Click here to load reader

Nouvelles N° 2050

  • View
    226

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2050

Text of Nouvelles N° 2050

  • Rforme ferroviaire

    La lutte pour leservice publicest l'affairede tous

    Jeudi 12 juin 2014 - N 2050 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 12 juin 2014

    EN LUTTE

    Les artistes, techniciens et pro-fessionnels du spectacle ne de-mandent pas laumne, mais la reconnaissance par la nation du rle essentiel quils jouent dans la vie conomique, sociale et cultu-relle du pays.Le Parti Communiste sassocie ainsi aux nombreux appels, adresss par les organisations professionnelles, les lus et les acteurs culturels, aux ministres de la culture, de lemploi et au Premier Ministre, de ne pas ratifier laccord sur lassurance ch-mage du 22 mars dernier qui devrait entrer en application ds le 1er juillet prochain, en dpit de lopposition des deux syndicats majoritaires CGT et

    CGC. Les communistes pensent quil ne peut y avoir de politique de gauche sans une grande ambition pour lart et la culture.Cet accord est un vritable dni de dmocratie et un passage en force, sous la pression du patronat, que le PCF condamne avec la plus grande vigueur en renouvelant sa solida-rit avec les intermittents en lutte. Il soutiendra toutes les actions quils jugeront utiles de mener durant lt.Pourtant, comme le rappelle plus dune soixantaine de signataires dans une lettre adresse au Premier ministre, une alternative existe !

    Des propositions prcises pour une rforme quitable et durable ont t formules, aprs un long travail entre les organisations professionnelles et le comit de suivi parlementaire auquel participe Pierre Laurent. Elles sont ignores par le patronat et les signataires de laccord du 22 mars, alors que chacun sait que si le gouvernement lagre, cet accord pnalisera trs lourdement les salaris les plus prcaires et les structures les plus fragiles.Le gouvernement doit entendre les protestations non seulement des professionnels de la culture mais ga-lement des centaines de parlemen-taires et dlus locaux qui dfendent le dveloppement et lamnagement culturel de leurs territoires.

    IntermittentsLe gouvernement doit entendre tous les acteurs culturels et les lus

    LHIA Robert Picqu est un hpital militaire relevant du ministre de la Dfense (Service de Sant des Armes) o travaillent environ 900 personnels dont 387 personnels civils. Depuis les annes 90, lta-blissement contribue au service public en accueillant des patients militaires et civils. Le projet prsent par le Directeur central, approuv au dpart par len-semble du personnel, verrait natre un hpital civilo-militaire de secteur 1 ( but non lucratif). Mais il semble savrer que ce projet se ferait sans les personnels civils du Ministre de la Dfense. Pour les organisations syndicales CFDT, CGT, FO, UNSA, CGC, ce projet mme sil est ncessaire, doit se faire avec les personnels du ministre en conservant leur statut. Ils ont manifest prs de 450 leur mcontente-ment et leur inquitude le 6 juin devant lhpital, route de Toulouse, puis en sinvitant la runion de la direction qui se veut rassurante en confirmant que les personnels garderaient leur statut, dans le cadre de cette fusion.

    Bagatelle /Elior Services

    Pour un travail humainAprs un rassemblement massif vendredi 6 juin, les grvistes ont men une marche en direction de lhpital Robert Picqu dans le cadre du projet de fusion entre les deux tablissements et ont pu ainsi rencontrer les reprsentants syndicaux.Cette semaine, les grvistes poursuivent leur action par plusieurs ren-contres : avec la mairie de Bordeaux, de Talence et la Prfecture. La mobilisation continue avec pour exigence la rouverture de ngociations.Les grvistes ne sont pas dupes face au pourrissement impos par la direction dElior et Bagatelle. Ils et elles restent dtermins avec toute la solidarit de la CGT avec eux. Ils ont obtenu 3 postes en CDI (au lieu de CDD), la reconnaissance de leur qualification (mais avec un effet rtrooactif de seulement 9 mois au lieu de 3 ans) et continuent de demander de meilleures conditions de travail, notamment sur la dure de prsence sur le site (clause de mobilit).

    Hpital Robert Picqu

    Personnels civils en colre

    Le soutien de lACO 33 Rive droiteNous sommes impliqus nous-mmes en solidarit avec votre lutte comme militants syndiqus, et aujourdhui nous choisissons de saluer votre lutte courageuse comme membres de lACO. Nous voulons saluer votre lutte, elle fait cho lEvangile nous faisant le lien avec notre dmarche de croyants que nous vivons au cur de nos engagements personnels, sociaux, politiques.

    Marithou et Jean-Luc Flipo, Antoine et Christine Martos, Annie Trely

    Les communistes bglais avec leurs lus Front de Gauche, les com-munistes de Talence apportent leur total soutien aux ASH de Bagatelle et aident la solidarit financire. La lutte des ASH est aussi la ntre pour la dignit, pour lemploi, les salaires, contre la privatisation de nos services publics. Leur bataille doit rencontrer lexigence des citoyens, des patients, dun service de soins de qualit, de lHumain dabord.

    Echappe Belle BlanquefortLes quipes impliques dans le festival ont dcid une grve/gel d'une heure de tous les spectacles prvus durant la programmation le dimanche 8 juin afin de s'associer au mouvement national pour dfendre la culture et le spectacle vivant.Les spectateurs taient donc aussi en grve, ainsi que nos lus commu-nistes prsents.

    Egalit des droitsPlus de 4 000 BordeauxDans le cortge de la Gay Pride samedi 7 juin Bor-deaux, Amnesty International menait la campagne My body - My rights (Mon corps - Mes droits) dont se sont empar des centaines de manifestants. Les militants-tes communistes et du MJCF avaient rpondu prsents pour poursuivre le combat pour lgalit des droits.

  • Les Nouvelles 12 juin 2014 3

    EditorialACTUALIT

    Redonner du souffle gaucheLa Ve Rpublique est bout de souffle. Les partis rpublicains sont aujourdhui inca-pables denrayer la monte du FN. Jamais la dfiance vis vis des institutions et des partis au pouvoir na t aussi grande, alimente par les affaires lUMP au bord de limplosion et la stratgie dsormais vidente dHollande et de Valls de se poser comme un rempart crdible au FN en 2017, sans effaroucher les marchs financiers.A contrario, jamais le libralisme, les choix politiques et conomiques du gouverne-ment nont t aussi largement dsavous, y compris dans son propre camp o continue grossir la fronde.

    Cest cette contradiction que nous avons faire face un moment o les questions sociales sont dans toutes les ttes, o des luttes se dveloppent, mais o le repli invi-dualiste a gagn du terrain et sancre avec la crise, faute de perspective politique.

    Quel rle peut jouer le Parti communiste dans cette priode au regard de la drive politique que nous traversons, le recul et le dchirement de la socit ?

    Dabord, engager la rflexion sur notre structuration dans les territoires et les quartiers : comment mener avec la popu-lation des batailles, partir des questions du quotidien, qui affrontent les politiques daustrit un moment o la gauche dans son ensemble est en fort recul ?

    Ensuite, interroger notre conception du ras-semblement. Si le Front de Gauche confirme et mobilise un lectorat, il ne parvient pas franchir un cap significatif et encore moins prendre sur llectorat populaire qui a vot FN.

    Il sagit, au-del de la seule question du Front de Gauche, de sinterroger sur le rle des communistes en direction des milieux populaires, de la jeunesse, du monde du travail.

    Il sagit aussi de sadresser aux lecteurs de gauche, syndicalistes, militants associatifs, des hommes et des femmes intresss au dbat politique et en recherche dune autre perspective politique. Cest une partie de cet lectorat qui a dcid de sabstenir en raction la politique mene en France et en Europe.

    Nous devons travailler une nouvelle pro-position politique alliant la mise dispo-sition de notre parti, sa structuration, ses militants-tes, ses lus-es, au service de la population pour gagner des mesures de progrs social tous les niveaux face la finance et au patronat.Cette construction ne slaborera pas en quelques jours mais dans la dure, partir de ce qui existe dj, le Front de Gauche, nos proches, les hommes et les femmes avec lesquels nous travaillons et qui se tournent vers nous : pour ouvrir un espace de rassemblement cr-dible portant lambition dtre majoritaire.

    A lheure de voter les budgets communaux et inter-com-munaux, il faut se rendre lvidence, on touche los. La mise en place du pacte de responsabilit et la rduction du dficit public se fait sur le dos des dpartements et des communes. Les gouverne-ments successifs acclrent leur politique daustrit. Ils demandent aujourdhui aux collectivits publiques dampu-ter fortement leurs budgets et de mettre les habitants au pain sec et leau.Cest injuste, inacceptable et inefficace :- Parce que la dynamique cono-mique sest btie jusqu ce jour grce au rle important des col-lectivits publiques qui ralisent 70% de linvestissement public.- Parce que cest une attaque contre la dmocratie de proxi-mit, la ruralit : cest le pouvoir remis aux technocrates.- Parce que sous largument dconomie, cest bel et bien la solidarit, la rpartition des richesses et la prquation qui sont mises en cause. Cest une attaque sans prc-dent contre de lide mme de Rpublique !Les lus locaux sont totalement disponibles pour amliorer le quotidien de nos concitoyens. Ils dcouvrent brutalement quil

    leur faudra tailler dans le vif et peut-tre mme disparatre alors quils espraient tre des btisseurs.Ce ne sont plus de simples co-nomies mais la volont de sup-pression des dpartements et des communes, de mettre mal la proximit des citoyens avec leurs lus. Cest une attaque frontale contre la riche vie culturelle et associative prive de ressources financires et humaines.On peut faire autrement, il faut en avoir gauche ou droite la volont et le courage politique. C