Lire une bande dessin©e

  • View
    34

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Lire une bande dessinée. La chèvre à trois chevreaux Conte roumain. Sonia BERBINSKI Université de Bucarest. PROJET SIGNE & SENS. Objectifs. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Lire une bande dessin©e

  • Lire une bande dessineLa chvre trois chevreaux Conte roumain Sonia BERBINSKIUniversit de BucarestPROJETSIGNE & SENS

  • ObjectifsObjectif gnral de ce projet - sensibiliser un public dapprenants en FLE, de niveau dbutant /intermdiaire, adolescents ou adultes, la richesse de linterprtation dune BD;Ce document nous servira de support une approche:- culturelle, - grammaticale, - smantico-lexicale, et- discursivo-argumentative

  • Objectifs spcifiques Accder la comprhension (orale et crite) dun document complexe (texte- image)Savoir interprter le double message de la BD (visuel / textuel)Savoir reprer les divers points de vue qui interviennent dans ce type de discoursSavoir se servir du mtalangage spcifique lanalyse dune BD

  • Quelle spcificit pour la bande dessine?

    remarquer la grande diversit des facteurs qui contribuent la cration et la lecture de ce type de document

  • toute analyse de la bande dessine doit prendre en compte le fait que les diffrents paramtres de lexpression sont la fois les lments constitutifs du mdia et les ingrdients du style. Comme tels, ils sont susceptibles dune infinit dactualisations (Thierry Groensteen, 1985: La bande dessine depuis 1975, MA Editions, coll. Le monde de, p. 45)

  • Pour la classification du point de vue du genre, il faut tenir compte de plusieurs facteurs:- registre de la langue- mode dnonciation- convergence thmatique, etc.

    O situer la BD ? Dans quel genre?

  • la BD recouvre une grande aire de genres: le narratif (v. la srie Tintin), le comique (v. la srie Astrix), lpique (diverses aventures), le merveilleux (transpositions en BD de certains contes), la science-fiction (les modernes)mme la didactique (BD cres des fins scolaires); il y a eu mme des tentatives de correspondance dessine (genre pistolaire)Vu sa complexit, on a propos pour la BD la dnomination de espce narrative (Groensteen : 1985)

  • Par consquent :O situer la bande dessine? Dans le descriptif? Dans le narratif? apparemment descriptif par lidentification directe des objets du discours en essence niveau narratif : les vignettes senchanent dans une succession chronologique et actantielle.La lecture de la BD pourrait suivre sans dtour le schma de la squence narrative prsente ci-dessous :

  • FONDEMENTS THEORIQUES DANALYSELes thories du signe et du sens la Bande Dessine deux types de discours:

  • Ressemblances /vs/ diffrences entre les deux types de discoursLes deux agissent sur les signes pour arriver au sens; pourtant diffrence: signe iconique /vs/ signe linguistiqueLes deux entretiennent une relation avec le rel, mais ce dernier est peru diffremment :Pour le discours narratif (ou textuel) on a affaire ce que R. Barthes appelait illusion rfrentielle, cest--dire un ralisme construit par lauteur, fruit dun enchanement de dtails concrets le plus souvent inutiles. Le discours visuel joue sur la collusion directe entre un rfrent et un signifiant, trouvs in praesentia dans la lecture/analyse de la BD

  • Les fonctions installes entre le texte linguistique et le texte iconique :fonction dancrage du texte linguistique (divers types de bulles) fixer le sens et dsambiguser : suivre le rapport entre limage reprsente et le texte intgr aux bullesfonction de relais fournir des sens complmentairesfonction de confortation limage conforte le texte verbal en y infusant des effets. Limage donne une reprsentation sensible de la smantique du textefonction de figuration le signe iconique figure des concepts (f. nonciative)fonction de communication toute image suppose les deux protagonistes de la communication: metteur vs. rcepteurfonction potique, mtaphorique - limage traduit les procds argumentatifs du texte linguistique ou visuel et inversement

  • LENSEMBLE TEXTE - IMAGEDcoupage de la structure complexe de la BD:en vignettesen bulles prvues de texteen squences et en rseaux de vignettesParcours formel de la BD lecture de la structure de la BD:lecture de gauche droite, de haut en bas selon notre code culturel connaissances ncessaires sur la forme et la signification des bulles:

  • 1Note: Lespace digtique est dfini par Pierre Fresnault-Deruelle comme lespace color dans lequel sinscrit un texte en style non-direct prcisant les modalits spatiales et temporelles de laction. Ces espaces font le lien entre deux images nayant rien de commun (). Ces syntagmes circonstanciels soulignent lcart qui spare deux images, mais ralisent en mme temps une continuit par-del la coupure dans lespace dcrit et le temps suggr (Communications, 1972, p.158)

  • Bulles / ballons ou phylactresAu dbuts ces units des appoints visuels la lecture dun long texte narratif situ en bas du rectangle dessin; sorte didiogramme marquant certaines ides des personnages;Plus tard le phylactre introduit dans le dessin;Grande importance :- la forme de la bulle (diverses significations), - la taille et forme de la police (les lettres en gras et de taille trs grande lintensit de la parole; les italiques + gras + grande taille = la colre; les italiques simples = motion, etc.)- la couleur du ballon (ncessit davoir des connaissances de smiologie pour identifier juste leur signification: une couleur ple = une voix diffuse, loigne; couleur forte = divers sentiments)

  • Articulations de la BDParadigmatiqueSyntagmatiqueEnonciatifPhrastiqueArticulations de la bande dessine

  • une troite interdpendance entre les deux type de discours au niveau paradigmatique analyse des vignettes, ralises en diverses tailles et formes; leur lecture de gauche droite, linairement, circulairement ou dans le sens centre-priphrie; ce niveau permet de comparer les diffrentes occurrences dune mme catgorie et facilite la construction de la grande vignette (Alain Picquenot, in Communications, p179) les vignettes - regardes dans la perspective du rapport expression /vs/ contenu; dans le plan de lexpression les formes, la position, les couleurs, etc. dans le plan du contenu analyse des personnages, des objets reprsents, les transformations survenues dans lunivers smantique une lecture dlments isols; comme un tableau (statique)

    Articulations de la BD:

  • Exemple analys lecture paradigmatique1

  • Exemple lecture paradigmatiqueForme de la vignette : une structure en abme: la forme cadrative inclut une forme en appendice reprsentant le rve du personnage;Contenu: toujours double niveau:- le personnage situ en premier plan, en bas de la vignette, dnote la ralit de lhistoire, et connote le soldat rat mais arriviste;- en second plan, celui de limaginaire, on arrive faire des hypothses sur le contexte situationnel; limage est dictique : elle permet la localisation spatio-temporelle des personnages reprsents (lempire roman, lpoque de Csar voir les enseignes du pouvoir suprme: couronne de lauriers, les armoiries sur la poitrine du personnage, etc.)- les deux plans en opposition infrent le rapport tabli entre les instances participantes au droulement des vnements; le groupe soldat Csar imprime la vignette un aspect nergique et daction: voir le positionnement des doigts, de la jambe et pied du personnage central, ainsi que lattitude surprenante de Csar

  • Lecture syntagmatique2ab

  • Niveau syntagmatique lecture syntagmatique- syntagmatique lenchanement de deux vignettes (contexte syntagmatique)Lieu du co-texte; nature anaphorique et cataphorique de la vignette: elle doit ncessairement renvoyer quelque chose qui a t reprsent auparavant (voir la vignette 2b ci-dessus); le personnage a le regard tourn vers le haut droite, ce qui symbolise la projection en avant de la pense (cataphore anticipe sur un avenir possible); - si on prend en considration le plan dnotatif de lensemble de deux vignettes, on reconstruit ainsi lhistoire telle quelle se droule dans lesprit du lecteurLe plan connotatif permet de faire des implicites lgard de la vrit du rcit: lamiral pourrait vaincre Csar uniquement laide de la potion magique; la forme de la vignette (appendice) confirme limplicite situationnel.

  • Lecture phrastique des vignettes

  • Lecture phrastique- au niveau phrastique les squences qui forment une unit syntaxique complte (voir lenchanement de vignettes ci-dessus); on prend en considration pas uniquement le contenu, mais aussi la dimension de la vignetteLa grande vignette peut signifier un moment de dcouverte ou de rflexion (voir comparativement les deux antrieures); dans dautres cas, elle peut reprsenter un retour valeur informative ou explicative ou bien une nouvelle tape dans le droulement du rcit. Valeur plutt rhtorique.La petite vignette valeur variable en fonction du contenu. Si le dessin et la vignette sont plus petits que les autres, alors une acclration du rythme de la lecture; si les dimensions du dessin sont surdimensionnes une attention plus grande ce dtail qui rend lobjet ou la personne le plus importants

  • Plan nonciatif- nonciatif le rseaux de squences qui conduisent vers un discours complexe et qui rvle le contenu de la bande dessine et aide son interprtation;Lieu des rapports dimplication et de prsupposition entre les vignettes, de la cohrence et cohsion smantico-discursive, de la dsambigusation de limage (vu que, selon R. Barthes, toute image est polysmique et sert dancrage et de relais dans la BD)La prise en considration de tous les indices, discursifs ou visuels, linguistiques et encyclopdiques ce niveau il est galement important de prendre en considration les vignettes creuses ou vides qui marquent soit le silence intersquentiel, permettant ainsi au lecteur de refaire le droulement de lhistoire pour anticiper sur la suite, soit un espace digtique, rserv lauteur (commentaire, partie narrative, etc.)

  • SENS DE LA BANDE DESSINEEApprochesmantico-syntaxique App