la pente des trottoirs

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of la pente des trottoirs

Document en vente sous la rfrence F 8940 au Bureau de vente des publications du SETRATl. (1)42 31 31 53 et (1)42 31 31 55

Rfrence thmatique au catalogue des publications du SETRA : A05

>. Lt

ASSAINISSEMENTDES PONTS ROUTES

Evacuation des eaux, perrs,drainage,

corniches - caniveaux...

Juin 1989

Document ralis et diffus par le

SERVICE D'ETUDES TECHNIQUES DES ROUTES ET AUTOROUTESCentre des Techniques d'Ouvrages d'Art - Cellule Equipement des ponts46, avenue Aristide Briand - B.P. 100 - 92223 Bagneux Cedex - FRANCETl. : (1) 42 31 31 31 - Tlcopieur : (1) 42 31 31 69 - Tlex 260763 F

dans la Srie : EQUIPEMENTS DES PONTS

dj paru

GC 77 et mises jour N 1 et 2STER 81DALLES DE TRANSITIONJOINTS DE CHAUSSEE

paratre

APPAREILS D'APPUI

abrog

JADE 68

Sommaire

PREMIERE PARTIE :

EVACUATION DES EAUX A LA SURFACE D'UN TABLIERD'OUVRAGE D'ART

CHAPITRE 1

DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE 2LES AVALOIRS

CHAPITRESLA CORNICHE CANIVEAU

CHAPITRE 4FERRES ( sous traves de rive)

DEUXIEME PARTIE :

DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES D'EVACUATION

ANNEXES

Remarques importantes

1 - Le "drainage des appuis" qui constituait la pice 5.1 du prcdent dos-sier JADE 68 a t intgr dans la notice 1.4.1 du dossier pilote PP 73 deOctobre 1977.

2 - Le dossier PP 73 traite dans sa pice 1.4.1 de l'vacuation des eaux depluie quand les dispositifs d'vacuation concernent les piles, les pilescules ou les cules. Ce document donne de nombreux dessins de dtails surces parties d'ouvrages aussi nous y renvoyons pour la plupart et nous n'a-vons reproduit ici que les plus significatifs ou les plus intressants.

3 - Pour des raisons d'opportunit (absence de document type spcifique audomaine) la description de certains dispositifs ou dispositions relatives l'vacuation des eaux se trouvait dans d'autres textes. Dornavant le pr-sent document traitera de ce sujet et, au fur et mesure des rditions,ils seront supprims des textes actuels. Il s'agit :

a) du caniveau fil d'eau en asphalte gravillonn. STER 81, sous-dossier E, ch II, 9.5,

b) des avaloirs, partiellement traits dans le STER 81, sous-dos-sier E, ch II, 9.2,

c) de la corniche caniveau. GC 77, pice 5.1, 5.

4 - Le document "joints de chausse" comporte la description de disposi-tions de recueil des eaux pour les joints de chausse non tanches. Celles-ci ne sont pas reprises ici car elles sont intgrer au joint. Par contreles liaisons entre ces dispositifs de recueil des eaux et le rseau d'as-sainissement sont projeter.

5 - Le domaine d'emploi de ce document est la France Mtropolitaine. Pourune utilisation hors de ce domaine faire les adaptations que l'expriencelocale dictera.

Un sommaire dtaill faisant fonction d'index est en page 104 .

Prsentation

Pour assurer la scurit des usagers et amliorer la prennit des structu-res les eaux de pluie et de ruissellement, doivent tre vacues rapidementet efficacement du dessus du tablier d'un pont. Le prsent document se pro-pose de donner des conseils pour projeter et raliser le rseau d'vacua-tion des eaux d'un pont. Il s'efforce de donner une description aussi com-plte que possible des diffrents dispositifs avec leurs avantages et leursinconvnients, ainsi que les prcautions prendre et les implicationsventuelles qu'ils introduisent ds le stade de la conception de la struc-ture elle-mme.

L'un des chapitres traite des perrs parce qu'il s'agit d'ouvrages int-grant frquemment des dispositifs d'vacuation des eaux et parce qu'ilsjouent un rle dans la protection des remblais contre l'action des eaux. Letexte reprend, en l'actualisant lgrement, ce qui tait dans le dossierJADE 68.

Une deuxime partie donne une mthode de dimensionnement de ces ouvrages enfonction de la pluviomtrie.

Le prsent document a t prpar par:

- MM. ENNESSER et FRAGNET de la Cellule Equipements des ponts duCTOA du SETRA;

- et avec l'assistance de MM. CORNET (IDTPE, chef de la DOA duCETE de l'Ouest) et LACOSTE (ITPE la Division Grands Ouvrages en Bton duCTOA du SETRA) pour la deuxime partie;

il a bnfici des conseils et des observations de MM. BERNARD (SETRA.-CSTR), BERETERBIDE (CETE SW) , BIALEK (Pont--Mousson), BOITEAU (CampenonBernard), DUFOUR (SASF), FESTOR (CETE S.E), MAC FARLANE (CETE Nord), MEHUE(SETRA.CTOA), MILLAN (SETRA.CTOA), NICOLAS (Siplast), NOURRY (CETENormandie), PEREZ (CETE S.W), PICHON (Equipement Routier), PIESSEN (Centredu Zinc), POINEAU (SETRA.CTOA), ROCHE (SETRA.CTOA), SAUVANAUD (Sotubma),TAUDIN (SACO TP),Qu'ils trouvent ici nos remerciements pour leur collaboration et leurs pr-cieux conseils.

Mme ABRIBAT et M. GILCART ont collabor l'illustration et la mise enpage

Documentation photographique: photothque du SETRA. CTOA, l'exception desphotos ci-aprs. CH I: fig 18 et 19 (CETE SE); CH II: fig 8f et 8g (DDE49), fig 9 (Siplast), fig 18 (DDE 89), fig 35 (M.Poineau), fig 28 (St ER),fig 23.1 et 2 (M. Cornet); CH III: fig 4a (E.R.), fig 13 (M. Cornet)

PREMIERE PARTIE

Evacuation des eaux la surface d'un tablierd'ouvrage d'art

- 9 -

II - LES ELEMENTS CONSTITUTIFS D'UN ASSAINISSEMENT DE PONT

2.1 - Schma gnral

Les eaux de pluie qui arrivent sur la surface d'un tablierd'ouvrage sont vacues par un ensemble de dispositions ou dispositifs quicomprend :

- une collecte transversale de la chausse (fig 5, 1);

- une collecte longitudinale assure par un caniveau/fild'eau, en gnral en pied de la bordure de trottoir, mais parfois reportdans une corniche/caniveau (figure 5, 2);

- des ouvrages ponctuels (ou avaloirs) soit situs aux extr-mits de l'ouvrage, soit traversant la structure pour laisser tomber leseaux en chute libre (l'avaloir est alors appel aussi gargouille, solutionde plus en plus rare) ou pour les conduire vers le rseau gnral d'vacua-tion de la section de route dont dpend l'ouvrage (fig 5, 3).

Figure 5 ,montrant, de faon schmati-que, les trois parties consti-tutives d'un assainissement depont route.

2.2 - Relation avec les parties hors ouvrages

Ce n'est pas le propos de ce document d'aborder le traitementde l'assainissement hors ouvrage (voir "Recommandations"). Il est cependantutile de rappeler ici:

a) Qu'il convient d'viter que l'eau de la plateforme routiredes accs n'arrive sur l'ouvrage. Il est souhaitable de la recueillir et de1'vacuer avant le joint de chausse.

b) que l'eau infiltre dans le remblai doit tre draine pardes dispositions adquates au droit des cules ou des murs de front (voirdocuments spcialiss tel que MUR 73, 3.2.1).

2.3 - La collecte transversale

Cette collecte est assure par des dispositions correctes dela pente transversale de la plateforme.

- 10 -

2.3.1 - Pentes transversales de la chausse

Les pentes transversales sont prvues par les InstructionsTechniques, ainsi que les textes relatifs aux voiries; les rfrences sont:

- Pour les autoroutes : ICTAAL*, ch.III, III 5, p.28 et 29,

- pour les routes nationales : ICTARN*, ch.III, III 3.

- pour les voiries dpartementales et communales : s'inspirerdes principes donnes pour les routes nationales.

Une copie des paragraphes cits est donne en annexe.

Dans le cas de chausse prsentant un bombement transversal,il est conseill que celui-ci soit de l'ordre de 1/100 (rapport entre laflche dans l'axe et la largeur) raccord des pentes de 2%. Exceptionnel-lement, et pour amliorer l'vacuation, ce bombement pourra tre de 1/80 ou1/70.**

Ces dispositions doivent tre respectes au stade de l'excu-tion.

2.3.2 - Cas particuliers des zones changement de dvers

Ces parties de la plateforme doivent tre conues pour facili-ter l'vacuation des eaux. Ainsi il faut:

a) Eviter, autant que faire se peut, de placer ces changements dedvers au droit d'un ouvrage.

b) Quand cela ne sera pas possible, essayer de prvoir un profilen long favorable un coulement longitudinal des eaux.

c) S'efforcer de prvoir une variation de dvers suffisamment ra-pide pour permettre un bon coulement des eaux et limiter lazone sensible, voir ICTAAL III.5.2 et ICTARN III.3.2.***

d) Enfin positionner un (ou plusieurs) avaloir(s) proximit deces zones. Voir figures 6 et 7.

2.3.3 - Pentes transversales des autres lments du profil en travers

En principe, les bandes drases ont, sur ouvrage, la mmepente transversale que la chausse (ICTAAL III.5.1 et ICTARN III.6.1).

La pente des trottoirs est fonction de la nature du matriaude revtement. Selon le F.32 du CPC, art.1.2, il est conseill de prvoir

les pentes transversales suivantes pour les trottoirs:

. non revtus: 4\,

. dalls constitus de pavs: 3%,

. dalls autres que ceux constitus de pavs et pour lesrevtements hydrocarbons: 2\,

. en asphalte: 1,5V

* JCTAAL d-Octobre 1935; ICTARN du 23 Octobre 1970** 7eme congrs de l"AIPC, publication prliminaire '1964### Voir copie en annexe

- 13 -

de un quelques centimtres. A noter qu'il est possible de faire variercette profondeur entre deux vacuations ce qui permet d'augmenter la pentelongitudinale donc la capacit d'vacuation. Fig 9.

Bordure de trottoirFil d'eau en asphalte coul gravillonn

Figure 9Coupe transversaletype d'un caniveaufil d'eau.

Pour viter les inconvnients du bton bitumineux, il est con-seill de recourir un autre matriau : l'asphalte coul gravillonn. Cematriau prsente les avantages suivants:

a) II est plus impermable que les matriaux classiques des cou-ches de roulement, ce qui est intressant dans les fils d'eau.

a) Ce matriau est plus lisse. A caractristiques gomtriquesgal