Pharmacie et bande dessin©e

  • View
    227

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of Pharmacie et bande dessin©e

  • AVERTISSEMENT

    Ce document est le fruit d'un long travail approuv par le jury de soutenance et mis disposition de l'ensemble de la communaut universitaire largie. Il est soumis la proprit intellectuelle de l'auteur. Ceci implique une obligation de citation et de rfrencement lors de lutilisation de ce document. D'autre part, toute contrefaon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pnale. Contact : ddoc-theses-contact@univ-lorraine.fr

    LIENS Code de la Proprit Intellectuelle. articles L 122. 4 Code de la Proprit Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10 http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm

  • UNIVERSITE HENRI PINCARE-NANCY 12006 ~te

    FACULTE DE PHARMACIE

    1V/lNC"AI

  • Quo? VOUS vous FCMEiZ DE Moi? 1ME RVEil-lER EN PLEiNE NuTPOUR UN RHUME? .

    Fig.II.20 : l'accueil du phannacien de gardedans

  • Dans pauvre Lampil , le pharmacien essaie d'tre accueillant, de s'intresser son malade

    avec un brin d'humour (fig.II.24).

    HA !.(,.AlORS LA, FRAIVCI-\EMENT, 'JENE SAIS PAS SI ;JE POURRAI VOUS

    AIDER, ;JE: SLIIS PHARMAC;:IEN, MOI'------"\, PAS MATHMA1CIEN,-GllJANDVOUSAUREZ FINI De. FAIRE DE .L! ESPRrr ON pOURRA PELlT;~ ~ ETRE CAUSER",,'[L;;!~---=--'il

    Fig.II.24 : l'humour du pharmacien dans Pauvre Lampi! [68]

    La bande dessine montre galement des pharmaciens un peu trop familiers voire

    irrespectueux du client (figJI.25 et figJI.47).

    o, peur r~e. .bon pourvous aUSSI, Je vous

    trouve pJliion,pour(.iI.t~~ Un Zoulou!

    Fig.II.25 : le pharmacien irrespectueux dans cur Tam-Tarn [41]

    Le pharmacien d' Achille Talon , quant lui, se lance dans des discours interminables et

    peu accessibles au patient (fig.II.26).

    Fig.ll.26 : le pharmacien au discours interminable d'Achil/e Talon [36]

    33

  • o Troisime rgle

    Prsenter un comportement ouvert, c'est dire ne pas crOIser les bras, tre attentif aux

    dplacements du client, ne pas rester toujours derrire son comptoir, rpondre avec bonne

    humeur sans excs, afin d'instaurer un climat de confiance. Dans ce domaine, la bande

    dessine montre que le pharmacien aurait encore des progrs faire. Elle le dessine presque

    toujours derrire son comptoir, statique, les bras croiss (fig.II.27), une impatience qui se

    manifeste par des petits mouvements de doigts (fig.II.28) et des rponses qui montrent un

    certain agacement.

    Fig.II.27 : le pharmacien aux bras croiss dans pauvre Lampil})[68]

    Fig.II.28 : la pharmacienne impatiente dans Juste pour rire}) [50]

    Quatrime rgle

    Dmontrer chaque change une disponibilit et une capacit d'coute. Dans ce domaine la

    bande dessine montre des pharmaciens disponibles et patients (fig.II.29 et fig.II.30).

    ALLONS,LLONS...T'EN FISPAS.VAr, J~I L'HABITUDE,.IL SOUFFRE'; DE QUOI iON. CHIEN?

    3~1PEROUMONPAPIER!!

    Fig.Il.29 : le pharmacien disponible dans Madame, les grandsmoments de votre vie}) [62]

    Fig.II.30 : le pharmacien patient dans Boule et Bill}) [40]

    34

  • Cependant, dans certaines planches, le pharmacien fait montre d'attitudes peu flatteuses. Par

    exemple il se fait les ongles pendant que le client exprime son problme (fig.I!.3!), dans

    d'autres, il n'essaie pas de comprendre son malade et lui tourne en partie le dos (fig.I!.32). On

    trouve aussi le pharmacien qui dlivre avec le tlphone portable l'oreille (fig.I!.33).

    VOllS AVEZBIEN FAIT

    VENIR l-e.VEr\RINAIRE 1POl.)~ vo...

    a NE V.t>,\$rOl)T DE: MEMEPAS FAII

  • Le pharmacien est galement montr en train de commenter une ordonnance devant les autres

    clients (fig.II.35).

    MM M",VOllS SOUFFREZ DE LA VESSIE, vous7,.. NOTEZ..,FAIJT PAS VO/)S EN FAIRE!, .. VOTRE AGE,C'EST

    . P\..L.lTrl NORMAl.-.'

    Fig.JI.35 : confidentialit l'officine insuffisante dans Pauvre Lampil [71]

    2.. Le pharmacien dans son mtier

    2.1. Sa fonction dans la chane de la sant

    De tous les professionnels de sant, le pharmacien est le plus facilement accessible pour le

    public: en effet, il suffit d'entrer dans une officine, sans rendez-vous pralable, pour le

    rencontrer. Sa grande disponibilit et son respect du secret professionnel sont des atouts

    majeurs pour toute personne en qute d'coute sanitaire et/ou sociale. [26]

    La bande dessine reprsente plusieurs aspects du mtier de pharmacien.

    2.1.1. Le pharmacien dispensateur de mdicaments

    La dlivrance des mdicaments est la fois la raIson d'tre et l'activit principale du

    pharmacien d'officine. La lgislation cre un monopole de produits qui ne peuvent tre

    vendus qu'en officine. Parmi ces produits un grand nombre ncessite la prsentation d'une

    ordonnance. [16; 20]

    - d'une part, l'obligation d'une ordonnance rsulte d'une volont de protection de la

    sant publique. (fig.II.36)

    36

  • Fig.II.36 : le pharmacien dispensateur dans Sammy [76]

    - d'autre part, l'ordonnance est indispensable pour obtenir le remboursement des

    prestations pharmaceutiques par les organismes de Scurit sociale. (fig.II.37)

    Oi, MAi6 ----........CEI..L..S-L.A, ELLE

    eST l

  • vessie? , le Feiturametabi ? Il a encore de l'acn? On peut apprcier de voir que le

    pharmacien ne dlivre pas ses mdicaments comme un automate cependant quelques points

    ngatifs ressortent de ces planches. En effet, on remarque que plusieurs mdicaments sont

    prescrits sur une seule ordonnance pour trois personnes diffrentes. (fig.II.38) Le mdecin

    aurait du faire trois ordonnances diffrentes. On peut regretter aussi de voir le pharmacien

    faire des commentaires dsobligeants au patient et de conclure dans le fond, a ne me

    regarde pas! .

    Donnant donnant

    Fig.II.38 : commentaire d'ordonnance dans

  • Dans les femmes en blanc, le pharmacien devine ce dont le malade souffre en lisant

    l'ordonnance (fig.H.39). La raction donne au pharmacien par l'auteur est plutt

    surprenante ! On est bien loin de la thorie et, esprons le, de la vrit.

    . . D~ ~o I.oz~ep.NI '1cd. '7 MA!" C "T [,\\Jl"70~V\IO

    Fig.lI.39 : lire travers les lignes de l'ordonnance dans Lesfemmes en blanc)} [58]

    Enfin, la bande dessine met en scne un autre phnomne li la prescription sur

    ordonnance: l'illisibilit de l'ordonnance.

    Il est vrai que les mdecins, en gnral, ne font pas d'efforts pour crire lisiblement leurs

    ordonnances au point que certains patients pensent que le pharmacien reoit des cours de

    dchiffrage pendant son cursus universitaire. Claire Bretecher relate bien ce phnomne dans

    l'histoire boboscript (fig.HAD) o toute l'quipe officinale essaie de dchiffrer

    l'ordonnance. Au fmal, ils demandent la patiente de retourner chez le mdecin. Sage

    dcision de la part du pharmacien, mme s'il pouvait tlphoner de son officine plutt que de

    renvoyer sa patiente.

    Fig.II.40 : l'illisibilit de l'ordonnance dans Boboscl'ipt)} de Claire Bretecher [39]

    39

  • Ce mme souci est rapport dans pauvre Lampil, mais dans cette histoire le pharmacien est

    blmer. En effet, il prfre dlivrer n'importe quoi plutt que d'appeler le mdecin, de peur

    que ce dernier ne lui envoie plus de clients (fig.II.41).

    'n.l DEVRAIS TL~PI-\ONER AUDOCTEUR...SON NUM,.Ro EST1-------:-,-, L~?l.lR LETU ES >=OLLE .... S\ c..:ACHET... ;:j'OSE LUI DIRE 6;>IlE=--.....-....,~-SON ORDONNL>,NCE EST

    1L-\...\51BLE: , IL. NE:.M1ENVE:RRA PLUS Lll-..lSEUL-. CLIE=i'.lT !...

    FigJI.41 : l'illisibilit de l'ordonnance dans Pauvre Lampil [69]

    La dispensation proprement dite engage la comptence et la responsabilit du pharmacien qui

    doit comprendre, analyser et expliquer la prescription. Au moindre doute, le pharmacien doit

    tlphoner au mdecin pour obtenir un claircissement sur la prescription grce un dialogue

    constructif, ce qui n'est pas le cas dans cette BD.

    2.1.2. Le pharmacien prescripteur

    De plus en plus, le consommateur se considre suffisamment clair et responsable pour se

    soigner par lui-mme, et utiliser le produit ou la mthode qu'il juge efficace. Cependant, la

    mdication officinale relve du conseil assist du pharmacien. Le pharmacien a le devoir

    d'informer, d'alerter, d'duquer la population des risques de sant inhrents toute

    surconsommation de mdicaments. [26]

    Tout comportement d'automdication doit tre scuris par une mdication officinale

    approprie.

    La bande dessine reprsente bien ce phnomne. Plusieurs cas sont rapports:

    Les problmes de toux et de rhume [31]

    Greg reprsente un cas classique de comptoir o Lefuneste, un voisin, vient chercher

    des mdicaments pour Achille Talon, le malade (fig.II.42). Ici le problme du choix se

    pose. En effet un pharmacien ne peut dlivrer correctement un antitussif sans poser

    certaines questions: depuis quand? quel moment? faites-vous de la temprature?

    40

  • avez vous d'autres mdicaments actuellement ? .. qui sont importantes pour dlivrer le

    bon mdicament ou, si ncessaire, pour diriger le patient vers le mdecin.

    Fig.I1.42 : le pharmacien prescripteur dans Achille Talon [36]

    Cauvin reprsente un monsieur (Pauvre Lampil) gripp depuis quelques jours et qui

    est revenu de nombreuses fois la pharmacie demander le produit miracle qui

    gurit immdiatement (fig.II.43). Le pharmacien ne peut, hlas, pas faire grand chose

    face cette demande. En effet, les produits acclrent la gurison mais ne peuvent pas

    gurir instantanment.

    Fig.I1.43 : le pharmacien prescripteur dans Pauvre Lampil [68]

    Dodier et Makyo reprsentent un homme (Jrme