83
Accueil > Outils agricoles > Outils Agricoles Vous trouverez dans cette rubrique une présentation des outils les plus fréquemment utilisés classés en fonction de leur utilisation (traction, travail du sol, implantation, fertilisation, irrigation, récolte), en relation avec la rubrique techniques culturales. Pour chaque outil seront faites une brève description ainsi qu'une présentation des différents types, de leur mode de fonctionnement et des réglages à effectuer. Une classification qui revient souvent pour distinguer les outils est en relation avec leur mode d'attelage au tracteur. On distingue généralement (quelle que soit leur fonction) : les outils traînés : l'essentiel du poids de l'outil est supporté par le sol; les outils semi-portés : l'attelage du tracteur supporte une partie du poids de l'outil qui possède donc au moins un point au sol; les outils portés : Le système d'attelage du tracteur supporte la totalité du poids de l'outils. les automoteurs : L'outil fait partie intégrante du tracteur qui est ainsi dédié à une seule fonction. Dernière mise à jour le 9/03/05 - Auteurs et crédits - Département AGER - INA P-G - Contact Webmaster

mach agr.pdf

  • Upload
    ay-oub

  • View
    307

  • Download
    9

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Uploaded from Google Docs

Citation preview

Accueil > Outils agricoles >

Outils AgricolesVous trouverez dans cette rubrique une prsentation des outils les plus frquemment utiliss classs en fonction de leur utilisation (traction, travail du sol, implantation, fertilisation, irrigation, rcolte), en relation avec la rubrique techniques culturales. Pour chaque outil seront faites une brve description ainsi qu'une prsentation des diffrents types, de leur mode de fonctionnement et des rglages effectuer.

Une classification qui revient souvent pour distinguer les outils est en relation avec leur mode d'attelage au tracteur. On distingue gnralement (quelle que soit leur fonction) :r r

r r

les outils trans : l'essentiel du poids de l'outil est support par le sol; les outils semi-ports : l'attelage du tracteur supporte une partie du poids de l'outil qui possde donc au moins un point au sol; les outils ports : Le systme d'attelage du tracteur supporte la totalit du poids de l'outils. les automoteurs : L'outil fait partie intgrante du tracteur qui est ainsi ddi une seule fonction.

Dernire mise jour le 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Matriels de traction

Matriel de tractionLes tracteurs agricoles, engins automoteurs capables de gnrer un effort de traction important, sont utiliss pour tirer, pousser, porter ou encore actionner divers outils de transport, de traitements ou de travail du sol. Ils se caractrisent entre autres par la puissance du moteur, la nature de la traction, le systme d'attelage et par la prsence ou non d'un prise de force. On distingue classiquement les tracteurs conventionnels, les porte-outils, les tracteurs articuls, les chenillards et enfin les tracteurs spcialiss, tels que les tracteurs troits et les enjambeurs utiliss en arboriculture, horticulture et viticulture...

tracteur conventionnel tracteur porte-outils tracteur chenilles tracteur articul tracteur troit tracteur enjambeur

Dernire mise jour le 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur conventionnel

q q

Tracteur conventionnelFonction

Fonction Elments constitutifs r moteur r roues r systmes d'attelage r prise de force r poste de conduite r lectronique embarque

Les tracteurs conventionnels ont la facult de porter, tirer, pousser ou entraner divers outils, ce qui leur confre une grande polyvalence. La puissance des tracteurs disponibles sur le march s'chelonne de 33 500 Ch. suivant les constructeurs.

Elments constitutifsTracteur 180 ch. "Fendt Vario 800 " (Schma : Fendt)

le moteurLes moteurs des engins de traction agricoles sont gnralement des moteurs thermiques (le travail mcanique rsulte de la transformation de la chaleur issue d'une combustion vive). Le combustible utilis est le fioul domestique dtax pour les usages agricoles.

les rouesUne roue peut jouer un rle moteur et/ou directeur ou bien simplement porteur :q

q

Tracteur quip de roues jumeles (Photo : Renault)

q

Roue motrice : entrane en rotation par le couple moteur, elle assure la propulsion du tracteur. Roue directrice : directement soumise l'action du volant, elle pivote autour d'un axe perpendiculaire au chssis, et assure ainsi le guidage du vhicule. Roue porteuse : sa fonction principale est de porter la charge lui tant applique.

Certains dispositifs particuliers peuvent tre rencontrs (jumelage des roues, chenilles, (cf. fiche "tracteurs chenilles") de manire amliorer l'adhrence et ainsi limiter les pertes nergtiques par glissement ou patinage. Le recours aux pneumatiques basse pression permet galement de limiter l'effet tassement du sol.

les systmes d'attelageq q

Systmes d'attelage (Photo : M. Sorin)

q

barre d'attelage et broche d'attelage : sont utilises pour tracter des "outils trains" piton d'attelage : est rserv l'attelage des remorques "semi-portes". attelage "trois points" : actionn par le relevage hydraulique, cet attelage supporte tout ("outils ports") ou une partie ("outils semi-ports") du matriel, grce trois points de fixation (2 bras infrieur + 1 barre suprieure).

la prise de forceC'est l'mergence des tracteurs de forte puissance, couple au dveloppement des transmissions hydrauliques qui a permis l'essor des prises de force, vritables prises de mouvement, transmettant l'nergie du moteur une machine rceptrice. Traditionnellement situe l'arrire des tracteurs la prise de force assure l'animation des outils dits "anims".

le poste de conduitePrise de force (Photo : John Deere) Grce aux innovations technologiques permanentes, les postes de conduite sont de plus en plus quips en termes de:q q

q

Confort (ergonomie, siges suspendus, climatisation, visibilit panoramique...), Scurit (cabines, cadres et arceaux de scurit doivent rpondre aux exigences des normes SPCR = structure de scurit en cas de renversement) Aide la conduite (automatisme de commandes, ordinateur de bord, GPS).

lectronique embarqueTous les constructeurs quipent dsormais leurs tracteurs haut de gamme de consoles lectroniques. Quelques utilisations : Exemple de cabine moderne (Photo: Massey Fergusson)q q

q

Contrle des outils attels depuis la cabine. Trajectoires assistes par GPS : l'agriculteur peut maintenir sa trajectoire parfaitement rectiligne (voire curviligne) et parallle la traverse prcdente. Ces systmes de guidage permettent donc d'viter les trajectoires chevauchantes. Cartographie: La technologie GPS permet galement l'tablissement de cartes de rendement, de fertilit des sols... exploites dans le cadre de l'agriculture de prcision (cf. rubrique agriculture de prcision).

A titre d'exemples, on peut citer les consoles "Greenstar" de John Deere, "Outbacks" d'Agrocom, "Fieldstar" de Massey Fergusson, "Auto-guide" de Challenger).

Console de guidage d'Agrocom (Photo : M. Sorin)

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur porte-outils

Tracteur porte-outilsUtilisation

q q q

Utilisation Avantages Inconvnient

Les tracteurs porte-outils sont utiliss pour pousser, porter ou tirer des outils (mais ces tracteurs ne sont plus fabriqus actuellement). La particularit de ces tracteurs rside dans l'emplacement du bloc moteur. En effet, le moteur, les transmissions et le systme hydraulique du porte-outils forment un ensemble compact entirement dispos sous la cabine de conduite (alors qu'ils sont traditionnellement localiss l'avant sur les autres tracteurs). Il s'en suit une visibilit accrue, par rapport aux tracteurs conventionnels, ainsi qu'une large place disponible l'avant pour une plate-forme porte-outils.

Tracteur porte-outils (Photo : Deutz-Fahr)

Avantagesq q q

excellente visibilit, bonne maniabilit, trs polyvalent (polyvalence quivalente un tracteur conventionnel de moyenne puissance).

InconvnientsTracteur porte-outils portant une cuve de pulvrisateur l'avant (Photo : Matriel Agricole Services)q

perte de performance dans les lourds travaux de traction pour lesquels il n'est pas conu.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur chenilles

q

Tracteur chenillesUtilisation

q

Utilisation Elments constitutifs d'une chenille r tuiles r barbotin-moteur r roue de tension r roues centrales

Le chenillard, muni de chenilles caoutchoutes en guise d'organes de propulsion, a t conu pour diminuer le tassement du sol et parcourir les terrains vallonns. En augmentant considrablement la surface de contact avec le sol, il gnre une meilleure rpartition du poids du tracteur et offre donc une trs bonne adhrence, ce qui limite les problmes de glissement sur les terrains de faible portance.

Elments constitutifs d'une chenilleTracteur chenilles Challenger MT800 (Photo : Challenger)

tuilesPices mtalliques munies de barrettes et articules entre elles pour former la bande de roulement. Les chenilles pour usages agricoles sont gnralement disponibles en 3 largeurs (699, 762 ou 914 mm).

barbotin-moteurRelie aux tuiles par l'intermdiaire d'une chane, cette roue dents ou pignons est responsable de l'entranement de la chenille.

roue de tensionPositionne l'oppos du barbotin-moteur, cette roue tourne librement et maintien la tension de la chenille. Elments composant une chenille (Photo : M. Sorin)

roues centralesDveloppes sur les machines rcentes, ces roues semi-suspendues indpendantes, permettent aux chenilles d'pouser parfaitement la gomtrie du terrain et de limiter l'impact des dnivellations.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur articul

q

Tracteur articulDescription

q q

Description Utilisation Innovation technologique

Le tracteur articul, quip de quatre roues motrices, possde un chssis constitu de deux lments mobiles autour d'une articulation centrale. La direction de l'engin est assure non par les roues mais par l'angle de rotation des 2 parties mobiles articules. Ce systme offre une bonne manoeuvrabilit: grce au court rayon de braquage, l'agriculteur peut exploiter au mieux la superficie du champs en effectuant des virages trs prs des bordures.

UtilisationCes tracteurs ultra-puissants (de 300 500Ch), sont destins tracter de lourdes charges, telle une sous-soleuse qui ncessite de disposer d'un maximum de puissance pour maintenir l'outil la juste profondeur de travail. Tracteur articul Valtra (Photos : Valtra) Ce genre de tracteurs articuls ne sont fabriqus que par trs peu de tractoristes et ne sont quasiment pas commercialiss en France. (L'essentiel de la production est commercialis aux USA). Seul Valtra a dvelopp un tracteur articul de moyenne puissance, destin principalement raliser des travaux de chargement (cf. Outils de transport/manutention).

Innovation technologiqueLe constructeur Case IH a brevet un systme de double articulation du pont avant nomme "Accusteer". En plus d'offrir un angle de braquage plus important (+/- 10 ), l'Accusteer, de part sa position en amont de l'articulation centrale, vite aux outils tracts de dvier, ce qui s'avre intressant pour les oprations sur cultures linaires (en particulier pour le semis).

Schmatisation du principe de l'Accusteer (Schma : Case IH)

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur troit

Tracteur troitUtilisation

q

Utilisation

De puissance gnralement infrieure 80 Ch., ces tracteurs troits et lgers, ont t conu pour travailler dans les cultures interrang troit. Selon le type de cultures concernes, on parlera de "tracteur fruitier", "vigneron" ou encore de "tracteur arboricole". Compte tenu de l'espace rduit dans lequel le tracteur est amen voluer, la maniabilit est accrue pour permettre un braquage trs court.

Tracteur troit Valtra (Photo : Valtra)

Tracteur troit John Deere (Photo : John Deere)

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traction > tracteur enjambeur

Tracteur enjambeurUtilisation

q q

Utilisation Les pulvrisateurs enjambeurs

Les tracteurs enjambeurs, quips d'un chssis portique, sont utiliss dans le cas de cultures exigeant une garde au sol (distance entre le point le plus bas du chssis et le sol) importante, telles que les vignes et les cultures arbustives. Contrairement aux grandes cultures, ces cultures spcialises ne ncessitent pas l'intervention de tracteurs de grande puissance. Les tracteurs de moins de 100 Ch. sont parfaitement adapts, et peuvent par ailleurs tre munis de 2 ou 4 roues motrices. Tracteur enjambeur 2 roues motrices John Deere (Photo : John Deere)

Les pulvrisateurs enjambeursLe chssis des enjambeurs est galement exploit pour construire des "pulvrisateurs enjambeurs" destins traiter les vgtation haute comme le mas (pour plus d'information sur les pulvrisateurs cliquer ici).

Pulvrisateur enjambeur (Photo : )

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol

Outils de travail du sol

Outils de travail profond : sous-soleuse dcompacteur dcompacteur rotatif machine bcher charrue disques charrue versoirs cultivateur cultivateur rotatif Outils de travail superficiel : outils disques bineuse herse herse rotative herse alternative bches roulantes et autres outils auto-anims rouleaux

Les outils de travail du sol sont trs varis. Ils se diffrencient les uns des autres par:r

la nature des pices travaillantes (outils disques, outils dents, outils pointes, outils versoirs, rouleaux) l'animation ou non des pices travaillantes par la prise de force du tracteur (outils anims, outils auto-anims, outils non-anims) le type de travail ralis (outils de travail profond, outils de travail superficiel)

r

r

Par ailleurs, les noms utiliss pour dsigner un mme outil peuvent tre nombreux : ils rappellent selon le cas l'effet obtenu (scarificateur, extirpateur, cover crop), la marque ou le constructeur. Pour chaque outil, nous nous sommes efforcs de donner les synonymes courants, sans toutefois rechercher l'exhaustivit.

Dernire mise jour le 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > sous-soleuse

Sous-soleuseUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement

Une sous-soleuse est un dcompacteur lourd, instrument de sous-solage et d'essouchement. Elle est constitue d'un assemblage de dents trs robustes port l'avant ou l'arrire d'un tracteur puissant ou d'un bulldozer. Les dents sont munies de socs plus ou moins effils.

FonctionnementSous-soleuse 3 corps avec roues boules, (Photo : SARL Andrieu) La qualit du travail du sol avec une sous-soleuse dpend de la vitesse de travail, de la profondeur de travail. de l'espacement entre les dents et de la pointe utilise. utiliser absolument en saison sche pour viter le lissage.

Schma de fonctionnement d'une soussoleuse dents, ------> (Schmas : ITCF)

Dernire mise jour le : 8/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > dcompacteur

DcompacteurUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement

Dcompacteur dents, Mc Connel vibrasol 3m (Photo : Mc Connel)

Le dcompacteur permet de raliser un dcompactage, c'est--dire un travail du sol profond (25 40 cm) sans retournement grce des dents trs robustes fixes sur un bti port ou semi-port. On ralise ce type de travail lorsqu'il y a ncessit de fragmenter un sol compact (en gnral par une rcolte en conditions humides) sur une profondeur qui est de l'ordre de celle du labour. Le dcompactage est donc diffrent du sous-solage. La hauteur sous bti d'un dcompacteur varie de 60 75 cm (75 110 cm pour une sous-soleuse). Le nombre de dents par m est compris entre 2 et 3.

Fonctionnement

Chaque dent est constitue d'un tanon muni d'un soc. L'tanon peut tre droit ou constitu d'une lame oblique ou galbe (on parle alors de lame-tanon). Les socs peuvent tre pointe, ailette ou patte d'oie. La prsence d'ailette permet d'accrotre le volume de sol clat lors du passage de la dent. Les dents droites offrent une bonne pntration et bouleversent peu la surface du sol. Les lames tanons obliques ou galbes agissent en fendant le sol tout en le soulevant ; afin de compenser le dnivellement du sol qui rsulte de l'action de l'outil, on adjoint au dcompacteur un rouleau. Dcompacteur lames, mat agrisem cultiplow 28 (Photo : Agrisem)

Il existe des dcompacteurs dont les dents sont animes d'un mouvement vibratoire par la prise de force du tracteur, ce qui augmente la capacit d'clatement. Les matriels proposs comportent jusqu' 6 dents travaillant la terre sur une largeur de 3 mtres et une profondeur de 50 cm. Une roue de jauge ou un rouleau sont indispensable pour rgler la profondeur du travail et stabiliser l'outil. Le rouleau permet galement d'mietter les mottes en surface et de rappuyer la couche compacte.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > dcompacteur rotatif

Dcompacteur rotatifUtilisation

q q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

Il s'agit d'un outil de travail profond, anim par la prise de force du tracteur, dont les dents tournent avec une faible vitesse de rotation. Les pices travaillantes sont de grande dimension, tournant autour d'un axe horizontal dans le sens d'avancement du tracteur. Il s'agit en fait d'un cultivateur rotatif lourd, d'abord utilis pour raliser un vritable travail de dcompactage profond. Cet outil permet galement d'enfouir une quantit importante de matire organique (rsidus, amendements). La lenteur de la vitesse d'avancement en limite l'emploi en grandes cultures ; il est surtout utilis en culture prenne pour prparer le sol en profondeur avant plantation ou en culture marachre.

FonctionnementC'est la vitesse d'avancement du tracteur, conjugue celle de la rotation des dents, qui dtermine le degr d'miettement de la terre. La vitesse de rotation est adapte la vitesse d'avancement du tracteur. Les mottes de terre sont projetes l'arrire de l'appareil. La prsence d'un tablier permet d'accrotre le degr d'miettement. Schma du mode d'action d'un dcompacteur rotatif (Schma : ITCF)

RglagesLa longueur des dents et leur cartement sur le bti sont choisis en fonction de l'paisseur de la couche de terre que l'on veut travailler, de la puissance de traction dont on dispose et des conditions du travail raliser : type de sol, tat de compacit, humidit, volume de matire organique enfouir. Une roue de jauge permet de rgler la profondeur de travail. Un tablier mont l'arrire de l'appareil. Lorsqu'un tablier est prsent, son degr d'inclinaison permet de jouer sur la fragmentation des mottes de terre projetes en l'air par les dents.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > machine bcher

q

Machine bcherUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

La machine bcher, aussi appele charrue bches rotatives ou roto-bche, est un outil mcanique tract qui ralise un travail du sol profond remarquable par l'importance de la fragmentation et la qualit de l'enfouissement des dbris vgtaux. La profondeur de travail peut atteindre 50 cm.

Fonctionnement

Les pices travaillantes sont des fers de bche robustes (actionns par un ensemble biellesvilebrequin) qui, en prenant appui au sol, soulagent l'effort de traction et permettent ainsi de mieux utiliser la puissance du tracteur. La puissance ncessaire est entirement transmise par la prise de force du tracteur et par l'intermdiaire d'une bote de vitesse pour certains modles. L'engin travaille de la mme manire qu'une bche bras. Selon le poids au mtre, on distingue 3 gammes de machine bcher : (> 450 Kg, 450 600 kg, et > 650 Kg). Ces machines sont trs utilises en marachage, un peu moins en grande culture : on leur reproche leur lenteur et, surtout, de souvent trop fragmenter le sol, ce qui diminue sa portance pour les travaux ultrieurs. Les plus lourdes sont parfois utilises pour dfricher (une jachre, une ancienne prairie) Principe d'action (schma : CEMAGREF)

RglagesLa vitesse d'avancement du tracteur et celle de rotation des bches dterminent l'paisseur des blocs dcoups. La vitesse de travail est trs faible (2,5 Km/h environ). La profondeur de travail peut aller de 15 50 cm. Elle est rglable grce des patins. L'enfouissement des dbris vgtaux et le degr de fragmentation peuvent tre modifis par un tablier rglable

q

q q

Machine bcher, (Schma : CEMAGREF)

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > charrue disques

Charrue disquesUtilisation

q q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

Beaucoup moins rpandue que la charrue versoirs, la charrue disques est utilise dans les sols superficiels et caillouteux lorsque les conditions de travail du sol sont en gnral sches. Utilise principalement pour le dfrichement et dans les rgions aux climats tropicaux, arides et semi-arides, la charrue disque pntre bien dans le sol, mme sec, mais enfouit mal les dbris vgtaux.

FonctionnementCharrue disques (Photo : Quivogne).

Chaque corps de charrue est quip d'une calotte sphrique appele disque. Ce dernier dcoupe une bande de terre de section sensiblement elliptique et la retourne sous l'effet combin de l'avancement, de l'auto-rotation et d'un dflecteur frontal appel "versoir de disque". Les charrues disque sont en gnral quipes l'arrire d'une roue stabilisatrice tranchante et incline qui maintien la charrue en ligne, compensant les forces latrales qui s'exercent sur l'outil. Le disque, fabriqu en acier trait pour rsister aux chocs et l'abrasion, a la forme d'une calotte sphrique de diamtre variant de 60 cm 1 m, la flche pouvant aller jusqu' 20 cm. Le bord du disque est en gnral biseaut pour amliorer l'efficacit de dcoupage du sol. Chaque disque tourne librement sur son axe ; un petit versoir frontal amliore le retournement et le mlange de la terre et des dbris vgtaux, tout en limitant les risques de bourrage. Il existe des charrues disques portes ou semi-portes. La plupart d'entre elles ralisent un labour en planches mais certaines, par un pivotement de chaque disque autour d'un axe peuvent effectuer un labour plat.

RglagesLes rglages de la charrue disque portent sur la profondeur de travail, que l'on matrise grce la roue stabilisatrice et au rglage de l'attelage trois points et sur les angles caractristiques des disques. La position des disques est en effet dfinie par deux angles caractristiques : - l'angle d'attaque ou angle de coupe est compris entre le plan horizontal du disque et l'axe d'avancement. Gnralement stable (entre 40 et 45), la pntration dans la terre est d'autant plus facile que l'angle de coupe est plus grand. - l'angle d'entrure est compris entre le plan du tranchant du disque et le plan vertical. Il varie entre 20 et 25. Plus grand est cet angle, meilleur est le retournement et le mlange de la terre et des dbris vgtaux ou du fumier.

Les angles de travail d'un disque de charrue ( Schma : CEMAGREF)

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > charrue versoirs

q

Charrue versoirsUtilisation

q q

q

Utilisation Fonctionnement Diffrents types de charrues versoirs r selon le type de labour r selon le mode d'attelage r les charrues spcialises Rglages

La charrue versoirs (souvent improprement appele 'charrue socs' est un instrument de prparation du sol qui permet de raliser un labour, technique de travail profond qui consiste dcouper et retourner une bande de terre.

Fonctionnement

Schma du versoir d'une charrue (Schma: )

Une charrue versoirs se compose de plusieurs corps de labour, constitu chacun d'un ensemble de pices travaillantes : un coutre, un soc et un versoir. Les corps sont fixs au bti par un l'tanon. Le talon, le sep et le contre-sep assurent la stabilit de la charrue en mouvement. Celle-ci comporte galement une tte d'attelage et, souvent, des rasettes : ce sont des sortes de corps miniature qui comprennent un soc et un versoir et dont la fonction est d'accrotre l'efficacit d'enfouissement de la charrue. La figure ci-contre reprsente le mouvement de la bande de terre dans un plan perpendiculaire au sens d'avancement de la charrue. La bande de terre est dcoupe verticalement par le coutre et horizontalement par le soc. Elle est ensuite souleve par le soc et la partie antrieure du versoir. Le long de la partie postrieure du versoir, elle subit une rotation et un dport latral qui l'amne en appui sur la bande prcdemment retourne.

Schma de principe du labour (Schma : )

La rasette dcoupe en surface un petit volume de sol qui, projet en fond de raie avant le passage du corps principal, se retrouve sous la bande retourne par le versoir. Suivant son type et sa position, la rasette permet ainsi d'enfouir plus ou moins profondment les rsidus organiques et les mauvaises herbes. Enfin, les charrues modernes sont quipes de dispositifs de scurits dits "non-stop" qui permettent de travailler en prsence d'obstacles dans le sol : grce des vrins hydrauliques ou des ressorts, les corps s'effacent lorsqu'ils rencontrent un obstacle en profondeur (roche, souche).

Les diffrents typesClassification selon le type de labourCharrue porte rversible (Photo : )

Le type de labour ralis dpend de la charrue utilise :r

r

Charrue trane simple labourant hors raie (Photo : )

Les charrues simples versent toujours les bandes de terre du mme ct par rapport au sens d'avancement du tracteur. Deux largeurs de travail successives sont alors spares par un ados ou par une drayure : on parle alors de labour en planches. Les charrues simples ne sont plus gure utilises qu'exceptionnellement. Elles ncessitent en effet de longs dplacements pour permettre au tracteur de tourner autour de la planche. Les charrues rversibles,les charrues corps pivotant, ou les charrues quart de tour offrent la possibilit de verser la bande de terre alternativement d'un ct ou de l'autre de l'axe d'avancement du tracteur, qui peut ainsi adosser toutes les bandes d'un mme ct : on parle de labour plat. Les systmes d'attelage permettant de labourer hors raie (c'est dire avec les quatre roues du tracteur circulant sur la partie non encore laboure, le guret), sont peu rpandus. Trs gnralement, lors du labour, les roues de l'un des deux cts circulent sur le fond de raie, la tracter se trouvant ainsi inclin.

Classification selon le mode d'attelageLes diffrents types de labours (Schma : )

On peut aussi distinguer les charrues par leur mode d'attelage :r

r

r

sont relies au tracteur par l'intermdiaire de l'attelage 3 points. Avec ce matriel, le nombre de corps est limit. Il prsente toutefois l'avantage de pouvoir transfrer une partie de son poids sur le tracteur et d'amliorer l'adhrence. les charrues semi-portes sont attele sur des barres de traction du relevage et reposent au sol par l'intermdiaire d'une ou deux roues. La tte d'attelage est parfois articule, ce qui facilite les manoeuvres. Les charrues avant, rversibles, sont places devant le tracteur grce une tte d'attelage modifie. Cela permet une meilleure utilisation de la puissance du tracteur lorsque celui-ci est quatre roues motrices. Cependant, rendant difficile la circulation sur route, ces charrues n'ont pas remport un grand succs en France.

Les charrues versoirs spcialises

Enfin, il existe diffrents types de charrues versoirs, spcialises pour des usages particuliers :r

r

r

r

r

Les charrues vigneronnes : le travail du sol tant rendu difficile par la prsence des ceps, et la ncessit de chausser ou de dchausser rgulirement ces derniers, on conduit concevoir des charrues quipes d'un corps butteur central compos de deux ensembles symtriques, comportant chacun un soc et un versoir, afin de rejeter la terre de part et d'autre, avant de terminer le labour par une drayure centrale. Les charrues dcavaillonneuses. Le cavaillon est le nom donn la bande de terre situe entre les ceps. Pour le travailler, on a mis au point des charrues quipes de socs qui peuvent s'effacer en rencontrant un cep, puis reprendre leur place aprs. Les charrues butteuses (dites aussi billonneuses, rigoleuses, fossoyeuses) sont conues sur le mme principe que les charrues vigneronnes, possdant un corps butteur. Elles sont utilises pour les cultures ncessitant la confection d'un billon (asperges, pommes de terre, taro...). Les charrues dfonceuses ont pour objectif de raliser un travail trs profond (0,4 0,8 m) pour prparer l'implantation d'une culture prenne. Ces charrues dont monosocs, quipes de versoirs cylindriques. Les charrues dchaumeuses sont quipes l'inverses de versoirs multiples de petites taille, afin de raliser un labour trs peu profond (10-15 cm) pour une opration de dchaumage, pour laquelle on peut utiliser galement de trs nombreux outil (chisel, cultivateur, pulvrisateur disques.).

Rglages

(Schma : )

La charrue est un outil difficile rgler. En effet, dans le cas du labour dans la raie, le tracteur est inclin puisque deux de ses roues circulent en fond de raie, alors que la charrue doit rester parfaitement horizontale pour assurer une profondeur de travail rgulire. D'autre part, la charrue est un instrument dissymtrique, qui doit travailler de manire rectiligne. Les rglages faire avant de labourer portent (dans cet ordre) sur : la profondeur, l'aplomb, le talonnage et le dvers de pointe.q

q

q

q

q

q

La profondeur est dtermine par le laboureur qui la choisit en fonction de la largeur de travail. Du rapport profondeur sur largeur dpend le degr d'inclinaison de la bande de terre. A largeur gale de travail, le labour sera d'autant plus couch que la profondeur de travail sera faible. L'aplomb doit tre rgl de manire ce que la charrue soit perpendiculaire au plan du sol, malgr l'inclinaison du tracteur. Le talonnage est le rglage qui assure le paralllisme du bti de la charrue avec la surface du sol. Enfin, le dvers de pointe doit permettre la charrue de travailler en ligne en compensant les efforts latraux qui s'exercent sur l'outil. La vitesse d'avancement de la charrue fait partie des rglages : le degr d'miettement, l'inclinaison dpendent de l'tat su sol au labour (humidit, tat structural) mais galement de la vitesse au labour. Les rasettes, les versoirs, les coutres et les socs prsentent des formes trs varies, qui permettent d'adapter la charrue aux conditions locales de terrain et de systme de culture. Ainsi il existe des rasettes polyvalentes, fumier, paille, mas. Les versoirs peuvent tre hlicodaux, cylindriques ou universels (les premiers accompagnant la bande de terre plus longtemps la retournent mieux) ; ils peuvent tre quips de prolonges de versoir ; les versoirs losanges ont t conus pour faciliter le passage des pneumatiques dans la raie et limiter le dport longitudinal ; enfin, plusieurs systmes ont t tests pour diminuer le frottement de la terre sur le versoir, qui accrot trs fortement la force de traction en terre argileuse : les systmes les plus utiliss sont les versoirs claire-voie. Le coutre peut tre droit, circulaire ou intgr au versoir (cette dernire solution est dsormais la plus employe). Enfin les socs, lames plates ou lgrement incurves, plus ou moins trapzodales, subissent une usure importante et peuvent tre quips d'un bec, d'une pointe ou d'un carrelet qui accroissent leur pouvoir de pntration.

Dernire mise jour le : 8/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > cultivateur

q q

Cultivateurq

Fonctionnement Les diffrents types r cultivateurs lourds r cultivateurs lgers Les rglages

Le terme "cultivateur" regroupe toue une famille d'outils dents qui se diffrencient par la forme des dents, leur espacement le poids et le dgagement sous bti. Les cultivateurs lourds (4 5 dents au mtre, 60 75 cm de dgagement sous bti) sont adapts des oprations de dchaumage et de reprise profonds, voire de dcompactage en non labour. Les cultivateurs lgers (4 7 dents au mtre, 45 60 cm de dgagement sous bti) sont appropris en prparation de lit de semences.

FonctionnementLes dents du cultivateur provoquent un fendillement de la terre sur leur passage. Le mottes sont alors projetes latralement et s'entrechoquent, ce qui permet d'affiner la structure de la couche travaille et d'incorporer ventuellement les rsidus de culture. La terre fine glisse dans le sillon form par la dent tandis que les mottes restent en surface. La souplesse de la dent, obtenue par diffrents types d'tanons (double spire, avec ressort plat ou spire) accrot l'effet de fragmentation de l'outil.

Cultivateur avant (Photo : )

Les diffrents types

Les cultivateurs lourds sont souvent appels "canadiens" ou "chisels" et les cultivateurs lgers sont parfois baptiss galement "canadiens" ou "vibroculteur" en fonction du type de dent.

les cultivateurs lourdsDents en "S" de cultivateur lger (Photo : ) Ils sont principalement utiliss pour les dchaumages et les reprises profondes. Il peuvent avoir des dents rigides (cintres ou droites), semi-rigides ou flexibles. On peut complter l'miettement ou le mlange des dbris vgtaux avec le sol en ajoutant d'autres quipements l'arrire du cultivateur (bches roulantes, herses peignes, roto-herses, rouleaux). Les socs qui quipent les dents sont de type extirpateur ou scarificateur ('patte d'oie')

les cultivateurs lgersIls sont utiliss sont quips exclusivement de dents vibrantes en forme de "S" (tanon double spire) ce qui permet la dent de vibrer longitudinalement et latralement. Ce montage permet la dent de s'effacer latralement en cas d'obstacle. La section troite de l'tanon limite les remontes de mottes et rduit les risques de formation de lards dans les sols consistance plastique ou semi plastique. Leur effet est gnralement complt par un nivellement du sol l'aide de rouleaux cages, de bche roulante ou de peignes.

Les rglages

Les rglages d'un cultivateur dpendent de son utilisation : reprise profonde ou superficielle, dchaumage, etc.r

le rglage de la profondeur se fait par l'intermdiaire des roues de jauge. l'miettement dpend de plusieurs paramtres. Il est maximal si : - l'cartement entre les dents est faible, - la vitesse d'avancement est leve, - les tanons vibrent longitudinalement et latralement, - la consistance du sol est friable l'effacement du relief de surface, souvent recherch en cas de reprise superficielle. Il est d'autant plus important que : - le nombre de dents est important, - la largeur des socs est faible, - le cultivateur est quip de matriel comme cage roulante, herse peigne ou bches roulantes.

r

r

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > cultivateur rotatif

q

Cultivateur rotatifUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

Cultivateur rotatif (Photo : cooprative fdre de Qubec)

Les cultivateurs anims par la prise de force du tracteur sont connus depuis le dbut de la motorisation. Trs utiliss en marachage, ces outils ne se sont vritablement dvelopps en grande culture que depuis le milieu des annes 70. Ils prsentent le double avantage dutiliser bien mieux que les outils attels la puissance dveloppe par le moteur et de diminuer leffort de traction. Lefficacit des pices travaillantes est en effet plus grande avec ce type doutil, car la vitesse daction des pices travaillantes est bien plus leve, la vitesse davancement se combinant la vitesse propre de la dent. Ainsi, travail identique, lnergie ncessaire est du mme ordre de grandeur quavec un outil simplement tran. Ces outils effectuent un travail d'miettement trs important sur une profondeur qui peut aller jusqu' 40 cm.

FonctionnementLe cultivateur rotatif axe horizontal, galement appel houe rotative, comporte un rotor quip de pices travaillantes tournant de 100 300tr/min autour de l'axe horizontal perpendiculaire l'avancement. Les pices travaillantes sont des lames coudes de grande dimension (rotavoator) ou des lames droites (rototiller, cultirateau). La vitesse d'avancement du tracteur conjugue la vitesse de rotation dtermine l'miettement, qui est extrmement important compar celui obtenu avec un outil simplement tran. La prsence d'un tablier rglable permet d'accrotre encore cet miettement par projection contre les tles. Enfin, ces cultivateurs peuvent tre associs un semoir crales pour une implantation en un seul passage aprs le labour.

Schma du mode d'action du cultivateur rotatif axe horizontal (Schmas : ITCF)

RglagesLa profondeur de travail se rgle l'aide de patins, de roues de jauge ou grce au rouleau arrire. On peut jouer sur le degr d'miettement en ajustant la vitesse de rotation des dents, leur nombre la position du tablier ou la vitesse d'avancement du tracteur. La position du tablier joue galement sur la qualit de l'enfouissement des dbris vgtaux : s'il est baiss ces derniers sont recouverts par la terre fine rsultant de l'clatement des mottes sur la tle ; s'il est lev, les dbris restent plutt en surface. Le type de pice travaillante joue galement sur le degr de nivellement de la surface : les lames coudes laissent un sol mieux nivel que les lames droites.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > outils disques

q q q

Outils disquesq

Utilisation Fonctionnement Diffrents types d'outils disques r dchaumeuses disques r pulvriseurs "offset" ou "cover-crop" r pulvriseurs tandem Rglages

UtilisationLes outils disques sont utiliss pour ameublir le sol et dtruire les mauvaises herbes. Suivant leur usage, les outils disques sont appels dchaumeuses disques ou pulvriseurs disques.

Fonctionnement

Dchaumeuse disques (Photo : )

Ces outils sont munis d'un ou plusieurs trains de disques dont l'angle d'attaque, rglable, dpend du travail effectuer. Par contre, contrairement aux charrues disques, les disques sont disposs verticalement par rapport au sol. Les disques ont la forme d'une calotte sphrique plus ou moins bombe, de diamtre plus ou moins grand et dont le bord tranchant le sol est lisse ou crnel. Ils tranchent le sol sur une profondeur qui dpend de la taille et du poids de l'engin, dcoupant une bande de terre qui est ensuite partiellement retourne par le disque lui-mme. Le mouvement de la terre dpend de la taille du disque et de sa courbure. Pour augmenter l'efficacit de pntration, le bord du disque peut tre crnel, mais dans ce cas, l'usure est plus rapide. Enfin, les disques peuvent tre quips de grattoirs (dcrotteurs) qui raclent la terre colle la pice travaillante, afin de diminuer les forces de frottement.

Pulvriseur tandem (Photo : )

Les diffrents types d'outils a disquesOn distingue diffrents types suivant la disposition et ne nombre de trains de disques :

les dchaumeurs disquesElles sont constitues d'un seul train de disques disposs en oblique par rapport au sens d'avancement.

les pulvriseurs "offset" ou "cover-crop"Les pulvriseurs "offset" possdent deux trains de disques disposs en"V" ouvert latralement, travaillant la mme bande de terre avec des sries de disques monts en opposition. Le train avant est en gnral muni de disques crnels, facilitant ainsi la l'attaque dans le sol non encore travaill. L'angle d'attaque du train suivant est plus grand que celui du train avant. On distingue selon le mode d'attelage les pulvriseurs ports, semi-ports, trans ou autoports. Ils peuvent tre dports par rapport l'axe du tracteur.

dchaumeuse disques

les pulvriseurs tandem

Les pulvriseurs tandem possdent quatre trains de disques disposs en "X". Ils sont de grande largeur (jusqu' 8 m). Ces appareils travaillent de manire symtrique. Ils s'alignent dans l'axe du tracteur. Ces outils sont proposs en trois gammes : lgre (moins de 350 kg par mtre), moyenne (de 350 700 kg/m) ou lourde (plus de 700 kg/m).

Rglages

pulvriseur offsetq

q

q

la profondeur peut aller de 5 15 cm, la profondeur dpend essentiellement du poids des disques, de leur diamtre et du nombre de disques au mtre. La pntration est accrue par l'angle d'attaque et l'emploi de disques crnels l'avant. l'miettement est d'autant plus important que l'angle d'attaque et la vitesse d'avancement sont grands. Il dpend aussi du type de disque : le sol est plus miett par les disque tronconiques que par les disques sphriques. l'enfouissement et le mlange sont accrus par la vitesse d'avancement, l'angle d'attaque, le nombre de trains de disques (ou de passages). Le mlange est donc plus homogne avec les pulvriseurs (offset ou tandem) qu'avec une dchaumeuse disques (un seul train de disques).

pulvriseur tandem

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > bineuse

q q

BineuseUtilisation

q

Utilisation Fonctionnement Diffrents types r les outils fixes r les outils rotatifs

La bineuse est un outil destin effectuer un travail trs superficiel d'entretien du sol et de binage, dans des cultures disposes en ligne (betterave, vigne, etc.). L'objectif premier est de dtruire les adventices. Cependant, en fragmentant la partie la plus superficielle du sol sui va ensuite s'asscher fortement on cre une discontinuit dans le cheminement de l'eau du sol vers la surface : le binage contribue ainsi galement prserver l'eau du sol.

FonctionnementBineuse autoguide (Photo : Quivogne) Les bineuses rcentes travaillent sur plusieurs rangs la fois (4 12). Elles comportent un bti port sur lequel peuvent coulisser les lments bineurs et le dispositif de guidage, ce qui permet de s'adapter diffrents cartements entre les rangs. Elles sont portes sur le tracteur, l'avant ou l'arrire. Pour les machines frontales, le conducteur du tracteur peut grer lui mme la direction de l'outil : le confort au travail est meilleur. Les bineuses portes l'arrire, doivent tre guides, soit par une deuxime personne (modles les plus anciens), soit par un dispositif d'autoguidage : des roues qui suivent un sillon trac lors du semis ou bien simplement de grands disques qui stabilisent latralement l'outil (et protgent les plantes du rang).

Les diffrents typesles outils fixesBineuse Super-crop autoquide, (Photo : Bovet SA) Sur les outils rcents, les socs (de scarifiage ou, plus gnralement, d'extirpage) sont monts sur des tanons flexibles et/ou vibrants. Ces machines sont quipes de protge-plants pour viter les projections dommageables pour les cultures.

les outils rotatifs

Il existe deux types d'outils rotatifs. Les premiers sont constitus de disques munis de pointes incurves vers l'avant, monts sur des axes obliques. Les deuximes ont des rotors anims par la prise de force quips de brosses en fil d'acier ou matire synthtique.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > herse classique

q

Herse classiqueUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement Diffrents types de herses classiques

Les herses sont destines aux oprations de prparation du lit de semences. Elles permettent d'ameublir superficiellement le sol soit, de la nettoyer en ramenant la surface les mauvaises herbes, de la niveler et, objectif pour lequel elles ont t conues l'origine, d'enfouir les semences. Elles sont apparues au Moyen Age, en mme temps que la charrue versoirs.

FonctionnementRABE herse combine, (Photo : Agar Center) Le bti rigide est le plus souvent remplac par un bti articul form dune srie de compartiments articuls entre eux, ce qui permet dpouser au mieux les irrgularits de la surface du sol. On distingue les herses sans terrage forc (qui ne pntrent dans le sol que grce leur propre poids) et les herses avec terrage forc (qui pntrent dans le sol grce leurs poids ou grce un vrin double-effet) permettant de mieux contrler la profondeur du travail.

Les diffrents types

Schma du mode d'action des pointes d'une herse classique, (Schma : ITCF)

Ce sont des outils pointes dont les pices travaillantes, ne prsentant pas de soc, sont disposes verticalement sur un bti rigide ou dformable. Il existe un trs grand nombre de modles de herses : dans le modle classique, les pointes sont rigides et de section carre montes sur un cadre, galement rigide. Les progrs ont port sur la forme des pointes et la structure du bti. On dispose en effet maintenant de herses pointes souples adaptes au dsherbage des cultures en place (herses trilles), pointes longues (30 40 cm), dont lextrmit est recourbe vers lavant (diviseurs), de pointes plates et tranchantes (lames) destines la rgnration des prairies en place (mousseurs, rgnrateurs de prairies) ou de pointes flexibles droites, courbes (herses danoises) ou montes sur le bti par lintermdiaire dun ressort (pointe rapporte), ce qui accrot leur effet de fragmentation. D'une manire gnrale, les herses travaillent trs superficiellement et grande vitesse (8 15 Km/h), les pointes tant animes dun mouvement vibratoire rgulier, entretenu par le mouvement de lappareil. Les modles classiques comportent entre 15 et 30 dents disposes en "Z".

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > herse rotative

q

Herse rotativeUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

Les herses rotatives sont des outils de prparation du lit de semences. Les pices travaillantes sont des dents tournant autour d'un axe vertical, anim par la prise de force du tracteur. Peu encombrantes, les herses rotatives peuvent tre associes d'autres outils ou un semoir, ce qui permet de raliser la prparation du sol et le semis en un seul passage.

FonctionnementHerse rotative (Photo : Pottinger) Les herses rotatives comportent un certain nombre de rotors. Chacun est quip de deux dents (en toute rigueur il s'agit de pointes ou de lames) plus ou moins longues (30 33 cm pour les dents standard, jusqu' 40 cm pour les dents longues) qui peuvent tre de section carre, ronde ou triangulaire. Elles sont montes lgrement inclines par rapport la verticale. Deux rotors voisins tournent en sens inverse.

Rglages

q

Schma du mode d'action d'une herse rotative, d'aprs (Schma : ITCF)

q

la profondeur de travail ne peut tre contrle que par un rouleau plac l'arrire du travail. Elle est en gnral de 8 10 cm en prparation du lit de semences. l'miettement est d'autant plus important que la vitesse du rotor est leve (elle peut varier entra 150 et 500 tr/min), la vitesse d'avancement est faible et de la consistance du sol est friable.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > herse alternative

q

Herse alternativeUtilisation

q q

Utilisation Fonctionnement Rglages

Les herses alternatives ou "herses barres oscillantes" sont des outils de reprise superficielle de labour et prparation du lit de semences. L'nergie ncessaire au fonctionnement des pices travaillantes est entirement fournie par la prise de force du tracteur. Herse alternative (Photo : Amazone) Les herses alternatives conviennent bien dans les sols comportement intermdiaire. Comme les herses rotatives, peu encombrantes, elles sont souvent associes d'autres outils. Elles permettent d'effectuer en un seul passage la reprise de labour, une prparation rapide du sol et le semis.

FonctionnementElles sont constitues de 2 ranges parallles de dents verticales en mouvement alternatif. Ces dents, au nombre de 10 par m de largeur de travail, sont gnralement triangulaires et inclines vers l'avant et d'une longueur d'environ 25 30 cm. La largeur de travail des herses alternatives, est comprise entre 2,5 et 6m. Schma du mode d'action des dents d'une herse alternative (Schma : ITCF) Le rouleau mietteur vient systmatiquement complter cet outil. Il permet de contrler la profondeur de travail, calibre l'mottage, tasse la terre et nivelle la surface.

Rglages

q

q

l'miettement augmente avec la frquence des oscillations. Il est galement plus important vitesse lente, surtout quand la consistance du sol friable. Toutes les herses alternatives ont une frquence d'oscillation des barres porte-dents de 540 va et vient par minute. Sur certains modles, il est possible de modifier la vitesse d'oscillation la profondeur peut tre rgle par le relevage du tracteur mais ce rglage ne peut tre prcis que par l'association d'un rouleau. La profondeur est en gnral de l'ordre de 8 10 cm.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > bches roulantes et outils auto-anims

Bche roulante & outils auto-animsUtilisation

q q q q

Utilisation Fonctionnement Rglages Autres outils dents auto-anims

Les bches roulantes sont principalement utilises pour les oprations de dchaumage. Il sagit dun outil qui nest pas anim par la prise de force du tracteur, mais dont les pices travaillantes sont mises en rotation par lavancement de lengin. On parle doutil auto-anim, dont il existe plusieurs sortes qui permettent de travailler rapidement en assurant un bon mlange de la terre et des dbris vgtaux. Schma de fonctionnement (Schma : ITCF)

FonctionnementOn peut distinguer les bches roulantes selon leur bti (rigide, articul ou auto-port). Les pices travaillantes sont des lames courbes, tranchantes leur extrmit, de 38 44 cm de long, disposes en croix sur un arbre. Environ 40 cm sparent deux croisillons, dcals d'un huitime de tour. L'angle d'attaque est, en gnral, rglable.

Rglagesq

Schma des rotors d'un outil dents autoanim (Schma : ITCF)

q

q

l'miettement : il est d'autant plus important que l'angle donn aux arbres portant les bches est grand et la vitesse d'avancement est lev. la profondeur du travail : on peut augmenter la pntration des bches dans le sol en augmentant l'angle des arbres. Dans un sol consistance dure, il peut tre ncessaire d'alourdir l'outil avec des masses. l'enfouissement du mlange : il est accru par la vitesse d'avancement, l'angle d'attaque et le nombre de trains de bches.

Autres outils auto-animsCe sont des outils utiliss pour le dchaumage, plus rarement pour la prparation du lit de semences. Ils comportent deux axes munis de dents ou de lames: le premier prend appui sur le sol et entrane le second. Les pices travaillantes sentrecroisent. Laxe situ larrire tourne dans le mme sens que celui qui est lavant, mais les mouvements des pices travaillantes entre les deux sont inverses. Ce mouvement assure le broyage des pailles, l'miettement du sol et le mlange des matires organiques.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de travail du sol > Rouleaux

q

RouleauxUtilisation

q q

Utilisation Objectifs Les diffrents types

Ces quipements sont entirement ddis la prparation des lits de semences ( une exception prs, le roulage des jeunes crales ou des prairies pour favoriser le tallage). Ils agissent de faon trs superficielle sur les sols, qu'ils tassent lgrement (on parle de rappuyage du lit de semences), tout en compltant l'action de fragmentation des mottes en surface. A l'heure actuelle, les rouleaux sont rarement employs seuls : ils sont associs aux autres outils de prparation superficiels. Les rouleaux sont utiliss depuis trs longtemps, sous des formes diverses. Au dbut de la motorisation, ces instruments ont simplement t attels au tracteur : les types utiliss actuellement sont donc directement hrits de ceux employs du temps de la traction animale ; quelques modifications ayant simplement t apportes au bti pour adapter ces matriels aux vitesses d'avancement leves et aux grandes largeurs.

Les objectifsLa diversit des formes et des poids des rouleaux s'explique par la complexit des problmes rsoudre. Il faut en effet :q

q

q

tasser lgrement le sol (pour amliorer le contact terre graine, favoriser les remontes d'eau par capillarit et viter un asschement trop rapide de la surface), le niveler (pour faciliter la rcolte lorsqu'il faut que la barre de coupe passe trs prs du sol), parfaire l'action des outils prcdents en diminuant la taille des mottes en surface tout en triant mottes et terre fine. Le tout en vitant les bourrages.

Comme pour toute action contribuant la prparation des lits de semences, il faut adapter ces objectifs aux risques lis la nature du sol et du climat (risque de desschement trop rapide du lit de semences, risque de formation d'une crote de battance), aux exigences particulires de la culture implanter ainsi qu' la nature de la culture prcdent.

Rouleau lisse (Schma : ITCF)

Les diffrents types

les rouleaux lisses

Rouleau squelette (Schma : ITCF)

Ils sont alors constitus d'un ou plusieurs lments appels billes, fabriqus en tle de 5 mm, ventuellement remplis d'eau pour les alourdir. Lorsqu'on veut viter de trop aplanir le sol, on utilise un rouleau de ce type dont la surface est ondule. Les rouleaux culti-tasseurs (cultipackers en anglais) sont constitus de l'assemblage de 2 rouleaux, portant chacun des disques en fonte, parfaitement jointifs de 30 40 cm de diamtre. Les disques du rouleau avant sont plus grands que ceux de l'arrire et lgrement dcals par rapport ceuxci (d'une demi-largeur de rouleau) : ainsi les disques placs l'arrire tassent la partie du sol qui n'a pas t touche par les disques placs l'avant. Le travail de fragmentation s'effectue par poinonnement sur l'arte vive du disque. Lorsque la fragmentation des mottes s'avre particulirement difficile, on peut utiliser deux trains de disques diffrents : lisses l'avant, crnels l'arrire.

les rouleaux squelettesIls comportent de nombreux lments, minces et non jointifs : les mottes sont donc crases par effet de poinonnement sur l'arte de ces lments et par crasement entre eux. Conus sur un principe analogue, les rouleaux spirals sont forms d'une spire d'acier continue. De mme, les rouleaux cages ("cages roulantes") sont constitus d'un bti servant de support des barres crneles disposes en hlice.

Rouleau croskill (Schma : ITCF)

les rouleaux croskillIls sont forms de disques en fonte monts sur un mme arbre, un grand disque (60 cm) tant encadr de deux disques plus petits (40 50 cm de diamtre). Ainsi deux disques successifs ont toujours un diamtre diffrent et tournent des vitesses angulaires diffrentes : les mottes sont alors lamines entre les disques. De plus ce dispositif assure un certain auto nettoyage de l'outil. Chaque disque est crnel sur sa priphrie et ses faces latrales, pour un meilleur crasement des mottes. Ce type d'engin, utilis pour la fabrication des lits de semences, exerce donc un effet d'miettement trs important. Les croskillettes sont conues sur le mme principe, mais sont plus lgres et les disques sont de plus petit diamtre (20 35 cm); Elles permettent de tasser lgrement le lit de semences sans trop faire de terre fine. De plus, les pices travaillantes tournant plus vite que celles d'un croskill, les projections exercent un effet de triage plus significatif.

Rouleau toile (Schma : ITCF)

les rouleaux toile (herse norvgienne)Ils sont constitus de deux ou trois arbres sur lesquels sont montes des toiles en fonte (diamtre 25 40 cm) tournant librement sur leur axe et s'embotant en hlice de manire s'enchevtrer pour vier les bourrages et pratiquer un vritable auto-nettoyage de l'outil.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de semis et plantation

Matriel de plantation et de semissemoir multigraines semoir monograine planteuse de pommes de terre repiqueuse

Dernire mise jour le 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils d'implantation > semoir en ligne

q q q

Semoir en ligneq

Utilisation Fonctionnement Description des lments constitutifs r trmie r organes de distribution r tubes de descente r organes d'enterrage et de recouvrement r quipements accessoires Rglages

UtilisationLes semoirs en ligne (ou multigraines, ou semoirs crales) sont des outils permettant le semis rgulier en lignes quidistantes et profondeur uniforme de presque toutes les graines utilises en grande culture

FonctionnementOn distingue les semoirs semi-ports, trans (dont le poids est plus important, la trmie peut tre de plus grande capacit), ou intgrs un outil de travail du sol. L'acheminement des graines entre les organes de distribution et les socs d'enterrage peut se faire soit par gravit, soit par flux d'air dans des tuyaux d'alimentation flexibles. Dans ce deuxime cas, la largeur seme peut tre plus importante que celle de la trmie.

Semoir en ligne (photo : John Deere)

Description des lments constitutifstrmie

Il s'agit du rservoir qui communique avec les organes de distribution et dans lequel se trouvent les graines semer. Pour les semoirs avec coulement par gravit, elle est de section trapzodale, et a une capacit de 100 200L par mtre de largeur de semis. Les orifices d'alimentation des organes de dosages peuvent tre obstrus par des vannes coulissantes pour supprimer l'alimentation de certains doseurs. Les semoirs avec transport pneumatique possdent une trmie en forme de cne ou de pyramide.

organes de distribution

Ils permettent une grande rgularit des semis et peuvent tre utiliss pour diffrents calibres de semences. Les semences sont doses par une srie de cylindres soit cannelures (droites ou hlicodales) soit ergots, qui tournent dans des botes de distribution. Pendant la rotation des cylindres, les graines sont entranes au fond des botiers jusqu'aux tubes de descente. On rgle le dbit en modifiant la vitesse de rotation, mais aussi en adaptant la largeur utiles des cannelures (pour les cylindres cannelures). Les semoirs transport pneumatique sont quips d'une distribution centralise par rouent cellules doseuses : ce systme est constitu d'une roue cellules dont l'tanchit est assure par une brosse en nylon dans la partie suprieure et une languette en caoutchouc dans la partie infrieure.

tubes de descenteIls assurent la liaison entre les organes de distribution et les organes d'enterrage

organes d'enterrage et de recouvrementLes organes d'enterrage ouvrent des tranches, de profondeur dtermine, variant en fonction de la nature du sol et du type de semence. On distingue trois types d'organes de mise en terre : le soc, le disque simple (permettant de travailler sans bourrage, conseill pour le semis direct et en cas d'association du semoir aux outils de prparation du sol) et le disque double (recommand en terrain insuffisamment prpar ou encombr de rsidus de rcolte). Les organes de recouvrement referment le sillon derrire les socs ou les disques. Ils sont en gnral constitus de dents souples, soit double dent fixe sur le soc, soit herse deux ranges de dents droites ressorts (le plus utilis), soit herse doigts flexibles, (adapte aux semis encombrs de dbris vgtaux).

quipements accessoiresq

les effaceurs de traces : ce sont des dents vibrantes adaptes l'avant du semoir, relevant la terre tasse par les roues du tracteur et permettant ainsi l'organe d'enterrage suivant de tracer un sillonq

le dispositif de traage : tous les semoirs multigraines possdent des traceurs latraux qui marquent des lignes que le tracteur suivra au prochain passage. Il s'agit de disques monts sur des bras rglables.q

le systme de jalonnement : le jalonnement consiste mnager des espaces non ensemencs en vue des traitements ultrieurs (pandage, pulvrisation). Il est assur par la fermeture ou le dbrayage des distributeurs correspondant. Ce fonctionnement est aujourd'hui automatis et programm. des disques traceurs permettent de reprer les lignes non ensemences avant la leve.q

les quipements de contrle lectronique : le dbit, la profondeur de semis et le jalonnement peuvent tre contrls par des quipements lectroniques.

Les rglages

q

le contrle du dbit : la quantit seme l'hectare est rgle en fonction de tableaux de dbit renseignant, pour chaque espce de graine la position des vannes d'alimentation et les rglages propres l'organe doseur. Une fois le semoir prrgl, on opre un contrle. Un quipement lectronique de contrle est adaptable sur certains types de semoirs. Il se place la sortie de l'un des organes distributeurs : un petit ventilateur projette les graines sur une plaques dont les oscillations, transformes en impulsions lectriques sont envoyes dans une console de contrle. Un microprocesseur dans lequel on a introduit la quantit l'hectare calcule le dbit instantan et peut corriger, si ncessaire, la vitesse de l'arbre de distribution.q

l'cartement des lignes de semis : il s'obtient en dplaant les bras de fixation des socs d'enterrage.q

la profondeur de semis : une commande centralise peut modifier la position de tous les organes d'enterrage, ajustant la profondeur pendant le travail, selon la nature du terrain. Une commande individuelle permet galement d'exercer par exemple une pression plus forte sur les organes travaillant dans le passage des roues du tracteur.q

les traceurs : il s'effectue en gnral par rapport aux organes d'enterrage extrieurs, et se calcule grce la largeur de travail(L), l'cartement entre les ligne(E), la voie du traceur(V). distance traceurs-organes extrieurs d'enterrage = (L+E-V)/2q

le dispositif de jalonnage : l'intervalle des passages non ensemencs dpend de la largeur du semoir, de celle du pulvrisateur et de celle de l'pandeur.

Dernire mise jour le : 8/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils d'implantation > semoir monograine ou de prcision

q

Semoir monograineUtilisation

q q

q q

Utilisation Fonctionnement Les diffrents types de semoirs r semoirs distribution mcanique r semoirs distribution pneumatique Les accessoires Les rglages

Elment semeur (Photo : Kuhn)

Les semoirs monograines ou semoirs de prcision permettent de disposer les graines une une en ligne un espacement rgulier pralablement dfini. Ils sont utiliss pour des cultures d'inter-rang suprieur 25 cm et ncessitant un dpt de graines prcis, telles que les betteraves, le mas, les haricots, le pois, le tournesol ... mais aussi les cultures marachres et florales. La classification des semoirs monograines tient compte du mode de distribution des graines (mcanique ou pneumatique). Les semoirs pneumatiques sont les plus rpandus en raison de leur bonne adaptation toute taille de graines.

FonctionnementNe sont explicits ici que les semoirs de prcision multi-trmies qui sont les plus frquents : chaque rang est aliment en graines par une trmie individuelle relie ses propres organes de distribution, d'enterrage et de rappuyage. Les graines, stockes dans la trmie, sont dposes la profondeur dsire dans un sillon par les organes de distribution (disques alvols, injecteurs..) sous l'effet de la gravit ou d'une assistance pneumatique. Avant louverture du sillon par le soc (ou plus rarement par un disque), une roue avant ventuellement dote dun chasse motte se charge de niveler le lit de semences. Sitt le dpt de la graine par le soc effectu, des rouleaux situs larrire rappuient le sol (pour assurer un bon contact graine-sol) et referment le lit de semences, en ramenant la terre carte par le chasse-motte. Pour assurer la rgularit de la profondeur de semis, les lments semeurs sont relis au chssis par un paralllogramme dformable demeurant toujours parallle au sol.

Semoir distribution mcanique (Photo : Rau-Kleine)

Les diffrents types de semoirsSemoir distribution Semoir distribution mcanique pneumatique Mcanismes de distribution des graines

Semoir distribution pneumatique (dpli et repli) (Photo : Kuhn)

La slection des graines est purement mcanique. En tournant, des disques (horizontaux, verticaux ou obliques) munis d'alvoles de la taille des graines semer, se chargent de graines qu'ils amnent au niveau du soc o elles sont relches par gravit. Les distributeurs disques verticaux sont les plus frquents : Trmie supplmentaire centralise pour les traitements fertilisants ou phytosanitaires (Photo : Kuhn) La slection des graines est toujours assiste pneumatiquement.q

distribution par dpression: les graines sont aspires de la trmie par dpression et plaques sur les perforations d'un disque mobile. Lorsque ce disque arrive au niveau du sol, la dpression cesse pour librer les graines.q

distribution par surpression : de l'air sous pression est utilis pour plaquer les graines une une dans les entonnoirs priphriques d'un disque vertical en rotation. L'expulsion au point bas est assiste par un doigt jecteur.

(Schma : ITCF)

Utilisationsq

betteraves (semences enrobes)

mas, colza, tournesol, pois....

Avantagesq q

cot rduit simple, robuste

q

q

peu sensible la calibration des graines bonne rgularit de placement

Inconvnientscalibrage des semences ncessaire risque d'irrgularits de placementq q

q q

rglage dlicat tanchit du systme pneumatique contrler

Se sont dvelopps galement des semoirs monograines polyvalents, pouvant tre utiliss aussi bien pour les semis de prcision que pour les semis de crales effectus traditionnellement avec des semoirs en lignes, puisqu'un moindre nombre de graines semes contribue au maintien des rendements et une rduction des charges pour l'agriculteur.

Les accessoires

q

dispositif de traage : des disques monts sur des bras dans le prolongement du semoir marquent le sol pendant le semis pour indiquer la trace suivre par le tracteur lors du passage suivant.q

fertiliseurs/microgranulateurs : une fertilisation ou une distribution d'engrais peut tre opre simultanment au semis en adaptant un dispositif supplmentaire l'avant ou l'arrire du tracteur.q

contrleur de semis lectronique : des consoles modernes sont capables d'indiquer le nombre de graines semes par rangs, la population l'hectare, la vitesse de semis, le rendement horaire...

Rglagesq

cartement des lignes de semis : en fonction de l'espce seme, la disposition sur le chssis et le nombre d'lments semeurs peut tre modifi.q

densit de semis : la vitesse de rotation et le nombre d'alvoles des organes de distribution sont variables.q

profondeur du semis : est ajustable par la position du soc, des roues avant ou arrire de l'lment semeur.q

rglages des traceurs : D=(E(N+1)-V)/2, avec D=distance entre le disque traceur et l'axe du dernier lment semeur; N=nombre d'lments semeurs, V=voie avant du tracteur (distance entre l'axe des roues avant), et E=cartement entre lments semeurs.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils d'implantation > planteuse

q q

PlanteuseUtilisation

q q

Utilisation Diffrents types de planteuses r alimentation manuelle r alimentation automatique Description des lments constitutifs Les rglages

Les planteuses de pommes de terre sont des outils permettant la mise en terre de plants de diffrents calibres, distance et profondeur rgulire, sans abmer les germes. Ils sont constitus d'un ou plusieurs lments de plantation sur un bti semi-port (jusqu' 3 rangs) ou tran (4 6 rangs).

Les diffrents types de planteusesplanteuse de pommes de terre, 2 rangs, manuelle, WIMATq

q

l'alimentation manuelle est utilise pour les plantations en primeur, avec des germes dvelopps. Chaque plant est dpos dans un logement du distributeur. l'alimentation automatique peut faire l'objet de diffrents systmes : - des systmes chane ou godets, - des systmes convoyeur aligneur, - des systmes disque et doigts extracteurs.

Description des lments constitutifsle btiProfil, du type "porte-outils", il permet le dplacement des lments planteurs afin de rgler l'espacement entre les rangs (entre 55 et 90 cm).

la trmieC'est le bac, de capacit variable en fonction du nombre d'lments qu'il peut desservir.

le systme de distribution

schma d'une planteuse de pommes de terre, "les matriels de travail du sol, semis et plantation" CEMAGREF

Il existe des distributeurs alimentation manuelle ou automatique. Le distributeur manuel peut tre rotatif vertical (les tubercules sont dposs un un dans des encoches ou godets, maintenus en place pendant la rotation et librs au niveau du sol) ou horizontal (les tubercules sont dposs sur un plateau compartiment tournant dans un tambour perc d'une lucarne qui ouvre sur le tube de descente.) Le distributeur automatique peut tre constitu d'une courroie ou chane godets (le tubercule est prlev dans la partie infrieure de la trmie), d'un systme avec convoyeuraligneur (les tubercules sont aligns sur un tapis vitesse de rotation rglable. Ce systme est utilis en particulier avec les plants pr-germs), ou d'un systme disques et doigts extracteurs.

les organes de mise en terre et de recouvrementUn soc butteur ouvre le sillon dans lesquels seront dposs les plants. la rgularit de la profondeur est assure par un montage sur systme paralllogramme et une roue support. Le recouvrement est effectu par deux disques.

Les rglagesq

q

q

rglage de l'cartement des plants dans la ligne: le distributeur est quip d'une srie d'engrenage qui permet de modifier sa vitesse de rotation, et donc le rythme des dpts pour une mme vitesse d'avancement. rglage de l'cartement entre les lignes : sur les machines plusieurs rangs, les lments peuvent tre dplacs latralement sur le chssis, pour faire varier la distance entre les lignes. rglage de l'enterrage et du recouvrement : Les socs d'ouverture des sillons sont fixs au chssis par des triers qui permettent de modifier rapidement leur profondeur. On peut rgler la hauteur, l'cartement, l'inclinaison, la pression des disques de recouvrement.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils d'implantation > repiqueuse

q

Repiqueuseq

Les planteuses repiqueuses de plants r distributeurs circulaires disques convergents r distributeurs roues et pinces r distributeurs courroies Les planteuses automatiques de minimottes

Les planteuses-repiqueuses de plantsLes repiqueuses de plants sont des machines d'assistance la plantation servies manuellement et capables de placer correctement les plants dans le sol en respectant le plus possible les parties fragiles de la jeune plante (racines, tiges, feuilles). Il s'agit en gnral de machines atteles au systme trois points du tracteur, portes en transports et reposant sur leurs propres roues au travail. Elles comportent un bti supportant 1 6 lments planteurs, correspondant autant de postes assis, permettant quelqu'un d'alimenter manuellement le mcanisme de distribution correspondant. Selon les vgtaux planter et les machines, la vitesse peut aller de 1000 2500 plants par homme et par heure. Ces matriels sont polyvalents et permettent de mettre en terre diffrents vgtaux, racines nues ou en mottes. Des dispositifs complmentaires peuvent y tre associs (arrosage localis, apport d'engrais, drouleur de lignes d'irrigation, etc.) On distingue diffrents systmes de distribution :

Principe d'une planteuse disques convergents (Schma : Cemagref)

les distributeurs circulaires disques convergents

Principe d'une planteuse roues et pinces (Schma : Cemagref)

Chaque module de distribution et de mise en terre comprend un rouleau plombeur avant, un corps sillonneur, un distributeur disques rotatifs convergents, deux roues convergentes de rappuyage et des griffes pour la mise en forme de la surface du sol. Le serveur dispose les plants dans l'entrure des disques, racines vers l'extrieur. Les disques en matriau souple pincent lgrement le plant et l'entranent dans le fond du sillon. Le plant est alors relch par la divergence des disques et positionn par les roues de rappuyage. Afin d'amliorer la rgularit de la plantation et l'ergonomie du poste de travail, il existe des planteuses disques alimentes par un convoyeur intermdiaire godets: le serveur pose alors ses plants dans les godets qui dfilent en face de lui, sans avoir besoin de se courber.

les distributeurs roues et pinces

Principe d'une planteuse courroies (Schma : Cemagref)

Chaque distributeur prsente une roue munie de pinces priphriques en nombre variable. La rotation de la roue distributrice est assure par une roue porteuse, vitesse proportionnelle l'avancement. Des cames maintiennent les pinces ouvertes ou fermes selon leur position par rapport au sillon (s'ouvrent pour recevoir le plant, se resserrent lgrement pour le maintenir et enfin le librent au moment o les roues de rappuyage le maintiennent en terre.

les distributeurs courroiesCes machines sont utilises pour le repiquage de plants marachers ou forestiers, racines nues. Un serveur place manuellement les plants dans les encoches de la courroie d'alimentation. Cette courroie conduit les plants entre les courroies du convoyeur de plantation. Deux courroies parallles saisissent les plants et les conduisent en position verticale dans le sillon, referm par deux roues plombeuses convergentes.

Schma d'une planteuse automatique de mini-mottes (Schma : Cemagref)

Les planteuses automatiques de mini-mottesCe sont des machines tractes ou automotrices, conues pour la plantation mcanique de mini-mottes contenues dans des plateaux conteneurs. Les lments de plantation peuvent tre carts par coulissement sur le chssis de base ; leur entranement est assur par une boite de vitesse entrane par les roues avant de la machine.q

La tte d'alimentation automatique est conue pour tre alimente par des plateaux d'un format infrieur ou gal 400x600x60 mm. Le serveur introduit 2 plateaux sur le rail de guidage. Un systme positionneur assure les mouvements horizontaux et verticaux des plateaux. Les mottes sont jectes 3 par 3 par des poussoirs et transfres par des pinces vers les godets de l'unit de plantation. L'unit de plantation comporte une chane sans fin portant des godets ouvrant qui reoivent les mottes. Un disque de retournement reoit les mottes dposes par les godets puis, elles sont saisies par un disque de plantation et enfin lches en synchronisme avec deux roues tasseuses qui assurent le rappuyage.

q

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traitement et de fertilisation

Matriels de traitement et de fertilisationpulvrisateur pandeur fumier pandeur lisier distributeur d'engrais

L'application de produits phytosanitaires et d'engrais liquide s'effectue l'aide de pulvrisateurs; alors que les formes solides sont appliques l'aide de distributeurs d'engrais. Enfin les pandeurs lisier et fumier ont t conus pour l'pandage des divers engrais de ferme.

Dernire mise jour le 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traitement / fertilisation > pulvrisateur rampe

q q

Pulvrisateurq

Fonction Constitution et principe de fonctionnement r cuve r systme de distribution r systme de transfert de liquide r systme de division du liquide en gouttelettes r systme de transfert des gouttes r systme de rgulation Les diffrents types de pulvrisateurs

FonctionUn pulvrisateur sert pandre une certaine dose de produits phytosanitaires ou dengrais liquide sous forme de fines gouttelettes en les rpartissant uniformment sur une cible (le sol, le peuplement cultiv, des adventices). Les pulvrisateurs peuvent tre trans, semiports ou ports ( l'avant ou l'arrire de tracteur) et certains sont automoteurs.

Constitution et principes de fonctionnementPulvrisateur automoteur "Alpha plus" (Photo : Hardi-Evrard) Tout pulvrisateur se compose des lments de base suivants :

CuveOrgane de stockage du produit de capacit variable (de 200 6000L), les automoteurs possdant les plus fortes capacits, devant respectivement les pulvrisateurs intgrables, trans puis ports.

Systme de distributionIl s'agit d'une pompe qui a pour rle de :q

Pulvrisateur port "UF1801" (Photo : Amazone)

q

q

prlever une quantit donne de liquide dans la cuve et de la dbiter dans le systme de transfert du liquide sous une pression dtermine, brasser le liquide de la cuve, remplir le pulvrisateur (sur les petits appareils, car une deuxime pompe se charge de cette opration sur les appareils plus gros).

Systme de transfert de liquide

Pulvrisateur tran (Photo : John Deere)

La rampe correspond la canalisation supportant les buses et est fixe sur un bti ou support de rampe (lui mme rattach un cadre) qui permet l'articulation de la rampe et son rglage en hauteur.

Les rampes sont de largeurs variables (de 6 40 m) en fonction de la capacit de la cuve, les autoporteurs possdant donc des rampes de largeurs importantes.

Systme de division du liquide en gouttelettesDes buses, orifices calibrs rpartis le long de la rampe, contrlent la forme du jet, sa rpartition sur la cible, la dimension et le nombre de gouttes. Pulvrisateur jet port utilis en arboriculture (Photo : Tecnoma)

La division des gouttes peut tre gnre par:q

la pression de liquide : le liquide arrive sous pression dans les buses et se dtend pression atmosphrique, ce qui provoque sa division en gouttes. Processus essentiellement utilis pour traiter les cultures basses.

q

q

la pression d'air : Un courant d'air au niveau des buses divise en gouttes le liquide arrivant basse pression. la force centrifuge : Le liquide arrive tangentiellement sur un disque tournant grande vitesse et est fractionn en gouttes par effet centrifuge

Pulvrisateur pneumatique (Photo : Hardi-Evrard)

Systme de transfert de gouttesLes gouttes doivent acqurir suffisamment d'nergie cintique pour atteindre leur cible.q

q

transport par jet projet : les gouttes sont transportes grce l'nergie cintique emmagasine lors de la division du liquide en gouttes. transport par jet port : un flux d'air porte les gouttes jusqu' leur cible.

Systme de rgulationDes automatismes de type DPA (dispositifs de rgulation dbit proportionnel l'avancement ou des DPM (dbit proportionnel au rgime moteur du tracteur) sont frquemment installs pour rguler et maintenir constant le dbit de pulvrisation fix.

Les diffrents types de pulvrisateursPulvrisateurs pression de liquide et jet projetL'nergie potentielle du liquide, mis sous pression par la pompe, est utilise pour le transformer en gouttes (division par pression de liquide) et pour transporter celles-ci jusqu' la cible (transport par jet projet) par l'intermdiaire de buses.

Pulvrisateurs centrifugesUtiliss en grandes cultures pour travailler bas volume (50 100L/Ha), ils mettent en oeuvre la force centrifuge et le transport par jet projet.

Pulvrisateurs pneumatiquesUn courant d'air divise le jet et porte les gouttes formes. Ces appareils sont notamment utiliss en viticulture.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traitement / fertilisation > pandeur fumier

q

Epandeur fumierUtilisation

q

Utilisation Elments constitutifs et principe de fonctionnement r citerne r systme d'alimentation r systme d'pandage

Les pandeurs fumier, remorques semi-portes dotes d'un dispositif d'pandage, sont comme leur nom l'indique destins pandre du fumier sur une parcelle. Ces apports de fumier sont raisonns en fonction des besoins de la culture et de la composition du fumier (teneurs et MO et en N); (cf. fiche culturale fertilisation et amendements).

Lgende image

Elments constitutifs et fonctionnementLes pandeurs se composent d'une citerne de stockage, d'un systme d'alimentation et d'un systme d'pandage.

CiterneLes citernes sont semi-portes, fixes sur un chssis de un ou deux essieux, et peuvent contenir entre 3 et 15 T de fumier.

Systme d'alimentationDes barrettes mtalliques fixes sur des chanes sans fin composent un fond mouvant permettant l'avancement du fumier vers les organes de distribution.

Systme d'pandageEpandeurs projection arrire : des moulinets horizontaux ou verticaux munis d'lments disperseurs (dents, griffes, disques crnels, vis hlicodal...) sont anims d'un mouvement de rotation par la prise de force du tracteur et ont pour rle de dchiqueter puis pandre le fumier. Le systme tre complt d'un systme parpilleur ou d'une table de projection afin d'accrotre la rgularit d'pandage et la largeur de projection. les pandeurs moulinets verticaux assurent un pandage sur une plus grande largeur (jusqu' 8 m). Epandeurs projection latrale : Ils ont t conus pour l'pandage de fumier semiliquide (lisier pais, fientes de volailles). Il existe des systmes avec chanes flaux et des systmes rotor.q

Systme avec chanes flaux : Un rotor entran par des chanes se dplace progressivement du haut vers le bas de la caisse tout en projetant la matire. Il existe des systmes de progression horizontale dans lesquels c'est un fond mobile qui amne la matire l'avant au fur et mesure de la projection. Systmes rotor : un fond mouvant amne le fumier vers l'avant de la remorque au niveau d'un rotor dents qui projette la matire latralement travers une tuyre de sortie orientable

q

.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traitement / fertilisation > pandeur lisier

q

Epandeur lisierFonction

q

Fonction Elments constitutifs r citerne r pompe r systme d'pandage et d'incorporation r systme d'enfouissement

Les pandeurs lisier, aussi appels "tonnes lisier" assurent le brassage du lisier dans la fosse, le soutirage et l'pandage. Certains appareils sont mme dots d'un systme d'enfouissement adaptable l'arrire de l'pandeur.

Elments constitutifsEpandeur lisier (Photo : Bauer)

CiterneDe forme gnralement cylindrique, elle peut stocker entre 3 000 et 20 000 L de lisier et est rsistante la corrosion et aux variations de pression intervenant lors du chargement et de l'pandage. La paroi arrire ouvrable ou amovible permet de nettoyer l'intrieur.

PompeIl s'agit d'une pompe lobes ou palettes qui peut fonctionner alternativement comme compresseur (lors de l'pandage, le fumier est mis sous pression) ou comme pompe vide (pour crer le vide d'air avant le remplissage de la citerne) grce un systme de vannes d'inversion. La pompe agit uniquement sur de l'air et n'entre jamais en contact avec le lisier. Epandeur tuyaux tranants (Photo : Bauer)

Systme d'pandage et systme d'incorporationdiffuseurs en nappe : A sa sortie de la cuve, le lisier est projet en nappe sur le sol grce un dflecteur (orient vers le haut ou le bas), un disque crnel vertical, un disque palettes horizontal, ou encore un rpartiteur pivotant. rampes avec tuyaux tranants : Ce dispositif permet un pandage trs prs du sol et limite donc les risques de pertes par volatilisation. Ces rampes pliables, pouvant traiter des largeurs de 12 21 m, sont munies de nombreux tuyaux flexibles parallles et espacs de 25 cm, dans lequel le lisier circule jusqu'au sol.

Systme d'enfouissementLes enfouisseurs pour terres de culture ressemblent aux cultivateurs dents de type "chisel". L'avantage de ce dispositif est la possibilit de dchaumer les cultures tout en apportant du lisier sans cependant maner d'odeurs dsagrables.

Les enfouisseurs pour prairies sont munis de disques ou couteaux ouvreurs de sillons et disposent le fumier une profondeur de 10 15 cm dans le sol.

Dernire mise jour le : 9/03/05 - Auteurs et crdits - Dpartement AGER - INA P-G - Contact Webmaster

Accueil > Outils agricoles > Outils de traitement / fertilisation > distributeur d'engrais

q

Distributeur d'engraisFonction

q q

Fonction Elments constitutifs Diffrents types de distributeurs et fonctionnement r distributeurs centrifuges r distributeurs pneumatiques r distributeurs localisateurs

Les distributeurs d'engrais permettent d'pandre une quantit dtermine d'engrais solides sur une partie (pandage localis) ou plus souvent sur la totalit (pandage gnralis) de la parcelle.

Elments constitutifsLes lments de base de tout distributeur d'engrais sont : Distributeur d'engrais "Rotaflow" (Source : Vicon)q q q

q

un systme de liaison avec le tracteur, les distributeurs pouvant tre ports, semiports ou trans, une trmie dans laquelle sont stocke les particules d'engrais, un systme de distribution assurant la rpartition de l'engrais sur le sol. Pour rester constant, le dbit d'pandage doit tre proportionnel l'avancement, grce un entranement partir d'une des roues du distributeur d'engrais. un systme de transfert et des organes de sortie sont prsents sur certains types de distributeurs

Les diffrents types de distributeurs d'engrais et leur mode de fonctionnementDistributeurs d'engrais centrifugesSchma d'un distributeur centrifuge (Source : Burel-Sulky) Ce sont les appareils les plus utiliss (pour l'pandage gnralis) en raison de leur faible cot, leur simplicit et leur bon rendement. En revanche ils sont assez dlicats rgler prcisment. Ils sont gnralement ports (capacit de la trmie : 400 2000 L) ou semiports (capacit de la trmie: jusqu' 10 000 L). En sortant de la trmie, les particules d'engrais percutent 1 ou 2 disques palettes en rotation rapide qui les projettent par force centrifuge. L'alimentation des organes de distribution se fait soit par gravit, soit par vis entranement hydraulique ou encore par un tapis command par une roue roulant au sol. Le mouvement des disques (en sens inverse) est gnralement assur par la prise de force. L'agriculteur peut agir sur :q

le dbit : en modifiant l'ouverture de la trappe de dosage, ou bien en faisant varier la

q

vitesse de rotation des vis ou des tapis d'alimentation. la largeur du travail : en changeant la hauteur et l'inclinaison des disques, l'orientation des palettes des disques, le point d'arrive de l'engrais sur les disques.

Afin d'talonner prcisment l'appareil chaque changement d'engrais, des kits de contrle sont disponibles et permettent de vrifier le dbit rel et la largeur d'pandage.

Distributeurs d'engrais pneumatiquesIls peuvent tre ports, semi-ports (capacit de la trmie : 600 800L) ou trans (capacit pouvant s'lever 6000L). Ces appareils sont plus chers et plus dlicat d'entretien, mais offrent une grande prcision de dosage mme sur de grandes largeurs et quelles que soient les qualits de l'engrais. Les granuls d'engrais sont entrans par un courant d'air jusqu' des diffuseurs au niveau desquels ils sont rpartis sur le sol. Le systme de distribution est constitu de rouleaux ergots qui introduisent prcisment la dose d'engrais dans chaque tube de transport. A travers ces tubes, distants de 0.25 1.50 m et disposs paralllement sur la rampe, le produit est transport par un flux d'air produit par une turbine et est achemin jusqu'aux orifices de sortie appels diffuseurs. L'agriculteur peut rgler :q

q q

le dosage de l'engrais (action sur la vitesse de rotation des cylindres doseurs), le dbit du ventilateur (action sur un volet d'obturation), l'orientation des dflecteurs constitutifs des diffuseurs (vers le haut ou le bas)

Distributeurs localisateurs d'engraisEn adaptant des manchettes de localisation sur les diffuseurs, les distributeurs classiques pneumatiques peuvent tre utiliss pour une fertilisation localise. Ils apportent les engrais en surface, en bandes continues quelques cm des plantes. Les distributeurs localisateurs peuvent galemen