Oeuvres complètes du trouvère Adam de La Halle, Coussemaker (1872)

  • View
    84

  • Download
    6

Embed Size (px)

Text of Oeuvres complètes du trouvère Adam de La Halle, Coussemaker (1872)

  • OEUVRES COMPLTES

    DU TROUVRE

    ADAM DE LA HALLE.

  • Lille. Typographie de Lefebvre-Ducrocq, rue Esquermoise, 57.

  • MANUSCRIT 657.

  • OEUVRES COMPLTES

    DU TROUVRE

    ADAM DE LA HALLE(POSIESETMUSIQUE)

    - PUBLIES/

  • Pendant les quarante annes qui viennent de s'cou-

    ler, des travaux considrables ont t faits, tant enFrance qu' l'tranger, sur notre littrature nationale.Les principales bibliothques de l'Europe ont t ex-

    plores en vue de nos grandes popes et aussi de nos

    posies lyriques. De nombreuses dcouvertes sontvenues accrotre des richesses dj importantes.

    Les trouvres du nord de la France y occupent une

    large place. Des publications spciales ne tarderont

    pas nous rvler l'ensemble de ces monumentslittraires. Une bibliographie de nos pomes piquesest prpare par M. Guessard, de l'Institut le savantditeur des Anciens potes de la France . De son

    ct, M. Paul Meyer, dont le nom figure parmi les plusrudits Romanistes , va publier une. bibliographie

    "PRFACE

  • PRFACE.

    complte des chansonniers du xme sicle o brille-

    ront, par leur nombre et leurs productions, les potesdu nord de la France.

    Au milieu de cette pliade de trouvres qui ont

    illustr la Flandre et l'Artois, Adam de la Halle a tenu

    un des premiers rangs. Sa renomme, dans les temps

    modernes, a eu pour fondement surtout sa charmante

    pice dramatique le Jeu de Robin et de Marion .

    Ce n'est l pourtant qu'un des produits de son gnie;les autres, moins connus, ne peuvent que corroborer et

    augmenter sa clbrit.

    Adam de la Halle tait un trouvre complet; c'tait

    le trouvre-type, si l'on peut s'exprimer ainsi. Il tait

    pote sous toutes les formes on a de lui un fragmentde pome pique des chansons des rondeaux des

    motets des jeux-partis un cong. Il est auteur de

    pices thtrales dont les sujets, pour la premire fois

    depuis l'antiquit, sont pris ailleurs que dans l'histoire

    religieuse Il tait musicien musicien mlodiste etharmoniste.

    t Sa notice sur le manuscrit de Douce de la bibliothqueBodlienne d'Oxford et celle de M. Passy, sur un manuscrit de labibliothquedeSienne ont signalde prcieusesdcouvertes.2 Onne saurait considrercomme appartenant au genre religieux

    proprementdit, les picesde Hroswitha,publiespar CharlesMagninen 1843; ce sont des comdies composes l'imitation de Trence.Elles appartiennenten quelque sorte l'antiquit classiquedont ellessont un dernierrayon.

  • PRFACE.

    Nos tudes spciales sur la musique au moyen ge etsur les origines de l'harmonie nous ont naturellement

    port vers les uvres musicales d'Adam de la Halle; et

    comme celles-ci se lient d'une manire pour ainsi direintime la plupart de ses posies lyriques et drama-

    tiques, nous avons rassembl tous ses ouvrages en un

    seul corps, afin de fournir ceux qui voudront en faire

    une tude approfondie la facilit d'apprcier, sous ses

    diverses formes ce gnie multiple, lgant et fcond,

    qui a exerc sur la littrature et sur l'art musical de son

    temps une influence considrable.

    On a publi ses pices dramatiques, on a dit quel-

    ques-unes de ses posies, mme des fragments de mu-

    sique, mais tout cela a t donn par-ci, par-l, d'une

    manire scinde.

    Au point de vue littraire, on a d'excellentes appr-ciations de MM. Paulin Paris, Arthur Dinaux, Fr.

    Michel et Montmerqu mais ces savants crivains

    ont laiss de ct la partie musicale et pourtantsi essentielle des uvres d'Adam de la Halle. Elle

    a t peine effleure par Ftis et Botte de Toul-

    mon.

    Les trouvres, nous l'avons dj dit, et on ne saurait

    trop le rpter, taient des artistes complexes ilstaient non-seulement potes, mais aussi musiciens.Plusieurs d'entre eux n'taient pas seulement mlo-

  • PRFACE.

    distes, mais aussi harmonistes, c'est--dire composi-teurs proprement dits.

    En examinant donc les posies chantes des trou-

    vres, il est indispensable de tenir compte de l'lment

    musical qui, toute vidence, y exerait une influence

    dtermine. Les uvres d'Adam de la Halle surtout

    doivent tre tudies ce point de vue, car le trouvreartsien tait, comme nous venons de le dire, la fois

    pote et musicien musicien mlodiste et harmoniste.

    Il est mme remarquer qu'il a donn l'harmonieune certaine impulsion ce qui semble tmoigner qu'ila d faire, soit au monastre de Vaucelles, soit l'Uni-versit de Paris, des tudes musicales compltes et

    srieuses.

    Dans notre livre ayant pour titre L'art harmo-

    nique aux xne et xme sicles , nous avons fait voir

    que les trouvres ont pris une part assez marque aux

    premiers dveloppements de l'harmonie. Les oeuvres

    d'Adam de la Halle y tiennent une place importante.Ses .Rondeaux et ses Motets prsentent un vri-

    table intrt historique pour l'art. Le trouvre d'Arras

    l'emporte souvent sur ses contemporains par la manire

    facile et chantante dont les parties sont agences entre

    elles. Mais en quoi il est suprieur, c'est dans les

    compositions mlodiques quelques-unes offrent une

    originalit, une grce, une navet et une fracheur

  • PRFACE.

    telles, qu'elles sont devenues populaires et se chantentencore aujourd'hui, sans qu'on se doute de leur origine.Toutes ces considrations nous ont dcid

    reproduire ses ouvrages en leur entier, et sans en rienretrancher.

    Les uvres compltes d'Adam comprennent trente-

    quatre Chansons seize Jeux-partis dix-sept Ron-

    deaux sept Motets un Cong le pome du Roi de

    Sicile ; le Jeu Adam ou de la Feuillie le Jeude Robin et de Marion , et le Jeu du Plerin .

    Les chansons, les jeux-partis, les rondeaux, lesmotets et le Jeu de Robin et de Marion sont accom-

    pagns de musique nous en reproduisons la notation

    originale, accompagne d'une traduction en notationmoderne.Dans l'introduction qui suit, nous donnons une es-

    quisse biographique sur Adam de la Halle, et une notice

    bibliographique de ses uvres. Nous cherchons en-suite dterminer le vritable caractre de ses diverses

    posies enfin nous envisageons Adam comme mu-sicien.Dans l'impossibilit o nous nous sommes trouv

    d'assigner une place chronologique aux posies d'Adamde la Halle, nous les avons publies dans l'ordre oelles sont ranges dans le manuscrit de la Vallire

    2736, dont il sera parl plus loin.

  • PRFACE.

    Nous donnons au bas des pages les variantes re-cueillies dans les divers manuscrits que nous avons puconsulter.

    Nous n'avons pas publi la traduction du texte pourdeux raisons la premire, parce que notre volume,

    dj considrable, aurait t presque doubl la se-

    conde, parce que certaines pices, notamment les chan-

    sons et les jeux-partis, ne sont pas toujours suscepti-bles d'une interprtation certaine et l'abri de doute oude controverse. Nous croyons mme pouvoir ajouter

    que certains passages semblent assez obscurs pour,sinon dfier, du moins mettre la torture les plus rudeset ls plus audacieux traducteurs.

    Quant la musique nous n'avons pas hsit endonner la traduction parce qu'elle repose sur desbases certaines, et pour viter aux personnes qui nesont pas familiarises avec les anciennes notations dedevoir recourir aux ouvrages techniques.

    Nous esprons qu'une dition ds uvres du

    clbre trouvre artsien ne sera pas sans profit pourceux qui s'occupent de notre littrature nationale et de

    l'art musical au moyen ge. Nous avons cherch ymettre tous nos soins nous serons heureux, si nous

    sommes parvenu atteindre le but propos. Nous nous

    garderons toutefois de croire que notre uvre soit

    l'abri de critique; elle a besoin sans doute d'indulgence;

  • PRFACE.

    mais on voudra bien tenir compte de nos efforts et de

    nos bonnes intentions.

    Nous avons remercier tous ceux qui ont bien voulu

    s'intresser notre publication.La Socit des sciences, des lettres et des arts de

    Lille, toujours empresse de donner son concours aux

    uvres utiles, a pris notre livre sous ses auspices.M. Emile Mabille a eu l'obligeance de collationner

    les textes sur les manuscrits de la Bibliothque natio-

    nale dont il est aujourd'hui un des savants attachs.

    M. Guesnon, professeur au Lyce de Lille, a bien

    voulu revoir les preuves, et se charger de l'errata.

    Enfin nous devons une reconnaissance particulire

    M. Vidal, sous-conservateur de la Bibliothque Mja-ns, Aix en Provence, d'avoir bien voulu relever

    minutieusement toutes les variantes de texte et de mu-

    sique du Jeu de Robin et de Marion dont un ma-

    nuscrit prcieux existe dans ce dpt.

  • INTRODUCTION

    1

    ESQUISSE BIOGRAPHIQUE

    On ne possde sur la vie d'Adam de la Halle aucundocument prcis. On ne connat ni la date de sa nais-sance, ni celle de sa mort. Il faut chercher, et devineren quelque sorte, les principales circonstances de sa

    biographie dans ses ouvrages. On se trouve doncsouvent livr aux conjectures.

    Plusieurs faits se dgagent d'une manire asseznette, tant de quelques passages des uvres mmed'Adam que du rapprochement de certains dtailsfournis par ses contemporains d'autres, au contraire,restent environns d'obscurits qui les laissent l'tatd'incertitude. MM. Paulin Paris, Montmerqu et Arthur

    Dinaux, dans les savantes notices qu'ils ont consa-cres notre clbre trouvre, ont, par leurs recher-ches, lucid plus d'un point obscur, et mis en reliefcertains autres peu apparents. Nous n'hsiterons pas

  • INTRODUCTION.

    leur faire quelques emprunts, en les accompagnant denos propres rflexions, et en y ajoutant le contingentde nos observations.

    La partie la plus obscur