La fracture de Hahn-Steinthal chez l’adolescent. Une lésion rare à ne pas méconnaître

  • Published on
    06-Jan-2017

  • View
    217

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>R</p><p>fmHe</p><p>M</p><p>A</p><p>iqtt</p><p>K</p><p>1</p><p>trellNa</p><p>M</p><p>0d</p><p>Disponible en ligne sur</p><p>www.sciencedirect.com</p><p>Journal de Traumatologie du Sport 28 (2011) 251254</p><p>Cas clinique</p><p>La fracture de Hahn-Steinthal chez ladolescent. Une lsion rare ne pas mconnatre</p><p>Hahn-Steinthal fracture in adolescent. A rare injury, often misdiagnosed</p><p>M.-A. Dendane , H. Gorinda , A. Amrani , Z.F. El AlamiService de traumato-orthopdie pdiatrique, unit de pdagogie et de recherche en chirurgie pdiatrique, facult de mdecine de Rabat, Rabat, Maroc</p><p>Disponible sur Internet le 23 novembre 2011</p><p>sum</p><p>La fracture de Hahn-Steinthal ou fracture de type I du capitellum est une fracture articulaire rare de lextrmit infrieure de lhumrus traitrontal. Cette lsion inhabituelle chez la population pdiatrique peut se voir trs rarement chez ladolescent et ladulte. Le diagnostic est souventconnu et il faut rechercher le fragment dtach sur une radiographie de profil de bonne qualit. Nous rapportons le cas dune fracture deahn-Steinthal survenue chez une adolescente de 13 ans lors dun match de basket-ball. La fracture a t opre ciel ouvert et fixe par deux vis</p><p>n rappel. Le rsultat long terme a t satisfaisant. 2011 Publi par Elsevier Masson SAS.</p><p>ots cls : Fracture du capitellum ; Adolescent ; Rduction ciel ouvert et vissage</p><p>bstract</p><p>The Hahn-Steinthal fracture or type I fracture of the capitellum humeri is an articular lesion with a frontal fracture line. This fracture is uncommonn the pediatric population but can occur in adolescent and adult. The diagnosis is often missed. The avulsed fragment must be identified on good</p><p>uality lateral X-rays. We present the case of a 13 years old adolescent who sustained a Hahn-Steinthal fracture of the capitellum, occurring at theime of basketball competition. It was treated operatively by open reduction and internal fixation using screws. At the time of the latest follow up,he result was satisfactory.</p><p> 2011 Published by Elsevier Masson SAS.</p><p>cd</p><p>2</p><p>eu</p><p>eywords: Capitellum fracture; Adolescent; Open reduction and screws</p><p>. Introduction</p><p>Les fractures du capitellum sont des traumatismes articulairesrs rares de lextrmit infrieure de lhumrus, habituellementencontres chez ladulte. Les cas pdiatriques sont inhabituelst constituent moins de 1 % de la traumatologie du coude chezenfant [1,2]. Ces fractures sont classes en quatre types selona classification de Bryan et Morrey, modifie par McKee [3,4].</p><p>ous rapportons le cas dune fracture de type I du capitellum</p><p>ppele galement fracture de Hahn-Steinthal, chez une adoles-</p><p> Auteur correspondant. 133, no 10, Hay al fath CGI, CYM, 10150 Rabat,aroc.</p><p>Adresse e-mail : amdendane@yahoo.fr (M.-A. Dendane).</p><p>rlnel</p><p>a</p><p>762-915X/$ see front matter 2011 Publi par Elsevier Masson SAS.oi:10.1016/j.jts.2011.10.002ente de 13 ans, suite un accident de sport. Nous discutons lesifficults diagnostiques et lintrt dune chirurgie ciel ouvert.</p><p>. Observation</p><p>M., 13 ans, droitire, a t victime dun traumatisme directn flexion du coude gauche lors dune chute survenue pendantn match de basket-ball. Lexamen, ladmission aux urgences,etrouvait une douleur la face externe du coude, un dmeocalis en regard et un coude bloqu en flexion 90. La pro-osupination tait normale. Il nexistait pas douverture cutane</p><p>t lexamen vasculo-nerveux tait sans anomalies. Par ailleurs,e coude controlatral prsentait un valgus physiologique de 20.</p><p>La radiographie du coude de face a objectiv une opacit fineu niveau de linterligne articulaire radio-humral qui a t inter-</p><p>http://www.sciencedirect.com/science/journal/0762915Xdx.doi.org/10.1016/j.jts.2011.10.002mailto:amdendane@yahoo.frdx.doi.org/10.1016/j.jts.2011.10.002</p></li><li><p>252 M.-A. Dendane et al. / Journal de Traumatologie du Sport 28 (2011) 251254</p><p>Fl</p><p>plusiffLueacc</p><p>lafddedtaasrflmamci</p><p>ig. 1. Radiographie du coude de face, noter limage en double contour du bordatral du condyle externe.</p><p>rte comme un fragment de la tte radiale ou de lpicondyleatral (Fig. 1). La radiographie de profil strict a mis en videncen fragment osseux intra-articulaire en demi-lune , ascen-ionn et accol la face antrieure de lpiphyse humralenfrieure (Fig. 2). Ce tableau a t compatible avec celui duneracture isole et dplace du capitellum avec prsence dunragment dtach regardant en haut et trs probablement rot.a patiente a t opre dans les 24 heures. Nous avons ralisn abord latral tendu du coude en passant du ct proximalntre les muscles biceps et triceps et en distal entre les musclesncon et lextensor carpi ulnaris. La capsule et lextenseur</p><p>ommun des doigts ont t ensuite dtachs en extra-priost</p><p> partir de lpicondyle latral, tout en respectant le ligamentollatral latral et le rseau vasculaire condylien situs sur</p><p>Fig. 2. Aspect en demi-lune du fragment dtach du capitellum.</p><p>(</p><p>3</p><p>ncadnaldlafrasp</p><p>Fig. 3. Aspect postopratoire.</p><p>e versant postrieur du noyau picondylien. Cet abord nous permis, aprs vacuation de lhmarthrose, de retrouver uneracture trait frontal dtachant tout le capitellum et une partiee la joue trochlenne externe. Il sagissait donc dune fracturee type I du capitellum. Nous avons ralis une rduction in visut lostosynthse a t assure par deux petites vis spongieusese 20 mm de longueur introduites en rappel (Fig. 3). Le mon-age a t vrifi sous amplificateur de brillance et larticulation</p><p> t immobilise dans une longue gouttire pltre brachio-ntbrachio-palmaire, coude en flexion 90 durant quatreemaines. lablation de lattelle, la patiente a dbut une auto-ducation du coude sous le contrle dun kinsithrapeute. Laexion-extension complte du coude a t restaure au troisimeois postopratoire. Les vis ont t retires au sixime mois et</p><p>u dernier recul (18 mois), la patiente utilisait son coude nor-alement et a repris ses activits sportives. La radiographie de</p><p>ontrle a montr une fracture consolide en bonne position, unnterligne en place et un condyle humral sans signe de ncroseFig. 4).</p><p>. Discussion</p><p>Les fractures du capitellum sont rares lge pdiatrique,otamment avant la pubert [1,5,6]. Parmi 850 fractures duoude recenses en six ans lhpital pdiatrique de Rabat, nousvons retrouv une seule fracture du capitellum, celle prsenteans ce travail. La grande majorit des cas publis, comme dansotre observation, concerne ladolescent [1,7,8]. La plupart desuteurs voque un mcanisme lsionnel indirect par chute sura main, coude en extension [79] responsable classiquementune fracture supra-condylienne. Cependant, chez ladolescent,e centre de rotation du capitellum est situ 15 mm environ envant de la diaphyse humrale, ce qui le rendrait vulnrable auxorces de compression transmises par lintermdiaire de la tteadiale lors de la chute. Ceci expliquerait lassociation frquente</p><p> une fracture de la tte radiale [10]. Chez notre patiente, nous</p><p>vons retrouv un mcanisme direct sur un coude en flexion pr-entant un valgus physiologique. Ce mcanisme na t dcrit,ar ailleurs, que par Chaumien [11].</p></li><li><p>M.-A. Dendane et al. / Journal de Trauma</p><p>cpedcccl</p><p>Idscd[Tl</p><p>ccdSrcolfeactianfpefinseen vitant la dissection de la colonne postro-latrale deFig. 4. Aspect radiologique au dernier recul.</p><p>Cliniquement, ces fractures articulaires nont rien de sp-ifique. La douleur et les signes locaux prdominent sur laartie antro-externe du coude et lhmarthrose limite la flexion-xtension. Le diagnostic est surtout radiologique. Lincidencee face est souvent peu vocatrice. Il faut rechercher un effa-ement du bord infrieur du condyle ou une image en doubleontour (Fig. 1). Lincidence de profil de bonne qualit est lal du diagnostic [4,8,9]. Elle montre laspect caractristique</p><p> en demi-lune du fragment ascensionn et accol en avant depiphyse. Ces fractures sont classes en quatre types (Fig. 5) :</p><p>le type I ou fracture de Hahn-Steinthal, le plus frquent,dtache tout le capitellum et parfois une partie de la jouetrochlenne externe ;</p><p> le type II ou fracture de Kocher-Lorenz dtache un petit frag-</p><p>ment parfois ostochondral du capitellum ;</p><p> le type III est une fracture communitive ;</p><p>lfd</p><p>Fig. 5. Classification de Bryan et Mortologie du Sport 28 (2011) 251254 253</p><p> le type IV emporte tout le massif articulaire comportant lecapitellum et la majeure partie de la trochle.</p><p>En pratique, le plus difficile est de distinguer les types I etV. Lextension exacte du trait vers la trochle est assez souventifficile apprcier [8]. La prsence du signe du double arc ur le profil est assez pathognomonique du type IV [4,8,9]. Enas de doute, la tomodensitomtrie (TDM) avec reconstructionu coude dfinit mieux lextension interne du trait de fracture8,9,12]. Chez notre patiente, nous navons pas eu recours laDM. En effet, le caractre dplac de la fracture nous a amen</p><p> raliser demble une chirurgie ciel ouvert et le diagnosticsionnel exact a t pos en peropratoire.</p><p>La raret de ces traumatismes explique labsence dunonsensus sur le plan thrapeutique. Comme toute fracture arti-ulaire, la rduction est licite ds que lcart inter-fragmentairepasse 2 mm. Dans le cas particulier de la fracture de Hahn-teinthal, plusieurs mthodes thrapeutiques ont t dcrites :duction par manuvres externes, rsection du fragment dta-h, rduction ciel ouvert avec ostosynthse. La rductionrthopdique a t ralise chez quelques patients mais prsenteinconvnient dune longue immobilisation et des rsultatsonctionnels mdiocres [13,14]. La rsection du fragment avulsst un procd simple mais expose ultrieurement la raideurrticulaire et linstabilit du coude [15]. Nous avons ralis,omme la plupart des auteurs, une rduction ciel ouvert ravers un abord latral tendu et nous estimons que la rductionn visu est le meilleur moyen pour restaurer la congruencerticulaire et permettre une mobilisation prcoce du coude,otamment grce une fixation interne solide. Lostosynthseait appel habituellement chez ladolescent un matriel rigideroche de celui de ladulte. Nous avons ralis un vissagen rappel par deux petites vis spongieuses. Dautres types dexation ont t dcrits : vis corticales, vis sans tte canules ouon, vis rsorbables, broches de Kirchner. . . [79]. Quel queoit le type de montage, nous pensons que le plus importantst de raliser une rduction anatomique douce et atraumatiquehumrus afin de ne pas compromettre la vascularisationragile du condyle humral. En effet, la ncrose avasculaireu condyle latral constitue avec la raideur du coude les deux</p><p>rey, modifie par McKee [3,4].</p></li><li><p>2 auma</p><p>p[</p><p>D</p><p>r</p><p>R</p><p>[</p><p>[</p><p>[</p><p>[</p><p>54 M.-A. Dendane et al. / Journal de Tr</p><p>rincipales complications du traitement des fractures articulaires1,8,9].</p><p>claration dintrts</p><p>Les auteurs dclarent ne pas avoir de conflits dintrts enelation avec cet article.</p><p>frences</p><p>[1] Fenoll B. Fractures du capitellum. In: Damsin JP, Langlais J, editors. Trau-matologie du coude de lenfant. Cahiers denseignement de la Sofcot. Paris:Elsevier; 2000, p. 929.</p><p>[2] Judet T, Peyre M, Marmorat JL, Besch S. Examen clinique dun coude posttraumatique. J Traumatol Sport 2009;26:1236.</p><p>[3] Bryan RS, Morrey BF. Fractures of the distal humerus. In: Morrey BF,editor. The Elbow and its Disorders. Philadelphia, PA: WB Saunders; 1985,p. 30239.</p><p>[4] McKee MD, Jupiter JB, Bamberger HB. Coronal shear fractures of the</p><p>distal end of the humerus. J Bone Joint Surg 1996;78A:4954.</p><p>[5] Beaty JH, Kasser JR. The elbow: physeal fractures, apophyseal injuriesof the distal humerus, osteonecrosis of the trochlea, and t-condylar frac-tures. In: Beaty JH, Kasser JR, editors. Rockwood and Wilkins fractures</p><p>[</p><p>[</p><p>tologie du Sport 28 (2011) 251254</p><p>in children. 6th ed. Philadelphia: Lippincott Williams &amp; Wilkins; 2006,p. 591660.</p><p>[6] Marion J, Faysse R. Fractures du capitellum. Rev Chir Orthop 1962;48:48490.</p><p>[7] Kaya A, Altay T, Karapinar L, ztrk H, Srenkk F. Treatment oftype I capitellar fractures in adolescents. Ulus Travma Acil Cerrahi Derg2009;15:26770.</p><p>[8] Singh ArP, Singh AjP, Vaishya R, Jain A, Gulati D. Fractures of capitellum:a review of 14 cases treated by open reduction and internal fixation withHerbert screws. Int Orthop 2010;34:897901.</p><p>[9] Silva M, Moazzaz P. Coronal shear fracture of the distal humerus in an11-year-old patient. J Pediatr Orthop B 2011;20:505.</p><p>10] Ertl JP. Capitellar Fracture. Emedicine 2007 [http://http//www.emedicine.com]. Updated: Aug 30.</p><p>11] Chaumien JP. Fractures du capitellum. Rev Chir Orthop 1987;73:4649.</p><p>12] Ruchelsman DE, Tejwani NC, Kwon YW, Egol KA. Coronal plane partialarticular fractures of the distal humerus current concepts in management.J Am Acad Orthop Surg 2008;16:71628.</p><p>13] Dushuttle RP, Coyle MP, Zawadsky JP, Bloom H. Fractures of the capitel-lum. J Trauma 1985;25:31721.14] Ochner RS, Bloom H, Palumbo RC, Coyle MP. Closed reduction of coronalfractures of the capitellum. J Trauma 1996;40:199203.</p><p>15] Alvarez E, Patel MR, Nimberg G, Pearlman HS. Fracture of the capitellumhumeri. J Bone Joint Surg 1975;57A:10936.</p><p>http://http//www.emedicine.com</p><p>La fracture de Hahn-Steinthal chez ladolescent. Une lsion rare ne pas mconnatre1 Introduction2 Observation3 DiscussionDclaration dintrtsRfrences</p></li></ul>

Recommended

View more >