of 16 /16
LA DATATION RELATIVE : DES PRINCIPES FONDAMENTAUX

LA DATATION RELATIVE : DES PRINCIPES FONDAMENTAUX

Embed Size (px)

Text of LA DATATION RELATIVE : DES PRINCIPES FONDAMENTAUX

  • Page 1
  • LA DATATION RELATIVE : DES PRINCIPES FONDAMENTAUX
  • Page 2
  • LES GRANDS PRINCIPES DE LA GEOLOGIE: Principe dactualisme Principe de superposition Principe de continuit Principe de recoupement Principe didentit palontologique
  • Page 3
  • Principe dactualisme: nonc pour la 1re fois par Lyell en 1830 Les lois rgissant les phnomnes gologiques actuels taient galement valables dans le pass
  • Page 4
  • Principe de superposition (1/2): Les couches ou les strates sdimentaires se sont dposes lhorizontale; donc, pour deux couches superposes, celle du dessous est plus ancienne que celle du dessus. Empilement de couches horizontales dposes en milieu marin ( calcaires avec intercalations de marnes).
  • Page 5
  • Principe de superposition (2/2): Mme sur des strates sdimentaires dformes, le principe de superposition peut sappliquer condition que la srie nait pas t inverse par les mouvements tectoniques
  • Page 6
  • Principe de continuit: Une mme couche est de mme ge en tous points Panorama de la dent dArclusaz dans le massif des Bauges (Savoie) Panorama prs de Grenoble dans le massif du Vercors (Isre)
  • Page 7
  • Principe de recoupement et dinclusion (1/3): Un corps rocheux qui en recoupe un autre est plus jeune que celui quil recoupe
  • Page 8
  • Principe de recoupement (2/3): Roche mtamorphique fracture plusieurs reprises. Aprs chaque fracturation, des minraux ont cristallis dans les fractures et les ont obturs.
  • Page 9
  • Principe de recoupement (3/3): Lame mince dans un schiste tachet prlev proximit dun massif de granodiorite (MP x40) Les schistes montrent partout une orientation nette ( ). De plus, on observe dans ce schiste le dveloppement de nouveaux minraux (cd: Cordirite) forms par transformation ltat solide danciens minraux des schistes.
  • Page 10
  • Discordances et orogenses: La disposition relative des couches gologiques peut rester conforme la disposition initiale lors du dpt sdimentaire: les couches sont dites concordantes. Dans le cas contraire, la discordance implique que plusieurs phnomnes gologiques se soient produits: plissement des couches sous-jacentes, rosion et dpt des couches sus-jacentes. Discordance angulaire
  • Page 11
  • Principe didentit palontologique: notion de fossile stratigraphique (1) Un fossile stratigraphique permet de dater distance des couches gologiques. Il doit rpondre 3 critres: - une dure de vie brve lchelle des temps gologiques; - une rpartition sur une vaste aire gographique; - doit tre reprsente par un grand nombre dindividus
  • Page 12
  • Principe didentit palontologique (2) Cleistopora geometrica est un fossile caractris par une dure de vie brve, et une vaste rpartition gographique, puisquon le trouve dans une large zone qui correspond lemplacement, au Dvonien, dune plate-forme picontinentale peu profonde. La prsence de ce fossile dans une roche sdimentaire, quelque soit sa localisation gographique, indique donc quelle sest forme entre 408 et 400 Ma. Cleistopora geometrica est un exemple de fossile stratigraphique.
  • Page 13
  • Enonc du principe didentit palontologique (3) Des couches sdimentaires prsentant le mme contenu palontologique (les mmes fossiles stratigraphiques) ont le mme ge.
  • Page 14
  • Appliquer les principes de superposition et de recoupement: Les relations gomtriques observables sur le bloc diagramme simplifi (rgion de Clermont-Ferrand) permettent dtablir la chronologie des vnements qui ont model la rgion.
  • Page 15
  • Chronologie des vnements ayant model la rgion de Clermont-Ferrand (1/2): Mise en place dun socle cristallin granitique (solidification en profondeur dun magma); Mise jour du socle par remonte de cette structure profonde et rosion; Activit volcanique de lappareil situ larrire- plan (car sa coule parat recoupe par la faille). Phase tectonique dextension qui fracture le socle et provoque leffondrement en gradins de la plaine de la Limagne;
  • Page 16
  • Comblement partiel de cette dpression par des dpts sdimentaires (figurs en jaune); La rivire Allier dpose une 1re terrasse alluviale (figure en vert); Mise en place dun nouvel appareil volcanique; la coule de lave recouvre la coule prcdente, descend le rebord faill de la plaine et recouvre partiellement la terrasse; LAllier poursuit son travail drosion: lavant de la coule est dblay, le lit est surcreus (dblaiement de la terrasse prcdente et dpts jaunes). Une nouvelle terrasse (bleu ple) est dpose. Rmque: la disposition relative de ces 2 terrasses est en contradiction apparente avec le principe de superposition: la plus rcente est en-dessous de la plus ancienne.