux (1)(1) Montpellier.

    Introduction : Les principales complications dcrites lors dusuivi long terme des patients aprs TH sont le diabte, ladyslipidmie, lobsit et lHTA. Elles exposent ces patientsau risque de survenue dun SM, qui pourrait tre responsabledun sur-risque cardiovasculaire, comme cela a t suggrdans la littrature.But de ltude : Etudier lincidence cumule et les facteursde risque de survenue dun SM aprs TH, ainsi que sesconsquences sur la survie, la survenue dvnements car-diovasculaires et latteinte histologique du greffon.Patients et Mthodes : Les patients transplants aprs 1994 etvivants 5 ans aprs la TH ont t analyss partir dune basede donnes cliniques, saisies de manire prospective. Le SM at dfini selon les critres de la Fdration Internationale duDiabte. Les vnements cardiovasculaires considrs taient :artriopathie des membres infrieurs, surcharge athromateusecervicale, accident vasculaire crbral, accident ischmiquetransitoire, angor et syndrome coronarien aigu. Tous lespatients avaient une biopsie du greffon 5 ans aprs la TH.Rsultats : 156 patients vivants 5 ans aprs la TH avec unsuivi moyen de 80,8 mois ont t inclus. Il y avait122 hommes et 44 femmes, ge mdian 51 ans au moment dela TH, score de MELD moyen lors de linscription sur liste :14,6. Les principales indications de TH taient : cirrhosealcoolique (n = 85, dont 10 CHC), cirrhose virale C (n = 26,dont 6 CHC), cirrhose mixte alcoolique et virale C (n = 11,dont 3 CHC), cirrhose virale B (n = 8, dont 1 CHC). Cinq ansaprs la TH, lincidence cumule de SM tait de 57,1 %, avecun dlai moyen de survenue de 21,7 mois. En analyse univa-rie, un ge > 50 ans (p = 0,02), un IMC pr-TH > 30(p = 0,01), un diabte pr-TH (p = 0,0009), lutilisation debolus de corticodes (p = 0,03), une TH pour cirrhose alcoo-lique (p = 0,02), une TH pour cirrhose post-virale C (p = 0,07)taient des facteurs associs la survenue dun SM. En ana-lyse multivarie, la TH pour cirrhose alcoolique, OR 9 (2,25-36,15), la TH pour cirrhose virale C, OR 10,4 (2,41-44,89), laprsence dun diabte en pr-TH, OR 6,7 (IC 1,87-23,9),taient des facteurs indpendants de risque de survenue dunSM aprs TH. La prsence dun SM, 5 ans aprs la TH taitun facteur de risque significatif de surcharge statosique dugreffon (p = 0,006) mais non de statohpatite ou de cirrhose.Les vnements cardiovasculaires sont apparus avec un dlaimoyen de 70,3 mois aprs la TH. Il na pas t mis en vi-dence de corrlation significative entre la prsence dun SM etla survenue des vnements cardiovasculaires. Dans notrepopulation, la survie estime 10 ans est de 76 %. La causeprincipale de dcs est la survenue dun cancer. La prsencedun SM ninfluenait ni la survie, ni le risque de cancer.Conclusion : Lincidence cumule dun SM 5 ans aprs THest de 57,1 %, les facteurs de risque de survenue dun SMsont la TH pour cirrhose alcoolique ou cirrhose post-viraleC, et la prsence dun diabte avant la TH. Dans notre tudeil na pas t mis en vidence de corrlation entre prsencedun SM et vnements cardiovasculaires et survenue duncancer et survie du patient.

Recommended

View more >