Lithiase urinaire : une alerte à ne pas méconnaître

  • Published on
    02-Jan-2017

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Progrs en urologie (2011) 21, 965966</p><p>Disponible en ligne surwww.sciencedirect.comLETTRE LA RDACTION</p><p>Lithiase urinaire : une alerte ne pasmconnatre</p><p>Urolithiasis: A warning not to ignore</p><p>La relation statistique entre lithiase urinaire et diffrentsfacteurs de risque est maintenant bien tablie. On sait eneffet que les patients obses, hypertendus et plus gn-ralement ceux avec un syndrome mtabolique sont plus risque que la population gnrale davoir dj eu un ou despisodes lithiasiques [1,2].</p><p>Il sagit plus probablement de la mise en jeu de dsordresnutritionnels communs que dune pathognie communecomme dans le cas de la dysfonction rectile.</p><p>Restait savoir si, outre cette relation statistique desfacteurs de risque, il tait possible de mettre jour unerelation au risque cardiovasculaire lui-mme. Cest le pasqua franchi une publication de Nephrology, dialysis andtransplantation. Dans une vaste tude pidmiologiqueportugaise, il est ressorti aprs ajustement lge et </p><p>Tableau 1 Prvalence des maladies chroniques associes un haut risque cardiovasculaire dans la population tudie.</p><p>Maladie chronique Tous(n = 23 349) (%)</p><p>Non lithiasiques(n = 21 648) (%)</p><p>Lithiasiques(n = 1701) (%)</p><p>Valeurdu p</p><p>Hypertension 30,2 28,6 50,4 &lt; 0,001Obsit 17,3 16,9 22,7 &lt; 0,001Diabte 10,0 9,4 16,6 &lt; 0,001Infarctus du myocarde 1,9 1,8 3,3 &lt; 0,001Accident vasculaire crbral 2,3 2,1 3,8 &lt; 0,001</p><p>lindex de masse corporelle, que les lithiasiques ont eupar rapport aux non lithiasiques, un odds-ratio d1,33 pourle risque dinfarctus du myocarde ou daccident vascu-laire crbral (intervalles de confiance 95 % :1,003 1,786 et 1,001 2,448 respectivement). [3] Lajustement lhypertension et au diabte na pas abouti une diffrenceentre lithiasiques et non lithiasiques faisant conclure auxauteurs que cest parce quils sont plus frquemmentdiabtiques et hypertendus que les lithiasiques font plusdaccidents cardiovasculaires (prvalences, Tableau 1).</p><p>Ce ratio est proche de celui quavait retrouv une tudesimilaire issue de la Health Professionals Follow-up Study,qui avait fait lobjet dune communication lAUA en2007 sans avoir t publie : non significatif pour lAVC maisde 1,16 pour linfarctus et de 1,26 pour langine de poi-trine (intervalles de confiance 95 % : 1,02 1,33 et 1,01 1,6 respectivement). [4].</p><p>Ces donnes nous rappellent que lurologue, praticiende premier recours dans la lithiase urinaire, se doit en plusdu traitement du calcul, dalerter son patient sur le risquemtabolique.Daprs [3].</p><p>1166-7087/$ see front matter 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droitsdoi:10.1016/j.purol.2011.09.005 rservs.</p><p>dx.doi.org/10.1016/j.purol.2011.09.005http://www.sciencedirect.com/science/journal/11667087dx.doi.org/10.1016/j.purol.2011.09.005</p></li><li><p>9</p><p>R</p><p>[</p><p>[</p><p>[</p><p>[</p><p>66 </p><p>frences</p><p>1] Traxer O, Lechevallier E, Saussine C, Daudon M, Haymann JP.Syndrome mtabolique et lithiase urinaire. Une notion nouvellepour lurologue. Prog Urol 2008;18:82831.</p><p>2] Raynal G, Achkar K, El Samad R, Kikassa JC, Jorest R.Risque cardiovasculaire chez les lithiasiques. Prog Urol 2008;18:28891.</p><p>3] Domingos F, Serra A. Nephrolithiasis is associated with anincreased prevalence of cardiovascular disease. Nephrol Dial</p><p>Transplant 2011;26(3):8648.</p><p>4] Eisner B, Cooperberg M, Curhan GC, Stoller M. Nephrolithia-sis and the risk of cardiovascular disease. AUA annual congress22 May 2007.Lettre la rdaction</p><p>G. Raynalaa Chirurgie urologique, CHG Lannec, 60109 Creil</p><p>cedex, France</p><p>M. Daudonbb Explorations fonctionnelles, hpital Tenon,</p><p>Paris, France</p><p>O. Traxerc,c Urologie, hpital Tenon, 4, rue de La-Chine,</p><p>75020 Paris, France</p><p> Auteur correspondant.</p><p>Adresse e-mail : olivier.traxer@tnn.aphp.fr</p><p>(O. Traxer)</p><p>Disponible sur Internet le 22 octobre 2011</p><p>mailto:olivier.traxer@tnn.aphp.fr</p><p>Lithiase urinaire: une alerte ne pas mconnatreRfrences</p></li></ul>

Recommended

View more >