Dossier de presse 2013

  • Published on
    29-Mar-2016

  • View
    215

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Prsentation des activits de CASSINOMAGUS - Parc archologique pour la saison touristique 2013.

Transcript

  • Dossier de presse Saison 2013

    Au 21 mars 2013

  • 32

    Sommaire

    le parc archologique 03

    leS jarDinS De pline lancien 05

    miSe en valeur culturelle 06

    la recherche archologique 10

    leS chantierS De fouilleS 2013 13

    leS viSiteS guiDeS et expoSitionS 14

    leS confrenceS 18

    leS aproS philo 20

    leS animationS 21

    leS atelierS pour leS enfantS 22

    journe vnement 24

    leS SoireS nox ambul 28

    leS horaireS Douverture et tarifS 44

    noS partenaireS 45

    le parc archologique

    Proprit du dpartement de la Charente, CASSINOMAGUS - Parc archologique prsente des vestiges gallo-romains remarquables, uniques en europe.

    Lhistoire de Chassenon dbute voici prs de 215 millions dannes, lorsquune mtorite d1,5 km de diamtre y percuta la terre. Ce bouleversement des sols donnera naissance lAstroblme de Rochechouart - Chassenon et cette brche dimpact, que lon retrouve ici comme matriau de construction pour les difices publics et lhabitat. un patrimoine exceptionnel qui intresse les archologues mais aussi les gologues.

    Au fil dun chemin de dcouverte, cet crin paysager de 25 hectares dvoile plus de 100 ans de fouilles archologiques et tmoigne de la vie sous lAntiquit. Des thermes, un sanctuaire constitu du temple de Montlu et de 49 fosses, deux petits temples, un difice de spectacle et un aqueduc ont t identifis comme appartenant Cassinomagus, une agglomration secondaire rattache au territoire des Lmovices.

    Si celle-ci se trouve de nos jours lcart des grands axes de communication, son positionnement durant lAntiquit tait bien diffrent. Mentionne comme relais routier sur la Table de Peutinger, elle tait situe au carrefour form par la Via Agrippa, un des cinq axes routiers majeurs de la Gaule romaine qui reliait Saintes Lyon et la voie raccordant Poitiers Prigueux.

  • 54

    Classs aux Monuments Historiques, les thermes sont construits sur deux niveaux. Le premier dentre-eux, le niveau de service, est accessible de plein-pied pour le personnel dentretien. ltage, les usagers empreintent le niveau de circulation publique. Il existe galement un niveau souterrains pour les gouts et caniveaux.

    Lieu de sociabilit et de dtente les thermes sont dans la Gaule du Haut Empire parmi les difices publics les plus apprcis.

    Ils tmoignent de cette priode de romanisation, o leur usage se gnralise toute la population, sans distinction sociale.

    Ceux de Chassenon impressionnent par leur exceptionnel tat de conservation. Ces vestiges sont ainsi classs parmi les plus importants de la Gaule, et probablement du monde romain occidental, ce qui en fait un lieu de visite incontournable.

    Illus

    trat

    ion

    : P. C

    abla

    tleS JARDINS DE PLINE LANCIEN

    a CASSINOMAGUS, les Jardins de Pline lancien prsentent un panel de plantes que les Gallo-romains utilisaient dans leur vie quotidienne. Lespace des jardins est compos de plusieurs carrs de culture qui rassemblent des vgtaux en fonction de leur usage : mdicinal, aromatique, dcoratif, utilitaire, alimentaire, parfum. Il existe galement un verger. Certains fruits que nous consommons aujourdhui taient dj connus des Romains et probablement des Gaulois.

    Vous dcouvrirez ainsi au fil des alles, lachille et son pouvoir cicatrisant, laune contre la mlancolie, la myrte sacre, le plantain majeur pour la confection de cataplasmes... et mille autres senteurs, saveurs et couleurs.

    Le nombre de vgtaux prsents aujourdhui va voluer pour senrichir au fil des annes. Lobjectif tant de tendre vers la mise en oeuvre dun conservatoire des espces typiques de lAntiquit gallo-romaine.

  • 76

    miSe en valeur culturelle

    Depuis les premires fouilles en 1844, la mise au jour des thermes en 1958, et son entre en 1987 dans la liste des monuments classs au Patrimoine historique, le site de lantique Cassinomagus a t lobjet dune politique de mise en valeur culturelle afin de faire dcouvrir cet endroit excep-tionnel, tmoin de notre Histoire.

    Si le site est connu depuis le XIXe sicle, ce nest que depuis 1958 que J.-H. Moreau, en crant la Socit des Amis de Chassenon, engagea une vaste politique de mise jour et de valorisation des vestiges. Le site sera progressivement dvelopp avec le concours du Dpartement de la Charente, qui en deviendra propritaire en 1984. un tablissement public est cr en juin 2008 afin den assurer la valorisation sur le plan culturel, scientifique et touristique auprs des publics.

    Depuis lors, CASSINOMAGUS - Parc archologique na cess de semployer faire vivre ces ves-tiges et faire comprendre limportance de ceux-ci.

    Un patrimoine protger et valoriser,Une richesse culturelle et touristique cultiver. Aujourdhui, le parc fait aussi lobjet dune vaste politique damnagement des lieux afin damliorer sa capacit daccueil du public, ainsi que des espaces de travail.

    Les travaux damnagement du site archologique se composent de deux phases.La phase 1 sest acheve en juillet 2011 avec linauguration dun btiment daccueil et dexposition de 800 m. Le btiment pdagogique de 300 m ainsi quun vaste parcours dinterprtation ponctu de kiosques thmatiques et despaces paysagers amnags avaient t livrs en juin 2009.

  • 8La phase 2 dbute en octobre 2013. Elle comprendra la construction dune couverture au-des-sus des thermes de 10 000 m, dune passerelle suspendue reliant le pavillon daccueil au monument. Enfin, un amnagement scnographique du parcours de visite sur trois niveaux permettra aux visi-teurs de comprendre le fonctionnement des thermes, tant sur le plan de lorganisation humaine que sur le plan technique.

    Grce cet ouvrage men par le dpartement de la Charente, la protection des thermes et lacces-sibilit au plus grand nombre seront assures.Lensemble du projet sinscrit dans une dmarche Haute Qualit Environnementale et vise lobtention du label national tourisme et handicap .

    Pour le bon droulement des travaux, les thermes seront ferms au public partir doctobre 2013. Le parc restera cependant librement accessible jusquau 23 novembre inclus.

    De nombreuses animations et vnements sont proposs lanne pour permettre aux visiteurs de dcouvrir le site sous des angles diffrents, autant doccasions pour revenir et sapproprier ce patrimoine charentais. CAssinomAgus - Parc archologique a pour vocation de tisser des liens entre lAntiquit et lpoque Contemporaine.

  • 1110

    la recherche archologique

    CASSINOMAGUS - Parc archologique ne serait rien sans les recherches archologiques qui se poursuivent rvlant chaque anne de nouvelles dcouvertes permettant de mieux comprendre lorganisation et lvolution de cette agglomration antique.

    Le Projet Collectif de Recherche (PCR) mis en place depuis 2011 et sachevant en 2013, prvoit ltude des relations entre lensemble monumental et lagglomration de Cassinomagus, depuis la priode antique jusquaux priodes modernes autour de trois axes majeurs : - La chronologie (comprhension de lhistoire de chaque monument, des transformations de lagglomration et de son territoire, ralisation dtudes chrono-typologiques...) - Lorganisation spatiale (des btiments, des quartiers, des rues, des hameaux...) et lorganisation des chantiers (construction et rcupration) - Les techniques : dcoration, construction, mthodes de larchologie.

    Plusieurs mthodes seront utilises pour mener bien ce projet : fouilles archologiques, tranches pilotes (mthode anglo-saxonne), tude des btis, recherche documentaire, tudes historiques, tudes de mobiliers, tudes palo-environnementales.

    Une exposition permanente prsentant tous les axes de recherches est propose au Pavillon de lArchologie.

    Axes de recherches

    1) Recherche documentaire (Jean-Franois Guguen) 2) Le chantier de construction des Thermes de Longeas (David Hourcade) 3) Le Sanctuaire des Chenevires, acheminement et usage de leau (Ccile Doulan) 4) Relations entre lensemble monumental et les occupations priphriques (Gabriel Rocque) 5) Chassenon : dveloppement dun paysage historique (Sam Turner / Jane Webster) 6) tude chrono-typologique de la cramique de Cassinomagus (Sylvie Soulas) 7) Les matriaux de construction, approvisionnement et techniques (Arnaud Coutelas / Christophe Loiseau) 8) Enduits peints et stucs de Cassinomagus (Sophie Bujard / Jean-Charles Maudre) 9) Cassinomagus, une agglomration secondaire de confins ? Approche historique (Stphanie Gudon) 10) Autres tudes : petit mobilier (Isabelle Bertrand), archozoologie (Chlo Genis), bois gorgs deau et les charbons archologiques (Christelle Belingard), anthracologie des palosols (Marie Bal), palynologie (Camille Joly), micromorphologie (Carole Vissac)11) difices de spectacles : quelle nature pour quelle fonction ? (Pierre Aupert)

  • 1312

    Premiers rsultats du PCR

    Ltude documentaireLtude historique de Chassenon conduit lexamen minutieux des Archives Dpartementales de la Charente et de la Haute-Vienne. Les rsultats obtenus ont dpass les esprances. Le plus vieux document remonte au XIIe sicle. Il sagit dun cartulaire de la cathdrale dAngoulme mentionnant une donation au Xe sicle au village de Loriaco Chassenon.

    Le paysage historiqueQuatre hameaux de Chassenon ont fait lobjet de tranches tests en 2011. Elles ont permis de confirmer une occupation des sites lpoque mdivale et moderne. Ltude des btiments de ces hameaux a confirm le remploi de maonnerie romaine dans ces constructions.

    le sanctuaireLa fouille de la partie sud du sanctuaire a permis de complter le plan densemble du lieu de culte. Prcisment, une vaste pice quadrangulaire aux murs dcors denduits peints a t mise au jour dans langle sud-ouest de laire cultuelle. Sa fonction na pas encore t dtermine. Lhypothse damnagement arbor au sud du temple, lemplacement des 49 fosses est en cours de validation. Les thermesLes recherches se sont limites une campagne de relevs photogrammtriques tridimensionnels (3D) dans les salles cendriers du rez-de-chausse. lls ont permis de comprendre comment les votes de soutnement avaient t amnages et comment stait organis le chantier de construction de cette partie des thermes. Les tapes et la chronologie du chantier restent encore dfinir plus en dtail.Une inscription dcouverte en 2012 mentionne les noms des mcnes privs qui auraient pay une partie des thermes et nous informe que ceux-ci taient ddis Mars et Grannos.

    LagglomrationLa fouille de 2011 dans le quartier sud-ouest de Cassinomagus a mis en vidence plusieurs phases doccupations. Ce site est occup prcocemment de manire ponctuelle. La prsence de fosss en tmoigne. Puis deux btiments successifs sont btis vers la fin du Ier sicle ap. J.-C. Un important rseau de voiries sy croise, formant un grand carrefour.Les fouilles venir aideront affiner la chronologie du quartier : construction, occupation, abandon et rle des btiments.

    Autres recherchesToutes ces recherches et fouilles sont menes en lien avec les autres axes dtudes du PCR. Les spcialistes poursuivent leur travail. Un catalogue du mobilier mtallique a t dit. Linventaire et les relevs photographiques des stucs, des enduits peints et du petit mobilier sont en cours. La cration dun tessonier a dbut. Les tudes en rapport avec les oprations archologiques de 2011 se poursuivent : matriaux de construction, analyse des prlvements (sdimentologie, palynologie, carpologie, anthracologie...).

    Le PCR se poursuit en 2013 grce de nouvelles fouilles, recherches documentaires et analyses de sdiments. Des relevs par photogramtrie 3D seront raliss cette anne et serviront au projet de restauration comme aux objectifs de mdiation avec les publics.

    leS chantierS De fouilleS 2013

    Cassinomagus tant encore un lieu de recherche, des campagnes de fouilles sont entreprises anne aprs anne. Chaque t, les archologues prsentent au public, in situ, lactualit de leurs recherches.

    le SanctuaireCcile DOULAN interviendra de juillet mi-aot. La fouille concernera la ralisation de sondages sur le trac du sanctuaire afin den connatre les limites. En outre, des sondages seront pratiqus sur le trac du canal qui serpente entre les fosses et sur lanomalie situe entre le temple et lexdre semi-circulaire orientale afin de savoir sil existe un lien entre les structures et dterminer la nature de ces amnagements.

    leS thermeSDavid HOURCADE et Arnaud COUTELAS interviendront dans la seconde moiti du mois daot. David HOURCADE ouvrira un petit sondage dans le canal priphrique de la piscine nord. Il sagira de vider un ancien sondage (XIXe ou XXe s.) afin de comprendre le systme damnagement de cet espace. Arnaud COUTELAS poursuivra ltude des traces du chantier de construction dans les salles de soutnement (marques dans le coffrage des votes, traces doutils ...).

  • 1514

    leS viSiteS guiDeS et expoSitionS

    leS viSiteS guiDeS Circuit des thermes Prsentation du fonctionnement du monument le plus emblmatique du site, ainsi que de sa place dans la socit gallo-romaine, en tant que lieu de sociabilit, dactivit physique, de dtente et dhygine.

    Circuit Si leau mtait conte Vritable plonge au IIe sicle ap J.-C., en costume, Gaa Paulina, matrone romanise vous contera lhistoire de Cassinomagus, en suivant la circulation et lusage de leau lpoque antique.

    engliSh tourVisite en anglais tous les dimanches de juillet et daot, le 14 juillet et le 15 aot 11h et 14h.

    expoSition permanenteThermes - Lnigme rvleInstalle dans le tepidarium central des thermes de Longeas, cette exposition, prsente un tour dhorizon historique, gographique et architectural du monument le plus emblmatique du site et de la romanisation de La Gaule.

    expoSitionS temporaireS RECONSTIT Le pass pour prsentDu 16 fvrier au 23 novembre 2013

    RECONSTIT le pass pour prsentle pass pour prsent

    Exposition photos de Yann KERVRAN

    INVITATION

  • 1716

    A travers prs de 80 clichs photographiques, nous mettons cette anne lhonneur larchologie exprimentale sur le thme de lAntiquit. Cette discipline participe pleinement au dveloppement et lenrichissement des connaissances historiques, en complment des dmarches scientifiques pures. A laffiche, se ctoient Gaulois, centurions, matrones romaines, artisansautant de reconstituteurs passionns qui exprimentent la vie quotidienne de nos anctres pour mieux la comprendre. Ils nous plongent une poque rvolue mais qui grce larchologie exprimentale devient Histoire vivante pour le plus grand plaisir des petits et des grands !

    Le public est invit dcouvrir le regard artistique dun photographe de talent sur ces troupes de reconstitution. Passionn dhistoire, Yann Kervran est aussi crivain et conseiller pour le cinma et laudiovisuel. Il vit actuellement dans le Cantal et nous ouvre ses fentres sur lAntiquit. Grce son tlobjectif, il nous installe aux premires loges de quelques scnes de la vie courante comme si nous y tions.

    Cette exposition est scinde en deux lieux sur des thmatiques complmentaires :Dans le pavillon daccueil : centurions, marche exprimentale Autun - Bibracte - Alsia, crmonie romaine, guerriers gaulois, vie quotidienne, artisanat

    Dans les thermes (unctorium) : deux sries de clichs prsentent le village de Coriobona et les rituels de la mort chez les Gaulois au 1er sicl...