Click here to load reader

Interventions non pharmacologiques dans la démence

  • View
    24

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Interventions non pharmacologiques dans la démence. C. FILLEAU Neuropsychologue CMRR NICE. Intérêt des interventions non pharmacologiques. « Efficacité limitée » des médicaments voire effets indésirables importants - PowerPoint PPT Presentation

Text of Interventions non pharmacologiques dans la démence

  • Interventions non pharmacologiquesdans la dmenceC. FILLEAUNeuropsychologueCMRR NICE

  • Intrt des interventions non pharmacologiques

    Efficacit limite des mdicaments voire effets indsirables importants

    Prconises dans toutes les confrences de consensus comme prioritaires mettre en place chez les patients dments

    Difficults dvaluation biais mthodologiques : htrognit des patients; htrognit des troubles prsents; volutivit variable selon les patients; multiplicit des mthodes utilises; effectifs limits; peu dtudes cas/tmoins, absence daveugle.

    Quelques pistes apparaissent nanmoins prometteuses pour amliorer la qualit de vie de tous

  • Protocoles en cours dvaluationPrvention : MAPTPrise en charge de patients dments (en ambulatoire ou institution): ETNA, 3LMAD, STIM EPHAD, CALMAN.

  • 4 types dinterventions visant lamlioration des capacits cognitives centres sur le comportement et laffectcentres sur lenvironnement ( milieu therapy)centres sur les tiers : aidants familiaux et professionnels

  • I. Interventions visant lamlioration des capacits cognitives Les plus valuesVisent stabilisation voire amlioration de certaines fonctions ( ++ mmoire, OTS) A travers un entranement et des sollicitations rptes et lacquisition de nouvelles stratgies cognitivesRserves aux stades lgers Groupe hebdomadaire ou bi-hebdomadaire

  • Aide mmoire internes (trouble lger ou modr):faciliter lencodage et la rcupration dune information (images mentales, associations, encodage multimodal)apprendre de nouvelles connaissances en exploitant les capacits prserves (rcupration espace, estompage, apprentissage sans erreurs)

    Aide mmoire externes (trouble modr svre):amnager lenvironnement (familles, carnet, calendrier)

    2 grands types de stratgies

  • I. Interventions visant lamlioration des capacits cognitivesStimulation cognitive non spcifique

    Orientation dans la ralit

    Rhabilitation ( revalidation) cognitive

  • Stimulation cognitive non spcifique

    Quoi? Travail sur fluence verbale, attention, mmoire Limites : Rigide Passivit du patient Dtache du contexte , non individualiseEffet positif dans la sance peu transfrable sur le quotidien

  • Orientation dans la ralit

    Quoi?: Rappel continu et systmatique dinfo visant lOTS, lidentit des soignants, la signaltiqueSances ponctuelles avec exercices de rptition verbale d info sur le lieu , lidentit des personnes, le droul de la journe etc.++ lors accueil en institutionLimites : Valable que si mises en oeuvre au sein dune approche individualise et centre sur la personne

  • Rhabilitation ( revalidation) cognitive

    Quoi?Fournir des aides la mmorisation selon des objectifs concrets dfinis avec le patient , pour quil puisse continuer le mieux possible ses activits Base sur mmoire impliciteRcupration espaceLimites : Doit sinscrire dans un programme plus vaste comprenant rminiscence , travail sur lestime de soi, approche corporelle, soutien psychosocial ( groupe) Laide la mmorisation doit aider amliorer les interactions sociales juges essentielles par le patient

  • II. Interventions visant laffect et le comportement

    Trs htrognes Thrapies de Rminiscence Thrapies de validationThrapies centres sur la prvention de lagitationPsychothrapies Thrapies mdiation

  • Rminiscence Quoi?Sances en groupe vocation des souvenirs anciens de chacunPlusieurs mdia utiliss ( vido, livre de vie, journal)Association possible des aidants

    Analyse: Mta analyse de Woods ( Cochrane DB 2005)Effets significatifs sur cognition et comportement ( apaisement) chez personnes modrs svres, meilleure connaissance des patients par le personnel, rduction dtresse aidants familiaux

  • ValidationQuoi? Discerner, reconnatre , valider les motionsAnalyse : Mta analyse de Neal et Briggs ( Cochrane 2003) 106 patients, sances en groupe Rsultats mitigs , amlioration dpressionNcessit de pratiquer en continu

  • Psychothrapies individuelles ou en groupeQuoi? Patients stade de dbut , conscientsEn individuel ou en groupeFavoriser adaptation la maladie, soutenir le lien socialAnalyse : Intrt : si groupe valeur dchange de partage, plus efficace long terme ?Burns et al ( essai randomis) : 6 Sances patients en individuel et 6 sances de rsolution de pb pour laidant Thrapie comportementale (Lesniewska 2003)Charazac : Psychanalyse non valuable

  • Thrapies mdiationRsultat de la mta analyse de Brodaty (2003) 30 tudes rassemblant 34 interventions sur 17 annesMusicothrapie : agit sur lagitationThrapie avec animal de compagnie: agit sur lagitationLux thrapie : effet sur les troubles du sommeil mais pas sur lagitationIntrt: Massages , enregistrement voix des proches

    Tai chi Aromathrapie ( Thorgrimsen: apaisement ) Snoezelen ( Chung) lutte contre apathieMarionnettes

  • Mdiations ncessairesDpendance (s)Mdiation (s)Au bien tre et la vie

  • III. Interventions visant lenvironnementMilieu de vie

    Cantous ( France)Domus ( Gde Bretagne) Milieu therapy ( Elysis Luxembourg) Group livingRecommandations canadiennes Modifications environnement physique: petites units, objets familiers , proximit et bonne visibilit des lments fonctionnels, travail sur la relationRflexion valable galement pour le domicile

  • Architecture et environnementAmnagement des lieux de vie:

    Rduction des troubles du comportementRduction du stress et de langoisse du maladeAmlioration de la qualit de vie des patients et des aidants

  • Amnagement architecturauxContrle des sorties: portes fermes non visibles, signal dalarmeEspaces privatifs: chambres individuelles personnalisesCaractre rsidentiel non institutionnel (ameublement, dcoration, effectif faible)Espace communs: taille, dcoration,pice avec cuisine ouverte, salonAccs jardin protgSentiers de marche sans cul-de-sac avec des objets permettant leur orientation

  • Amnagement architecturauxComprhension sensorielle: qualit sensorielle de lenvironnement (acoustique, visuelle, olfactive), stimulation sensorielle, niveau sonoreSupport lautonomie: mobilier appropri (main courantes, barres dappui, signaltique)Favoriser orientation temporelle (aide mmoire, calendrier, pendule, affichage) et spatiale (balisage lumineux, pancartes)Scuriser les lieux: (pharmacie, lctricit, gaz)

  • Jeu de couleurs

  • Milieu de vieviter les conditions qui gnrent ou renforcent les TC ( Cohen Mansfield 2001)Carence de lieninactivitIsolementCarence sensorielle (peu de lumire) ou sur stimulation ( bruit , promiscuit)ContentionMiroirs Variations brutales de lenvironnement

  • IV Interventions visant les tiers

    Formation des soignants

    Guidance des aidants

  • Formation la relation daideTechniques visant rduire lagitation et maintenir le lien Rsolution de pb ( viter les crises)Mthode Gineste ( Humanitude) toilette, manutentionToucher relationnel Supervision, runions thique

  • Techniques comportementales pour optimiser lautonomie fonctionnellePour favoriser la continence urinaire (Ylieff : aider reprer les toilettes, conduite rgulires aux toilettes)Pour favoriser lhabillage (prompting: vtements et chaussures faciles mettre)Favoriser le coucher et le sommeil (rituels)Favoriser la dambulationFavoriser lalimentation (couvert, aliments simples manger)Stimulation activit motrice (promenades, gymnastique, jardinage)

  • Interventions auprs des aidants familiaux Programmes ducatifs courts: sessions /6 sessionsAccent sur les SCPDCombin action sur le patientPoursuivi dans le tempsMultimodalPeu efficace EfficaceDaprs Brodaty et al 2003

  • Stade lger Stade modrStade svre Gestion TroublescomportementRpit familleSoutien Stimulation Radaptation nursingMaintien dans la ralitSociothrapiePallier perte autonomieMilieu therapyCONCLUSIONAdapter lintervention en fonction des stades

  • Merci de votre attention