Masques Du Racisme

  • View
    9

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Anti White Racism In French

Text of Masques Du Racisme

  • Les masques

    du

    racisme anti-Blancs

    Sad Bouamama,

    Jean-Luc Gautero,

    Alain Gresh

    Pierre Tevanian

    Franoise Vergs

  • 2

  • 3Dossier

    Les masquesdu racisme anti-Blancs

    Sommaire

    Prsentation, p 3

    Cop, le MRAP et le racisme anti-Blancs par Alain Gresh, p 5

    Racisme anti-Blanc et gestion sociale : entre diversion et intimidation par Sad Bouamama, p 7

    Rflexions sur lexpression racisme anti-Blanc par Franoise Vergs p 12

    Le cocorico de lhomme blanc par Jean-Luc Gautero p 17

    Les nouveaux souchiens de garde par Pierre Tevanian p 22

    Bibliographie p 16

    Prsentation : Lors du dernier congrs du MRAP, le textedorientation prsent par la direction qui allait tre luefaisait rfrence une notion qui devait tre vivementcritique et conteste par de nombreux participants, cellede racisme anti-Blanc. Le texte dorientation prsent ayantt dclar non amendable, le dbat fut clos

    Pourtant, au sein du MRAP, nous restons toujoursnombreux ne pas dsarmer et vouloir inflchir uneorientation que nous jugeons toujours prilleuse. Leconcept de racisme anti-Blanc ressemble fort uneimposture et porte en lui nombre de dangers -et parlexploitation que peut en faire lextrme droite ou desassociations comme lAGRIF (elles ne manqueront pas dese servir de la rfrence du MRAP au racisme anti-Blancpour trouver une justification; une reconnaissance du bienfond de leur discours), et par la drive quune tellerfrence porte en elle mme, intrinsquement et dont ladirection de notre mouvement ne semble pas avoir pris lamesure, ignorant les soubassements historiques etidologiques de cette notion, et nen mesurant pas lesconsquences. Dans un contexte politique qui demande ungrand sang-froid, complexe et somme toute indit aveclirruption sur le devant de la scne de groupes quisuscitent lincomprhension, voire lhostilit, revendiquant lareconnaissance de leur histoire et sorganisant selondautres modalits, lquipe dirigeante du MRAP, enreprenant son compte le concept difficilement matrisablede racisme anti-Blanc, na t-elle pas en quelque sorteouvert une bote de Pandore ? De faon un peu abrupte, a

    t-elle eu prsent lesprit que les notions de racisme anti-Blanc et danti-France font souvent preuve dunedangereuse proximit et peuvent connatre de coupablesporosits propices dinquitants glissements

    Le texte paru sur le site Rue 891, linitiative dintellectuelset de militants attirant lattention de la direction du MRAPsur sa drive allait tre pour nous, lintrieur du MRAP,dun certain rconfort. Nous nous y retrouvions, nous quiavons quelque difficult faire entendre notre diffrence etnos critiques. Nombre dentre nous se sont sentis moinsisols et conforts dans la justesse de leur positionnement.

    Aujourdhui, le prsent dossier, n de linitiative de militantsde divers comits, et aussi modeste quil puisse tre jugau regard des enjeux, marque cependant une tapencessaire pour viter de cder une certainersignation et, dans un premier temps, jouer le rle de pointde ralliement en occupant, au sein du mouvement, unespace prcieux, celui de la parole contradictoire, dusrieux de largumentation. En somme donner toute saplace une forme de contestation, non pas strile etsystmatique mais claire et ferme. Et alors quil est biensouvent cantonn et circonscrit dans la sphre desinstances, rouvrir le dbat au plus prs des comits et lesimpliquer au mieux dans une rflexion sur le concept deracisme anti-Blanc qui reprsente une tendance lourde quiva engager pour longtemps et en profondeur le MRAP,

    1 Cit par Alain Gresh dans son article

  • 4idologiquement et politiquement, et cest eux que cedossier sadresse en premier lieu.

    Largumentation, compte tenu du rapport de forces, restenotre arme principale, nous navons aucune vocation deputschistes, et nous nous savons engags dans uneentreprise long terme dans laquelle, en dehors de toutelogique de groupe, dappareil, dimpratifs dquilibre, noustenons privilgier le contenu pour convaincre tout enayant la volont de peser de faon collective sur lesgrandes orientations idologiques. Ainsi lune des fonctionsde ce dossier, qui se doit dtre suivi dautres initiatives, estbien de favoriser le contenu et dlargir le champ derflexion en faisant appel chaque fois que cela serapossible des comptences extrieures, mais passeulement, tant il est important que les militants puissentgalement sexprimer et changer librement.

    Dans les articles prsents dans ce dossier, les origines oula gnalogie du racisme anti-Blanc se trouventfrquemment invoques cest bien parce que cesdonnes occupent une place centrale pour qui veutanalyser et comprendre ce qui se joue en profondeurlorsquon utilise cette notion de racisme anti-Blanc.

    Et pour qui veut saisir les origines du racisme anti-Blanc, unretour sur la priode coloniale est absolument invitable. Leva-et-vient entre le pass et le prsent, la situationnationale et internationale, la mise en perspective desenjeux daujourdhui donnent toute son actualit Racisme anti blanc et gestion sociale :entre diversionet intimidation, texte du sociologue Sad Bouamamaqui, en compagnie du rappeur Sadou du groupe ZEP, seretrouve poursuivi par lAGRIF pour racisme anti-Blanc propos du livre/CD Nique la France, Devoir dinsolence quils ont ralis conjointement en 2010 en raction audbat sur lidentit nationale.

    Dans larticle Le cocorico de lhomme blanc, cestdavantage la priode post-coloniale que se rfre Jean-Luc Gautero pour analyser de faon critique les positionsde Pascal Bruckner qui a pris une part active llaborationet la diffusion des concepts danti-occidentalisme et deracisme anti-Blanc, en particulier avec son ouvrage Lesanglot de lhomme blanc qui a connu ds sa parution unsuccs considrable, influenant largement le public etcontribuant de faon certaine aux tentatives derhabilitation de lOccident et de sa politique coloniale. Lesattaques de Bruckner contre Sartre mais plusparticulirement contre Frantz Fanon rappeles dans cetexte permettent de mieux apprhender le climat delpoque avec des positionnements politiques etintellectuels qui continuent toujours tre dactualitaujourdhui .

    Le ngre nest pas. Pas plus que le Blanc cest parcette citation tutlaire de Frantz Fanon que Franoise

    Vergs fait prcder le titre de son tude Rflexions sur le racisme anti-Blanc . Son interrogation sur qui estBlanc, sur ce qui les construit comme Blancs et cequexprime cette construction de Blanc comme victime estle fil conducteur qui nous amne de faon incontournable faire retour sur le moment cl de la dcolonisation, maisgalement sur le processus de racialisation qui sest misen place ds lpoque o la traite des Noirs et lesclavagecolonial ont construit une organisation au niveau mondialdun march du travail racialis . En pointant le paradoxe entre politiques racialises et perception de soicomme Franais donc tranger au racisme, entre contenudun rcit national universel et ralits sociales,conomiques et culturelles discriminatoires , FranoiseVergs nous invite nous poser des questionsessentielles drangeantes pour certains !

    Aprs avoir prsent les lments de la polmique neaprs ladoption par le congrs du MRAP du texte faisantrfrence au racisme anti-Blanc, Alain Gresh, dans letexte Cop, le MRAP et le racisme anti-Blanc dploreque le racisme anti-Blanc ait dpass les frontires de ladroite. Aprs avoir rappel, parlant des prjugs lgardde lAutre qu on ne peut les mettre sur le mme planquun systme organis doppression dune catgorie depopulation il attire fort judicieusement lattention sur lefait que jamais, du temps de lApartheid ou de la lutte desNoirs aux Etats- Unis, le MRAP naurait dnonc le racismeanti-Blanc.

    Lactualit du racisme antiBlanc aujourdhui, cest parexemple le procs dont est victime Houria Bouteldjapoursuivie en appel par le parquet de Toulouse,prcisment pour racisme anti-Blanc, aprs que lAGRIF at dboute de son action en justice en premire instance.Cest ce que rappelle entre autre Pierre Tevanian dansson article Les nouveaux souchiens de garde danslequel il met en vidence la logique qui se dessine derrirela notion de racisme anti-Blanc. Tout en rappelant que leracisme nest pas un simple sentiment de haine mais unrapport social de domination , il dnonce le comportementqui vise renvoyer dos dos dominants et domins et cette tendance quont les dominants expliquer auxdomins quils ont certes raison de se rvolter, mais quilsdoivent le faire dune manire plus polie, patiente,civilise . ..une radicalit que lui reprocheront sans douteles esprits chagrins, mais une radicalit salutaire et quiempche de penser en rond.

    Enfin, que cette prsentation soit loccasion de rendre unenouvelle fois hommage Frantz Fanon dont nous avonscommmor lanne passe le 50anniversaire de la mort.Dans ce dossier les rfrences ses ouvrages ont tnombreuses, preuve de lactualit de lauteur de Peau noireet Masques blancs et des Damns de la Terre entre autresune invitation se plonger ou se replonger dans sonoeuvre.

    Y.M. & A.V.

  • 5Cop, le MRAP et le racisme anti-Blancs (*)

    Alain Gresh, rdacteur au Monde diplomatique

    ors de son congrs du 30 mars-1er avril, leMouvement contre le racisme et pour lamiti entre lespeuples (MRAP), une organisation qui avait t tout

    au long de son histoire lavant-garde du combat contre lesdiscriminations, adoptait un texte surprenant : Promouvoir des identits artificielles et uniques,quelles soient nationales, religieuses, ethniques ouraciales, conduit inluctablement au racisme. Cesenfermements identitaires manent des groupesdominants, mais se reproduisent dans les groupes domins: le racisme anti-blanc en reprsente un avatar. Le MRAP lecondamne ce titre dautant plus quil apporte uneinacceptable et dangereuse non-rponse aux mfaits etaux squelles de la colonisation.