Click here to load reader

Le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de ... ... 1 Master 2 Cultures de l’écrit et de l’image Le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de légitimation

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de ... ... 1 Master 2 Cultures de...

  • M é m

    o ir e d

    e M

    a s te

    r 2 C

    E I

    / s e p te

    m rb

    re 2

    0 1 1

    Master 2 Cultures de l’écrit et de l’image

    Le roman graphique, une bande

    dessinée prescriptrice de légitimation

    culturelle

    Fred Paltani-Sargologos

    Sous la direction de Christian Sorrel Professeur d'histoire contemporaine à l'Université Lumière Lyon 2

  • PALTANI-SARGOLOGOS Fred | M2 Cultures de l’écrit et de l’image | Mémoire | septembre 2011 - 3 –

    Remerciements

    Je remercie les nombreuses personnes qui m’ont aidé à écrire ce mémoire , mon

    directeur, Monsieur Sorrel, ma famille et mes amis pour leur soutien, et en particulier

    mon père et Sandrine qui m’ont relu avec attention.

    Je remercie également la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image qui

    m’a accueilli pendant ces trois mois de stage, qui resteront une expérience inoubliable.

    Je remercie également M. Gilles Ciment, Gilles Colas, Jean-Pierre Mercier, Catherine

    Ferreyrolle, Thomas Gosselin, Robin Pinault, Elisa Laget de s’être prêtés au jeu des

    entretiens, en espérant les revoir bientôt !

    Strip de Calvin et Hobbes, de Bill Watterson 1 .

    1 WATTERSON (B.), Que de misère humaine !, Cavin et Hobbes, tome 19, Paris : éditions Hors Collection, 2000, 63 p., p.49.

  • PALTANI-SARGOLOGOS Fred | M2 Cultures de l’écrit et de l’image | Mémoire | septembre 2011 - 4 –

    Résumé :

    La bande dessinée, médium bientôt bicentenaire, a longtemps été dénigrée par la

    culture dominante. Depuis les années soixante, elle est entrée dans une phase de

    légitimation culturelle, sous l’influence des premiers théoriciens du médium. En France,

    la norme de publication dominante est l’album. L’arrivée d’un nouveau format dans les

    années soixante-dix, le roman graphique, a introduit des thématiques nouvelles, comme

    l’autobiographie ou le quotidien. Cette nouvelle bande dessinée, plus littéraire, participe

    à sa légitimation culturelle.

    Descripteurs :

    Bande dessinée Ŕ Roman graphique Ŕ Pratiques culturelles Ŕ Légitimation culturelle Ŕ

    Culture populaire Ŕ Pratiques de la lecture Ŕ L’Association Ŕ Futuropolis Ŕ Maus Ŕ Art

    Spiegelman Ŕ Persepolis Ŕ Marjane Satrapi

    Abstract:

    Comics, medium which will be soon bicentennial, has been denigrated by the

    dominant culture for a long time. Since the sixties, it entered a phase of cultural

    legitimization, under the influence of the medium first theoricians. In France, the

    prevailing standard of publication is the comic strip book. The arrival of a new book

    size in the seventies, the graphic novel, introduced new thematics, such as

    autobiography or everyday life. This new comic book, more literary, takes part in his

    cultural legitimization.

    Keywords :

    Comic Book Ŕ Graphic Novel Ŕ Cultural Studies Ŕ Cultural Legitimization Ŕ Popular Culture

    Ŕ Reading Habits Ŕ L’Association Ŕ Futuropolis Ŕ Maus Ŕ Art Spiegelman Ŕ Persepolis Ŕ

    Marjane Satrapi

    Droits d’auteurs

    Cette création est mise à disposition selon le Contrat :

    « Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France »

    disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ ou par courrier

    postal à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California

    94105, USA.

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

  • PALTANI-SARGOLOGOS Fred | M2 Cultures de l’écrit et de l’image | Mémoire | septembre 2011 - 5 –

    Sommaire

    SIGLES ET ABREVIATIONS ................................................................................. 11

    INTRODUCTION ..................................................................................................... 13

    La bande dessinée, un genre longtemps dénigré ................................................... 14

    Légitimation et culture .......................................................................................... 15 Un objet culturel entré de plain-pied dans une phase de légitimation ................. 15 Le cheminement d’une idée et son questionnement .............................................. 17 « Bande dessinée » : à la recherche d’une définition ............................................ 18 Problématique et structure du mémoire ............................................................... 20

    PARTIE 1 : 1827-1949 : DE LA NAISSANCE DE LA BANDE DESSINEE A SA

    CENSURE INSTITUTIONNALISEE ....................................................................... 23

    Chapitre 1 : Naissance de la bande dessinée ......................................................... 23 A) Avant-propos : la bande dessinée est-elle un art ? ........................................ 23

    1) La bande dessinée est un art ...................................................................... 23 2) La bande dessinée serait de l’art : une hypothèse bancale qui donne à la bande dessinée une généalogie douteuse ........................................................... 24

    B) Rodolphe Töpffer, pionnier de la bande dessinée moderne au XIXe siècle ..... 25 C) Quelques auteurs fondateurs d’un genre prometteur ..................................... 27

    1) Max und Moritz de Wilhelm Bush ............................................................. 27 2) The Katzenjammer Kids de Rudolph Dirks ................................................ 28 3) The Yellow Kid de Richard Felton Outcault ............................................... 29

    4) Little Nemo de Winsor McCay .................................................................. 30 5) En France, de Christophe à Alain Saint-Ogan ............................................ 32

    Chapitre 2 : Un déficit de reconnaissance de la bande dessinée qui va se solder

    par une institutionnalisation de la censure ........................................................... 34 A) Les cinq « handicaps symboliques » de la bande dessinée selon Thierry Groensteen .......................................................................................................... 34

    1) L’alliance contre nature du texte et de l’image .......................................... 34 2) Une bande dessinée intrinsèquement infantile ............................................ 35

    3) Les liens de la bande dessinée avec le comique et la caricature .................. 37 4) La bande dessinée n’aurait pas réussi à calquer l’évolution des différents arts pendant le XXe siècle ...................................................................................... 37 5) Les images produites, les « cases », seraient déconsidérées de par leurs petites dimensions et leur multitude.................................................................. 38

    B) La censure contre la bande dessinée ............................................................. 39 1) La bande dessinée dans la ligne de mire des éducateurs dans l’après guerre39

    2) De 1949 aux années soixante : l’époque de la censure institutionnalisée .... 40 a) La loi du 16 juillet 1949, dite « sur les publications destinées à l’enfance et à l’adolescence » ...................................................................................... 40 b) Une mesure protectionniste ................................................................... 40 c) Entre censure et auto-censure ................................................................ 41

    d) La censure s’assouplit à partir des années quatre-vingt ........................... 42

    PARTIE 2 : LA BANDE DESSINEE ENTAME SA REVOLUTION

    CULTURELLE : LA LEGITIMATION CULTURELLE EST EN MARCHE ........ 44

    Chapitre 3 : Pratiques culturelles et bande dessinée ............................................ 45 A) Les critiques à l’égard de l’art populaire ...................................................... 46

  • PALTANI-SARGOLOGOS Fred | M2 Cultures de l’écrit et de l’image | Mémoire | septembre 2011 - 6 -

    1) Les problèmes posés par la légitimation d’un art populaire selon Richard

    Shusterman ...................................................................................................... 46 a) Légitimer un art populaire implique de répondre à la critique intellectuelle. ............................................................................................... 46

    b) L’art populaire nécessite une justification esthétique. ............................ 46 c) Un art populaire doit affirmer sa validité esthétique. .............................. 47 d) Une œuvre doit être jugée d’un point de vue esthétique. ......................... 47

    2) Le projet global de légitimation de l’art populaire n’est pas inutile ............ 47 a) L’art populaire requiert une attention esthétique sérieuse ....................... 47

    b) Dire que l’art populaire a besoin d’une légitimation implique qu’il soit illégitime .............................................................................................