Le XIV ème SIÈCLE NOIR - Toute la pédagogie en 1 ww2.ac- .... qui engendrent de graves épisodes

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le XIV ème SIÈCLE NOIR - Toute la pédagogie en 1 ww2.ac- .... qui engendrent de graves épisodes

  • Le XIV me SICLE NOIR

  • Sous-titre Le XIVme sicle noir

    Auteure : Hlne Eftimakis

    Niveaux et Rfrences au programme :

    Classes de Cinquime : LOccident Fodal, XI-XVme sicles

    Classes de Seconde : Les Europens dans le peuplement de la Terre

    Disciplines convies : Histoire/Gographie, Lettres, Italien, Arts plastiques, ducation musicale, SVT, Tice.

    Domaines artistiques : Arts du langage , Arts du visuel , Arts du son , Arts du spectacle vivant .

    Thmatiques : Arts, Crations, Cultures ; Arts, Mythes et Religions

    Objectifs :

    -Apprhender le contexte du XIV me sicle en Europe.

    -Connatre le flau de la peste : mode opratoire, extension, consquences.

    -Connatre les peurs engendres par ce flau et lexpression de ces peurs dans les arts.

    -Collecter les informations offertes par la littrature, la chronique, les registres paroissiaux, les images, la musique.

    Dmarches : Suivi du parcours historique et gographique de la peste par lutilisation - dune source littraire italienne - dun registre

    paroissial franais de lvocation des flagellants de Bruges Tournai - dun document vido sur la pandmie en Italie, en France et en

    Angleterre dune chronique de la perscution des Juifs Strasbourg du thme de la danse macabre dans les arts, dun volet

    scientifique.

    Des activits musicales, thtrales, graphiques viendront renforcer lapproche scientifique, littraire, historique et gographique de la

    question.

  • Le XIV me sicle commence par des bouleversements climatiques (une grande scheresse suivie de 7 annes dhumidit) qui engendrent de graves pisodes de famine. La Guerre de Cent Ans survient en 1337 pour ne se terminer quen 1453. Le flau le plus meurtrier cependant svit entre 1347 et 1351 : cest la grande peste ou peste noire qui, de la Chine, se propage dans toute lEurope, fauchant aveuglment de 20 30 millions de personnes. Au plan religieux, le grand schisme (1378-1417) ne fait quajouter doutes et peurs dans les esprits.

    Au vu de ce contexte, la population est obsde par la mort, qui est voque dans toutes les formes dexpression : littrature, posie, thtre populaire, musique et arts plastiques.

    Activit histoire / gographie Commentez la carte aprs avoir bien observ sa lgende. La peste se propage- t- elle dest en ouest ou au contraire douest en est ? Nommer tous les pays touchs par la pandmie, par ordre chronologique. Comment peut-on expliquer, en pleine pandmie, la prsence dilots non contamins, comme Milan, alors quon parle de 90.000 morts Venise pour la seule anne 1348 ?

    Contextualisation

  • Je dis donc que les annes de la fructueuse Incarnation du Fils de Dieu atteignaient dj le nombre de mille trois cent quarante-huit, lorsque, dans la remarquable cit de Florence, belle au-dessus de toutes les autres cits dItalie, parvint la mortifre pestilence qui, par lopration des corps clestes, ou cause de nos uvres iniques, avait t dchane sur les mortels par la juste colre de Dieu et pour notre chtiment. Quelques annes auparavant, elle stait dclare dans les pays orientaux, o elle avait enlev une innombrable quantit de vivants ; puis poursuivant sa marche dun lieu un autre, sans jamais sarrter, elle stait malheureusement tendue vers lOccident. La science, ni aucune prcaution humaine, ne prvalait contre elle. Cest en vain que, par lordre de magistrats institus pour cela, la cit fut purge dune multitude dimmondices ; quon dfendit lentre tout malade et que de nombreux conseils furent donns pour la conservation de la sant. Cest en vain quon organisa, non pas une fois, mais diverses reprises, dhumbles prires publiques et des processions, et que dautres supplications furent adresses Dieu par les dvotes personnes ; quasi au commencement du printemps de ladite anne, le flau dploya ses douloureux effets dans toute leur horreur et saffirma dune prodigieuse faon. Il ne procdait pas comme en Orient o, quiconque sortait du sang par le nez, ctait signe dune mort invitable ; mais, au commencement de la maladie, aux hommes comme aux femmes, naissaient laine et sous les aisselles certaines enflures dont les unes devenaient grosses comme une pomme ordinaire, les autres comme un uf, et dautres moins, et que le vulgaire nommait bubons pestilentiels.. (Boccace, 1350) Le Dcamron. 1re journe. Traduction par Francisque Reynard. G. Charpentier et Cie, diteurs, 1884 (pp. C-621)

    Activit Lettres / Italien Utilisation partielle du rcit de Boccace, Le Dcamron (1350-1354), comme tmoignage sensible du flau qui arrive en occident par lItalie. Le thme : Fuyant la peste qui s'est abattue en 1348 sur Florence, dix jeunes gens appartenant la socit la plus aise de la ville se retirent la campagne, o ils se rcrent dix jours durant au rcit de dix fois dix nouvelles.

    Luvre commence par la clbre description de la peste (extrait ci-contre) . Pour aller plus loin : Distribution de la lecture de la 1re journe ( Je dis doncanctres 6-12) entre 4 groupes. http://fr.wikisource.org/wiki/Le_D%C3%A9cam%C3%A9ron/Texte_entier Les rponses au questionnaire (ci-aprs) seront mutualises par les groupes

    Prsentation de Giovanni Boccaccio (Florence 1313 - 1375)

    http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Francisque_Reynardhttp://fr.wikisource.org/wiki/Le_D%C3%A9cam%C3%A9ron/Texte_entierhttp://fr.wikisource.org/wiki/Le_D%C3%A9cam%C3%A9ron/Texte_entier

  • Arts plastiques / lettres/ histoire Questionnaire : En quelle anne la peste sabat-elle sur Florence ? Comment Boccace qualifie t-il sa ville ? De quoi la peste est-elle la consquence selon lauteur ? Do vient-elle ? Comment se manifeste t-elle ? Comment advient la contagion ? Quelles sont les mesures prises pour y faire face ? La mdecine sait-elle y rpondre ? Quelle est la raction des gens face au flau? Quelles sont les consquences sur : les murs ? la vie conomique, sociale, religieuse ? Quels vices humains mergent de cette exprience ? La contagion marque t- elle des diffrences entre ville et campagne ? et entre catgories sociales ? Quel ton emploie Boccace dans son rcit ? (humoristique, critique, sentencieux, moralisateur) Ce tmoignage est-il crdible ? Expliquez.

    Dcrivez limage ci-contre : le lointain, le paysage, la ville, larchitecture, les personnages, leurs costumes, leurs attitudes. Matre anonyme, Giovanni Boccaccio et les jeunes Florentins

    qui ont fui la peste, enluminure sur vlin, 1482, Bruges

  • Activit Histoire : Le registre paroissial constitue une mine dinformation sur la dmographie dun lieu donn, car le prtre y rpertorie les diffrents vnements de la vie dun paroissien. Celui de Givry en Bourgogne est le plus ancien registre paroissial conserv en France. Cest une chance pour nous, car, de 1303 1357, il fait figurer les redevances, les baptmes, les mariages et les spultures (ainsi que les sommes encaisses lors de ces crmonies). Il est donc loquent pour notre pisode de peste.

    Consultez le registre paroissial de Givry (Bourgogne) pages 305-306. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1939_num_100_1_449196

    Faites un graphique partir de ces chiffres puis commentez-le :

    Jusqu'en juillet 1348, 4 5 dcs par mois au plus sont enregistrs, soit une trentaine par an. Mais on en compte 620 entre le 28 juillet et le 19 novembre 1348, soit autant de morts en 4 mois que pendant les 20 annes prcdentes. Le 10 septembre 1348, on compte 24 dcs, presque autant quen une anne. Par contre, plus aucun mariage nest enregistr du dbut de lpidmie jusqu' la fin de l'anne, alors qu'on en clbre 42 entre le 14 janvier et le 24 fvrier 1349. -Quelle mthode utilise lhistorien pour valuer limpact de la peste ? -En quoi ces informations sont-elles intressantes? -Pensez-vous que linformatique puisse rpondre toutes les attentes de lhistorien? Expliquez. -Quel est le meilleur avenir pour nos archives ??

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1939_num_100_1_449196http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1939_num_100_1_449196http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1939_num_100_1_449196

  • Activit Arts plastiques

    Lecture des fresques de labbaye de la Chaise-Dieu (en Haute-Loire). Un artiste anonyme a peint des fresques sur enduit, une date antrieure 1460. Y figurent de manire hirarchise 24 personnages, distribus en trois panneaux : les puissants, les bourgeois et le peuple. Dans chaque catgorie, les religieux alternent avec les lacs ; La fresque est ponctue systmatiquement de transis* qui entrainent les personnages dans la danse.

    La mort galise les ordres hirarchiques de la socit mdivale.

  • Dcrivez les personnages, de la gauche vers la droite, en utilisant le vocabulaire suivant : Les braies (ou hauts de chausses), la chainse, les chausses, la cotte, le surcot, le garde-corps, le cale-bonnet, le chapeau cornette pendante, les souliers bas, brodequins, hautes bottes, patins de bois.

    Reconnaissez maintenant les puissants alterns de transis : le pape / lempereur / le cardinal-lgat / le roi / le cardinal / le conntable / labb mitr / le chevalier. Notez le jeu des bras et des pieds Que font les transis ? Comment rpondent les puissants ?

  • Dcrivez de gauche droite : le bndictin / le jeune bourgeois / le chanoine / le marchand / la moniale bndictine / le sergent / le chartreux. Dessinez la gestuelle des transis et reconstituez le schma de cette danse macabre

  • Reconnaissez maintenant : le thologien, lenfant, lamoureux, le frre infirmier, le mnestrel, le frre lais, le laboureur, le cistercien Qui , parmi les trois ordres de la socit mdivale, la mort na-t-elle pas invit danser? Quen dduisez-vous ? Quel est le