Faits saillants du mois 6 2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Focus Lituanie (cabillaud et flet d’Europe) et Suède (lieu noir et plie) Étude de cas: Marché de la sardine dans l’UE Consommation: Dorade et bar frais

Text of Faits saillants du mois 6 2016

  • 1

    Premires ventes en Europe

    Focus Lituanie (cabillaud et flet dEurope) et

    Sude (lieu noir et plie)

    Approvisionnement global

    tude de cas: March de la sardine dans lUE

    Consommation: Dorade et bar frais

    Contexte macroconomique

    ISSN 2314-9671

    n 06/2016

    FAITS SAILLANTS

    DU MOIS

    SOMMAIRE Dans ce numroDe fortes augmentations en valeur ont t observs parmi les principales espces dbarques pour le maquereau (+23% au Royaume-Uni, +8% en Norvge), la langoustine (+93% au Danemark, +18% au Royaume-Uni), le cabillaud (+21% en Norvge, +2% au Royaume-Uni) et le merlu (+12% au Danemark, +34% en Grce, 8% au Portugal, 10% au Royaume-Uni).

    En Lituanie, une augmentation du volume dbarqu, combine une augmentation de 3% du prix moyen, a eu pour rsultat une valeur plus leve des premires ventes (+6%). Le prix moyen du cabillaud a connu une tendance la baisse en raison de la faible qualit des espces de la mer Baltique. En Sude, la valeur et le volume cumuls des premires ventes ont diminu de 5% et 19%, respectivement sur la priode de janvier mars 2015. Le hareng (19%), le lieu noir (37%) et la plie (-32%) ont t parmi les espces ayant prsent la plus forte diminution de volume.

    En mars 2016, des diminutions de volume ont t observes pour le cabillaud (51% en Belgique, 31% au Danemark, 7% au Royaume-Uni), le lieu noir (7% au Danemark, 25% en France, 7% au Royaume-Uni, 22% en Norvge) et la sole (31% en Belgique, 30% en France, 15% au Portugal) par rapport mars 2015.

    Le total des captures en Allemagne sest lev 223 millions en 2015 (+7% par rapport 2014). Les levages de poissons nageoires de la marine espagnole a augment de 10% en 2015 pour arriver 48 000 tonnes avec une valeur des premires ventes de 292 millions . Dans les ventes en gros en Espagne, le prix moyen du poisson frais a augment de 12% en 2015.

    Au cours des dix dernires annes, lapprovisionnement de lUE en sardine a beaucoup chang, la plupart des principaux pays pour la pche la sardine ayant t touchs par de fortes baisses dans les dbarquements. LUE a enregistr un dficit commercial sur la sardine de 100 millions deuros en 2015. Le Maroc est de loin le premier fournisseur de sardines congeles et en conserves de lUE. Les importations hors UE de sardines fraches sont presque non existantes, ce qui dmontre quaucune alternative nexiste la fourniture de sardine frache en Europe. La contraction de la fourniture devrait entraner des prix plus levs en premire vente pour la sardine frache et des situations de pnurie, sans toutefois que les prix de dtail en soient ncessairement fortement affects.

    Les prix de dtail franais du bar frais dlevage sont les plus levs parmi les tats membres interrogs et affichent une tendance la hausse.

    Retrouvez toutes les donnes et informations et beaucoup dautres, sur le site:

    www.eumofa.eu/fr

  • 2

    Observatoire europen du march des produits de la pche et de laquaculture

    FAITS SAILLANTS DU MOIS | N 6/2016

    1. Premires ventes en Europe

    En janvier - mars 2016, dix tats membres de l'UE et la Norvge ont fourni des donnes de premire vente pour dix groupes de produits.1 La valeur des premires ventes a augment par rapport lanne prcdente (janvier - mars 2015) pour six des pays dclarants, et elle est reste inchange pour un autre.

    En Belgique, en janvier mars 2016, les premires ventes ont lgrement diminu en volume (4%) et en valeur (2%) par rapport la mme priode en 2015, avec deux espces reprsentant 58% de la valeur totale des ventes (sole et plie). En mars 2016, la valeur des premires ventes a connu la mme diminution lgre (3% par rapport mars 2015), mais est reste au-dessus du niveau de mars 2014 (+3%). La sole, lespce dominante, a reprsent 54% du total des premires ventes en valeur, mais a connu une forte diminution du volume des dbarquements (31% par rapport mars 2015 et 42% par rapport mars 2014), tendance partiellement compense par un prix lunit beaucoup plus lev (+29% par rapport mars 2015 et + 41% par rapport mars 2014). La seiche, qui ne figurait habituellement pas parmi les principales espces (classe 11e en 2014 et 8e en 2015), a connu de bons rsultats en dbut 2016 : troisime espce la plus vendue en valeur en janvier mars 2016 et deuxime en mars 2016, devant la plie et la baudroie.

    Au Danemark, en janvier - mars 2016, la valeur des premires ventes ont atteint un montant de 68,45 milliards (+ 14%) avec un volume arrivant 43 304 tonnes (22%). Le prix moyen en premire vente tait plus lev de 47%. La langoustine (+ 25%), la crevette Crangon spp (+157%), la plie (+ 20%) et la sole (+ 16%) ont connu les plus grosses augmentations de prix. Le cabillaud (24%) et le hareng (38%) ont enregistr les plus fortes baisses en volume. En mars 2016, les premires ventes ont atteint un montant de 24,42 millions (+28%) en valeur pour terminer sur un volume de 14 296 tonnes (12%). Un dmarrage tardif de la saison de pche aux moules et un flchissement de la pche au cabillaud en Mer Baltique ont t les principaux facteurs contribuant la diminution du volume. Plie a considrablement augment en valeur (+59%), y compris pour les petites tailles (+35% pour la taille 4).

    En France, en janvier-mars 2016, les premires ventes ont connu une lgre baisse par rapport janvier-mars 2015, tant en valeur (2%) quen volume (-1%), mais a augment en valeur sur Janvier-Mars 2014 (+ 7%). La tendance observe au cours des deux premiers mois de l'anne sest inverse en raison de la baisse marque des premires ventes en mars 2016 (-7% en valeur, 3% en volume, partir de mars 2015). Parmi les dix principales espces, deux seulement ont enregistr une augmentation de valeur : la langoustine (+48% en valeur sur mars 2015) et le merlan (+6%). Les baisses les plus notables ont t enregistres pour le merlu (22%), la seiche (-18%) et la sole (-13%). Malgr des volumes en baisse, le prix unitaire moyen a perdu 5% en mars 2016 (par rapport au mme mois l'an dernier). Parmi les dix principales espces, quatre seulement ont connu une augmentation de prix : le calmar (+38%), la sole (+26%), le bar (+8%), et le lieu noir (+4%).

    En Grce, les premires ventes ont augment de 10% en valeur et de 16% en volume en janvier-mars 2016 sur la mme priode en 2015, mais elles taient encore infrieures de 3% en valeur en janvier-mars 2014. Le mois de mars 2016 a connu une volution positive des volumes (+3% sur mars 2015 et +21% par rapport mars 2014), mais aussi une lgre baisse de la vente en premire valeur (3% par rapport mars 2015).Cinq espces reprsentent la plus grosse partie des premiresventes : anchois, rouget, merlu, dorade et sardine ; la part de ces cinq espces principales a augment en mars 2016 hauteur de 83% (contre 76% le mois prcdent). A l'exception du rouget (+4%), tous les prix ont connu une baisse substantielle en mars 2016 : lanchois (9% par rapport mars 2015), la sardine (13%), le merlu (21%), et la dorade (22%).

    La diminution du volume des premires ventes en Italie en janvier-mars 2016 a principalement rsult de lanchois (70%). Son prix moyen a augment de 79% sur janvier-mars 2015. Lanchois a galement connu une baisse significative de valeur en premire vente (46%), ce qui a globalement t compens par des augmentations pour le calmar (+23%) et la crevette (+26%). La seiche (8%), le merlu (7%), le rouget (19%), les squillidae (14%) et la sole (18%) ont contribu la diminution de valeur en premire vente en mars 2016. Sauf pour le rouget (6%), les prix moyens ont connu une augmentation pour toutes les principales espces.

    La Lettonie a connu une baisse de valeur en premire vente (12%) et une augmentation modre du volume des premires ventes (+1%) sur janvier-mars 2016, par rapport janvier-mars 2015. Le prix moyen de toutes les espces vendues est tomb de 12%. Ce phnomne est d aux premires ventes de sprat (16% en valeur). Le sprat a eu une incidence considrable sur la baisse globale des premires ventes en mars 2016. La valeur et le volume des premires ventes de sprat ont diminu respectivement de 43% et de 33% par rapport mars 2015.

    En Lituanie, en janviermars 2016, les premires ventes ont augment en valeur et en volume par rapport la mme priode de lanne prcdente. En mars 2016, la tendance a t inverse, les premires ventes ayant enregistr une baisse, en particulier en volume. Voir plus en section 1.1.

    En Norvge, la valeur en premire vente pour janviermars 2016 a augment de 13% par rapport janvier 746,5 millions . Le volume a diminu de 1% pour arriver 921 000 tonnes. Laugmentation de valeur en premire vente a principalement rsult de la hausse des dbarquements et des prix en premire vente pour le cabillaud et le hareng. En mars 2016, la valeur des premires ventes a t de 283,8 millions , ce qui reprsente une diminution de 2% par rapport mars 2015. Le volume a diminu de 2% pour arriver 400 570 tonnes. Ce rsultat dcoule avant tout des plus gros volumes dbarqus (+26%) et de la hausse des prix en premire vente (+7%) pour le cabillaud.

    Au Portugal, les premires-ventes ont considrablement diminu en volume en janvier-mars 2016 (11% par rapport la mme priode en 2015), mais sont restes stables en valeur du fait que le flchissement des petites espces plagiques a pu tre compens par une augmentation des premires ventes pour le bar (+36%) et la raie (+23%). En mars 2016, les premires ventes ont fortement diminu en volume (20% par rapport mars 2015). La diminution de valeur a t plus limite (6%) du fait dune petite proportion despces bas prix (petits plagiques) et dune grande proportion despces de plus grande valeur. Les petits plagiques ont diminu de 31% en valeur et de 40% en volume suite aux dcisions de la direction concernant la sardine et la diminution des dbarquements de maquereau et danchois.

    LEspagne a captur 46 473 tonnes de poissons frais en janviermars 2016, 12% de moins