éValuation sm

  • View
    1.144

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Voici mon Power Point du cours sur l’évaluation de la condition mentale que j'offre aux étudiants en soins infirmiers du Collège de Maisonneuve.

Text of éValuation sm

  • 1. VALUATION DE LA SANT MENTALEDocument ralis par Michel Perrier Collge de Maisonneuve,automne 2012Reproduction interdite

2. Condition physique et mentale dunepersonne *Cette activit constitue lassise de lexercice infirmier.Elle est essentielle la dtermination des problmes desant et des besoins de la personne, y compris ceux quirequirent un suivi clinique dans le plan thrapeutiqueinfirmier (PTI). La plupart des interventions de linfirmiredcoulent de cette valuation. En effet, valuer signifieposer un jugement clinique sur la condition physique etmentale dune personne et en communiquer lesconclusions. Le jugement clinique peut mener excuter des interventions complexes, voire initier desmesures diagnostiques et thrapeutiques et ajusterdes mdicaments et autres substances selon uneordonnance.* http://www.oiiq.org/pratique-infirmiere/activite-reservees/evaluer-la-condition-physique-et-mentale 3. Lexamen mental *Lnonc de lactivit signifie que lvaluationporte sur lensemble de la situation de sant duclient, cest--dire son tat de sant physique etmentale. Cela inclut les facteurs de sonenvironnement physique, social, culturel etspirituel qui ont une incidence sur sa situation desant. Lvaluation de la condition de santmentale comprend, notamment, les paramtreslis aux aspects cognitifs, perceptifs, motifs etrelationnels de la personne (Leclerc, 2002)* http://www.oiiq.org/pratique-infirmiere/activite-reservees/evaluer-la-condition-physique-et-mentale 4. Normalit et anormalit La norme repose en mdecine somatique sur des testset des examens prcis qui permettent de prciser lcartpar rapport une moyenne. La norme en psychiatrie repose sur des donnesculturelles, gographiques, temporelles etc. La normenest que la convention dun groupe social en un lieudonn, un moment donn. Lhomme oscille entre la normalit et le pathologique, ilsagit dun continuum variant selon le moment et lescirconstances de la vie. 5. Principales classifications Troubles psychotiques Troubles de lhumeur Troubles anxieux Troubles de la personnalit Troubles de ladaptation Troubles somatoformes Troubles dissociatifs Troubles factices Troubles sexuels et troubles de lidentit sexuelle Trouble de lalimentation Dmences et troubles cognitifs Troubles li une substance 6. Construction du diagnostic Axe 1 : Trouble mental Axe 2 : Trouble de la personnalit Axe 3 : Troubles physiques Axe 4 : Problmes psychosociaux Axe 5 : chelle du fonctionnement(EGF) 7. Examen mental Lexamen mental se droule paralllement lentrevue, la descriptiondtaille des signes et symptmes permet ltablissement dundiagnostic mdical par le psychiatre. On apporte alors une attentionparticulire aux comportements, lhumeur ainsi qu la pense duclient au cours de la maladie actuelle. Lexamen mental constitue un processus danalyse, une dcompositiondun tout en ses diverses parties. Linfirmire en psychiatrie doit tre enmesure dobserver le comportement verbal et non verbal de son clientainsi que de pouvoir vrifier lexactitude de ses perceptions. Elle doitrapporter les faits de faon claire, prcise et correspondant la ralitvcue et exprime par le client. 8. Signe et symptme Les symptmes sont des problmes perus et signalspar le patient. Il sagit de plaintes subjectives quiappartiennent lhistoire du patient. Les signes sont des manifestations objectivesdcouvertes par le mdecin au cours dun examenmental. 9. Examen mental 10. ComportementApparence Hygine Nglige / soigne/exagrgnralegnraleHandicapAmaigri, fatigu,Tenue Nglige / soignevestimentaireDmarchebrieuse, lente, tranante, ataxique,/posturefig, nonchalante,NiveauExagr Hyperactivit psychomotrice, Akathisie,dactivitagitationpsychomotriceDiminu Ralentissement moteur, bradykinsie,catatonieDiversCompulsion, rituel divers, tics, bizarrerie,strotypie, catalepsie,Mimtisme, manirisme, rptitionImpulsivit, violence, ambivalence 11. ComportementLangage Quantit et qualit Voix, intonation, logorrhe, verbosit, cholalie,verbalcris, richesse du vocabulaire,Pression du discours, logorrhe, monologueMutisme, dysarthrie, salade de mots, glossolalie,LangageSignauxRegard, expression faciale, pleurs, rire,non verbaldramatique, malaise, menaante, contact visuelMimique, gestuelle, blocage de la pense,bgaiement,, dbit, dysarthrie, AphasieCoopratio FiabilitAdquate, , mfiance, opposition passive,n ngativismeDisposition Confiance deEstime de soi, pessimiste, autodprciation, fiergnralebaseAttitudeOptimiste, proccup, dgag, mprisante,authenticit 12. Humeur : Condition affective constanteAffect : Degr dexpressivit dune personne quitraduit ltat motionnel 13. Continuum de lhumeurDpressive > Normale> ManiaqueLa sensation de dpression esttout fait normale. Nous vivonstous de la tristesse et desmoments de dpression au cours de la vie. Les variation de lhumeur sont normales. Lintensit desvariations et laspect quantitatifdevient un indice important 14. Diffrentes sortes daffectSyntoneInadquateLabileExaltDprimmoussPlat 15. Humeur et affectAffectDpressive Tristesse Irritabilit, colre, apathie, honte,/Humeursouffrance morale, morosit, dsespoir, pleurs, chagrin, dysphorie, perte dintrts, dcouragement Attnuemousse, plat, perplexit, spleen Expansive EuphoriqueExubrance, exaltation Concordance Inapproprie , labile, thtralisme, discordant Euthymique Positive Syntone, joie, plaisir, espoir Anxit Intensit Lgre, modre, svre, panique Pathologique Psychotique, morcelant, paniquehomosexuelle, angoisse de sparationPhobie, vitement, proccupation, Normale Peur adquate, inquitude, dsarroi, dtresse, 16. Cours ou forme de la pense Le cours de la pense (ou droulement de lapense) rassemble et organise les ides,selon un certain droulement. Le cours de lapense peut tre logique et cohrent, oucompltement illogique, voireincomprhensible. Le patient peut exprimerune multitude dides ou avoir un discours trspauvre. 17. Associations incohrentes des ides On parle dune pense incohrente quand une partie dudiscours ne respecte pas la logique usuelle aismentcomprhensible par lauditeur. Formes dincohrence : Pense tangentielle etcirconstancie, associations relches, coq lne,fuitedes ides, nologisme, persvration 18. Pense (cours de la pense)Rythme Acclr Rapide, tachypsychie DiminuLente, ralenti, bradypsychie,Trouble de Processu Cohrence et incohrencelogiquesAssociations lches, coq--lneCirconstanciTangentielleBlocage de la penseFuite des ides, nologisme 19. Pense (fond de la pense)Forme ConcrtePense magiqueAbstraite Autisme, fantaisiste, nigmatique,hermtique, pauvreContenu Proccupations excessives, culpabilit,(fond de la triade dpressive, mythomanie,pense) mensonge pathologique, peur phobique(agoraphobie, claustrophobie phobiesociale etc)DlireSystmatis/ non-systmatisExpansif : grandiose, puissance,mgalomanieRtractif : perscution, indignit, jalousieTypeVol, cho, rfrence, divulgation,Schneidriens contrle, diffusionIdationAutocritique partielle (insight)dlirante 20. Pense (fond de la pense)Contenu Les obsessions(fond de la Les compulsionspense) Les phobies; spcifiques, sociales,agoraphobiesymptmes hypochondriaques;comportements anti-sociaux spcifiques.Les intentions, ides rcurrentes desuicide ou dhomicide 21. Obsession et compulsion Une obsession est un symptme se traduisant parune ide ou un sentiment qui simpose laconscience du sujet qui le ressent commecontraignant et absurde, mais ne parvient pas lechasser malgr ses efforts pour cela. Compulsions : rites conjuratoires, pensesmagiques, actes que le sujet sait absurdes maisquil doit accomplir pour soulager son anxit. Cesont souvent des exacerbations dactes normaux(par exemple, des lavages longs et trsfrquemment renouvels, vrifier constammentque la porte est bien ferme). 22. Le dlire Le dlire est une erreur de la logiquede la pense ou du raisonnement. Ilse dfinit comme une convictionabsolue, errone et irrductible parla logique et lvidence des faits. Le dlire est galement non-conformes aux croyances dugroupe. Dlire systmatis et nonsystmatis Dlire expansif et rtractif 23. Le dlire et le contenu de la pense On sintresse au fond de la pense, cest dire aux thmes qui reviennent dans le discours du client. Les dlires de type Schneidrien se voient surtout dans la schizophrnie. Formes : Contrle de la pense, vol de la pense, divulgation et cho de la pense, dlire de rfrence 24. Types dfinis selon le thmedlirant dominant rotomaniaque: le thme est quune personne, habituellement dun niveauplus lev, est amoureuse du sujet. Mgalomaniaque: le thme est une ide exagre de sa propre valeur, deson pouvoir, de ses connaissances, de son identit ou dune relationexceptionnelle avec une divinit ou une personne clbre. Jalousie: le thme est que le partenaire sexuel du sujet lui est infidle. Perscution: le thme est que lon se conduit dune faon malveillanteenvers le sujet (ou envers une personne qui lui est proche). Ce type est leplus courant. Somatique: le thme est que la personne est atteinte dune imperfectionphysique ou dune affection mdicale gnrale. Il peut tre difficile dedistinguer ce type de trouble dlirant avec lhypocondrie et la peur dunedysmorphie corporelle. Ce qui les distingue est lintensit de la croyance.Dans le trouble dlirant, la personne ne peut admettre la possibilit que lamaladie redoute ne soit pas prsente ou quelle a une vision fausse deson aspect physique. Mixte et non spcifi: lorsquaucun thme dlirant ne prdomine et lorsquele thme ne peut tre clairement identifi ou ne correspond aucun destypes spcifis. 25. Trouble de la perception et les hallucinations Touche lun des 5 sens. Selon les sens en cause, onparlera dhallucinations auditives,visuelles, olfactives, gustatives ettactiles. Les hallucinations auditives sontles plus frquentes et consistenten une ou plus voix quicommentent ses comportementsou qui parlent de lui enpermanence. Les voix mandatoires : Ordresque reoit le client 26. Pense et troubles de la perceptionHallucinatio PerceptionVisuellesnAuditifs Olfactifs Gustatives TactilesInterp