Les troubles envahissants du développement (TED) ?· besoins spécifiques et dans l’action menée…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • formation AVS-ASEH 16 novembre 2011Connaissance du handicap et prise en charge

    Les troubles envahissants Les troubles envahissants du dveloppement (TED) du dveloppement (TED)

    et l'autismeet l'autisme

    Stphane Autrioux, enseignant spcialis SESSAD TED 86

    Marie-Pierre Cambuzat, enseignante spcialise CLIS TED

  • Service d'Education Spciale et de Soins Domicile

    Personnes avec TED de 2 20 ans

    Accompagner et soutenir lautonomie, la socialisation, ladaptation et lintgration

    Diffrents lieux de vie : cole, domicileProjet individualisEquipe pluridisciplinaire

    Le SESSAD TED 86Le SESSAD TED 86

  • Le SESSAD TED 86Le SESSAD TED 86

    Lieux d'intervention :

    Classe non spcialise / scolarisation individuelle en maternelle, primaire, collge, lyce...

    Classes spcialises : CLIS TED Poitiers, ULIS TED Vouneuil/Vienne, ULIS PRO Poitiers

    SESSAD

    Domicile

    ...

  • Le SESSAD TED 86Le SESSAD TED 86

    Nature de l'intervention :

    Sensibilisation des lves

    Information et accompagnement des quipes

    Prises en charge spcifiques : ducatif Thrapeutique Pdagogique

  • Le SESSAD TED 86Le SESSAD TED 86

    Partenariat = condition essentielle de russite

    Avec toutes les personnes concernes : enseignants, AVS, parents, ERSEH, mdecins scolaires, RASED, services de soins, professionnels en libral, structures spcialises...

    Pour une cohrence dans la prise en compte des besoins spcifiques et dans laction mene

    Pour respecter le rle de chacun

  • La CLIS TED de PoitiersLa CLIS TED de Poitiers

    Dispositif de scolarisation collective en milieu ordinaire pour enfants avec TED (de 7 12 ans)Un lieu d'intervention du SESSAD TED 86Emploi du temps individidualis Projet individualis volutif visant les apprentissages scolaires, les comptences sociales...Intgrations collectives ou individuelles dans l'coleOrientation aprs la CLIS TED : IME, ULIS-TED, retour en classe ordinaire...

  • D'autres structures ...D'autres structures ...

    ALEPA : Association de Loisirs Educatifs pour Personnes avec Autisme

    CLIS TED de Chtellerault

    D'autres CLIS, ULIS, SESSAD non spcifiques aux TED RASED : Rseau d'Aide Spcialis aux Elves en Difficult

    Hopital de jour (EMPE), CMPEA, CMP, CMPP, IME

  • TED et Autisme : DiagnosticTED et Autisme : Diagnostic

    TED = Troubles envahissants du dveloppement

    Troubles prcoces et durables, aspect envahissant

    Classification internationale de rfrence : CIM-10

    Diagnostic clinique : observation, tests, questionnaires...

    Ensemble htrogne de troubles / Sous-groupes

  • Sous groupesSous groupes

    TED

    Autisme infantileTrouble autistique

    Syndrme d'AspergerSyndrme d'Asperger

    Syndrme de RettSyndrme de Rett

    Autres troubles dsintgratifsTroubles dsintgratifs

    Autisme atypiqueTED non spcifi

    TED sans prcision

    Autres TED

    Hyperactivit associe un retard mental et des mouvements strotyps

    TED non spcifi

    CIM-10 internationalDSM-IV amricain

  • La Triade autistiqueLa Triade autistique

    Altration qualitative des interactions sociales

    Altration qualitative de la communication

    Comportements, activits et intrts restreints, rptitifs et strotyps

    Base du diagnostic : anomalies qualitatives dans 3 domaines majeurs du dveloppement

  • Donnes pidmiologiquesDonnes pidmiologiques

    TED : 6 7 / 1000 pers - de 20 ans

    TED avec retard mental : 2 3 / 1000 pers - de 20 ans

    Toutes classes sociales

    Autisme infantile

    2 / 1000 pers - de 20 ans

    4 garons pour 1 fille

    70% retard mental

    Autisme atypique

    Autres TED

    Autres TED sans prcision

    prvalence du retard mental plus faible

    Syndrome d'Asperger

    pas de retard mental(par dfinition)

  • Troubles associsTroubles associs

    pilepsie

    Anxit, peurs, dpression

    Compulsions, rituels, tics

    Phnomnes obsessifs

    Automutilations

    Difficult d'attention et concentration

    Hyperactivit motrice

    Certaines maladies ou anomalies gntiques

  • De nombreux facteurs sont responsables du

    dveloppement de lautisme et autres TED :

    Gntiques (forte implication)

    biologiques

    environnementaux

    EtiologieEtiologie

  • Une cause carteUne cause carte

    Les caractristiques psychologiques des parents ne sont pas un facteur de risque dans la survenue des TED. La thorie selon laquelle un dysfonctionnement relationnel entre la mre et lenfant serait la cause du TED de lenfant est errone.

    Les facteurs psychologiques parentaux, en particulier maternels, et les modalits dinteractions prcoces nexpliquent en aucune faon la survenue de TED. Il existe un consensus de plus en plus large sur la nature neurodveloppementale des TED.

    HAS (Haute Autorit de Sant)Autisme - tat des connaissances synthse janvier 2010

  • Aspects neurologiquesAspects neurologiques

    Hypothses : Prsence de dysfonctionnements de diffrentes aires crbrales impliques dans:

    Traitement de la voix, langage, Reconnaissance des visages, motionsAdaptation aux changements, Filtrage/traitement des informations sensorielles...

    Anomalies lEEG frquentesDe + en + de recherches dans ce domaine...

  • Dficit de la thorie de l'espritDficit de la thorie de l'esprit

    La thorie de l'esprit : permet de penser que les autres ont des tats mentaux

    diffrents des ntres et davoir conscience de nos propres tats mentaux

    Nous sert expliquer, prdire le comportement des autres et adapter le notre

    tats mentaux : croyances, dsirs, motions, intentions...

  • Dficit de la thorie de l'espritDficit de la thorie de l'esprit

    (Baron-Cohen)

    DEFICIT DATTENTION CONJOINTEDEFICIT DEMPATHIE

    =

    TROUBLE DE LA THEORIE DE LESPRIT

    INTERACTIONS, COMMUNICATION ET RELATIONS SOCIALES PERTURBEES

  • Dficit des fonctions excutivesDficit des fonctions excutives

    Les fonctions excutives nous permettent dexcuter et de contrler une action, un comportement de nous adapter de manire flexible la nouveaut

    Plusieurs composantes : planification (programmation / but) et contrle des actions, comportements, inhibition d'actions automatiques, flexibilit (adaptation aux changements), maintien des informations en mmoire pendant l'action...

  • TROUBLE EXECUTIF PRECOCE

    TROUBLE DES INTERACTIONS SOCIALES STEREOTYPIES INTOLERANCE AUX CHANGEMENTS

    (Ozonoff, Pennington)

    Dficit des fonctions excutivesDficit des fonctions excutives

  • Surfonctionnement des traitements perceptifs de bas niveau => biais local

    (Mottron)

    Explique certains pics de comptences :

    mmorisation, perception visuelle et auditive

    reproduction de dessins dtaills, de mlodies complexes, oreille absolue...

    Sur-fonctionnement perceptifSur-fonctionnement perceptif

  • Faiblesse de la cohrence centraleFaiblesse de la cohrence centrale

    La cohrence centrale permet de former un ensemble cohrent et sens, partir de nombreux dtails.Tendance naturelle regrouper diffrentes informations pour les traiter comme un tout.

    Faiblesse de la cohrence centrale dans les TED :Traitement fragment des infos, focalisation sur des dtails, pas de lien avec un ensemble cohrent et signifiant.

    Uta Frith

  • Faiblesse de la cohrence centraleFaiblesse de la cohrence centrale

    Analyse des informations indpendante du contexte : Troubles pragmatiques (problme dans la prise en

    compte du contexte dans le langage) Difficults de reconnaissance des motions Difficults d'interprtation et d'adaptation aux situations

    sociales (infos implicites, infrences ncessaires)

    Une pense en dtails : construction de sens perturbe, importance des dtails et difficult ajouter une signification aux perceptions

  • Apprentissages et pense en dtailsApprentissages et pense en dtails

    Problme de comprhension : environnement, motions, langage, situations sociales, vnements, intentions d'autrui, activits...

    Problme de gnralisation :Besoin de rptition, de rencontrer de nombreux exemples

    Absence d'intrt pour l'activit : difficult savoir quoi a sert, peu de motivation socialeintrts diffrents, plus centrs sur des dtails=> utilisation de renforateurs

  • traitement des informations particulier qui engendre :

    des dficits dans certains domaines

    des points forts (pic de performance) dans d'autres

    des consquences multiples (sur les apprentissages,

    sur le comportement, sur l'autonomie, ...)

    Les particularits cognitivesLes particularits cognitives

  • Hyper ou hypo sensibilit certaines stimulations sensorielles : bruit, odeurs, got, lumire, contact physique, texture...

    Des profils individuels avec des ractions atypiques et cibles sur des stimulations prcises:gne, nervement, dgot, trouble du comportement, envahissement (attention accapare)...

    Les particularits sensoriellesLes particularits sensorielles

  • Besoin de stratgies ducatives spcifiques aux TED

    scuriser l'enfant par rapport ses angoisses lies son incomprhension du monde

    Dvelopper la comprhension et l'intrt pour les activits

    Permettre l'apprentissage de comptences

    Les apprentissages ne sont pas spontans : il faut tout apprendre, y compris ce qui est naturel pour nous.

    Mthodes et outils spcifiquesMthodes et outils spcifiques

  • Treatment and Education of Autistic and related Communication Handicapped Children = traitement et ducation des enfants avec autisme et autres handicaps de la communication

    Evaluation / Projet individualis volutif

    Education structure (espace / temps / activits)

    Utilisation de supports visuels

    Utilisation des centres d'intrts pour dvelopper des comptences et comme renforateur

    Le programme TEACCHLe programme TEACCH

  • Pour assurer la prvisibilit (droulement et dure), grer l'imprvu, le changementRitualisation : droulement, un lieu = une fonctionEmploi du temps objet / visuel (photos, images,texte) / programme de travail... en fonction du niveau de comprhensionLe TimerContrats visuels et renforateurs

    Structurer l'espace/tempsStructurer l'espace/temps

  • Emploi du temps visuelEmploi du temps visuel

  • Pour assurer la lisibilit de l'activit :

    but, tche, consigne, fin de l'activit...

    Questions fondamentales : O ? Quand ? Combien de temps ? Pour quoi faire ? Avec qui ? Quel matriel ?...

    Structuration matrielle (supports et contexte)

    Guidance : physique / gestuelle / visuelle / verbale

    Structurer les activitsStructurer les activits

  • Supports visuels consignesSupports visuels consignes

    lever le doigtde laideassischut

  • Supports d'activits structursSupports d'activits structurs

    colorier

  • Applied Behavior Analysis) = analyse applique du comportement

    Environnement / Consquences positives ou ngatives

    Fractionnement des comptences et dveloppement de l'attention, imitation, langage, pr-requis scolaires...

    Stratgie ABC : Antcedent (consigne) / Behavior (rponse-avec aide modulable) / consequence (rcompense ou correction neutre)

    Importance de la rptition et de la gnralisation

    ABAABA

  • Picture Exchange Communication System (Pyramid PECS France) = Systme de communication par change d'image

    Classeur de communication.

    PECS PECS

  • Les comportements problmesLes comportements problmes

    Comportement problme / Trouble du comportement / Comportement inadapt la situation

    Fonctions : quoi a sert ?

    Obtenir : l'attention, un objet, un aliment...

    Eviter : une activit, une situation, une difficult...

    Communiquer : une douleur, une gne, une angoisse...

  • Que s'est-il pass dans la situation ?

    Observer l'environnement physique et humain pour identifier la fonction

    Si l'observation immdiate ne permet pas de conclure, on envisage l'hypothse mdicale

    Dmarche pour comprendreDmarche pour comprendre

  • Critres d'observationCritres d'observation

    L'activit : type, complexit, consigne, matriel, dure...

    Les personnes prsentes (adultes et enfants) : place, interactions, communication, actions

    Les changements

    Les stimulations sensorielles : bruit, lumire, courant d'air, VMC, mouvements de personnes ou d'objets, tlphone, intervention physique...

  • Si le problme persiste, observer chaque apparition et faire un relev d'informations objectives et dates :

    Description prcise du comportement problme Contexte d'apparition : avant / pendant Rponse donne par l'accompagnateur.

    Echanger avec les parents et les professionnels pour comprendre, savoir comment intervenir et prvenir : frquence, origine, signes prcurseurs, stratgies efficaces..

    Analyse fonctionnelleAnalyse fonctionnelle

  • Rponses de l'accompagnateurRponses de l'accompagnateur

    Aprs avoir assur l'intgrit physique, la scurit de tous Vrifier la structuration (pour rduire l'angoisse lie

    l'incomprhension) : mise en place, comprhension par l'enfant, utilisation rigoureuse

    Enseigner un comportement adapt (socialement acceptable) pour remplacer le comportement problme

    Retirer l'attention, l'objet dsir, la consquence favorable...pour ne pas renforcer le comportement problme.

  • Pour comprendre l'environnement scolaire : espace, temps, rgles de fonctionnement... => faire fonctionner la structuration

    Pour adopter des comportements adapts, dvelopper des intractions et une communication (pairs, adultes)

    Pour participer aux activits de la classe : comprhension des consignes, orientation de l'attention, aide technique la ralisation

    Pour favoriser de dveloppement de l'autonomie

    L'AVS : rle d'accompagnementL'AVS : rle d'accompagnement

  • Participe la cohrence / l'identification des besoinspoints forts / difficults (dans les activits, les intractions, la communication, l'autonomie vie quotidienne...)centres d'intrts / particularits sensoriellesfonctionnement de la classe, rituels, rgles, droulement, participation aux ESS...

    situation de handicap / lve BEP

    L'AVS : un membre de l'quipeL'AVS : un membre de l'quipe

  • Besoin d'infos, conseils ?Besoin d'infos, conseils ?

    Centre de Ressources Autisme (CRA)A Poitiers: www.cra-pc.fr

    -> Centre de documentation et dinformation (accs gratuit)-> Centre expert de diagnostic

  • http://www.has-sante.fr Recommandations pour la pratique du diagnostic de TEDEtat des connaissances sur lautisme et les TEDGuide des bonnes pratiques (en cours de publication)

    http://www.anesm.sante.gouv.frRecommandations sur laccompagnement des personnes avec autisme ou autres TED

    RfrencesRfrences

    http://www.has-sante.fr/http://www.anesm.sante.gouv.fr/

  • http://autisme.inshea.frTlchargeable sur internet sur le site :Scolariser les lves autistes ou prsentant des TED DGESCO. Collection Repres Handicap. CNDP, 2009.

    RfrencesRfrences

  • PEETERS, Tho. L'autisme : de la comprhension l'intervention. Paris : Dunod, 2008

    ROGE, Bernadette. Autisme, comprendre et agir. Paris : Dunod, 2008

    ATTWOOD, Tony. Le syndrome d'Asperger et l'autisme de haut niveau. Paris : Dunod 2003

    VERMEULEN, Peter. Comment pense une personne autiste ? Paris : Dunod, 2005

    FRITH, Uta. L'nigme de l'autisme. Paris : O.Jacob, 2010

    RfrencesRfrences

    Diapo 1Diapo 2Diapo 3Diapo 4Diapo 5Diapo 6Diapo 7Diapo 8Diapo 9Diapo 10Diapo 11Diapo 12Diapo 13Diapo 14Diapo 15Diapo 16Diapo 17Diapo 18Diapo 19Diapo 20Diapo 21Diapo 22Diapo 23Diapo 24Diapo 25Diapo 26Diapo 27Diapo 28Diapo 29Diapo 30Diapo 31Diapo 32Diapo 33Diapo 34Diapo 35Diapo 36Diapo 37Diapo 38Diapo 39Diapo 40Diapo 41Diapo 42Diapo 43Diapo 44Diapo 45

Recommended

View more >