Click here to load reader

KAZAK Un film de Nicolas Pleskof

  • View
    219

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of KAZAK Un film de Nicolas Pleskof

  • KAZAK PRODUCTIONS

    prsente

    ZOO

    Un film de Nicolas Pleskof

    CNC/CONTRIBUTION FINANCIERE

    KAZAK PRODUCTIONS

    9 rue Raumur, 75003 PARIS

    TEL : 01 48 24 30 57

    Mail : [email protected]

  • 2

    SOMMAIRE

    Synopsis

    Scnario

    Note dintention de ralisation

    Fiche technique et artistique

  • 7

    SYNOPSIS

    Des menstruations de leurs filles la naissance de leur chien, tout est sous contrle dans la vie dEmmanuelle et Olivier Teziev, vtrinaires spcialiss dans la reproduction canine assiste. Mais ce matin La, leur fille cadette, nest pas descendue djeuner. Sur son lit sa place, les Teziev et milie, leur ane, dcouvrent avec horreur un monstrueux cocon. Progressivement, le chaos sinstalle.

  • 8

    SCENARIO

    1. CHAMBRE DE LEA (INT- NUIT) LEA, 12 ans, les cheveux trs noirs et quelques boutons sur le front, dort dans son lit. Elle est parfaitement immobile. On nentend que le bruit de sa respiration. Dabord trs doucement, presque imperceptible. Puis il samplifie. Sacclre. De plus en plus fort. Le sommeil de la gamine se trouble. Elle fronce les sourcils, tourne la tte de droite et de gauche. Puis elle se met tousser, crachant un pais liquide blanchtre qui dgouline sur son cou. La mme matire blanche, plus paisse encore, dgouline de sa bouche. Sur ses joues. Glisse jusqu ses bras, recouvre son torse, recouvre ses mains. Recouvre son visage.

    NOIR-TITRE : ZOO 2. CUISINE (INT- MATIN) Une cuisine grande et lumineuse. Nous sommes dans une maison aise et coquette. EMILIE, 18 ans, post-ado au look branch, est assise table devant un bol de caf. Sa mre, EMMANUELLE, 40 ans, trs belle femme moderne et lgante, est debout face elle. Au sol, un tout petit Jack Russel au collier rose mange dans sa gamelle. EMMANUELLE (nerve)

    Emilie, tu loupes encore UN cours, ils te virent, cest assez concret pour toi a ?

    EMILIE Mais Maman avoue que cest juste absurde! Pas un clebs ! Pas un chat ! Pas lombre dun hamster ! Franchement, jai dissqu plus de bestioles en troisime ! EMMANUELLE Ecoute, je tai dit mille fois que ce serait comme a. Tu vas pas faire accoucher un cheval au bout dun mois! On te la dit : le dbut cest toujours trs emmerdant, trs thorique EMILIE Je sais bien, cest juste que je pensais pas que ce serait ce point-l ! Cinq semaines de prpa-vto, jai pas vu un animal et jai fait quoi ? Jai fait de langlais et 150 heures de maths ! Jtrouve a con, cest du temps perdu, cest tout.

    EMMANUELLE Emilie, tu sais que cest comme a, ton pre et moi on la fait avant toi et tu constates quon nen est pas mort. Tu ne peux rien y faire et moi non plus, alors tu te calmes, tu serres les dents et tu vas tes cours de maths !

  • 9

    Emilie sapprte rpondre quand OLIVIER, 45 ans, une belle gueule de papa dcontract et un costume-chemise, entre dans la cuisine, tout sourire.

    OLIVIER Salut les filles !

    Le chien aboie joyeusement. Olivier sapproche pour embrasser Emmanuelle sur la bouche. Elle tourne la tte pour lui tendre sa joue. Olivier y dpose un simple baiser. EMMANUELLE

    Ta fille sche, ta fille est trop bien pour les maths. Olivier se tourne vers Emilie, tente dtre autoritaire.

    OLIVIER Emilie, tu sais que cest comme a, ta mre et moi on la fait avant toi et tu constates quon nen est pas mort ! Tu peux

    EMILIE (le coupant) Non mais cest bon l, dtendez-vous, jirai. Cest juste que je sais que a me servira rien et a me saoule.

    EMMANUELLE Tu plaisantes ?

    Emmanuelle saisit le petit Jack Russel et le pose sur la table, en face dEmilie. Le chien reste immobile et fixe sagement la jeune fille

    EMMANUELLE Tu vois Clebs ? Et bah Clebs cest que des maths ! Gntiquement cest juste une quation parfaite. Pour lui, avec ton pre, on a fait un croisement entre deux Jacks aux gnotypes les plus purs et parfaits possibles sur des centaines de gnrations puis on a contrl et nettoy chacun de ses gnes. Y a pas une tare, pas un dfaut, il est aussi pur que le premier Jack Russel de lhistoire mais en mieux. Cette bestiole, cest rien de plus quune addition et une multiplication ! Donc fais des maths ma chrie.

    Emmanuelle part prparer une casserole de lait chaud. Ses gestes sont nerveux et fbriles. Olivier, qui a regard sa femme, lair trs inquiet, pendant tout son discours, sort une plaquette de comprims de sa poche. Vexe, Emilie attrape le badge de sa mre marqu EMMANUELLE TEZIEV, Centre de Reproduction Canine Assiste sur la blouse pose sur la chaise ct delle. Elle laccroche son pull face Clebs, comme le dfiant. Olivier casse un comprim en deux et le tend Emmanuelle, doux. OLIVIER Tiens, juste un demi a va te dtendre.

  • 10

    EMMANUELLE (tout en gobant illico le cachet) Tes chiant, tu sais bien que jessaie darrter, je veux pas mhabituer.

    Clebs, comme lass de son face face avec Emilie, saute par terre. Emilie donne un discret coup de pied au chien qui pousse un petit cri et se prcipite dans les bras dOlivier. OLIVIER ( Emilie, mcontent)

    Mais a va pas non ? Elle y est pour rien cette pauvre bte !

    Emilie souffle, blase.

    EMMANUELLE (froide) Olivier, dans les trucs vraiment importants, faudra quon ait rgl cette histoire dovulation du York avant ce soir.

    OLIVIER (un peu nerv) Mais je tai dit, on va re-doser les anti-progestatifs et ce sera rgl, laisse-moi men occuper pour une fois, et tinquite pas

    Emmanuelle, beurrant des tartines, ne prte aucune attention Olivier.

    OLIVIER (cont) Et dailleurs tu sais que plutt que de tangoisser sur les ovulations dun York, tu pourrais tintresser celles de La ! La petite est rgle depuis deux mois, elle croit quon na rien vu passer.

    Air dgout dEmilie qui se rfugie dans son bol de caf. EMMANUELLE

    Ah a non ! Jattends quelle en parle elle-mme, a la mettra dautant plus mal laise si je viens lagripper avec a. Sa sur tait venue me le dire au bout dun mois et a ctait fait tout seul. (elle se retourne vers Emilie) Et ctait trs bien non ? EMILIE (ironique) Euh ouais si on veut, ou demande toi peut tre plutt pourquoi on na pas envie de ten parler. OLIVIER Et toi ma chrie, pourquoi tu vas pas lui parler ? Tu parles tellement bien !

    Emilie lve les yeux au ciel. Emmanuelle soupire.

    EMMANUELLE (remuant le chocolat chaud quelle termine de prparer) Bon mais quest-ce quelle fabrique? LEA, A TABLE DEPECHE TOI !

    Olivier sassoit table avec Clebs dans les bras, attendri.

  • 11

    OLIVIER Oh, cest mon chien brim a! EMMANUELLE

    LEA ! Dpche, il est 8 heures et quart ! ( Emilie et Olivier) Mais elle fait quoi, elle se douche ?

    EMILIE Euh non, La, elle se douche pas.

    EMMANUELLE LEA ! Enerve, Emmanuelle part chercher sa fille. Olivier se retourne vers Emilie, sourcils froncs. OLIVIER (chuchotant)

    Tes pas possible Emilie, tu sais trs bien que ta mre est fragile en ce moment, tu pourrais pas viter de la contrarier ? Cest pas possible a ? EMILIE Quoi elle est fragile ?

    OLIVIER Tu sais trs bien de quoi je parle.

    EMILIE Quoi tes encore l-dessus ? Papa, a fait plus de deux mois quelle la perdu, on va pas la mnager ternellement pour un ftus de trois semaines.

    Un hurlement strident dEmmanuelle les fait sursauter. 3. CHAMBRE DE LEA (INT- JOUR) Emmanuelle se tient appuye contre la porte de la chambre. Lair terrifi, elle fixe lintrieur de la pice. Olivier et Emilie dboulent derrire elle.

    OLIVIER Quoi quoi quest-ce quil y a ?

    Les deux sont stopps net, stupfaits, face au spectacle sous leurs yeux : Sur le lit de La, la place de la gamine, un immense cylindre caoutchouteux et filandreux gristre, luisant ; pareil un gros cocon dinsecte. La chose est recouverte dpais filaments de moisissure verte qui se rpandent sur le lit comme des tentacules.

    EMMANUELLE (panique) Mais quest-ce que Mais cest qu

  • 12

    Olivier attrape le poignet dEmmanuelle.

    OLIVIER Calme-toi.

    Emilie avale sa salive et entre dans la chambre dun pas dcid. EMMANUELLE EMILIE ARRETE ! EMILIE (se stoppant net) Mais quoi faut voir ce que cest ! EMMANUELLE

    Non ! Non ! Touche rien ! ( Olivier) Mais putain Olivier fais quelque chose ! OLIVIER Je sais ! Ne faites RIEN.

    Olivier quitte la chambre toute vitesse laissant les deux femmes fixes sur la chose.

    EMILIE (fascine) Mais do a sort ? EMMANUELLE Mais do tu veux que a sorte?!

    EMILIE Mais cest cest vivant ?

    Olivier dbarque toute vitesse dans la chambre, une mallette en plastique dans la main. OLIVIER ( Emmanuelle)

    Tiens, viens maider. Olivier se prcipite pour poser la mallette sur la table de nuit ct du lit ; Emmanuelle le suit rapidement, bousculant Emilie qui lui jette un regard noir. Olivier et Emmanuelle sortent un appareil dchographie portable et un tas de cbles lectriques de la mallette. Olivier a les gestes concentrs, Emmanuelle passe fbrilement les cbles son mari. Emilie plante ses yeux sur la chose, en proie un magntisme total. Lon voit alternativement le visage de la jeune fille, puis la masse monstrueuse. Comme une confrontation. Olivier branche la sonde lappareil. Il marque un temps darrt devant sa femme.

    OLIVIER Emmanuelle Juste tuenfin tas aucune ide de ce que cest bien sr?

  • 13

    EMMANUELLE Quoi ? Evidemment, cest quoi cette question ?

    OLIVIER Jveux dire tas Ya jamais eu dantcdents dans ta famille ? EMMANUELLE (au bord de la crise de nerfs)

    Hein ? Mais de quoi ? OLIVIER Je je sais pas, des mycoses ou des infections

    EMMANUELLE Non mais tu vas la fermer, allume ce truc !

    Emilie, colle la por

Search related