of 5/5
festival d'automne à paris smip STEVE REICH AND MUSICIANS Huit uvres de Steve Reich Salle Wagram 19-22 Octobre 1976 20h30 Rebecca AMSTRONG Geordie ARNOLD Bob BECKER Virgil BLACKWELL Steve CHAMBERS Jay CLAYTON Pamela FRALEY Russ HARTENBERGER Shem GUIBBORY Ken ISHII Larry KARUSH James PREISS Steve REICH Gary SCHALL Leslie SCOTT Nurit TILLES David VAN TIEGHEM Glen VELFZ Document de communication du Festival d'Automne à Paris - tous droits réservés

Huit uvres de Steve Reich - Festival d'Automne à Paris · PDF filefestival d'automne à paris smip STEVE REICH AND MUSICIANS Huit uvres de Steve Reich Salle Wagram 19-22 Octobre 1976

  • View
    228

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Huit uvres de Steve Reich - Festival d'Automne à Paris · PDF filefestival d'automne...

  • festival d'automne paris

    smip

    STEVE REICH AND MUSICIANS

    Huit uvres deSteve Reich

    Salle Wagram

    19-22 Octobre 197620h30

    Rebecca AMSTRONGGeordie ARNOLDBob BECKERVirgil BLACKWELLSteve CHAMBERSJay CLAYTONPamela FRALEYRuss HARTENBERGERShem GUIBBORY

    Ken ISHIILarry KARUSHJames PREISSSteve REICHGary SCHALLLeslie SCOTTNurit TILLESDavid VAN TIEGHEMGlen VELFZ

    Document de communication du Festival d'Automne Paris - tous droits rservs

  • 'MM

    19 Music For 18 Musicians (1975)

    OCTOBREShen Guibbory: violonKen Ishii: violoncelleSteve Chambers: pianoNurit Tilles: pianoLarry Karush: piano/maracasSteve Reich: marimba/pianoRuss Hartenberger:marimba/xylophoneJames Preiss:mtallophone/ pianoBob Becker: marimba/xylophone

    20 Clapping Music (1972)

    OCTOBRE?uss Hartenberger et Steve Reich

    Six Pianos (1973)

    Bob Becker, Steve Chambers, Russ Hartenberger, James Preiss,Steve Reich, Glen Velez: pianos.

    Music for Pieces of Wood (1973)

    Glen Velez: marimba/xylophoneDavid Van Tieghem:marimba/ xylophoneGary Schall: marimba/maracasLeslie Scott:clarinette/clarinette basseVirgil Blackwell, clarinette

    clarinette basse

    Jay Clayton: voixPamela Fraley: voixGeordie Arnold: voixRebecca Armstrong: voix

    Bob Becker, Russ Hartenberger, James Preiss, Steve Reich,Glen Velez: claves accordes.

    Music for Mallet Instruments, Voices and Organ (1973)

    Bob Becker, Russ Hartenberger, Steve Reich, David Van Tieghem:narimbas.

    Gary Schall, Glen Velez : glockenspiels.

    21 Drumming (1971)

    OCTOBRE Bob Becker, Steve Chambers, Russ Hartenberger, James Preiss,Steve Reich, Gary Schall, Nurit Tilles, David Van Tieghem,Glen Velez : percussion, marimbas, glockenspiels, sifflementsJay Clayton, Pamela Frayley: voixLeslie Scott: piccolo.

    22 Clapping Music (1972)

    OCTOBRE Russ Hartenberger et Steve Reich

    Piano Phase (1967) version pour deux marimbasBob Becker et Russ Hartenberger, marimbas

    Violin Phase (1967)Shem Giubbory : violon(plus trois canauxprenregistrs sur bande)

    Music For 18 Musicians (1976)

    Mmes musiciens que le 19 octobre ( voir ci-dessus)

    STEVE REICH est n le 3octobre 1936 New York; il apass les premires annes de sa vie en Californie et New York. Diplm en 1957 (B.A. avec mention) CornellUniversity, il tudie ensuite la composition laJulliard School of Music de 1958 1961, et reoit son M.A.en musique Mills College (Californie) o il travailleavec Darius Milhaud et Luciano Berio.

    En 1966, il cre un ensemble avec trois musiciens. Dslors, aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest, il estson propre interprte avec le groupe "Steve Reich andMusicians" (aujourd'hui de 18 excutants). C'est en 1971qu'il donne "Drumming", une composition d'une heure etdemie, au Muse d'Art Moderne de New York, l'Acadmiede Musique de Brooklyn et Town Hall. Dans la mme anne1971, "Phase Patterns" est jou dans les premires sriesde Pierre Boulez de "Prospective Encounter Concerts",puis "Four Organs" interprt par Michael Tilson-Thomas,Steve Reich et les membres du Boston Symphony Orchestra auSymphony Hall de Boston. Ce dernier programme fut reprisau Carnegie Hall de New York, en 1973.

    Steve Reich a publi des partitions et des articles dansle "New York Times"; les "Notations" de John Cage; lecatalogue "Anti-Illusion" du Whitney Museum of AmericanArt; "Source Magazine"; "Aspern Magazine"; une publicationtrimestrielle allemande "Interfunktionen" et deux publicationsfranaises "VH 101" et "Artitudes". Son recueil d'essais"Writing about Music" a t publi en 1974 par New YorkUniversity Press.

    Au nombre de ses enregistrements, on note "Come Out"diffus par C B S Odyssey en 1967; "It's Gonna Rai" et"Violin Phase", disques Columbia parus en 1969; "PhasePatterns et "Four Organs" sur Shandar en 1971; une dition tirage limit de l'enregistrement de "Drumming" avec lapartition complte parue New York, chez l'diteur d'art"Multiples" en 1972; puis un autre enregistrement de "FourOrgans" distribu par Angel-EMI en 1973, enfin un albumde trois disques avec "Drumming", "Six Pianos" et "Musicfor Mallet Instruments, Voices and Organ" publi parDeutsche Grammophon en janvier 1975.

    En 1972 et 1973, il collabore avec la danseuse Laura Dean,en prsentant des manifestations musique/danse Berlin,Bremen, Bremen, Pampelonne,Rome et New York. L't 1970,il reoit une bourses de voyages de l'"Institute ofInternational Education" qui lui permet de se rendre l'Institut d'Etudes Africaines du Ghana pour apprendre letambour avec un matre de la tribu Ewe. En 1973, iltudie le gamelan avec un professeur de Bali, au cours duProgramme d'Et d'Art Oriental l'Universit de Washington.En 1974, il reoit des bourses du National Endowment ForThe Arts, du New York State Council Of The Arts, et il estinvit Berlin par le D.A.A.D.Document de communication du Festival d'Automne Paris - tous droits rservs

  • NOTES SUR LES OEUVRES:

    "MUSIC FOR 18 MUSICIANS dure environ 55 Minutes. Les premiresesquisses ont t cres en mai 1974 et compltes en mars 1976.Bien que la rgularit de la mesure et la vigueur du rythmes'apparentent bon nombre de mes oeuvres antrieures,l'harmonie et la structure sont nouvelles.

    En ce qui concerne l'instrumentation, MUSIC FOR 18 MUSICIANSprsente une nouveaut par la quantit et la distributiondes instruments: violon, violoncelle, deux clarinettesdoublant une clarinette basse, 4 voix de femmes, 4 pianos,3 marimbas, 2 xylophones et mtallophone (vibrateur sansmoteur). L'emploi du matriel lectronique est limit auxmicrophones pour les voix et quelques instruments.

    Il existe certainement plus de mouvement harmonique dans lescinq premires minutes de MUSIC FOR 18 MUSICIANS que dansn'importe quelle composition que j'ai pu crire jusqu'maintenant. Quoique le mouvement d'accord accord soitsouvent juste une re-harmonie, une inversion, ou le relatifmineur ou majeur d'une gamme prcdente, en restant dans le tondes trois dises, le mouvement harmonique joue nanmoins unrle plus important dans ce morceau que dans l'ensemble de

    mon oeuvre.

    La premire est une cadence rgulire rythme des pianos etdes instruments mailloches qui continue durant tout lemorceau. La seconde est le rythme de la respiration humainerendue par les voix et les instruments vent. Dansl'ouverture, le final et par intervalles dans diffrentessections, on entend les pulsations restitues par les voixet les instruments vent.Ils prennent une longue inspirationet chantent ou jouent le mouvement rythm, tant qu'ilspeuvent garder le souffle. Le souffle donne la mesure de ladure de la pulsation . Cette combinaison d'inspiration etd'expiration refluant l'une aprs l'autre contre le rythmesoutenu des pianos et des instruments mailloches reprsentequelque chose que je n'ai jamais entendu auparavant et que

    je souhaiterais approfondir.

    L'oeuvre est base sur une priode de 11 accords joustout au dbut de l'oeuvre et rpts la fin.Deux petites sections se construisent sur chaque premierou troisime accord, il y aura au total onze sections dans

    tout le morceau.Le rapport entre les diffrentes sections sera mieux comprisen termes de ressemblance entre des membres d'une mme

    famille. Certains genres seront partags, d'autres serontuniques.

    Les changements d'une section la suivante, aussi bienpour les changements dans chaque section, sont indiquspar le mtallophone dont les motifs sont jous une foisseulement pour annoncer les mouvements de la mesure suivante,de la mme manire que dans le gamelan balinais o untambour donne le ton des changements de mouvements, ou encorecomme le Matre-Tambour annonce les changements de motifdans la musique africaine de l'Ouest.Cette mthode contraste avec les hochements de tte vue,utiliss dans mes premires oeuvres pour indiquer leschangements; elle contraste aussi avec la mthode europennedu chef d'orchestre non-excutant avec une grande formation.Les indications font corps avec la musique, tout enpermettant aux musiciens de garder une oreille attentive.

    S.R.

    DRUMMING

    Pendant un an, de l'automne 1970 l'automne 1971, j'aitravaill la composition qui devait devenir la pluslongue de mes oeuvres ce jour. DRUMMING dure prsd'une heure et demie et se divise en quatre partiesexcutes sans intervalle. La premire section estdestine quatre paires de tambours bongo accordes,montes sur supports et jous avec des baguettes, ainsiqu' une voix d'homme, la seconde trois marimbas et auxvoix de femmes, la troisime trois glockenspiels,sifflement et piccolo, la dernire section tous cesinstruments et aux voix combins. J'ai choisi desinstruments que l'on peut maintenant se procurer courammentdans les pays occidentaux (bien que l'histoire destambours bongo ait son origine en Amrique latine, celledes marimbas en Afrique et que le glockenspiel provienne l'origine d'Indonsie), accords notre propre chellediatonique, et je les ai utiliss musicalement dans lecontexte de ma propre musique compose antrieurement.

    On me pose souvent la question de l'influence qu'a exercesur DRUMMING mon voyage en Afrique en 1970.La rponse peuts'exprimer par le terme de confirmation . Ce sjour a

    confirm l'intuition que j'avais que les instrumentsacoustiques et la voix pourraient tre utilis pour produireune musique sonorit vritablement plus riche que celleproduite par les instruments lectroniques et il a

    galement confirm mon intuition naturelle pour la percussion.Document de communication du Festival d'Automne Paris - tous droits rservs

  • Dans le contexte de ma propre musique, DRUMMING reprsentele stade ultime de raffinement de la technique de phrasage,dans laquelle deux ou trois instruments identiques jouantle mme modle mlodique rpt parviennent graduellement une dsynchronisation. DRUMMING introduit aussi plusieurstechniques nouvelles:

    changements progressifs de timbre alors que la hauteurdu son