Infarctus du myocarde suite à une électrisation par pistolet à impulsion électrique

  • Published on
    19-Dec-2016

  • View
    217

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

  • Disponible en ligne sur

    www.sciencedirect.com

    Annales de Cardiologie et dAngiologie 62 (2013) 124126

    Fait clinique

    Infarctus du myocarde suite une lectrisat

    ele

    H. Ben A okSidi De 22 mvril 20

    Rsum

    Le pistole ordrNous rappor u mytype (TASE 2012 Else

    Mots cls : Infarctus du myocarde ; Pistolet impulsion lectrique

    Abstract

    Controversy persists over the safety of conducted electrical weapons, which are increasingly used by law enforcement agencies around the world.We report a 2012 Else

    Keywords: M

    1. Introdu

    Le pistodu principagereuse, a morbi-morsuasive sanadopte patudes sur set neuro-enNanmoinstional, comarme peuannoncait 2Canada, et

    Auteur coAdresse e

    0003-3928/$ doi:10.1016/jcase of 33-year-old man who had an acute inferior myocardial infarction after he was shot in the chest with an electrical weapon.vier Masson SAS. All rights reserved.

    yocardial infarction; Conducted electrical weapon

    ction

    let impulsion lectrique, souvent appel par le noml fabricant et utilise pour matriser une personne dan-longtemps t un sujet de controverses. Lventuelletalit que peut induire cette arme suppose tre dis-s tre nuisible a t ce jour rfute. Aujourdhui

    r plus de 65 pays, cette arme a t lobjet de plusieurson ventuel impact sur les systmes cardiovasculairedocrine, et se sont avres globalement rassurantes., des organismes internationaux (Amnesty interna-it de lOnu contre la torture) considrent que cette

    t provoquer la mort . En 2008, Amnesty international90 morts dus au Taser en Amrique du Nord (90 au200 aux tats-Unis).

    rrespondant.-mail : halfaouine2002@yahoo.fr (H. Ben Ahmed).

    Nous rapportons lobservation dun jeune patient qui a pr-sent un infarctus du myocarde quatre heures aprs une agressionpar un pistolet type (TASER X26).

    2. Observation

    Il sagit dun patient g de 33 ans, sans facteurs de risquecardiovasculaire en dehors dun tabagisme modr, et victimedune agression au cours de laquelle il a subi une lectrisationavec deux dcharges successives par pistolet impulsion lec-trique TASER X26 la rgion prcordiale. Quatre heures aprs,le patient dveloppe une douleur angineuse quil a dabord ngli-ge. Devant lexacerbation de la symptomatologie, il consulte la septime heure du dbut de la douleur et 11 heures aprslagression o le diagnostic dinfarctus du myocarde infrieur at pos.

    Lexamen ladmission trouve un patient algique, des cor-chures au niveau du cou, des constantes hmodynamiquesstables et un examen cardiovasculaire normal.

    see front matter 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs..ancard.2012.03.006lectriqueMyocardial infarction after conducted

    hmed , K. Bouzouita , K. Selmi , M. Chelli , A. MService de cardiologie, CHU Mongi Slim La Marsa, 2046

    Recu le 12 septembre 2011 ; accept lDisponible sur Internet le 13 a

    t impulsion lectrique est de plus en plus utilis par les forces de ltons lobservation dun patient de 33 ans ayant prsent un infarctus d

    R X26).vier Masson SAS. Tous droits rservs.ion par pistolet impulsion

    ctrical weapon shock

    addem , Y. Ben Ameur , M.R. Boujnahaoud La Marsa, Tunis, Tunisiears 201212

    e, provoquant des controverses concernant son innocuit.ocarde aprs une lectrisation la poitrine par un pistolet

  • H. Ben Ahmed et al. / Annales de Cardiologie et dAngiologie 62 (2013) 124126 125

    rieur

    F

    LECG ncrose avele territoireet celui des1,22 g/L av

    Une corsion thromdeuxime angiographlise permede rcupretive sous-jaau niveau dqui a vit

    Lchoginfro-latr 48 %.

    Un contdeuxime jsous doubClopidogre

    Lvoluavec absentefois une Fig. 1. Signes de ncrose infig. 2. Occlusion thrombotique de la coronaire droite.

    trouve un rythme rgulier sinusal, des ondes Q dec persistance dun sus-dcalage du segment ST dans

    infrieur (Fig. 1). Le pic de troponine tait 30 ug/L CPK 2300 U/L. La glycmie ladmission tait ec un bilan lipidique normal.onarographie faite en urgence a rvl une occlu-botique de la coronaire droite au niveau de son

    segment (Fig. 2), le reste du rseau coronaire taitiquement normal. Une thrombo-aspiration a t ra-ttant de ramener un important thrombus mais surtoutr un flux TIMI 3 avec absence de stnose significa-cente en dehors dune discrte rduction de calibreu segment moyen de la coronaire droite (Fig. 3) cele recours la mise en place dun stent.raphie transthoracique a objectiv une akinsieale avec une fraction djection ventriculaire gauche

    rle par chographie endocoronaire a t propos leour mais refus par le patient qui a t mis sortantle traitement antiagrgant plaquettaire (Aspirine-l) associe une statine.tion 13 mois tait favorable, sans rcidive angineusece de signes dischmie spontane ou provoque tou-relation de cause effet entre lagression par

    Fig. 3. Persistdroite aprs th

    lectrisatiocontre lag

    3. Discuss

    Le pistosuspect en 2 mA qui plargement vendu com

    Plusieursion lectrirassurantes66 volontaitrouve pas sition une

    Ces mmde Ho et altroponine otrisation auLanalyse dtrocardiogrmyocardiqrpte ce.ance dune plaque intermdiaire du segment moyen de la coronairerombo-aspiration.

    n et linfarctus na pas t prouve lors du procsresseur.

    ion

    let impulsion lectrique permet de neutraliser unlibrant une dcharge lectrique de 50 000 volts etrovoque une paralysie neuromusculaire. Cet outil estutilis par les forces de lordre de plusieurs pays etme ayant un risque faible de provoquer la mort .s aspects de linteraction curpistolet impul-que ont t tudis et les donnes disponibles sont

    [1]. Une tude de Sloane et al. [2] concernantres incluant des sujets atteints de cardiopathies, nedlvation de troponine I six heures aprs une expo-

    lectrisation au Taser.es constatations ont t rapportes dans un travail

    . [3] ou des lectrocardiogrammes et des dosages dent t raliss avant et immdiatement aprs une lec-

    dos ainsi qua la 16e et la 24e heures de lexposition.es rsultats montre labsence de modifications lec-aphiques ou dlvation des marqueurs de dommageue. Il faut souligner par ailleurs quune stimulationinq secondes dintervalle chez des volontaires sains

  • 126 H. Ben Ahmed et al. / Annales de Cardiologie et dAngiologie 62 (2013) 124126

    trouve les mmes rsultats en dehors dune discrte lvationdes lactates et des CPK sans troubles majeurs de lECG [4].

    Vilke et al. [5] ont compar les ECG avant une lectrisationet une minute aprs sur 32 volontaires sains, les modificationsnotes (augmentation de la frquence cardiaque, raccourcis-sement de lintervalle QT et de lintervalle PR) taient sansmanifestations cliniques, nanmoins de rares troubles du rythmesurtout supraventriculaires ont t rapports [6].

    Une analyse chocardiographique faite par Dawes et al. [7] netrouve pas de trouble ou daltration de la cintique ventriculairegauche durant llectrisation, mme si celle-ci est faite dans laxelectrique du cur.

    Une relation claire entre infarctus du myocarde et lectrisa-tion na pas t dmontre en dehors de quelques cas sporadiqueset hypothtiques. Certaines tudes [8] ont plutt incrimin letaux trs lev des catcholamines circulantes lors du chocpar pistolet a impulsion qui serait responsable dune cardio-myopathie de stress, sans atteinte coronaire. Quant aux tudesautopsiquePidgeon et cation la mais aucunles 150 aut

    Une cartant dans lpuisquellesique de 37

    Dans cport avec unotammenteffet dstadclench connaissandans la littdevant des phie.

    4. Conclu

    Les effesion lectri

    non ltal de cette arme. Des registres plus large chelle, avecun plus grand nombre de patients couvrant une population plushtrogne, tudie dans des circonstances varies et relles sontncessaires pour pouvoir lucider la responsabilit de cette armedans le dclenchement dvnements coronariens aigus. Souli-gnons enfin que le fabricant prcise : quil est prfrable quandcest possible, dviter les tirs sur la Poitrine .

    Dclaration dintrts

    Les auteurs dclarent ne pas avoir de conflits dintrts enrelation avec cet article.

    Rfrences

    [1] Pasquier M, Carron PN, Vallotton L, Yersin B. Electronic controldevice exposure: a review of morbidity and mortality. Ann Emerg Med2011;58(2):17888.

    [2] Sloane C, Chan TC, Levine S, Dunford JV, Neuman T, Vilke GM. Serumponind 200

    JD, Mar andting awes Dects omergke GMd elecosurelterer

    er exp9;25

    wes DTASEmergvik C,myop9;13geonaser

    rnblufront

    ew EBal. M0;16s des sujets dcds suite une lectrisation par Taser,al. suggrent une relation trs troite avec une intoxi-cocane, avec un dlire aigu excited delirium [9],

    cas dinfarctus du myocarde na t document suropsies tudies.diopathie sous-jacente semble jouer un rle impor-a survenue de dcs lis llectrisation par Taser

    est constate dans 54 % des cas dune srie autop- victimes [10].

    ette observation linfarctus pourrait tre en rap-n effet direct et non connu de cette lectrisation,

    travers une action sur la crase sanguine, unbilisant la plaque dathrome, o plus simplement,par une dcharge cathcholrgique intense. notrece un seul cas dinfarctus du myocarde a t dcritrature [11] ou un mcanisme spastique tait suggrartres angiographiquement saines la coronarogra-

    sion

    ts retrouvs par les tudes sur le pistolet impul-ques ont jusque l t bnins confirmant le caractre

    troMe

    [3] Hoculres

    [4] DaeffJ E

    [5] Villeaexp

    [6] Mutas200

    [7] Daof J E

    [8] Cedio200

    [9] Pidof T

    [10] Kocon

    [11] Dret 201 I measurement of subjects exposed to the TASER X26. J Emerg8;35(1):2932.iner JR, Lakireddy DR, Bultman LL, Heegaard WG. Cardiovas-

    physiologic effects of conducted electrical weapon discharge indults. Acad Emerg Med 2006;13(6):58995.M, Ho JD, Reardon RF, Sweeney JD, Miner JR. The physiologic

    f multiple simultaneous electronic control device discharges. West Med 2010;11(1):4956.

    , Sloane C, Levine S, Neuman T, Castillo E, Chan TC. Twelve-trocardiogram monitoring of subjects before and after voluntary

    to the TASER X26. Am J Emerg Med 2008;26(1):14. S, Berkenbosch JW, Das B, Johnsrude C. Atrial Fibrillation afterosure in a previously healthy adolescent. Peidatr Emmerg Care

    (12):8513.M, Ho JD, Reardon RF, Miner JR. Echocardiographic evaluationR X26 probe deployment into the chests of human volunteers. Am

    Med 2010;28(1):4955. Otahbachi M, Miller E, Bagdure S, Nugent KM. Acute stress car-athy and deaths associated with electronic weapons. Int J Cardiol

    2(3):3127. KC, Bragg S, Ball K, Meltzer T. Uncommon cause of death: the useguns in south Florida Hollywood. J Emerg Nurs 2008;34(4):3057.m RN, Reddy SK. Effects of the Taser in fatalities involving policeation. J Forensic Sci 1991;36:4348., Rangadham N, Sean PH, Neeraj J, David MB, Amanda RE,

    yocardial infarction after Taser exposure. J La State Med Soc2(5):2915.

    Infarctus du myocarde suite une lectrisation par pistolet impulsion lectrique1 Introduction2 Observation3 Discussion4 ConclusionDclaration dintrtsRfrences

Recommended

View more >