Racisme - CNRS

  • View
    26

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of Racisme - CNRS

  • Aux origines du

    rAcismeen images

    Les chercheurs

    lcoute

    des animaux

    Lvnement Portrait de

    Jules Hoffmann,

    un Nobel en or

    w w

    dpasser les frontires

    le journal

    n263 dcembre 2011

    Aux origines Entretien Lilian Thuram,commissaire de lexposition Exhibitions du muse du quai Branly

  • N263Idcembre2011 3Sommaire |

    ditorial

    parstphaNemartIN,prsIdeNt

    dumuseduquaIbraNly

    Depuis la Seconde Guerre mondiale, le racisme a dfinitivement perdu lassise scientifique sur laquelle il prtendait se fonder. Comme le souligne lenqute publie dans ce numro, la notion de race humaine ne fait plus sens au regard des dveloppements contemporains de lanthropologie biologique et de la gntique des populations. Pour autant, les prjugs de type raciste nont pas disparu. La socit franaise daujourdhui parat dune certaine faon encore ferme laccueil de laltrit. Mais ce rejet de lautre saffiche dsormais sous la forme dune hirarchisation des cultures plutt que des phnotypes humains. Cest pourquoi le muse du quai Branly, dont la vocation est de susciter un dialogue entre cultures dgal gal, a souhait sassocier CNRS Le journal pour la prparation de cette enqute, dont la parution concide avec louverture de lexposition Exhibitions. Linvention du sauvage , prsente au muse du 28 novembre 2011 au 3 juin 2012.

    Cette exposition, dont le commissaire gnral est Lilian Thuram, prsident de la Fondation ducation contre le racisme, et les commissaires scientifiques Pascal Blanchard, spcialiste du fait colonial, et Nanette Jacomijn Snoep, responsable des collections Histoire du muse, retrace lhistoire de la mise en scne de lexotisme depuis le xvie sicle jusqu nos jours. Lenqute de CNRS Le journal dcrypte aussi les diffrentes facettes du racisme, depuis le racisme scientifique qui trouve ses germes dans le travail des naturalistes du xviiiesicle, et dvelopp par les thoriciens darwiniens du xixesicle, jusquau racisme populaire luvre dans les zoos humains ou ethnic shows lis la priode de lexpansion coloniale. La collaboration entre le muse du quai Branly et le CNRS autour de ce phnomne illustre parfaitement lengagement de ces deux institutions dans une politique de partenariat toujours plus troite et multiforme.

    c. Z

    annetta

    cci/mus

    e du quai branly

    4 I5 Lessentielle point sur les nominations, les prix, les faits marquants

    6 I8 LvnementJules Hoffmann, spcialiste incontest des mcanismes de dfense des organismes, reoit ce mois-ci un prix nobel et la mdaille dor du cnrs.

    16 I18 En imagesLes chercheurs mettent les animaux sur coute afin de

    comprendre comment ils adaptent leurs communications acoustiques leur milieu et leur style de vie.

    19 I DcryptageLastronome Franois Bouchy revient sur lintrt que prsente la multiplication de dcouvertes dexoplantes.

    36 I On en parleLes 12 et 13 dcembre, les chercheurs ont rendez-vous

    lyon pour dbattre dun sujet en vogue : les rseaux sociaux.

    37 I Un jour avecBruno Verdier, directeur technique.

    38 I42 Culturelivres, expositions, films la slection de la rdaction.

    43 I Sur le vifles coulisses tonnantes dune photo de science.

    9 I15 actualitsde prcieux cristaux liquides ; emploi et protection sociale : mme combat ? ; lalgorithme de metropolis revisit ; la lutte contre la leishmaniose ; les bactries emportes par la foule

    30 I35 Stratgiele succs fulgurant dEcology Letters ; une premire unit mixte en chine ; la politique dachats du cnrs ; lalliance athna ; lumire sur loptogntique

    20 I29 Lenqute

    aux origines du racisme21 i lpoque des zoos humains24 i races humaines: ce quon pensait hier

    et que la science a rfut26 i le nouveau visage du racisme28 i entretien avec lilian thuram

    cespictogrammesindiquentuncontenu(texte,photoouvido)visionnersurlejournalfeuilletableenligne.>www2.cnrs.fr/journal

    ux origines du racisme

    aces humaines: ce quon pensait hieraces humaines: ce quon pensait hier

    l. r

    onat

    /cnrs photo

    thq

    ue

    archives charmet/bridgeman giraudon ; c. Z

    annetta

    cci/mus

    e du quai branly

    n

    asa/Jpl/space sc

    ience institu

    te

    qencouverture:lebassinduvillagesngalais,expositionuniverselledelige,cartepostale,hliotypie,1905.

  • | Lessentiel cnrs I LE JOUrnAL4w

    la une

    Des chercheuses lhonneur

    w Deux classements publis rcemment ont mis le CNRS lhonneur. Ainsi, lorganisme fait partie des cent entreprises et organisations les plus innovantes du monde, selon ldition 2011 du Top 100 Global Innovators tabli par la socit Thomson Reuters. Onze reprsentants franais figurent dans ce Top 100 : huit groupes industriels et trois organismes (CNRS, CEA et IFP nergies nouvelles). Ce qui place la France au troisime rang des pays les plus innovants, derrire les tats-Unis et le Japon. Par ailleurs, le CNRS conserve en 2011 le second rang mondial des institutions de recherche en nombre darticles scientifiques produits selon le classement Scimago tabli par des chercheurs espagnols et portugais. Ceux-ci ont recens pour lorganisme franais un total de 130 977 publications entre 2005 et 2009, la priode de rfrence du classement. La premire place est occupe par lAcadmie des sciences chinoise.

    Le CNRS bien class

    w Cest parti ! Le chantier du futur acclrateur linaire Spiral2 a dmarr officiellement le 17 octobre au Grand acclrateur national dions lourds (Ganil) 1, Caen. Grce cet instrument, les scientifiques esprent mieux connatre la structure du noyau atomique et comprendre certaines ractions nuclaires au sein des toiles. Spiral2 permettra effectivement de produire en abondance des noyaux dits exotiques, car ils nexistent pas naturellement sur Terre. 1. Unit CNRS/CEA.

    EN LIGNE.> www2.cnrs.fr/presse/communique/2320.htm

    Futurapolis,le site de linnovationw Toute lactualit de linnovation est dsormais sur Futurapolis, un site cr par lhebdomadaire Le Point et dont le CNRS est partenaire. Articles et vidos font dcouvrir les dernires avances dans les grands domaines de la vie quotidienne, de la sant aux transports en passant par lnergie, les technologies digitales, les questions sociales ou encore lalimentation.

    EN LIGNE.> www.lepoint.fr/futurapolis/

    Les PaLmes de La RecheRchew Le 18 octobre, Paris, le prix La Recherche a livr son palmars, rcompensant des avances importantes effectues en 2010 dans des laboratoires francophones. Dans neuf des douze catgories, des chercheurs menant leurs travaux dans des units lies au CNRS figurent parmi les laurats. Le jury tait prsid cette anne par le mathmaticien Cdric Villani.

    EN LIGNE.> www.leprixlarecherche.com

    q Anne-Marie Lagrange, laurate du prix de la Femme scientifique de lanne.

    Cest la Femme scientifique de lanne : Anne-Marie Lagrange, directrice de recherche au CNRS lInstitut de plantologie et dastrophysique de Grenoble1, est la grande

    gagnante du prix Irne-Joliot-Curie. Il faut dire que lastrophysi-cienne fait partie du gotha mondial en matire de plantes extra-solaires. lorigine de la premire image directe dune plante dans le disque de la jeune toile Bta Pictoris, elle a notamment t res-ponsable scientifique du premier systme doptique adaptative sur le Very Large Telescope au Chili et a coordonn le programme inter-disciplinaire Origine des plantes et de la vie du CNRS. Autre lau-rate, la mathmaticienne Laure Saint-Raymond, du Dpartement de mathmatiques et applications de lENS2, reoit le prix de la Jeune Femme scientifique. Enfin, Pascale Vicat-Blanc, la tte de la start-up Lyatiss, est laurate du prix Parcours Femme Entreprise. La crmonie de remise des prix aura lieu le 20 dcembre au ministre de lEnseignement suprieur et de la Recherche.

    1. Unit CNRS/Universit Joseph-Fourier.2. Unit CNRS/ENS Paris.

    P. R

    UBINI

    LEPOIN

    T.FR

    Spiral2 est en construction

    q cavit acclratrice radio frquence.

    R. F

    ERdIN

    ANd/G

    ANIL

  • Ils ont marqu lactu

    5Lessentiel |n 263 I dcEMbrE 2011

    w La sonde russe Phobos-Grunt, qui emportait six expriences franaises ralises par des laboratoires associs au CNRS, ne sest pas insre sur sa trajectoire vers Mars et tait bloque en orbite terrestre lheure o nous crivions ces lignes. Selon lAgence spatiale russe, il resterait jusqu dbut dcembre pour rtablir le contact et guider cette mission qui doit dterminer lorigine de Phobos, lune de Mars.

    w Tara Oceans, lexpdition scientifique soutenue par le CNRS qui cume tous les ocans du globe, a termin sa deuxime anne de priple afin dtudier les cosystmes marins. Aprs un premier bilan riche de rsultats, comme la dcouverte de dix espces de coraux qui navaient jamais t observes aux les Gambier, laventure se poursuit sur les mers et dans les laboratoires pour tudier la multitude dchantillons dj rcolts.

    w Renforcer la capacit dinnovation des petites et moyennes entreprises et industries franaises en leur cdant des brevets non exploits. Tel est lobjectif du programme PR2 (Partenariat renforc PME-Recherche) que lance le CNRS. Lorganisme dispose aujourdhui denviron 4 500 familles de brevets dont certaines, pourtant trs proches de la maturit, ne sont pas exploites. Au lieu de les laisser sommeiller, il a dcid de les cder aux PME-PMI dans le cadre dun partenariat : une PME-PMI intresse par un ou des brevets sengagera mener bien, avec les laboratoires impliqus, un programme de recherche de quelques mois qui permettra de transfrer les savoir-faire et dadapter linvention ses besoins spcifiques. Environ 1 000 familles de brevets seraient transfrables dans le cadre de PR2.

    deux projets distingus par leRcw Le 14 octobre, le Conseil europen de la recherche (ERC) a dvoil l