Encéphalopathie d’Hashimoto révélée par des infarctus cérébraux à répétition

  • Published on
    09-Feb-2017

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Disponible en ligne sur

    ScienceDirectwww.sciencedirect.com

    Annales dEndocrinologie 75 (2014) 486516

    SFE Lyon 2014Posters publis SFE

    Thyrode

    P599

    Encphalopathie dHashimoto rvle pardes infarctus crbraux rptitionM. Popescu (Dr) a, F.L. Velayoudom-Cephise (Dr) a,, A. Prevot (Dr) a,L. Corvo (Dr) a, S. Benabdallah (Dr) a, J.P. Donnet (Dr) a, C. Alecu (Dr) ba CHU de Pointe--Pitre, service dendocrinologie, Pointe--Pitreb CHU de Pointe--Pitre, service de neurologie, Pointe--Pitre Auteur correspondant.Adresse e-mail : fritz-line.velayoudom@chu-guadeloupe.fr(F.L. Velayoudom-Cephise)

    Introduction Lencphalopathie dHashimoto (EH) est une entit neuroen-docrine auto-immune rare (2,1/100 000) associe la thyrodite dHashimoto.Deux types ont t proposs : un type vasculaire caractris par des pisodesrcurrents de dficits neurologiques focaux et un type progressif diffus avecdclin cognitif. Il nexiste pas de critres de diagnostiques reconnus pour EH,le diagnostic tant dexclusion.Observation Un patient g de 61 ans dorigine Afro-Caribenne ayant desantcdents dAVC ischmique de lartre crbrale moyenne gauche en 2012,tait hospitalis pour une hmiparsie gauche brutale. Lpisode actuel taitson quatrime en 2013. LIRM crbrale rvlait des hypersignaux diffusion etFLAIR du centre semi-ovale droit et du pdoncule crbelleux infrieur gauche.Lchocardiographie cardiaque transsophagienne, lECG, lcho-Doppler destroncs supra-aortiques, le bilan de vascularite et ltude du liquide cphalorachi-dien taient normaux. La recherche des toxiques tait ngative. La fonctionthyrodienne tait normale (TSH 0,9 U/mL [0,2704,20], T4L 16 pmol/L[1222], et T3L 3,6 pmol/L [3,16,8]). Le dosage des anticorps antithyro-globuline tait positif (ATG 355,4 UI/mL rfrence < 115). Les anticorpsanti-thyroperoxydase taient ngatifs. Lchographie de la thyrode indiquaitun goitre htrogne hypochogne. Compte tenu des rsultats cliniques et delaboratoire, un diagnostic dEH tait pos.Discussion EH peut tre trouve dans des cas dencphalopathie inexpli-que avec titre sriques levs danticorps antithyrodiens aprs lexclusiondes maladies infectieuses, toxiques, mtaboliques, vasculaires ou noplasiques.La recherche tiologique des AVC ischmiques a priori idiopathiques doit treoriente aussi vers lexploration de la thyrode.

    Dclaration dintrts Les auteurs nont pas transmis de dclaration deconflits dintrts.

    http://dx.doi.org/10.1016/j.ando.2014.07.733

    Rsums prsents lors du 31e Congrs de la Socit francaisedEndocrinologie Lyon 2014.

    P600

    Performances de la cytoponction laiguillefine du nodule thyrodienM.M. Benghani (Dr) a,, I. Maharrar (Dr) a, A. Messa (Dr) a,B. Ould Gacem (Dr) a, I. Houalef (Dr) a, M. Belkorissat (Dr) b,F.Z. At Yahia (Dr) a, H. Sallemine (Dr) a, Z. El Ghazi (Dr) c,K. Faraoun-Allal (Dr) a, T. Benkhelifa (Dr) a, Z. Benzian (Dr) a,F. Mohammedi (Dr) aa Service dendocrinologie diabtologie, Centre Hospitalo-UniversitairedOran, Oranb Service dpidmiologie, tablissement Hospitalier Spcialis en pdiatrieCanastel, Oranc Service danatomie et de cytologie pathologiques, tablissement HospitalierSpcialis en pdiatrie Canastel, Oran Auteur correspondant.Adresse e-mail : mahieddine981@yahoo.fr (M.M. Benghani)

    Introduction/objectifs Comme dans la plupart des maladies, la dcision th-rapeutique dans la pathologie nodulaire thyrodienne repose sur un faisceaudarguments. Cependant, il est indniable que la cytoponction laiguille fine yjoue un rle prpondrant. Lobjectif principal de notre travail est dvaluer lafiabilit diagnostique de la cytoponction laiguille fine des nodules thyrodiens.Patients et mthode tude rtrospective descriptive sur dossiers de patientsthyrodectomiss suivis au sein de notre service. Les rsultats de la cytoponctionet de lexamen anatomopathologique ont t confronts pour dfinir la sensibilitet la spcificit de la cytoponction.Rsultats 134 dossiers colligs de nodules thyrodiens solitaires ou dominantsponctionns, rsqus au cours dune thyrodectomie avec examen histologiquepostopratoire. Cette srie comptait 11,2 % de cancers. La sensibilit de la cyto-ponction est de 33,3 % et la spcificit de 71,4 %, avec une valeur prdictivepositive de 17,8 % et une valeur prdictive ngative de 88,4 %.Discussion et Conclusion Les performances de la cytoponction dans notresrie se situent bien au-dessous du minimum requis pour un examen diagnostiquejouant un rle aussi central dans notre dcision thrapeutique. Ceci suggre quilest primordial de standardiser les techniques de cytoponction, ne pas hsiter la rpter, et de toujours confronter ses rsultats aux autres donnes cliniques.

    Dclaration dintrts Les auteurs nont pas transmis de dclaration deconflits dintrts.

    http://dx.doi.org/10.1016/j.ando.2014.07.734

    P601

    Profil anatomopathologique de nodulesthyrodiens oprsM.M. Benghani (Dr) a,, I. Maharrar (Dr) b, A. Messa (Dr) b,B. Ould Gacem (Dr) b, I. Houalef (Dr) b, M. Belkorissat (Dr) c,I. Fazaz (Dr) b, I.M. Benlahouel (Dr) b, M. Safi (Dr) b,

    0003-4266/$ see front matter

    http://www.sciencedirect.com/science/journal/00034266dx.doi.org/doi:10.1016/j.ando.2014.07.843http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.ando.2014.07.733&domain=pdfmailto:fritz-line.velayoudom@chu-guadeloupe.frdx.doi.org/10.1016/j.ando.2014.07.733http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.ando.2014.07.734&domain=pdfmailto:mahieddine981@yahoo.frdx.doi.org/10.1016/j.ando.2014.07.734http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.ando.2014.07.735&domain=pdf

Recommended

View more >