Click here to load reader

Nouvelles N° 2053

  • View
    225

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2053 du 3 juillet

Text of Nouvelles N° 2053

  • Jeudi 3 juillet 2014 - N 2053 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 3 juillet 2014

    ACTUALITSEN LUTTE

    LARAC* exprime sa trs grande inquitude devant la situation conomique dramatique faite lensemble de la population active et retraite de notre pays et particulirement celle des anciens combattants et victimes de guerre qui ont donn des annes de leur vie et leur sant, pour assumer les combats qui leur ont t imposs. (extraits)Les diverses coupes sociales, les gels des salaires, retraites, pensions, allocations, les hausses des prlvements, les rductions des budgets sociaux, les fermetures de services de sant, la hausse de llectricit, du gaz, des transports, des services postaux, etc., imposes par les dispositions gouvernementales autoritaires, aggravent la situation du plus grand nombre, les Anciens Combattants et Victimes de guerre comme les autres.Sur le budget 2014, dit contraint par la situation conomique les Anciens Combattants et victimes de guerre, par lOffice National des Anciens Combattants (ONAC) interpos, ont vu supprimer les modestes subventions daction sociale alloues depuis 4 dcennies aux associations du mouvement combattant, tournant ainsi le dos aux enjeux du Secrtariat dEtat aux Anciens Combattants et Victimes de guerre lui-mme.LARAC naccepte pas cette situation et insiste pour que le budget 2015 marque une premire progression du niveau du rapport constant actuellement en retard de 42,65 % et engage son relvement par paliers annuels pour la suite,

    assure laugmentation sensible de la pension de retraite du combattant, celle de lallocation diffrentielle aux conjoints survivants la hauteur du seuil de pauvret, celle de la rente mutualiste, sans oublier la rversion de 50 % de la pension des anciens combattants dcds leurs veuves, les pensions des veuves des grands invalides, la prise en compte des psychotraumatismes des OPEX (oprations extrieures) et la mise en uvre de la campagne double pour les anciens combattants dAfrique du Nord. ()LARAC revendique le rtablissement des subventions daction sociale aux associations nationales combattantes dont la suppression grve srieusement leurs actions auprs de leurs membres gs et de sant dficiente qui doivent toujours compter sur un accueil possible dans les maisons de retraite de lONAC. LARAC refuse donc la rforme territoriale et lexternalisation des tablissements de lONAC qui mettraient en cause leur existence mme.Enfin, lARAC demande quune aide substantielle soit accorde par ltat aux actions mmorielles des associa-tions combattantes caractre nationale. () Elle invite les autres associations combattantes se rencontrer en septembre pour dbattre des enjeux et des initiatives prendre.

    Dclaration de lARAC le 18 juin 2014*ARAC : Association Rpublicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, des Combattants pour lAmiti, la Solidarit, la Mmoire, lAntifascisme et la Paix

    La Commune et le Dpartement sont aujourdhui menacs de disparition pure et simple. Ils sont pour-tant les garants dun rapport de proximit avec les citoyens. Lintercommunalit est devenue un simple systme de fusion-absorption loin de la gnreuse ide de coopration. Des projets de mga-territoires dconnects et concurrents vont encore aggraver cette tendance.Tout le tissu conomique et culturel des zones rurales, lensemble des services publics dj mis mal risquent dtre ainsi dfinitivement balays.Une vision technocratique et financire hors sol domine

    la vie politique en ignorant compltement lavis des citoyens et mme des lus dont le seul rle serait dappli-quer les dcisions de lEtat. Cest le monde lenvers.Ce sont donc les fondements de la Rpublique qui sont remis en cause.Les signataires de lappel Vive la Rpublique, Vive la Commune appellent les lus et les citoyens dbattre, ragir, participer la rencontre.Reprenons le pouvoir aux technocrates et aux marchands. Ensemble, dbattons de lavenir de nos institutions rpublicaines au-del des choix partisans et des intrts particuliers qui poussent la rsignation et lalignement !

    St Pierre dAurillac

    Hommage Maxime LafourcadeVendredi 11 juillet, 18h30, Saint Lger de Vignague (commune de Sauveterre de Guyenne) la stle commmorative.Maxime Lafourcade, enfant de St Pierre dAurillac, tait membre durant la dernire guerre des FFI. Hros de la rsistance, il a t assassin ainsi que 3 de ses camarades par les occupants nazis et la milice franaise lors dun parachutage darmes St Lger de Vignague le 11 juillet 1944. 70 ans aprs, le Conseil Municipal associ la population de St Pierre tenait lui rendre hommage.Le Maire, Stphane Denoyelle, et le Conseil Municipal de St Pierre dAurillac seraient trs honors de votre prsence cette commmoration.

    Colloque UD-CGT 33

    Transition nergtiqueVendredi 4 juillet, 9h-17h, Bourse du Travail 44 cours Aristide Briand Bordeaux, salle Ambroise Croizat Lavenir de lindustrie nergtique nous concerne tous. Pour la CGT, cest un droit fondamental. Pourtant, 8 millions de personnes sont en prcarit nergtique.Lobjectif de ce colloque est que toute la CGT sempare des questions de politique nergtique et prenne part au dbat sur la loi en prparation de la transition nergtique. Lors de ce colloque, nous porterons les points suivants au dbat : Quelles rponses aux besoins, la place des services publics, les filires industrielles. Les transports (prise en compte des gaz effet de serre). Lhabitat. La recherche (les nergies de demain). Les financements : ple public de lnergie. Les questions de dmocratie sociale : nouveaux droits et garanties collec-tives pour les salaris conqurir. En prsence de : Mohamed Oussedik du Bureau confdral CGT en charge des questions industrielles, Marie-Claire Cailletaux de la Fdration CGT des Mines et Energie, Bernard Devert de la Fdration CGT de la Mtallurgie.

    Lamothe Montravel

    Adresse au PrsidentSamedi 14 juin se tenait Lamothe (24), dans leparc de La Gare,site de la fte du 15 aot, la runion prparatoire ldition 2014 avec 70 personnes, militants du PCF, sympathisants, amis de cette fte.[Les participants] ont t profondment choqus par les positions prise par M. Hollande, prsident dela Rpublique Franaiseconcernant la grve des personnels de la SNCF:Ils nacceptent pas que le fait de grve et la gestion par le gouvernement de ce conflit qui oppose des salaris leur employeur public soit trait dune manire qui tourne le dos aux valeurs dune gauche authentique;Ils exigent le retour une structure unique de service public, proprit de la Nation, obissant aux principes de gestion et aux conditions demploi des personnels tels que dfinis par le Conseil National de la Rsistance garantissant durablement toutes et tous les utilisateurs le Droit un service public de transports ferroviaires de qualit.

    ERDF

    Accident mortelLa famille des lectriciens et gaziers sous le chocLe 29 juin 2014, un jeune Technicien dIntervention Rseau Elec-trique bas Langoiran rentrait dune mission de dpannage aprs les intempries de samedi soir lorsquil a perdu le contrle de son camion nacelle. Malgr la ractivit de ses collgues, ce jeune agent est dcd. Les premires penses vont la famille et la CGT nergies 33 prsente ses sincres condolances ses proches. Dores et dj la CGT nergies 33 a dpos la Direction de la DR Aquitaine Nord la tenue ds le 1er juillet dun CHSCT extraordinaire la suite de ce dramatique accident. Prserver la vie et les conditions de travail des agents dans le cadre des missions de Service Public qui leur sont confies, doit tre une priorit ERDF. En attendant le rsultat de lenqute des membres du CHSCT, et sans ins-trumentaliser le contexte, la CGT nergies 33 dnonce les diffrentes ror-ganisations, le manque deffectif li au non-respect des accords Astreinte motivs par la course la productivit, en sacrifiant sur lautel du profit les aspects rglementaires, la scurit, les conditions de vie et de travail des personnels en privilgiant la polyvalence et la sous-traitance outrance.

    Mrignac, le 30 juin 2014

    ARACAppel pour une autre politique conomique

    Rforme territorialeVive la Rpublique Vive la CommuneRencontre publique, jeudi 10 juillet, 21h, la mairie de Saint-Pierre dAurillac lappel des signataires

    Les lus-es, maires, conseillers gnraux et municipaux avec des citoyens-nes en colre manifestaient le 14 juin avec Stphane Denoyelle, Michel Hilaire et Pierre Augey qui ont lanc lappel Vive la Rpublique, Vive la Commune

    Photo Sud Ouest

  • Les Nouvelles 3 juillet 2014 3

    EditorialACTUALITS

    Stopper les gavs de dividendes, maintenant !

    Ils veulent tout. Et tout de suite. Gts-pourris, reus tous les jours par lexcu-tif, les grands patrons ont pris leur plus belle plume pour rclamer plus encore. Monsieur le Prsident de la Rpublique, Monsieur le Premier Ministre, vous avez tous deux prononc des discours qui ont redonn espoir aux entrepreneurs, rappellent-ils pourtant demble, avant de regretter le manque de dtermination et de constance de laction gouvernemen-tale pour rpondre leurs dsirs.Ce quils demandent est trs simple : baisse du cot du travail et de la fiscalit; recul sur les dispositifs de reconnaissance de la pnibilit du travail et de limitation du recours au temps partiel, moratoire sur tout texte lgislatif et administratif qui viendrait complexifier (la) rglemen-tation, rformes structurelles visant une baisse rapide et durable des dpenses publiques.Pour Pierre Gattaz et sa bande, les annes Sarkozy nont pas suffi et les maigres avances sociales du pouvoir actuel sont dj de trop. Emptrs dans une crise conomique et financire quils nont de cesse dalimenter, par la recherche de rentabilit financire quils imposent, les grands patrons cherchent des pistes pour en sortir et elles passent toujours par des reculs sociaux et dmocratiques. Les rformes, ce nest plus assez, ils veulent remodeler le systme leur ser-vice, graver le pacte dir