Insuffisance rénale aiguë compliquant un paludisme grave : à propos de 3 cas

  • Published on
    21-Feb-2017

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Communications affiches / Nphrologie & Thrapeutique 10 (2014) 331378 353

    la recherche des facteurs de risque pour lanamnse et surtoutlangioscanner pour les examens complmentaires.

    Dclaration dintrts Les auteurs nont pas transmis de dclara-tion dintrt.Rfrences[1] Bourgault M, et al. Nephrol Ther 2012;8:2645.[2] Lee D-W, et al. American Society of nephrologys 43 rd. In:

    Annual meeting and scientific exposition. 2010. p. 1621.

    http://dx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.192

    AN57

    Insuffisance rnale aigu compliquantun paludisme grave : propos de 3 casK. Mabrouk , A. Izem , H. Eloury , S. Elkhayatt , M. Zamd ,G. Medkouri , M. Benghanem , B. RamdaniNphrologie, Hmodialyse et Transplantation Rnale, CHU Ibn Rochd,Casablanca, Maroc Auteur correspondant.Adresse e-mail : kawtarmab@hotmail.fr (K. Mabrouk)

    Introduction Linsuffisance rnale aigu (IRA) constitue un descritres majeurs de gravit du paludisme selon la dfinition delOrganisation mondiale de la sant (OMS). Le Plasmodium falci-parum est une cause importante dIRA dans les zones de grandeendmie. Sa survenue engage rapidement le pronostic vital. Le butdu travail est dattirer lattention sur cette complication grave dupaludisme dont lissue peut tre fatale si elle nest pas identifie temps et prise en charge rapidement et correctement.Patients et mthodes Nous rapportons 3 observations de palu-disme grave compliqu dinsuffisance rnale aigu (IRA), chezdes adultes sjournant en Afrique subsaharienne et ngligeant lachimioprophylaxie. LIRA est dfinie selon les critres de la classi-fication Acute Kidney Injury Network (AKIN).Rsultats Il sagissait dedeuxhommesde33anset 60 ansetdunefemme de 39ans. Le tableau clinique tait domin par une IRAchez les 3 malades. LIRA tait associe un neuropaludisme dansun cas. Le dlai dapparition de lIRA tait retard de 5 15 joursaprs le dbut de laccs palustre. Lanurie tait prsente chez 2malades. Laugmentation de la cratininmie tait suprieure 3fois la normale, imposant le recours lhmodialyse chez les 3malades, classs ainsi au stade III de la classificationAKIN. Chez les 3malades, lanmie, la thrombopnie et la cytolyse hpatique taientprsentes ; et la goutte paisse rvlait la prsence de P. falciparum.Des perfusions de quinine taient administres chez nos 3malades.Lvolution tait favorable chez deux malades avec normalisationde la fonction rnale, mais fatale dans un cas.Discussion et conclusion LIRA au cours du paludisme peut tresoit fonctionnelle soit organique en rapport avec une ncrose tubu-laire aigu (NTA). Cette dernire reste la principale manifestationrnale causeparP. falciparumet peut tre le tableau cliniquedomi-nantdunaccspalustre grave. Sonpronostic dpendde laprcocitdu diagnostic et du traitement par quinine mais reste svre avecune mortalit importante malgr lpuration extrarnale.

    Dclaration dintrts Les auteurs nont pas transmis de dclara-tion dintrt.

    http://dx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.193

    AN58

    Premiers cas de Warfarin-RelatedNephropathy induits par lafluindioneL. Golbin1,, C. Vigneau1, G. Touchard2, P. Siohan3, E. Zagdoun4,N. Lagoutte1, N. Rioux-Leclercq5, T. Frouget11 Nphrologie, CHU Pontchaillou, Rennes, France2 Nphrologie-Dialyse-Tranplantation Rnale, CHU la Miltrie,Poitiers, France

    3 Nphrologie, CH Quimper, Quimper, France4 Nphrologie, CH Franco-Amrican Saint-L, Saint-L, France5 Anatomie et Cytologie Pathologiques, CHU Pontchaillou, Rennes,France Auteur correspondant.Adresse e-mail : lgolbin@gmail.com (L. Golbin)

    Introduction Linsuffisance rnale aigu (IRA) dcrite avec lafluindione est classiquement secondaire unmcanisme immuno-allergique [1]. Une IRA par prcipitation intra-tubulaire decylindres hmatiques a t rcemment dcrite avec la warfarinesous le terme de Warfarin-Related Nephropathy (WRN) [2]. LaWRN serait-elle extensible la fluindione?Patients et mthodes Nous avons recherch auprs du CHU deRennes et de la Socit de Nphrologie de lOuest, de janvier 2006 octobre 2013, les cas de patients traits par anti-vitamines K (AVK)ayant prsent une IRA avec une obstruction tubulaire par descylindres hmatiques sur la biopsie rnale. Les donnes cliniqueset histologiques ont t analyses.Rsultats Sept patients (5 sous fluindione et 2 sous warfarine)ont prsent une hmaturie macroscopique dans un contexte desurdosage en AVK (INRmdian 4,2) complique dune IRA svre(cratininmie (C) mdiane 473mol/L). Outre la prsence decylindres hmatiques intra-tubulaires, une ncrose tubulaire aiguet une nphropathie sous-jacente dorigine glomrulaire quasiexclusive (IgA, glomrulonphrite aigu post-infectieuse, glomru-lonphrite IgG kappa) ont t retrouves. La WRN a t voquedemble chez les patients sous warfarine, alors que le diagnosticinitial t erron pour 4 des 5 patients sous fluindione et a t faitaprs relecture des lames. Aprs 1 an de suivi, 1 patient est dcd,5 ont conserv une insuffisance rnale chronique (C mdiane162mol/L) et 1 a rcupr une fonction rnale normale.Discussion et conclusion Nous dcrivons les premiers cas deWRN induits par la fluindione. Le terme d Anticoagulant-RelatedNephropathy (ARN) apparat donc plus appropri que celui deWRN avec la description rcente de cas avec lacnocoumarol etavec le dabigatran. Lapparition dune hmaturie macroscopiquesous AVK, chez les patients atteints dune nphropathie sous-jacente au dcours dun surdosage en AVK, doit alerter le clinicienau vu de la gravit potentielle de lARN.

    Dclaration dintrts Les auteurs nont pas transmis de dclara-tion dintrt.Rfrences[1] Cam G, et al. Nephrol Dial Transplant 2012;27(4):15548.[2] Brodsky SV, et al. Am J Kidney Dis 2009;54(6):11216.

    http://dx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.194

    AN59

    Une immunoglobuline monoclonalepeut en cacher une autre : premier casde mylome multiple associ unsyndrome de GoodpastureM. Nouvier1,, P. Trolliet1, C. Teuma1, F. Dijoud2, A. Vasiljevic2,N. Fabien3, S. Pelletier1, A.C. Rouveure1, A. Deeb1, D. Fouque1,M. Laville11 Service de Nphrologie, Centre Hospitalier Lyon Sud, Pierre-Bnite,France2 Laboratoire dAnatomopathologie et de Cytologie, Hpital FemmeMre Enfant, Bron, France3 Laboratoire dImmunopathologie, Centre Hospitalier Lyon-Sud,Pierre-Bnite, France Auteur correspondant.Adresse e-mail : mathildenouvier@hotmail.com (M. Nouvier)

    Introduction Le syndrome de Goodpasture (SG) est une mala-die rare qui se prsente classiquement par un syndromepneumo-rnal : hmorragie intra-alvolaire et glomrulon-phrite extracapillaire lie la prsence de dpts linaires

    dx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.192http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.nephro.2014.07.193&domain=pdfmailto:kawtarmab@hotmail.frdx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.193http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.nephro.2014.07.194&domain=pdfmailto:lgolbin@gmail.comdx.doi.org/10.1016/j.nephro.2014.07.194http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.nephro.2014.07.195&domain=pdfmailto:mathildenouvier@hotmail.com

Recommended

View more >