FORMATION BOURSE

  • View
    44

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

FORMATION BOURSE. L’analyse Fondamentale Louvain School of Management Conseil. Dé-complexifier le côté obscur de l’analyse financière. «If I turn out to be particularly clear, you've probably misunderstood what I've said.» Alan Greenspan - PowerPoint PPT Presentation

Text of FORMATION BOURSE

  • FORMATION BOURSELanalyse FondamentaleLouvain School of Management Conseil

  • D-complexifier le ct obscur de lanalyse financire

    If I turn out to be particularly clear, you've probably misunderstood what I've said.

    Alan Greenspan

    Si jai t particulirement clair, cest que vous avez probablement mal compris ce que jai dit.

  • D-complexifier le ct obscur de lanalyse financire1Q sales increased 6.7% YoY to 109.2m, beating our forecast by 3.8%. Exchange rates also had a positive effect on sales (+1.6%), while price/mix effects had a negative impact (-4%). Also, US sales rose significantly (+23.8% to 12.7m), supported by tax credits for energy efficient renovations. As such, the guidance for flat sales in 2010 looks overly cautious, in our view. We increase our FY10F sales by 1.1% to 527m (which implies a 4.1% increase YoY). We keep our margin assumptions: FY10F gross margins flat at 30.5% and fixed cost in line with 2H09 (with slightly higher marketing cost in 2010F). Bottom line, we estimate 2010F EPS at 0.08 (up from 0.07) and 2011F EPS flat at 0.14. On our 2011F estimates, Deceuninck trades at 0.9x NAV, at 13.3x PER and 4.7x EV/EBITDA (5.9x adj.). Since our 2011F estimates are still well below mid-cycle (ie, REBITDA of 70-75m in our view), the valuation seems far from stretched. Our 2.20 TP is DCF-based.

  • D-complexifier le ct obscur de lanalyse financire

  • Plan de la soire

    1. Mthodologie de slection de valeurs individuelles2. Les fiches fondamentales (Partie I)

    Pause

    2. Les fiches fondamentales (Partie II)3. Questions/Rponses4. Constitution dun portefeuille dactions

  • 1. MthodologieLes diffrentes mthodes prvisionnelles

    Mthode Postulat Avantages Inconvnients Fondamentale Qualit paie sur le long terme Quoi Danger de payer un prix extraordinaire pour une socit extraordinaire Valorisation Valeur = somme des cash flows futurs quel prixMarch guid en grande partie par un comportement irrationnel Technique The tape says all La cote dit tout Quand Difficult dapprhender le potentiel fondamental News flowPrincipal carburant est constitu par les surprises et les rvisions bnficiairesPerspectives Danger de payer un prix extraordinaire pour une socit aux perspectives extraordinaires.

    Risque (Quants)Cest le risque qui tue Dcorrlations Lecture isole

  • 1. MthodologieNotre approcheApproche pluridisciplinaire: 5 cartes en mainAnalyse fondamentale (Quoi)Valorisation (Dans quelle zone de prix)Analyse technique (Quand)Sentiment de march (Perspectives)Analyse des risques (Sensibilit)

    Configuration idaleExcellente qualitTrs bon marchBien oriente, mais pas tropPerspectives trs optimistesDnue de risque

    Existe peu, dans les circonstances actuelles du marchPoint 3 non rencontr dans 75% des occurrences

  • 2. Les fiches fondamentalesExemple

  • 2. Les fiches fondamentalesProfil et signaltique

    Capitalisation Critre Avantage Inconvnient Big > 10 Mlds Diversification Ventre mou Mid>1 Mlds et < 10 Mlds Croissance rentable Gestion de la croissanceSmall< 1 Mlds Explosives Faiblesses en : Capital humain Moyens financiers Diversification

  • 2. Les fiches fondamentalesActivits de la socitDpendances certains business (Eastman Kodak - Franki)Dpendances certains marchs gographiquesChanges (Delhaize)Protectionnisme (Repsol, BP)Actionnariat

    Rsultats et perspectivesLecture rapide dun compte de rsultats (4 grandes parties)Business (Top line)Charges non dcaissesElments financiersActionnaires (Bottom line, les restes)

  • 2. Les fiches fondamentalesCompte de rsultats de Van De Velde

  • 2. Les fiches fondamentalesChiffre daffairesCyclicitVolatilitCroissanceEcueils une bonne lecture:Croissance totale versus Croissance organique (store to store)Taux de change rels versus taux de change constantsSvrit = croissance organique et taux de change constantsEbitdaOprationnel purBase de tout (couvre oprations non cash et charges financires)Marges (effet ciseau)

    Elments oprationnels non-rcurrentsNon cash items (Van De Velde)Impairement tests (Nyrstar)

  • 2. Les fiches fondamentalesEbitBnfice dexploitationPas une trs bonne mesure

    Charges financiresLendettement est sain condition de pouvoir le payer (Telenet)Couverture par lEbitda (au moins 3 fois)

    Bnfice NetGage de la rmunration pour les actionnairesElment comptable le plus manipul

  • 2. Les fiches fondamentalesFondamentauxN'achetez pas les perdants. Achetez des socits qui gagnent! (Slectionneur de lquipe nationale) Est-ce que la socit dans laquelle vous aller investir est solide ? Est-elle solvable ? Est-elle rentable et en pleine croissance ?

    Objectif: Dlivrer un diagnostic en ce qui concerne la sant financire de lentreprise (Excellente, Plutt bonne, Satisfaisante, Plutt faible, Insuffisante)

    Pour chaque titre o les donnes sont exploitables, une batterie de tests quantitatifs et qualitatifs doit tre mene en termes de :StructureFonds de roulement propreFonds de roulement netStructure des capitaux permanentsStructure des dettes

  • 2. Les fiches fondamentalesSolvabilitTaux d'endettement Charges financiresLiquidit gnraleLiquidit rduiteLiquidit immdiate

    RentabilitMarge bruteMarge EbitdaMarge EbitMarge netteReturn on assetsReturn on equityReturn on Investments

    CroissanceChiffre d'affairesEbitdaEbitRsultat net

  • 2. Les fiches fondamentalesLecture rapide dun bilan

  • 2. Les fiches fondamentalesRatios fondamentaux simplifis

    Ratio Formule Norme empirique Debt/AssetsNet Debt/EquityInterest CoverageCurrent RatioTotal des Dettes/Total Bilan(Dettes Financires-Cash)/Capitaux PropresEbitda/Charge dintrtsActifs Circulants/Dettes Court Terme Max 50%Max 100%Min 3 xMin 1 x

  • 2. Les fiches fondamentalesValorisationAchetez bas, vendez haut! La spculation va toujours trop loin, dans un sens ou dans lautre. Les bons investisseurs devaient tres tout moment capables didentifier les opportunits dinvestissement et tirer parti des sur ractions. La valorisation est au coeur de la finance. Comprendre ce qui sous-tend la valeur dune entreprise et comment chiffrer cette valeur semble tre un pr requis indispensable pour prendre des dcisions senses.

    Objectif:Dlivrer un diagnostic, en ce qui concerne la valorisation dune socit :Trs bon marchBon marchA son prixCherTrs cher

  • 2. Les fiches fondamentalesValorisation absolue

    De quoi sagit-il?Dans la valorisation absolue, la valeur actuelle dune entreprise est dtermine par la somme des cash flows futurs que va gnrer cette entreprise, cash flows actualiss un taux qui reflte le risque du placement.

    Plus trivialement, des actifs avec des cash flows abondants et trs prvisibles ont plus de valeur que des actifs avec de maigres cash flows, et trs volatils.

    Avantage Inconvnient Juste valeur Peu populairePeu digesteManque de visibilit sur les cash flows futurs75% de la valeur finale dpend de la variableCroissance linfini

  • 2. Les fiches fondamentalesFormule de baseLa variante la plus ancienne est incontestablement le Dividend Discount Model. Dans sa formulation la plus usite, la valeur intrinsque dune entreprise est gale :

    O:E(DPSt) = Expected Dividends, soit les dividendes attendusKe = Cost of Equity, soit le cot du capital. Le cot du capital est une fonction du taux sans risque (Risk Free Rate), des attentes des investisseurs en matires de performance de la bourse (Market Risk Premium), et du risque attach laction proprement dite (Beta)

  • 2. Les fiches fondamentalesEst-ce que a marche?

  • 2. Les fiches fondamentalesLes modles absolusDividend Discount Model (DDM), 1 phase, 2 phases, 3 phasesFree Cash to Equity (FCFE), 1 phase, 2 phases, 3 phasesFree Cash flows to the Firm (FCFF), 1 phase, 2 phases, 3 phasesExcess Equity Return (XSR), 1 phase, 2 phases, 3 phasesSum of the Parts (SOP)Growth at a reasonable Price (GARP)Net Asset Value (NAV)

    Quel est le meilleur modle?SecteurStructure des cash flowsTaux dendettementTaux de distribution des bnfices

  • 2. Les fiches fondamentalesLa valorisation relative

    If you think Im crazy, you should see the guy who lives across the hall.Si vous pensez que je suis fou, vous devriez voir le type qui vit de lautre ct du couloir.Jerry Seinfeld De quoi sagit-il?Dans la valorisation relative, la valeur dun actif est compare la valeur dactifs comparables pour juger sil est sous- ou survalu.

    MthodologieNcessit de trouver un groupe de rfrence (peer group)Convertir les donnes sous forme de multiplesComparer les multiples de lactif avec ceux du groupe de rfrenceMesurer la sous- ou survaluation

  • 2. Les fiches fondamentalesPourquoi les multiples sont-ils si courus?Simples calculerFacilement disponiblesComparaison aise tablirBon raccourcis

    Anatomie dun multiple

    Bnfices Cash flows Valeur comptable Ventes Dividendes Price/Earnings PEGPE relatifEV/EbitEV/Ebitda Price/Cash flows EV/Cash flows Price/Book Value EV/ Book Value Price/Sales EV/Sales Yield

  • 2. Les fiches fondamentalesLes piges des multiples

    Mesure relativeCe qui se cache en dessous de chaque multiple, cest tout simplement les variables qui participent au calcul de valorisation absolue (croissance, risque, et type de cash flows)Un simple modle de valorisation par les cash flows devrait retourner les mmes chiffres, si les prcautions lmentaires ont t prises:Mme risque Mme croissance Mmes caractristiques de cash flows

    Mesure Utilit IsoleHistoriqueRelative NulleNulleSi prcautions

  • 2. Les fiches fondamentalesMesure historiqueSi les fondamentaux changent dans le temps (risque, croissance, structure des cash flows), les multiples changeront galement:

    Mesure isoleConnatre leur distribution statis