Click here to load reader

Nouvelles N° 2011

  • View
    221

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N°2011 du 12 septembre

Text of Nouvelles N° 2011

  • 12 000 Bordeaux 370 000 en FranceUne belle premire !

    Jeudi 12 septembre 2013 - N 2011 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 12 septembre 2013

    ActUAlitActUAlit

    colre les faucons et les faux-c...lsLe titre de ce billet peut choquer mais les va-t-en guerre mont toujours mis en grande colre, quils soient de gauche ou de droite. Jajouterai que je suis personnellement trs sensible la question des armes chimiques, notamment amricaines.Lactualit sur la Syrie me hrisse car le scnario que nous propose le gouvernement franais et les mdias est dautant plus ahurissant que des mdias libres nous lannonaient depuis longtemps.On nous refait donc, comme si de rien ntait, le coup de Colin Powel brandissant une fiole de produits chimiques en 2003, comme si les gens devaient rester cons tout jamais, comme si les souffrances que connaissent aujourdhui les peuples de lIrak, de Lybie et dAfghanistan navaient pas servi de leon aux citoyens du monde.Heureusement, la manipulation politique et mdiatique est si grosse que les gens refusent de rentrer dans la nasse fluorescente des manipulateurs.Alors, pour calmer mon ardeur et ma colre qui pourraient inquiter mes lecteurs comme mon docteur, je vais men tenir poser de manire somme toute pdagogique quelques questions perverses : Aprs avoir interdit le survol de la France par lavion du prsident bolivien la demande de la CIA, o va sarrter la dpendance pro-amricaine de Hollande qui inquite mme (faussement) Mr Cop?Pourquoi refuser un vote au parlement sur un sujet aussi important comme cela se fait aux tats-Unis et en Angleterre et alors que Hollande et Ayrault rclamaient haut et fort ce vote du Parlement lors de lintervention franaise en Afghanistan ? La Rpublique est-elle toujours le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ?Quelle est la valeur thique, juridique, de la notion utilise par Hollande de punition effectue hors lois internationales et sans laccord de lONU? Ce nouveau principe juridique de punition hors des lois existantes sera-t-il applicable dans lavenir en politique intrieure pour les grvistes, les petits commerants et artisans qui osent mettre en cause la grande distribution, les paysans qui vendent au juste prix, les communes qui nappliquent pas les fusions programmes ?Les gaz et produits toxiques sont-ils devenus plus dangereux dans le temps ou selon le pays ? 1) Selon les poques, puisquen 1983 Mr Fabius alors ministre na apport aucune remarque lutilisation de gaz toxique fourni par la CIA Saddam Hussein (il lutilisa 14 fois dont 6 constats de lONU) contre lIran, puis en mars 88 contre les kurdes (Bush ensuite lu opposa son veto aux sanctions contre lIrak).2) Selon les pays, puisque la France ne dment pas avoir utilis cette anne au Mali des munitions uranium appauvri ? Pourrait-on mexpliquer nos intrts communs avec les Qataris qui arment la rbellion islamique en Syrie, financent le PSG en France et le Hamas Gaza, et dotent notre pays daides financires pour les quartiers sensibles ?Avant-dernire question : qui dans le monde et quelles usines franaises fournissent des armes chimiques ou fournissent les indispensables composants leur ralisation ? La tlvision publique ne pourrait-elle pas mener lenqute sur ce sujet comme elle lavait fait en 1989 ?Dernire question et non des moindres : o va-t-on trouver largent pour une intervention militaire au cot dmesur compar aux frais de rentre scolaire du franais moyen ou/au cot des conomies raliser pour sauver le rgime de retraites ?Je refuse pour ma part de choisir entre le dictateur Bachar et les milices islamiques dopposition dans lesquelles senrlent des jeunes intgristes du monde entier.Je sais simplement quil est urgent d arrter cette drive folle de la pense et de laction politique violentes. Il faut battre la guerre.Tous les croyants en lhomme ne peuvent que soutenir la vision et la parole du pape Franois : explorer de manire urgente les voies du dialogue. Pour tout dire je ne trouverai pas gnant quon emploie dans ce cas des mthodes coercitives pour imposer aux belligrants de ngocier et de sassoir la table des ngociations au lieu de leur fournir des armes et du gaz sarin.Rien nempche naturellement de lire et de signer la ptition de lhumanit, un mdia au si beau nom qui ne marche pas dans la combine.

    Michel Hilairehttp://michelu.elunet.fr

    SyrieStoppons les va-t-en guerre

    Donner sa chance la solution politiquela proposition de la Russie de placer l'arsenal chimique syrien sous contrle international en vue de sa destruction, reprsen-te une initiative nouvelle et importante pour sortir de la crise actuelle. Le rgime syrien a exprim son accord avec cette prop-osition, les tats-Unis et la France se dclarent ouverts sous conditions, la Chine apporte son soutien, l'Iran s'y dit favorable. De son ct, le Secrtaire gnral Ban Ki-moon dclare vouloir engag-er l'ONU pour une destruction rapide des stocks chimiques. Cette proposition permet de surseoir aux bombardements annoncs par les tats-Unis et la France.Si des garanties sont ncessaires pour assurer l'application rapide de ces mesures, tout doit tre mis en uvre pour y parvenir. C'est bien la preuve que le poids de l'opinion internationale et le bon us-age de la diplomatie peuvent permettre d'ouvrir un chemin con-duisant des solutions pacifiques et faire baisser les tensions internationales.le Parti communiste franais soutient tous les efforts allant dans ce sens. Reste que la guerre continue sur le sol syrien avec son cortge de victimes, de rfugis et de destructions. il est plus que temps d'y mettre un terme. tout doit tre entre-pris, sous l'gide de l'ONU, pour que se tienne dans les plus brefs dlais la confrence de Genve 2 afin d'aboutir un ac-cord politique entre toutes les parties, stopper les violences et ouvrir un processus de transition dmocratique en Syrie.

    Communiqu du PCF, 10 septembre 2013

    Andr Chassaigne, prsident du groupe GDR lAssemble nationale, est intervenu au nom des dput-e-s Front de Gauche lors du dbat parlementaire le 4 septembre sur la situation en Syrie, ritrant son opposition vigoureuse toute intervention en Syrie. Mme en cas de preuves irr-futables de lutilisation darmes chimiques par le rgime syrien () en ce moment dHistoire, les dputs du Front de gauche, fidles leurs convictions, se veulent porte-voix de la Paix face aux pulsions guerrires et aux passions venge-resses . Une intervention militaire (...) rendrait au contraire plus difficile une solution politique, ajoutant quune action de la France en Syrie sans le mandat des Nations-Unies serait dune extrme gravit et ne grandirait pas la France. La France ne doit pas sinscrire dans une position illgale et illgi-time. Nous sommes trs attachs au rle de lONU, a-t-il affirm, expliquant que saligner derrire les Etats-Unis diminuerait le poids de la France et son importance diploma-tique. Seule une solution politique qui associerait autour dune table tous les acteurs permettrait une sortie de crise . Dubitatif sur les preuves prsentes par le Premier ministre, prvenant que la mme dmonstration avait dj t faite avec lIrak en 2003 et que les leons nen avaient pas t tires , Andr Chassaigne sest ga-lement dclar en faveur dun vote du Parlement sur une ventuelle intervention militaire de la France. Quant au Peuple de France, il ne veut pas de cette guerre ! Ecoutons-le ! Entendons-le ! Cest notre devoir de dmocrates. Si le gouvernement sentte entrer dans cette guerre illgale, un vote de la reprsentation nationale simpose. Lesprit dmocratique et le sens des responsabilits politiques lexigent. A moins que la gauche nadhre dfini-tivement la pratique prsidentialiste de la Ve rpublique, jadis critique et combattue ? Pour Pierre Laurent, snateur, secrtaire national du PCF, La France doit cesser de se fourvoyer et reprendre linitiative politique et diplomatique. Cest encore possible. a-t-il dclar lors du dbat au Snat. Face la tragdie dans laquelle senfonce la Syrie, la France est aujourdhui devant une alternative cruciale : soit prparer la guerre en soutenant les vises de ladminis-tration amricaine en Syrie et au Proche-Orient, soit dfinir un rle propre, indpendant et positif, pour une solution ngocie garantissant

    larrt des massacres et une transition vers la dmocratie. Le choix qui doit tre fait mrite et appelle un vote du Parlement. La crise syrienne est devenue une terrible guerre civile, dclenche il y a plus de deux ans par la rpres-sion brutale du rgime de Bachar Al Assad contre son peuple, et amplifie depuis par linternatio-nalisation et lingrence militaire croissante des puissances rgionales et internationales dans le conflit, o la France na pas t en reste. () Ce qui est attendu de la France cest la capacit proposer une pers-pective, une solution, un mode de rglement politique. () Lusage des armes chimiques est inqualifiable. () Le devoir de la France, comme membre perma-nent du Conseil de scurit, est de verser les lments dont elle dispose la mission denqute de lONU. () Rien ne la dispense des rsultats de cette mission, rien ne lautorise pouvoir prtendre punir seule, sauf contribuer elle-mme ainsi discrditer la lgalit internationale. La France doit inlassablement travailler trois objectifs : tout faire pour que cessent les hostili-ts ; ramener tous les belligrants, syriens et internationaux, autour de la table des ngociations ;

    imposer une solution politique ngocie qui garantisse une tran-sition de la Syrie vers la justice et la dmocratie exige par son peuple . Lescalade guerrire propose tourne le dos ces trois exigences , rajoutera de la guerre la guerre et nous loignera de la solution politique et ngocie incon-tournable. () Nous appelons les autorits fran-aises proposer ds le G20 une runion des belligrants et des prin-cipales puissances impliques, les tats-Unis et la Russie bien sr, mais aussi la Turquie et lIr