Enseignement de la relation médecin–patient en pédiatrie à des étudiants de médecine à partir de la méthode du Théâtre-Forum

  • Published on
    10-Sep-2016

  • View
    220

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

  • Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence 57 (2009) 510516

    Atelier : Les liens thoricocliniques

    Enseignement de la relation mdecinpatient en pdiatrie destudiants de mdecine partir de la mthode du Thtre-Forum

    Teaching doctor and patients relationship in medical pediatric studies by

    Rsum

    Dans le cdAugustoBut. FaireMthode. sont interveRsultats. mthodes pConclusioninteractives 2009 Pub

    Mots cls : E

    Abstract

    Context. Ioffered to sObjective. Method. Ttheir interprResults. EpedagogicaConclusion 2009 Pub

    Keywords: M

    Auteur coAdresse e

    0222-9617/$doi:10.1016/using an interactive method based on Forum-Theater

    A. Bonnaud-Antignac a,, M.-H. Grenier a,b, A. Mouzard a,c, M. Amar a,da Dpartement de sciences humaines et sociales, facult de mdecine, universit de Nantes, 1, rue Gaston-Veil, 44035 Nantes, France

    b Service de pdopsychiatrie-I, ple de pdopsychiatrie, CHU de Nantes, Nantes, Francec Pdiatrie, facult de mdecine de Nantes, CHU de Nantes, Nantes, France

    d Pdopsychiatrie, facult de mdecine de Nantes, CHU de Nantes, Nantes, France

    adre dun enseignement optionnel de la relation mdecinpatient une mthode pdagogique interactive inspire du Thtre-ForumBoal a t propose aux tudiants de 4e et 5e annes de mdecine (DCEM2 et DCEM3).sinterroger les tudiants sur les aspects communicationnels et comportementaux luvre dans une relation triangulaire.

    Trois situations cliniques de relation mdecinparentsenfants ont t joues par une troupe de thtre. Les tudiants qui lont souhaitnus dans le jeu thtral et ont pris la place dun des acteurs afin dexprimenter leur interprtation de la situation.Onze tudiants sur 60 ont particip en tant quacteur. Une valuation ralise en postenseignement immdiat a montr lintrt de ces

    dagogiques qui permettent de travailler le savoir-faire et le savoir-tre du triangle pdagogique.. Les questions de communication et de relation peuvent tre enseignes en facult de mdecine partir de mthodes pdagogiques.

    lie par Elsevier Masson SAS.

    nseignement mdical ; Thtre-Forum ; Relation mdecinpatient ; valuation ; Sciences humaines et sociales

    n optional teaching of doctorpatient relationship, a pedagogical interactive method inspired by Augusto Boals Forum-Theater wastudents of the fourth or fifth years of medical studies.

    To help students to ask themselves about communication and behavior in triangular relationship.hree specific situations of doctorparentschild relationship were played by a theater group. Some students took part to experimentetation of this clinical situation.leven students out of 60 participated as actors. One evaluation carried out immediately after the teaching showed the interest of thesel methods which allow to work the savoir-faire and the savoir-tre of pedagogical triangle.. Questions about communication and relationship can be taught in medical studies by using interactive pedagogical method.lished by Elsevier Masson SAS.

    edical teaching; The Theatre of the Oppressed; Doctorpatient relationship; Evaluation; Social sciences

    rrespondant.-mail : angelique.bonnaud@univ-nantes.fr (A. Bonnaud-Antignac).

    see front matter 2009 Publie par Elsevier Masson SAS.j.neurenf.2009.03.007

  • A. Bonnaud-Antignac et al. / Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence 57 (2009) 510516 511

    Ltre devient humain quand il invente le thtre .

    Augusto Boal.

    1. Introduction

    Lintroduction des sciences humaines et sociales dans le cur-sus des tudes de mdecine en France depuis larrt du 18 mars1992 vientcontenus Le premierlexercice mmdecinmcale, annonde maladiepdagogiququi concernParmi les nmdecinpprogrammemme sinsle professienseigner dpratique mdun enseigaider les tudie grave, mque nous ainteractiveavons abortrie, cest-parents. Suprsenter drsultats de lissue de

    2. Contex

    Depuisdonne les met sociales,mdicale etest de rpoles tudianauprs desrelation mrencontresstage en pt dcidtre difficilet 5e (DCE

    1 Barrier JHEhua F et le comdecine dexla Cidmef surMed 2004;5:7

    inquitudes que nous avons en collaboration avec une troupe dethtre rflchi la mise en place dun enseignement interac-tif qui viensur les diffnelles spccompte tende groupeLenseigne

    decine l

    lise

    thod

    modui dutualto Bomm

    paret pouicipaturgimierteursite leratr. Lesnterm. Le

    et se, la fe-Fon draesc prenan scle sicelaJoketre lancie

    et st lanis tefut csur lgiqu

    s. . .)ne dltschollesues

    seco

    le deposer deux questions principales qui sont celles desenseigner et des mthodes pdagogiques utiliser.item du module n1 concernant lapprentissage dedical propose de nombreuses thmatiques (relationalade, personnalisation de la prise en charge mdi-ce dune maladie grave, formation du patient atteintchronique. . .) mais ne dit rien quant aux mthodeses les plus appropries pour enseigner ces sujetsent davantage des pratiques que des connaissances.ombreuses questions souleves, celle de la relationatient est centrale et semble tre le fil conducteur dude lapprentissage de lexercice mdical [1] qui lui-re dans ce quil est convenu dappeler aujourdhui

    onnalisme mdical1 [2]. Mais comment faire poures questions qui ne peuvent faire lconomie de ladicale et donc relationnelle ? Cest dans la continuitnement bas sur des entretiens simuls et films pourdiants apprendre annoncer un diagnostic de mala-is en place Nantes depuis maintenant quatre ans,

    vons voulu utiliser une autre mthode pdagogiquebase sur le thtre. partir de cette mthode, nousd la difficile question de la triangulation en pdia--dire de la relation entre le mdecin, lenfant et sesite un enseignement de trois heures que nous allonsans ses diffrentes modalits, nous prsenterons leslvaluation immdiate ralise auprs des tudiantscet enseignement.

    te et problmatique pdagogique

    quatre ans, la facult de mdecine de Nantes seoyens, grce au dpartement de sciences humaines

    de dvelopper divers enseignements de psychologiedthique mdicale. Lobjectif de ces enseignementsndre aux problmatiques de terrain rencontres parts lors de leurs diffrents stages hospitaliers et stagesmdecins gnralistes. La question centrale de ladecinpatient vient se dcliner selon les populationset les problmatiques poses. Dans le cadre dun

    diatrie et dun module optionnel de pdiatrie, il ade traiter la question de la triangulation qui semblee apprhender par des tudiants de 4e (DCEM2)M3) annes de mdecine. Cest pour rpondre ces

    , Brazeau-Lamontagne L, Colin R, Quinton A, Llorca G, Somiannseil pdagogique de la Confrence internationale de la facult depression francaise. Recommandations du conseil pdagogique dela formation au professionnalisme des futurs mdecins. Pedagog581.

    de mlissu dt ra

    3. M

    Let celconcepAugussag cose prdobjede partdramaLe prespectaOn invdappaImagepar liacteursnionsfatigueThtrlactioproposremplaen reppositionouvelts. dun lien ense distcationsperme

    Trotempsdienspdagoenfantavec u

    difficuniquesdesqueremarq

    Lethtradrait faire sinterroger et travailler les tudiantsrentes facons dtre dans des situations relation-ifiques. Cet enseignement a t rendu obligatoireu de linvestissement financier et de la dynamiquencessaire au bon droulement du jeu de thtre.ment sest droul dans un amphithtre de la faculte et les situations joues ont toutes t filmes.

    enseignement, une valuation auprs des tudiants a.

    e et matriel

    le mthodologique utilis pour cet enseignement a Thtre-Forum ou du Thtre de lOpprim

    is et pratiqu par le comdien et metteur en scneal [3]. Dans son ouvrage il crit, le thtre est envi-

    e un langage , Il faut faire en sorte que le spectateur intervenir dans laction, sortant de sa conditionr assumer pleinement son rle de sujet . Trois degrstion directe du spectateur peuvent tre envisags : la

    e simultane, le Thtre-Image et le Thtre-Forum.degr est celui de la dramaturgie simultane. Les crivent en mme temps que les acteurs jouent.spectateur intervenir mais on ne lui demande pas

    e sur scne. Le deuxime degr est celui du Thtre-spectateurs interviennent directement en parlant diaire de statues figes figures par le corps des

    corps des comdiens est utilis pour figurer des opi-nsations (exemple : lempathie, le plaisir, la joie, laroideur, la colre. . .). Le troisime degr est celui durum. Les spectateurs interviennent directement dansmaturgique, la jouent et la modifient. Dans les scnespar les acteurs, un des protagonistes (lopprim) estar un spectateur (tudiant). Celui-ci entre en scnent laction en cours et introduit dans le jeu sa pro-nique. Les autres acteurs doivent sadapter cettetuation et envisager chaud toutes les possibili-sajoute lintervention dun des acteurs dans le rler . Augusto Boal a conceptualis le Joker commeaction scnique, les comdiens et les spectateurs. Il

    des personnages, de leurs actions et de leurs expli-e rapproche ainsi des spectateurs. Son interventionalyse simultane de laction scnique.mps ont caractris cet enseignement. Le premierelui dun change entre les enseignants et les com-e contexte gnral de lenseignement, les objectifses et le cadre des situations (pathologies, ges des

    . Puis, une rencontre des comdiens de la compagnieizaine dtudiants a t organise pour aborder lesrencontres par les tudiants dans les situations cli-isies. Trois situations ont ainsi t retenues partirla troupe dacteur a labor trois scnarii inspirs desfaites par les tudiants.nd temps pdagogique fut celui de la reprsentationvant les tudiants. Chaque scne fut joue deux fois.

  • 512 A. Bonnaud-Antignac et al. / Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence 57 (2009) 510516

    La premire fois, les trois situations cliniques furent joues sansinterruption. La seconde fois, les tudiants furent invits, par lepersonnagerer dautres rejouer lalors des ele Joker spectateurs

    Les troiLa prem

    parents aveconsultentcin diagnosrapidementnel, prsumet intimidment son dexclue de lpropos mdecin.

    La deuxdanorexieLe pdiatreavec ladolexprime sopas linquijolie, bien pde son anopersonnagedu mdecin

    La troisson enfantlenfant, exsavre defait irruptioun tat dagune cigaretcin grondadsobissalasthme, ldu tabac. Lpour sa reenfant. La culpabilitsonnage demdecin.

    Le troismthode pen place une valuasatisfactionpdagogiquralise pafermes etau questiona permis uNous prse

    sont intervenus en tant quacteurs et ceux qui ont choisi de resterspectateurs.

    ultats

    rsentation de la population

    xante tudiants ont particip cet enseignement.nte-neuf tudiants ont particip en tant quobservateur,DCEM3 dont six jeunes femmes et deux jeunes hommes

    tudiants de DCEM2 dont 29 jeunes femmes et 12 jeuneses.e t

    s de Ds etdian

    artic

    cerndecinquenverpar

    nt ims (36a platud

    nsib. Po lelc

    , toudect quets, deel s de

    premte manceient

    on aec lscen lasibilc po

    1ion ds qui

    ns (andu Joker , mettre des commentaires et sugg-propositions dramaturgiques. Ltudiant tait invit

    a scne la place dun des acteurs. Apparaissaientxpriences singulires, verbalises durant le jeu par, tant pour ltudiant acteur que pour les tudiants.s situations cliniques reprsentes sont les suivantes.ire situation est la consultation dun jeune couple dec leur nourrisson auprs de leur pdiatre. Les parentspour des pleurs incessants de leur enfant. Le mde-tique des coliques spasmodiques du nourrisson et, sassociant au pre, interroge lallaitement mater- responsable des coliques du bb. Dstabilise

    e par le discours du mdecin, la mre dfend timide-sir dallaiter son enfant. Elle est dmunie et se senta dcision mdicale. Le personnage de lopprim linterprtation fut celui de la mre puis celui du

    ime situation est celle dune adolescente souffrantmentale. Elle consulte accompagne de son pre.cherche crer un lien de confiance et dcoute

    escente. Elle se montre rfractaire tout change etn dsaccord avec ce rendez-vous. Elle ne comprendtude de ses parents et du pdiatre. Elle se trouve trslus que sa mre. Elle ne parat pas ressentir la gravit

    rexie, la diffrence de son pre et du mdecin. Lede lopprim propos linterprtation fut celui.ime situation est la consultation dune mre pourasthmatique. Le pdiatre, qui connat dj la mre etprime son apprhension de la rencontre. Le contactmble difficile et tendu. Lenfant, g de quatre ans,n dans le bureau mdical semparant des jeux, dansitation vocateur dhyperactivit. Sa mre qui fumaitte, rentre dans un second temps et surprend le mde-nt son fils. Elle se plaint de son agitation et de sance. Durant leurs changes sur les facteurs aggravante mdecin louvoie pour aborder les effets nfastesa mre ne supporta pas dtre ainsi interpelle sponsabilit dans les troubles respiratoires de sonconsultation tourne vite au conflit sur lide de

    , de maltraitance par carence de soin. Le per- lopprim propos linterprtation fut celui du

    ime et dernier temps fut celui de lvaluation. Ladagogique base sur le Thtre-Forum a t misetitre exprimental. Il a donc t ncessaire de fairetion en postenseignement immdiat afin dvaluer lades tudiants, acteurs et observateurs, et les objectifses. Lvaluation en postenseignement immdiat a t

    r un questionnaire mixte comprenant des questionsouvertes. Pour analyser les rponses des tudiantsnaire, nous avons choisi lanalyse de contenu qui

    ne analyse la fois qualitative et quantitative [4].ntons les rsultats en distinguant les tudiants qui

    4. Rs

    4.1. P

    SoiQuarahuit deet 41 homm

    Onzdiantefemmeaux tu

    4.2. P

    Conle mdrentnon liquauxauraieparentnus l

    Lestrs seposesexprimplus daidetion men tanpatienun apple poid

    Lalcou lallise sera

    situaticin avladoleQuantde sendu taba

    TableauRpartitdes rle

    Situatio

    DCEM2DCEM3

    Totaludiants ont particip en tant quacteur, quatre tu-CEM3 et sept tudiants de DCEM2 dont six jeunes

    un jeune homme. Le mme questionnaire a t remists, quils aient jou ou non.

    ipation des tudiants observateurs et acteurs

    ant les tudiants de D3, tous auraient choisi de jouer, quelle que soit la situation clinique. Ils consi-cest au mdecin de sadapter ses patients et

    se. Le dsir didentification au mdecin est plus fortents. De mme pour les tudiants de D2, la majoritagin jouer le rle du mdecin plutt que celui destudiants contre six seulement qui seraient interve-ce dun des deux parents) (Tableau 1).iants en position dobservateur rapportent avoir t

    le au jeu des acteurs, la ralit des situations pro-ur chacune des trois situations, les tudiants ontdsir dtre la place du mdecin et de se montrer

    oute, plus accueillant la souffrance, la demandet en tant sensibilis la difficult de la triangula-inenfantparents. galement t rapport le dsirmdecin daccueillir, de dterminer lattente desnouer une relation de confiance, et dtre attentif

    laide. . . tout en vitant le jugement ou lopposition,s a priori et limportance du respect .ire situation a suscit des ractions sur la qualit de

    dicale, notamment de la souffrance de la mre facecre entre le mdecin et le pre. Certains tudiantsadress plutt la mre quau pre. La deuximesuscit des interrogations sur lalliance du mde-

    adolescente. Certains auraient demand recevoirte seule, sans son pre, pour favoriser la rencontre.troisime situation, lide de certains tudiants taitiser la mre aux besoins de son enfant, la nocivitur son asthme par exemple. Il sagissait de permettre

    es tudiants observateurs de DCEM2 et de DCEM3 en fonctionls...

Recommended

View more >