Existence esthétique, musique et langage: retour sur la ...· « Existence esthétique, musique et

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Existence esthétique, musique et langage: retour sur la ...· « Existence esthétique, musique et

  • rudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif compos de l'Universit de Montral, l'Universit Laval et l'Universit du Qubec

    Montral. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. rudit offre des services d'dition numrique de documents

    scientifiques depuis 1998.

    Pour communiquer avec les responsables d'rudit : info@erudit.org

    Article

    Existence esthtique, musique et langage: retour sur la rception critique de Kierkegaard parAdorno

    Dominic DesrochesHorizons philosophiques, vol. 16, n 2, 2006, p. 21-38.

    Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

    URI: http://id.erudit.org/iderudit/801317ar

    DOI: 10.7202/801317ar

    Note : les rgles d'criture des rfrences bibliographiques peuvent varier selon les diffrents domaines du savoir.

    Ce document est protg par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'rudit (y compris la reproduction) est assujettie sa politique

    d'utilisation que vous pouvez consulter l'URI https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/

    Document tlcharg le 14 fvrier 2017 08:06

  • Existence esthtique, musique et langage

    Retour sur la rception critique de Kierkegaard par Adorno

    Le lecteur habitu aux textes de Kierkegaard est gnralement boulevers la lecture de la thse que T.W. Adorno a consacr, au tournant des annes 1930, son esthtique, la Konstruktion des sthetischerf. En effet, il se demande pourquoi Adorno, infidle aux recommandations de Kierkegaard, n'accepte pas de tenir compte des auteurs pseudonymes dans sa lecture de l'uvre. Il se demande aussi pourquoi Adorno, qui ne dfinit jamais ses concepts, lit-il tantt en logicien, tantt en musicien, un crivain (forfattet) qui refuse ces catgories et qui s'appuie sur l'existence pour laborer une uvre dont le but est religieux. Enfin pourquoi le Privt dozent, qui estime que l'uvre du penseur danois fournit tous les matriaux une critique sociale, situe, seulement pour la dtruire, l'argumentation de Kierkegaard dans le contexte de l'idalisme allemand que refuse ce dernier? Dnonant une intriorit qu'il ne voit pas, Adorno parat avoir crit sa thse sur le coup de la frustration : la Construction de l'esthtique est une dconstruction de l'esthtique de Kierkegaard. Si son auteur ne cherche qu' retourner Kierkegaard contre lui-mme l'aide d'une argumentatio ad hominem, c'est dans un but polmique, comme l'a rappel Jacques Colette2.

    Cet article poursuivra un double objectif : d'un ct, il voudra, aprs avoir replac l'esthtique de Kierkegaard dans son contexte, comprendre les critiques qu'Adorno adresse l'esthtique de Kierkegaard dans sa thse et, de l'autre, soulever la question des rapports qu'entretiennent la musique et le langage. Est-ce que l'exprience de la musique permet de mieux penser l'essence du langage? Cette question mrite d'tre pose non seulement parce qu'elle est commune aux deux auteurs, mais aussi parce qu'elle engage la rception adomienne de Kierkegaard. Pour proposer des pistes de rponse, nous nous appuierons sur le texte intitul Les stades erotiques immdiats de Pros ou l'rotisme musical3, un texte pseudonyme de Kierkegaard consacr la musique, et la thse d'Adomo. Cet article ne visera donc pas expliquer la Thorie esth-tique ni expliciter la critique adomienne de la modernit, mais

    Horizons philosophiques Printemps 2006 vol. 16 n 2 2 1

  • Dominic Desroches

    saisir, au moyen des critiques d'Adorno, les rapports entre la musique et le langage4.

    Sur le plan de la mthode, nous nous attacherons d'abord dlimiter la sphre esthtique kierkegaardienne partir de ses caractristiques propres, cela nous permettra de la resituer dans la topologie existentielle. Nous comprendrons alors mieux le sens de l'alternative (entre l'esthtique et l'thique) et nous verrons pourquoi l'alternative constitue une voie d'accs l'thique. Avant le projet de dconstruction d'Adorno donc, Kierkegaard avait propos une esthtique voue sa propre ruine.

    La sphre esthtique de Kierkegaard : la recherche de l'unit Dans la premire partie de Enten Eller (Ou bien... Ou bien...)

    publie en 1843, l'esthtique n'est pas caractrise comme la science du beau (Baumgarten) ou la science des principes a priori de la sensi-bilit (Kant), ni comme le discours sur l'art, mais comme un mode d'existence. C'est que l'esthtique n'est pas d'abord un savoir ou une science, mais un mode d'existence immdiatement dtermin comme dsir et imagination en l'absence de l'unit du moi. Kierkegaard s'carte ici de toute l'histoire de l'esthtique traditionnelle. Selon lui, si l'esthtique est l'immdiatet, cela se passe dans l'existence : est esthtique ce par quoi l'on est immditatement ce que l'on est5. Mais cette dfinition de l'esthtique en tant que mode d'existence n'est pas habituelle en philosophie et mrite des explications.

    Marqu par l'cole romantique, Kierkegaard voit l'esthtique comme une sphre en laquelle l'existence humaine est voue un idal de sensation, d'amour sensuel et de tragique. L'individu esthtique se contente du prsent et cherche se satisfaire instanta-nment dans le plaisir. En ce sens, certains lecteurs allemands comme W. Grve et F.W. Korff ont pu dceler dans le mode esthtique un hdonisme6. Ainsi, l'existence esthtique rside dans l'extriorit : elle n'est affaire que de satisfaction immdiate, voil pourquoi elle loge l'enseigne de l'immdiatet et de la recherche du plaisir.

    L'esthtique se caractrise par la multiplicit et la discontinuit. Elle est multiple parce qu'elle s'exprime suivant plusieurs modalits : selon plusieurs pseudonymes, maintes figures lgendaires et dans plusieurs textes. Elle est multiple, car son exposition doit tre adquate l'ide qu'elle reprsente, quoique cette ide ne soit jamais une mais toujours multiple. L'esthtique n'offre aucune prise sur le

    22 Horizons philosophiques Printemps 2006 vol. 16 n 2

  • Existence esthtique, musique et langage Retour sur la rception critique de Kierkegaard par Adorno

    rel, n'accepte aucun principe directeur et trouve dans l'lment sensoriel son atmosphre, qui est son seul point de contact avec le rel. Si certains auteurs rinterprteront cette ide, la Stemning7 exprime toujours chez lui l'atmosphre de la vie esthtique.

    L'esthtique se veut la sphre du possible, du rve et de l'imagi-nation. En elle, la distance entre l'art et la vie se trouve supprime : son dfenseur est incapable de sortir de l'univers de possibles qu'il s'est construit. Ainsi en va-t-il de la personnalit esthtique : soumise l'imagination, elle manque d'une passion d'exister. Elle refuse le choix et le saut dans la sphre thique, elle refuse le devoir qui commande de devenir soi-mme. Mode d'existence possible, l'esth-tique est ainsi abandonne la fantasia. On peut d'ailleurs expliciter le rle de celle-ci partir des personnages mythiques de la premire partie de Ou bien...Ou bien o l'esthtique est dpeinte comme le lieu de figures lgendaires jouant un rle dans une existence imaginaire, comme les personnages de Don Juan et de Faust par exemple. Le plan de l'imagination n'est donc pas le plan du pathos de l'existence, c'est celui de la pense, de la passion de la possibilit (Mulighedens Lidenskab) o tout demeure fictif.

    Que l'esthtique soit fictive ne l'empche pas de sombrer dans le paradoxe. Si elle repose sur les sensations et les stemninger (tats d'me), celui qui s'abandonne elle tente dsesprment de combler un besoin idal. Ce que recherche le pote ne rside pas en lui, mais l'extrieur de lui : de mme l'esthticien, ou le spcialiste de l'immdiat, se voit condamn la contradiction avec lui-mme, car il cherche dans la ralit une idalit qui ne s'y retrouve pas et dans l'idalit une ralit qui la contredit. Ce faisant, il finit par refuser la ralit et nier sa propre existence finie. Le paradoxe du mode esthtique d'existence s'tablit sur l'utopie qui consiste chercher l'idalit pure et s'y abmer, oubliant par l l'existence, c'est--dire la vie thique. Conditionne par les stemninger, l'esthtique force l'individu vivre dans la dispersion. Le manque d'unit du moi est le rsultat d'une vie paradoxale voue l'idalit. C'est pourquoi l'thique viendra donner sens, unit et cohrence la vie brise par les impossibilits esthtiques. S'opposant celles-ci, l'thique se prsentera comme une critique du romantisme traduisant la primaut du choix sur le sentiment, le rve et l'idalit. On retiendra donc ici, la suite de cette phnomnologie de l'existence esthtique, qu'il y a une antinomie ou une ngativit la racine de l'esthtique de Kierkegaard, ce qui lui confre dj sa grande modernit.

    Horizons philosophiques Printemps 2006 vol. 16 n 2 2 3

  • Dominic Desroches

    La progression dans l'esthtique : l'veil de la rflexion Or comment l'thique est-elle appele remplacer l'esthtique?

    Ce qui explique le dpassement de l'esthtique, c'est prcisment la recherche de l'unit du moi. Cette recherche a pour objectif premier l'veil de la rflexion. Dans le prisme de la rflexion, la dynamique de l'esthtique s'opre de la simplicit non rflchie l'existence qui revient sur elle-mme, l'existence qui sait se choisir, l'thique. Nous illustrerons la progression interne de l'esthtique par les thmes et les grandes figures de la premire partie de Ou bien.. Ou bien...

    Consacre l'esthtique, la premire partie du livre s'ouvrait sur des Diapsalmata, c'est--dire une suite d'aphorismes sans organisa-tion aucune traduisant les tats d'me de celui qui vit esthtiquement. Ces aphorismes tentent d'illustrer la vie de l'ego cherchant, dans le sentiment de l'absurdit du monde, un sens son existence. Ces crits fragmentaires dsorganiss sont suivis par les Stades immdiats de l'ros o l'auteur introduit l'amour, mais sans que l'immdiatet ne soit encore reconnue par l'esprit. Le texte suivant met en scne la figure mythique de Don Juan qui, g