Click here to load reader

Nouvelles N° 2010

  • View
    218

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2010 du 5 septembre

Text of Nouvelles N° 2010

  • Cestla rentre !

    Ne nous laissons pas voler notre avenir !

    10sept.

    Manif Bordeaux

    13sept.

    Fte delHuma Paris

    &

    Jeudi 5 septembre 2013 - N 2010 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 5 septembre 2013

    ActUAlitActUAlit

    Dans le cadre de la journe nationale interprofessionnelle et intersyndicale, lUnion Locale CGT du libournais inviteles salari(e)s, retrait(e)s, prcaires et priv(e)s demploi se rassembler pour dfendre le systme de retraite par rpartition et la protection sociale en gnral.Un bus est organis pour participer la manifestation de Bordeaux :

    Castillon 9h30 au Champ du Foire Libourne 10h, parking du stade Robert BoulinUn rassemblement est aussi organis 17h30, square du 15me Dragon libourne.

    BlayeBus au dpart de Blaye.

    infos : Ul-cGt de Blaye au 05 57 42 91 82

    libournaisBus et rassemblement le 10 septembre

    21 les 3 jours

    moins de 15 ans gratuit

    www.cgt.fr

    Cr

    atio

    n :

    -

    Juill

    et

    20

    13

    Affi40x60_MOBILISATION_HD.pdf 1 05/07/13 16:17

    Mardi 10 septembreRassemblement unitaire lappel de lintersyndicale CGT, FSU, FO, Solidaires et UNEF11h30 place de la Bourse Bordeaux

    Parcours :

    Esprit des lois,

    alles de tourny,

    cours clmenceau,

    Gambetta,

    Nancel Penard,

    claude Bonnier,

    Htel de Rgion,

    Crs du Marchal Juin,

    Arrive place de la Rpu-blique

    MobilisationLa guerre, oui: mais la finance !Le 14 septembre 2010, le premier ministre dclarait la tribune de lAssemble nationale : La retraite 60 ans cest le bouclier fiscal des ouvriers. Il faudra re-prendre cette rforme en 2012. Or avec les annonces faites aprs la rencontre avec les syndicats et les organisations demployeurs, il entrine, prolonge et ampli-fie toutes les contre-rformes rgressives des gouvernements de droite.43 ans de cotisationCest la prolongation de lobjectif des rformes passes de la droite : laugmentation continue de la dure de cotisation. Actuellement de 41ans, celle-ci sera ainsi porte 41 ans et 3 trimestres en 2020, pour atteindre 43 annuits de cotisation dici 2035. En pratique, cela signifie quun salari g aujourdhui de 30 ans partirait donc, dans le meilleur des cas, 66 ans. Dans les faits, nombre de salaris, faute de pouvoir atteindre le nombre de trimestres exigs, partiront avec une pension diminue. Prise en compte des annes dtudes : un pas mais encore beaucoup dingalitsLe gouvernement propose de conforter et gnraliser le systme actuel de rachat de trimestres dtudes avec une aide forfaitaire (1 000 euros) limite quatre tri-mestres. Or le cot du rachat dune seule anne dtudes revenant 4 000 euros, beaucoup de jeunes seront pnaliss, en raison de par-cours professionnels chaotiques ou faute dpargne disponible. Pour les apprentis, rare mesure positive, un trimestre dapprentissage sera quivalent un trimestre valid pour la retraite.Pour la premire fois, les retraits vont payer !Si pour lheure la hausse de la contribution sociale gnralise (CSG) est carte au profit dun relvement progressif de 0,6 point des cotisations vieillesse entre 2014 et 2017, par contre le gouvernement envisage dexonrer les employeurs des cotisations famille et maladie, soit 34 milliards deuros. Cadeau !Les retraits, de leur ct, verront leur revenu ponctionn. Dune part, les pensions seront revalorises en octobre, au lieu davril. Un dcalage qui signifiera une perte nette de pouvoir dachat, les prix, eux, ne cessant daugmenter entre-temps. Dautre part, les majorations de pensions dont bnficient les retrai-ts ayant lev trois enfants ou plus seront dsormais imposables. Cest la premire fois que les retraits sont ainsi appels mettre la main la poche pour financer une rforme des retraites.

    Pnibilit : toujours pnible !Confirmation de la cration dun compte personnel de prvention de la pnibilit ouvrant droit soit des formations pour changer de mtier, soit un complment de rmunration lors dun passage temps partiel en fin de carrire, soit des trimestres supplmentaires de cotisation pour profiter dun dpart anticip. Concrtement, chaque trimestre dexposition des travaux pnibles induirait lobtention dun point (deux dans le cas o plusieurs fac-teurs dexposition seraient cumuls) mais ce compte serait plafonn 100 points. Daprs le calcul an-nonc, 10 points correspondraient un trimestre de bonification. Mais les 20 premiers points devront obligatoirement tre consacrs la formation. Au final, daprs une estimation de la CGT, une carrire complte de travail pnible conduirait un dpart 60 ans, sous certaines conditions restrictives . Loin des revendications du syndicat en la matire. Les temps partiels mieux pris en comptePrenant en compte la discrimina-tion subie majoritairement par les femmes, le seuil de validation des trimestres serait abaiss : 150 heures au Smic pour acqurir un trimestre, au lieu de 200 actuellement. Une petite avance, assortie dun risque : que ces petits salaires entrent dans les 25 meilleures annes et fassent baisser le niveau de la pension. Au-del, cette mesure pose la question : est-ce la retraite

    de remdier toutes les ingalits dans la vie active ? La priorit nest-elle pas, en lespce, de combattre le problme la source et de res-treindre lusage par les employeurs du temps partiel ?

    Droits familiaux : un partage sur la mme enveloppeLa rforme porte sur la majoration de 10 % des pensions attribue aux parents de trois enfants et plus, bonification qui serait refondue au motif quelle profite davantage aux hommes quaux femmes.Plafonne partir de 2020, la majo-ration serait ensuite transforme en un forfait attribu principalement aux femmes , et ds le premier enfant, mais enveloppe constante avec le risque que lamlioration des unes diminue celle dune partie des assurs qui jusqualors percevaient cette bonification. Deux incon-nues : le niveau auquel la majoration sera plafonne et le montant du futur forfait.

    Et le cot du capital ?On laura compris, ces annonces sont dans le droit fil de lobjectif annon-c par le premier ministre pour cette rforme: Pour que le financement de la protection sociale pse moins sur le cot du travail. Par contre, il ne dit jamais rien du cot du capital : plus de 300 milliards deuros. Voil bien la question : pourquoi les travailleurs et les retraits sont-ils toujours ponctionns, alors que les revenus financiers du capital ne contribuent en rien la solidarit sociale ?Le mouvement syndical et social, les forces progressistes sont prts se lever aux cts du gouvernement pour rcuprer tout de suite les 80 milliards deuros dvasion fiscale ! Pour reconsidrer les 200 milliards daides publiques aux entreprises! Pour lgalit salariale homme-femme qui rapporterait 10 milliards deuros aux comptes sociaux! Pour crer une contribution sociale sur les revenus finan-ciersrapportant de 20 30 milliards deuros par an!Voil de quoi financer une politique sociale nouvelle, attendue par les salaris, les jeunes, les retraits. Lamlioration des salaires et la cra-tion demplois seraient galement source de recettes nouvelles.Alors, la finance ou les re-traites ? Il faut choisir ! Le PCF choisit les retraites pour la justice et lefficacit cono-mique. Cest le sens des mani-festations unitaires du 10 sep-tembre. Soyons-y nombreux. Et poursuivons les 13, 14 et 15 septembre la Fte de lHuma-nit et encore aprs

  • Les Nouvelles 5 septembre 2013 3

    EditorialA c t U A l i t

    La Paix et le progrs !JeunesPour une retraite solidaireLe collectif La retraite : une affaire de jeunes appelle manifester le 10 septembre

    Michel Dubertrandmembre du comit excutif

    du PCF 33Section de Bordeaux

    En cette semaine de rentre scolaire, notre pays sort directement de cette priode estivale, pro-pice un peu de relche, mme pour tous ceux qui nont pas pu partir, un peu brutalis par le bruit des bottes et la poursuite dune politique daustrit qui pourtant est en chec depuis des annes.

    Poursuite de la casse du systme des retraites, menaces persistantes dintervention guerrire en Syrie sont les deux sujets du moment qui du coup masquent un peu une rentre politique dont on aurait pu penser quelle se serait plus concentre sur les chances lectorales de 2014, puisque nous sommes 6 mois des municipales et 9 mois des europennes.

    Mais, sans se laisser dicter ni les calendriers ni les ordres du jour de lactualit politique et sociale, les communistes, comme dautres, sont dj loffen-sive sur les deux sujets phares du moment.

    Rassembler, rassembler largement, tel est notre objectif ! Et notons les potentialits : des quatre grands meetings de la CGT pour prparer la mobilisation du 10 septembre aux divers appels unitaires en passant par celui de 3000 socialistes contenant ce mot dordre simple et prcis Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins , des forces militantes ne baissent pas les bras et sont dj en phase offensive.

    Sur le terrain de la paix et de lexigence de solu-tions politiques en Syrie, plusieurs rassemble-ments ont dj eu lieu dans notre pays et les velli-ts guerrires de notre Prsident de la Rpublique sont loin demporter ladhsion de notre peuple. Le dbat actuel tiroirs , sur le vote ou non de la reprsentation nationale sur le fait daller faire la guerre, montre sa manire la complexit de la situation, surtout aprs le rejet dintervention du parlement britannique et la dcision dObama de consulter le congrs.

    Faire cesser la guerre, dj hyper meurtrire en Syrie, qui pourrait tre contre ?

    A cette question apparemment anodine , notons tout de mme que si 99,5% des terriens rpondraient personne , il se trouve quelques marchands darmes rpondre diffremment, mais pas seulement eux !

    Aprs lIrak, la Lybie, des guerres de positions gopolitiques ont fait entrer le 21me sicle dans