Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents page 1
Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents page 2
Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents page 3
Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents page 4

Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents

  • View
    218

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents

  • Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres prcdents

    Le 26 avril 2010, ce ne sont pas moins de treize millions de vignettes autocollantes leffigie de footballeurs qui taient livres en Autriche. La veille, la Kronen Zeitung, tablod populiste le plus diffus au monde (3 millions de lecteurs pour 8 millions dhabitants) offrait dans son dition dominicale lalbum conu pour la collection de ces vignettes. Depuis cette date, ce sont tous les jours un million de vignettes qui sont vendues dans la rpublique alpine.

    Lentreprise Panini qui diffuse les autocollants depuis 1961 dans une centaine de pays, essentiellement sur le thme du foot, prvoit pour 2010, grce la Coupe du Monde, un chiffre daffaires de 450 millions deuros, dont 90 millions dans le petit pays quest lAutriche, o la Stickermania - telle quon la nomme bat son plein. Chaque anne, Panini produit environ 6 milliards de vignettes.

    A vrai dire, le principe des albums de vignettes collectionner remonte aux annes 1870, lorsque le directeur du grand magasin Au Bon march, Paris, dcida de fidliser sa clientle en offrant des images. Ce fut ensuite lentreprise allemande Liebig-Fleischextrakt GmbH, spcialise dans la commercialisation de lextrait de viande, qui reprit le procd. Une innovation dcisive apparat en 1920, lorsque les vignettes sont incluses dans des paquets de cigarettes. Cela permet alors une diffusion bien plus importante des images et des albums.

    En Autriche comme en Allemagne, ds les annes 1930, ces albums sont utiliss des fins explicitement idologiques. Ds 1933, lalbum Deutschland erwacht (lAllemagne se rveille) est diffus plus de 500 000 exemplaires, les vignettes tant emballes avec les cigarettes Altona-Bahrenfeld. La mme anne, on trouve galement un album en deux tomes, avec tout dabord Kampf ums dritte Reich (Le combat pour le Troisime Reich), premier album en couleur la gloire des nazis (illustration ci-contre).

  • Le deuxime tome sintitule Der Staat der Arbeit und des Friedens - Ein Jahr Regierung Adolf Hitler (LEtat du travail et de la paix Un an de gouvernement dAdolf Hitler). En 1934, cest lEurope en armes qui est prsente dans Europa in Waffen. On lit au dos des vignettes quil sagit de 180 images illustrant la vulnrabilit de lAllemagne et le pouvoir oppressant de lEurope qui sarme . Largumentaire est limpide pour appeler au rarmement de lAllemagne, en violation du Trait de Versailles.

    En 1936, lalbum qui fait lobjet de collections plus assidues encore est Adolf Hitler - Bilder aus dem Leben des Fhrers (Images de la vie du Fhrer). A travers une dizaine de chapitres, on dcouvre Hitler et la Wehrmacht, Hitler homme dEtat, Hitler et les arts, etc. Comme lexplique Elisabeth Klamper du Centre de documentation de la Rsistance autrichienne, cet outil de propagande permettait, une poque o la tlvision nexistait pas et o la radio tait peu diffuse, de sassurer que mme dans les villages les plus reculs, la grandeur du national-socialisme pouvait attirer les foules.

    Toujours en 1936, les Jeux olympiques ont donn lieu deux albums, pour les jeux dhiver Garmisch-Partenkirchen et ceux dt Berlin, prfigurant ainsi ceux de Pkin dans lusage qui en fut fait par le rgime. Les collectionneurs, petits et grands, shabituaient lomniprsence des croix gammes. Une insidieuse contamination des esprits se mettait en place avec ces albums.

  • Mais le fin du fin, pour les Autrichiens, ce fut lalbum de fvrier 1940, Wie die Ostmark ihre Befreiung erlebte (Comment la Marche de lEst vcut sa libration). Ostmark tait le terme utilis par les nazis pour dsigner lAutriche. Avec cet album, cest toute la nazification de lAutriche qui tait prsente comme une libration. L encore, les croix gammes fleurissaient au fil des pages, dans ces paquets de cigarettes.

    Aujourdhui, en 2010, lalbum qui fait fureur est celui de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud...

    Comme en 1936, on prtend favoriser lamiti entre les peuples : alors quen 1936 le titre dune des pages voquait une fte du sport des peuples , en 2010 on met laccent sur le Fairplay.

    Comme en 1936, les stades de 2010 sont mis en valeur, lieux stratgiques de concentration dune foule domine par lhypnose des jeux du cirque.

  • Et, contrairement ce quon pourrait croire, les enfants ne sont pas les seuls sadonner la Stickermania. La ville de Vienne, par exemple, organise des bourses dchanges dans lesquels les jeunes sont minoritaires. Comme lexplique trs bien Erich Kirchler, psychologue spcialis dans lanalyse conomique luniversit de Vienne, ces albums permettent de se construire un monde simple, bien ordonn, limit et rassurant. Ils aident crer des identits partages et offrent dans lespace public des lieux dchanges et de rencontre. Selon les poques, quil sagisse de lidologie nazie ou de la FIFA, on retrouve bien les mmes techniques de diffusion.

    Jrme Segal

    Sources

    Reportage de Stefan Kappacher sur 1 (radio publique autrichienne), diffus le 9 mai 2010. Ronan David, Fabien Lebrun et Patrick Vassort, Footafric. Coupe du monde, capitalisme et

    nocolonialisme, ditions L'chappe, 2010. La revue Quel Sport ? (quelsport.org) Entretiens avec Elisabeth Klamper du Centre de documentation de la Rsistance

    autrichienne, ainsi quavec Vera Zeichmann, tudiante qui rdige actuellement un mmoire de matrise luniversit de Vienne sur les albums de ce type, dans une perspective historique et sociologique.

    Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres prcdents