M23 Analyse D'un Objet Audiovisuel

  • View
    141

  • Download
    21

Embed Size (px)

DESCRIPTION

M23 Analyse D'un Objet Audiovisuel

Text of M23 Analyse D'un Objet Audiovisuel

  • OFPPT DRIF CDC Tertiaire TIC Arts Graphiques Audiovisuel TSAV

    Module : 23 ANALYSE DUN OBJET AUDIOVISUEL 1/43

    OFPPT

    ROYAUME DU MAROC

    MODULE N :23 ANALYSE D'UN OBJET AUDIOVISUEL

    SECTEUR : AUDIOVISUEL SPECIALITE : TECHNICIEN SPECIALISE EN AUDIOVISUEL IMAGE NIVEAU : TECHNICIEN SPECIALISE

    Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

    RESUME THEORIQUE&

    GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

  • OFPPT DRIF CDC Tertiaire TIC Arts Graphiques Audiovisuel TSAV

    Module : 23 ANALYSE DUN OBJET AUDIOVISUEL 2/43

    SOMMAIRE

    1- VOCABULAIRE DE BASE AUDIOVISUEL 03 1-1. Le montage et sa "grammaire" 03 1-2. L'emplacement et les caractristiques de la camra 05 1-3. Le son 06 1-4. D'autres termes utiles 07 1-5. Le rcit 08 1-6. la fiction 08 1-7. Le documentaire 09

    1-7-1. Une dfinition et quatre conditions 09 1-7-2. Trois catgories de documentaire 10 1-7-3. Documentaire et vrit 11

    1-8. Les trois fonctions du montage 12 1-8-1.Fonction syntaxique 12 1-8-2. Fonction smantique 13 1-8-3. Fonction rythmique 15

    2- ANALYSE DU FILM 18

    2-1. mais pourquoi donc ? 18 2-2. Comment analyser un film ? 19 2-3 Dvelopper un regard critique vis vis des images 21 2-4. Analyse et critique de film 23 2-5. Analyse et thorie 24 2-6. Analyse et interprtation 25 2-7 Diversit des approches analytiques : repres historiques 25 2-8. La politique des auteurs et lanalyse interprtative 26 2-9. Dernier temps : larrt sur image 26

    3- EXEMPLES DANALYSE DU FILM 28 3-1. Analyse du film : L'ODYSSEE DE L'ESPACE 28 3-2. Analyse dune squence du film BLADE RUNN de RIDLEY SCOTT 32

  • OFPPT DRIF CDC Tertiaire TIC Arts Graphiques Audiovisuel TSAV

    Module : 23 ANALYSE DUN OBJET AUDIOVISUEL 3/43

    1- VOCABULAIRE DE BASE AUDIOVISUEL.

    1-1. LE MONTAGE ET SA "GRAMMAIRE"

    le plan : lunit minimale du film (il faut plusieurs plans pour former une scne, d'autres encore pour construire une squence). Le morceau de film qui dfile dans la camra entre le dbut de la prise et la fin de la prise est le plan. Dans le montage ("editing") qui a lieu aprs les prises, on prend les plans et on les met ensemble plan par plan (le plan par plan) en liminant ce qui est inutile et en modifiant l'ordre des plans pour des raisons narratives ou logiques.

    Le plan est caractris par :

    o la position de la camra (fixe ou en mouvement : travelling, zoom, panoramique).

    o la dure de lenregistrement : plan long, plan court (le plus long serait le plan squence).

    o la distance de la camra par rapport la scne filme : plan gnral : cadre l'ensemble d'un dcor, d'un paysage plan densemble : prcise le dcor plan de demi-ensemble : situe les personnages dans le dcor plan moyen : le personnage encadr entirement plan amricain : personnage prsent des cuisses la tte plan rapproch : personnage coup soit la taille, soit la poitrine gros plan : la tte trs gros plan : encore plus proche

    la squence : une des units fondamentales de la grammaire cinmatographique--c'est une suite de scnes qui ne se droulent pas forcment dans le mme dcor, mais qui forme un tout. La squence possde un sens propre.

    le montage: l'assemblage des divers plans enregistrs suivant l'ordre prvu par le dcoupage (la description crite de tous les plans et des sons qui doivent les accompagner)

    o montage linaire : le plus simple, les plans sont assembls en vue de raconter une histoire de la faon la plus simple.

    o montage invers ou le montage en flash-back : la chronologie est bouleverse et on saute dans le pass pour expliquer le prsent.

    o montage par leitmotiv : une image est insre priodiquement comme une sorte de contrepoint.

    o montage acclr : utilis pour augmenter l'impression de vitesse dans les films d'action (par exemple, dans les course-poursuites). On l'obtient en montant la suite des plans de longueur trs brve.

    o montage cut : le montage de plusieurs plans successifs sans la liaison de transitions artificielles comme le volet ("wipe") et le fondu-enchan ("fade out, fade in"). C'est un montage brut et saccad.

    o Jump Cut : La saute. Effet obtenu en retirant un fragment au milieu d'un plan tourn et en raccordant le dbut et la fin de ce mme plan, ce qui produit une saute l'cran et un saut dans l'action (voir "A bout de souffle").

  • OFPPT DRIF CDC Tertiaire TIC Arts Graphiques Audiovisuel TSAV

    Module : 23 ANALYSE DUN OBJET AUDIOVISUEL 4/43

    o Montage altern : Srie de plans donnant voir en alternance deux actions simultanes (ou davantage) ayant lieu distance comme dans les poursuites o le montage effectue un va et vient entres les poursuivants et les poursuivis. L'essentiel ici est que les deux actions se droulent dans le mme temps. Mais outre leur lien temporel, les deux actions ont souvent par exemple un lien de causalit (cause / consquence).

    o Montage parallle : C'est un type particulier d'alternance des plans ou des squences n'offrant aucun rapport de simultanit ou de causalit entre eux. Il est davantage l'expression d'une mise en rapport logique ou smantique entre deux termes qui le plus souvent ne sont pas destins se rencontrer puisqu'ils appartiennent des temps et des espaces diffrents. Dtermin la fois par le contenu et par le sens explicite ou implicite de la scne, le montage en parallle sert souvent des figures de style comme la comparaison, la mtaphore ou l'opposition.

    o Split-Screen : Procd par lequel l'cran est divis en 2 ou 3 parties. D'abord alternative du champ/contrechamp, il est devenu un moyen de s'affranchir de l'arbitraire du montage. Figure emblmatique des films de Brian de Palma, il y sert une sorte de schizophrnie de la vision absolue. Le split-screen travaille le lien selon 4 modes : -un lien spatial avec la figure du suspens (poursuivi et poursuivant occupent chacun la moiti de l'cran). -un lien optique incarn par exemple par le champ contrechamp -un lien plastique -un lien mental qui, cousin de la surimpression filmique, contraint le spectateur effectuer une synthse imaginaire formant une 3me image invisible.

    o L'option "plan de coupe" : Si vos raccords de mouvements laissent dsirer, ou que vous avez une faute de raccords (30, 180, etc). Vous pouvez utiliser des plans de coupe pour lier vos plans. Il s'agit d'un plan qui voque l'action principale sans la montrer. Par exemple pour un western cela peut tre un plan de l'enseigne d'un saloon qui bat ou d'un nuage de poussire soulev par le vent dans le dsert. Mais attention, une utilisation excessive des plans de coupe va l'encontre de l'volution dramatique de la scne. Les plans de coupe peuvent aussi avoir un rle dans le rythme du film par exemple en enchanant plusieurs plans de coupe rapidement

    Le raccord : un des principes de base de la grammaire du montage. Deux plans, deux squences doivent prsenter une continuit visuelle, tre relis harmonieusement. On dit qu'ils doivent raccorder ou tre raccord. C'est la scripte ("script girl") qui est plus particulirement charge de veiller ces liaisons, qu'on appelle raccords : raccords d'objets, de costumes, de mouvements, raccords de regards et de lumire. Un plan de raccord, tourn indpendamment des scnes principales, peut tre insr au montage pour assurer la bonne liaison entre les plans ou les squences. Un faux raccord est une erreur de liaison entre deux images.

    Les raccords dans l'axe : On parle de raccord dans l'axe lorsqu'on passe d'un plan d'ensemble un plan rapproch ou l'inverse sans que la camra n'est change d'axe, c'est dire d'angle de prise de vue.

    Les raccords de regard : Quand un plan A montrant un personnage regardant un objet ou une scne le plus souvent hors champ rpond un plan B qui nous dvoile de son point de vue ce que celui ci regardait. Le raccord regard est li la figure du champ/contrechamp qui ne lui est pas rductible.

    Les raccords de mouvement/sur un geste : Quand on opre une coupe avant la fin d'un geste ou d'un mouvement pour raccorder au plan suivant sur la poursuite et la fin d'un mme geste ou mme mouvement la mme vitesse et dans la mme direction. Note :

  • OFPPT DRIF CDC Tertiaire TIC Arts Graphiques Audiovisuel TSAV

    Module : 23 ANALYSE DUN OBJET AUDIOVISUEL 5/43

    cette coupe peut permettre et cacher la substitution d'un personnage par un autre, le second achevant le mouvement engag par le premier.

    Champ/contrechamp : Quand un premier plan dirig sur un sujet succde un second plan dont la prise de vue est fate dans la direction oppos. Avec ou sans corps des protagonistes en amorce et avec ou sans change de parole.

    Les raccords de direction : C'est le fait de faire suivre un plan o une personne sort du champ avec un plan o une personne rentre dans le champ

    volet naturel : C'est dire qu'un personnage ou un objet passe devant l'objectif, on coupe au moment o le champ est compltement obstru (noir) et on reprend sur un autre plan ou l'on passe du noir l'image.

    Les raccords pano : Il est employ dans les films d'action pour soutenir le rythme. Il s'agit de terminer le plan A par un pano rapide dans un sens et de dbuter le plan B suivant par le mme procd.

    Les raccords au flou : On finit le plan A par un flou et on commence le plan B par un autre flou (ex : flash-back).

    Les raccords analogie : On se sert d'une similitude de formes ou de couleurs pour raccorder 2 plans.

    1-2. L'EMPLACEMENT ET LES CARACTERISTIQUES DE LA CAMERA

    le champ : le champ est l'espace embrass par la camra. Il dpend de l'objectif emp