LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites   · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES page 1
LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites   · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES page 2
LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites   · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES page 3
LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites   · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES page 4
LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites   · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES page 5

LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites  · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN activites  · LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES

LES ACTIVITES SOCIOTHERAPIQUES EN PSYCHIATRIE

En psychiatrie, les activits sociothrapiques font partie intgrante de la pratiqueinfirmire. Ces activits sont des soins part entire ncessitant des techniquesparticulires. Comme tous les soins infirmiers, ces activits sont rgies par des rgles etdtermines par des objectifs .Elles font partie du proiet thrapeutique individualis.

Dfinition

Les activits sociothrapiques peuvent tre vise occupationnelle et se dfinissent comme: un ensemble d'actions offertes au malade dans le cadre de sa prise en charge thrapeutique

pour prserver ses capacits de vie (travaux artisanaux, activits de la vie quotidienne, deculture ou de loisir)

Elles peuvent tre vise thrapeutique et se dfinissent comme:un ensemble d'actions inscrites dans un projet thrapeutique individualis qui vise conserver, dvelopper ou instaurer l'autonomie du malade et de ses capacits relationnelles,physiques, gestuelles et lou cratives

Le rle l2illl2re infirmier

D'un point de vue historique, depuis toujours les soignants prenant en charge les maladesmentaux ont eu cur de leur proposer des occupations, avec parfois des rmunrationsex : pcule.

Dans les annes 80 sont cres, au sein des secteurs psy, des structures visant prendre encharge des patients dans le cadre d'activits sociothrapiques .En effet, si la mise en place d'activits mdiatrices du soin peut se faire dans tous les types destructures, certaines, telles que le Centre d'Accueil Thrapeutique Temps Partielorientent essentiellement leur travail vers la resocialisation et l'autonomie du patient traversd'activits sociothrapiques .

Cadre lgislatif

Il est dfini par le dcret du 29 iuillet 2004 relatif aux actes professionnels et l'exercice dela profession d'infirmier. articles 2. 5. 6

Art 6: Dans le domaine de la sant mentale, (...) l'infirmier (e) accomplit les actes et lessoins suivants:

Activits vise sociothrapeutique individuelle ou de groupe

Surveillance et valuation des ,gagements thrapeutiques qui associent lemdecin, l' infirmier(e) et le patient.

Art 7: entretien individuel et utilisation au sein de l'quipe pluridisciplinaire de techniquesde mdiation vise thrapeutique ou psychothrapeutique .

Dans le cadre de son rle propre, l'infirmier doit or2:aniser et animer ces activits.Le but de son travail est de permettre au patient de mobiliser ses capacits cratives au

travers d'activits.

,Les activits peuvent se faire sur prescription mdicale, ce qui les rend obligatoires pourcertains patients et renforce le cadre et l'action thrapeutiques.

Les activits mdiatrices du soin se font individuellementou en 2:roupe .

En individuel comme en groupe, il peut s'agir d'une prise en charge ergothrapeutique,orthophonique, psychomotricienne, kinsithrapeute et/ou infirmire.

Le 12atient face l'activit

Le choix de la participation d'un patient un groupe d'activits se fait en Quipepluridisciplinaire sur proposition du ou des rfrents (de l'activit et/ou du patient) .

Cette activit doit tre adapte aux besoins du ,patient, elle fait partie de la prise en chanre2:lobale et continue de ce dernier.

Le plus souvent, le soignant rfrent de l'activit et le soignant rfrent du patient lui"proposent l'activit.

L'exprience montre que le soignant doit stimuler le patient et lui insuffler le dsir devenir, de rester et de participer. En effet, il semble utopiQue de penser qu'il suffitd'attendre l'mergence du dsir du patient ou de miser sur la dynamique du groupe pour quese mette en place une activit.

L'activit est mdiatrice du soin, elle permet au patient, avec l'aide du thrapeute, de mettredes mots sur certaines motions, d'prouver de la satisfaction dpasser ses apprhensions, raliser des objets, tre plus autonome.

Enfin, l'activit en individuel ou en groupe a pour objectif de faciliter la relation l'autredans un cadre particulier. de rompre l'isolement et de crer du lien.

Le patient face au groupe

L'atelier peut tre constitu:d'un groupe ferm, c'est--dire d'un groupe dtermin une fois pour toutes;d'un groupe semi-ferm, dans lequel peuvent s'intgrer des personnes extrieures;d'un groupe ouvert de nouveaux patients. Le nombre minimum et maximum depatients pouvant s'intgrer au groupe sera prdfini .

Le groupe a une fonction socialisante. Pour le patient, il est un lieu d'chan2esinterindividuels dans un cadre particulier. Le groupe est un lieu de socialisation quiimplique une notion d'engagement du patient vis vis des autres, engagement d'une prsencedans un cadre dfini et d'une participation une activit.Le rle du soignant est d'accompa2ner le patient en l'aidant s'insrer dans le groupe, enobservant son comportement, en comprenant la place qu'il occupe et dans quellescirconstances.

Le cadre et l'organisation

Quand les soignants dsirent organiser une ctivit en groupe, ils doivent penser toutd'abord au cadre.

.11semble que l'activit elle-mme, l'unit de lieu et de temps soient importantes,nanmoins le cadre est garanti avant tout par le ou les soignants rfrents de l'activit etdu groupe.

7 critres

Le tempsDterminer le rythme des sances, leur dure, le-dure d'une session et ses ventuellescoupures durant les vacances des rfrents .En effet, l'quipe peut dcider qu'il estncessaire qu'il existe une coupure dans le temps, structurante pour les patients car ellepointe le manque ou le fait que la continuit est indispensable.

Le lieu

Prvoir une salle adapte et disponible pour raliser l'activit en groupe, l'existence d'unesalle de sport, la proximit d'une piscine, etc.

Parfois tre oblig de changer de lieu, de modifier les horaires si les raisons en sontdonnes aux patients, permet une ouverture, une verbalisation et surtout de repositionner le

cadre. Une exception est faite pour les ateliers qui s'adressent aux patients atteints de troublescognitifs: pour eux l'unit de lieu et de temps est un repre indispensable

La mdiation utilise

L'impact recherch tant sur un plan relationnel qu'au niveau de la tche raliser: lesobjectifs globaux de l'activit et les objectifs individualiss chaque patient

Le public auquel elle s'adresse

Les rfrents de cette activit (profession, formations complmentaire)

La procdure d'valuation et de transmission: qu'est-ce que j'observe? qu'est-ce queje mets par crit?

EXEMPLE:

Le temps:l6h-16hlO

Le lieu: le salon de l'unit

La mdiation utilise: Jeu de dames

L'impact recherch: entrer en relation avec un patient taciturne qui se livre peu, quiexprime un sentiment de perscution, recueillir des donnes autour de sa faon de jouer,de se rfrer la rgle du jeu, de supporter une relation brve autour d'un jeu de socit,rfrence au besoin de communiquer et de se divertir.Diagnostique infirmier: isolement social li la crainte d'une intrusion de l'autre dansson espace intrieur .

Le public: un patient perscut, renferm sur lui-mme.

Les rfrents de cette activit: infirmier rfrent du patient.

La procdure d'valuation et de transmission: cf impact recherch.

Le rle infirmier

L'infirmier peut participer l'entretien d'admission du patient pour comprendre sesmotivations et valuer l'orientation qui lui sera propose. (cela dpend de l'organisationdu service)

Lors des groupes, l'infirmier doit dvelopper des techniques d'animation de groupesthrapeutiques la fois sur la personne et sur le groupe dans son ensemble:

veiller au bon fonctionnement du groupe, que tous les participants trouventleur place,faciliter l'admission de nouveaux participants,canaliser les comportements d'agressivit,temporiser les relations interpersonnelles trs denses,faciliter la communication dans le groupe,tablitun contactdiffrentavec le patient dans le cadre de la relation d'aide,encourager chaque patient dans sa progression (soit au niveau de l'activitmme, soit dans le contact qu'il peut dvelopper avec les autres patients...).

Les soignants doivent:prendre en compte la dynamique de groupe et favoriser le processus

thrapeutique, mais il devra absolument s'a~stenir d'intervenir sur un modetrop interprtatif.dynamiser le groupe, parfois la relation est trs pauvre avec peu d'laborationverbale.

Stimuler et parfois insuffler le dsir de venir, de rester, de participer,Etre vigilant au temps que passe le patient dans le groupe (viter lachronicisation), le but est souvent la rinsertion)

La qualit de la ralisation n'est pas l'objectif que l'on doit atteindre tout prix au cours del'activit. C'est un parcours que l'on effectue avec le patient.

Les groupes doivent tre un tremplin, un lieu de passage.Le travail qui est effectu lors des groupes est discut et retransmis l'quipe.