Eduquer contre le racisme

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

ÉÉÉÉ dddd uuuu qqqq uuuu eeee rrrr cccc oooo nnnn tttt rrrr eeee llll eeee rrrr aaaa cccc iiii ssss mmmm eeee Décidément les préjugés et les clichés ont la vie dure quand il s’agit des différences entre les êtres humains. L’éducation contre le racisme est plus que jamais utile pour rappeler les données scientifiques et contrer tous les partis pris. Avec son projet «Nous autres», Lilian Thuram nous en offre une belle opportunité. n°144 • mars 2011 • l’ e NSEIGNANT 13

Text of Eduquer contre le racisme

  • dddduuuuqqqquuuueeeerrrrccccoooonnnnttttrrrreeee

    lllleeee rrrraaaacccciiiissssmmmmeeee

    Dcidment les prjugs et les clichs ont la vie dure quand il sagit des diffrences entre les tres humains. Lducation contre

    le racisme est plus que jamais utile pour rappeler les donnes scientifiques et contrer tous les partis pris.

    Avec son projet Nous autres, Lilian Thuram nous en offre

    une belle opportunit.

    DOSS

    IER

    n144 mars 2011 leNSEIGNANT 13

    Comment vous est venue lidede ce projet dducation contrele racisme ? Lilian Thuram : Tout dabord,cest lhistoire dune vie, parceque je suis n en Guadeloupeet que je suis arriv en rgionparisienne lge de 9 ans. L,jai pu constater que malheu-reusement, la couleur de mapeau pouvait avoir des conno-tations ngatives, a ma fait meposer des questions pourlesquelles je suis all chercherdes rponses, que ce soit enrencontrant des personnes ouen dcouvrant des livres. Jaicompris que le racisme taitavant tout une constructionintellectuelle, cest--dire quede gnration en gnration,on a essay de faire croire(dailleurs cela a march !) quily avait une certaine hirarchielie la couleur de la peau. Lut -ter contre le racisme passe doncpar duquer contre le racis -me : comprendre le mca nis mepour pouvoir le dconstruire.

    13-17 144:Mise en page 1 15/03/11 16:17 Page 13

  • 14 Syndicat des enseignants - Unsa www.se-unsa.org

    Quel est lobjectif principal de ce DVD etcomment se sont passes les rencontres avecles enfants ?L. T. : Lobjectif principal du DVD cest depouvoir parler du racisme lcole, parce quesouvent, on croit que parler du racisme esttrs compliqu, passionnel et que adclenche des ractions ngatives. Cest pourquoi il me semble important derecueillir la parole des enfants pour pouvoirdtecter leurs prjugs, qui commencenttout simplement par la croyance quil y auraitplusieurs races dtermines par la couleurde la peau. Quand vous allez dans les coles, cest assezdrle, les enfants disent simplement quil ya quatre races : la blanche, la noire, la jauneet la rouge. Et, selon la couleur de la peau,les personnes auraient des caractristiquesbien prcises ; les noirs bien videmmentcourent vite, chantent bien, dansent bien ;les jaunes seraient plutt bons en math-

    matiques ou au ping-pong... Avec ce DVD, les enfants essaient de rflchir,de chercher dans leur imaginaire etvidemment on trouve des personnes qui,quelle que soit la couleur de leur peau,courent vite, chantent bien, dansent bien,sont bons en mathmatiques cest pourcela que travailler autour du racisme, cestaussi enrichir limaginaire des enfants et cestavant tout dconstruire cette notion de race.

    Il ny a quune seule race,la race humaine

    Il est quand mme assez aberrant que lesenfants classifient les gens par leur couleurde peau comme pouvaient le faire les scien-tifiques au XIXe sicle ou des thoricienscomme Monsieur Bobineau qui a critLessai sur lingalit des races.Notre inconscient collectif na pas beaucoupvolu et cela mme dans notre faon de

    Nous AutresLa Fondation Lilian Thuram a lanc le programme NousAutres, destin promouvoir lducationcontre le racisme lcoleprimaire. Compos de deuxDVD -lun destin aux lvesde CM1 et CM2 et lautre leurs enseignants- cet outilpdagogique interactif est le fruit dune collaborationentre la Fondation LilianThuram, la Casden et la MGEN.Pour conduire son projet,lancien champion dumonde sest entour dungroupe dminents experts.Il a tenu rappeler quelobjectif de cette initiativetait de dconstruire leconditionnement et lesprjugs qui font le lit duracisme. dit 50 000exemplaires, le coffret DVDNous Autres est envoygratuitement aux ensei-gnants qui en font lademande sur les sites de la Casden(1) et de la MGEN(2).

    (1) www.casden.fr(2) www.mgen.fr

    Retrouvez la vido de linterview de Lilian Thuram sur www.se-unsa.orgrubrique Socit.wwwwww..ssee--uunnssaa..

    oorrggD

    RBen

    ot Coq

    uil le

    13-17 144:Mise en page 1 15/03/11 16:17 Page 14

  • n144 mars 2011 leNSEIGNANT 1514 Syndicat des enseignants - Unsa www.se-unsa.org

    AVVEECC BBEEAAUUCCOOUUPP DDEE LLUUCCIIDDIITT EETT EENN QQUUEELLQQUUEESS FFOORRMMUULLEESS simples etfortes, Lilian Thuram nous montre comment les prjugs et lesstrotypes ont forg le racisme dans de trop nombreuses consciences.Le pass colonial et esclavagiste de la France ny est pas pour rien. Lilian Thuram, celui qui a port haut les couleurs de notre pays, nousrappelle utilement que lducation contre le racisme est dabord affaire de dconstruction. Il ne suffit pas de dire que nous sommes tous gauxpour quil en soit ainsi. Cest bel et bien dun travail de fond dont nous avons besoin pour assurer cette ducation lgalit et celui-cicommence ds le plus jeune ge. Lilian Thuram, qui est venu notrerencontre loccasion de notre conseil national, fait mieux, avec cetengagement, quuvre utile. Cest pour cela que le SE-Unsa soutient le remarquable DVD de sa fondation, produit en partenariat avec nos amisde la Casden et de la MGEN.

    LAV

    ISDU

    SYNDICAT Laurent Escure, secrtaire national

    parler. Exemple : on va me dsigner commeminorit visible mais pourquoi ? Parce queje suis de couleur noire, cela veut donc direquil existe une majorit invisible qui napas la mme couleur de peau que moi.Nous ne sommes malheureusement passortis de cette problmatique de la couleurde peau et je crois quil faut en discuter pourdpasser cela et expliquer simplement : lacouleur de peau dune personne nedtermine en rien ses qualits ou ses dfauts.

    Avez-vous dautres projets ou dautres initia-tives avec votre fondation ?L. T. : Un livre dj, Mes toiles noires : deLucy B. Obama, o jessaie de faire prendreconscience que nous avons dans notreinconscient collectif une image des popula-tions noires qui commence avec lhistoire delesclavage. Cest assez rducteur et celaforme des prjugs quil est ensuite difficilede dpasser. Prenons en exemple VictorHugo qui a dit que Lhomme blanc a fait duNoir un homme. Ainsi, lhistoire commen-cerait-elle l ? Et avant, ce ntait pas deshommes ? Au mois de novembre 2011, nous organisonsune exposition au Quai Branly intituleExhibition, linvention du sauvage. Noustrouvons important de revenir sur lexistencedes zoos humains au cours des expositionsuniverselles (la dernire en 1931 !), o lesgens allaient voir certaines populationsinstalles derrire des enclos comme desanimaux et que lon appelait sauvages. Il ya eu normment de visiteurs, et l encore,cela a contribu former notre inconscientcollectif. En conclusion, je dirais que nous devonsavoir une rflexion sur ce qui a cr notreimaginaire, notre culture, et essayer de lesdpasser, sans culpabiliser et sans tomberdans une certaine victimisation. Il suffiraitdanalyser les choses tranquillement, serei-nement, dessayer de voir comment lesprjugs sont arrivs dans notre socit, quelregard nous portons sur lautre par rapport sa couleur de peau, son sexe, et essayerde dpasser tout cela. On ne nat pas raciste,on le devient. On ne nat pas avec desprjugs, on sapproprie des prjugs. Et sion sapproprie des prjugs, alors, on peutles dconstruire.

    Propos recueillis par milie-Chlo Trigo

    La Fondation LilianThuram a t cre en 2008en Espagne o rsidait LilianThuram.Depuis, unbureau a touvert Paris enfvrier 2009.Exclusi-vementddie lducationcontre leracisme, ellea pour objectif de comprendrele racisme sous tous ses aspects,tre conscients de la constructionsociale des races, dsapprendreles prjugs hrits des gnra-tions antrieures et rompre avec

    la hirarchie raciale delesclavagisme pour ensuitetransmettre cet enseignement

    avec dessupportspdagogiques,organiser desactivits et desvnements etinculquer cesvaleurs parlintermdiairedes parents, delcole et dusport.

    Les projets raliss ou en courssont financs au cas par casgrce des partenariats publicset privs et par les droitsdauteur du livre de LilianThuram.

    Nous possdons une origineunique : nous sommes tous desafricains dorigine, ns il y a 3

    millions dannes, et cela devraitnous inciter la fraternit

    Yves Coppens

    13-17 144:Mise en page 1 15/03/11 16:17 Page 15

  • U16 Syndicat des enseignants - Unsa www.se-unsa.org

    DUCATION

    Construire lgalitUNE RACE, LA RACE HUMAINE : cette formuletraduit une ralit qui est encore malheu-reusement peu accepte. Le pass colonialet esclavagiste de la France a t une redou-table fabrique prjugs et strotypes.Beaucoup de nos concitoyens croient durcomme fer lexistence dediffrentes raceset, pire, que cha-cune delles auraitdes prdis-posi-tions particulires. La science est pourtant l pour montrer queles tres humains, o quils se trouvent surla plante, ont un patrimoine gntiquecommun suprieur 99,8%. Les chiffres sont ttus mais les ressentis etles fantasmes le sont encore plus. Voil pourquoi, lducation contre le racismereste une ncessit. Pourtant, les directives

    ministrielles se soucient peu de cet objectif. Il faut dire que la volont politique fait dfaut,mais est-ce tonnant quand le gouvernementne cesse de stigmatiser les trangers pourfaire exister une prtendue identitnationale et promouvoir les bons

    Franais ? Nous, enseignants delUnsa, ne nous rsignonspas. Lgalit relle exigeque nous nous mobilisionsdans nos classes, nos coles

    et nos tablissements pour faire reculer leracisme et ce qui le nourrit. Cette mobili-sation prend dailleurs tout son sens, aumoment o, en Europe, lextrme droitereprend du poil de la bte immonde. Il est urgent que le XXIe sicle, dsormais bienentam, voie lHomo Sapiens, lHommesage, prendre conscience de son unit.

    Laurent Escure

    Le racisme existe.Pour le combattre,il faut faire reculerles prjugs.Lcole a un rlecentral mme siles directives sontfloues et que lavolont politiquefait dfaut.

    ducateurs et militants,nous avons une

    responsabilit assumer

    DVDN

    ous au

    tres

    13-17 144:Mise en page 1 15/03/11 16: