Rapport annuel Eiffage 2012

  • View
    246

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Rapport annuel Eiffage 2012

  • SAVOIR FAIRE LA DIFFRENCE RAPPORT ANNUEL 2012

  • SOMMAIRE

    CORPORATE1 PROFIL2 ENTRETIEN AVEC PIERRE BERGER4 GOUVERNANCE6 MONTER EN PUISSANCE LINTERNATIONAL8 VALEURS & ENGAGEMENTS

    10 REGARDS SUR 201216 CHIFFRES CLS 201218 BOURSE & ACTIONNARIAT

    ACTIVITS20 ENSEMBLE, NOUS CONJUGUONS NOS EXPERTISES22 CONSTRUCTION26 TRAVAUX PUBLICS30 NERGIE34 MTAL38 CONCESSIONS ET PPP44 APPR

    DVELOPPEMENT DURABLE50 CONTEXTE ET ORGANISATION59 LES VALEURS DUN GROUPE77 RDUIRE LEMPREINTE COLOGIQUE93 CONSTRUIRE DURABLE

    109 PRPARER LAVENIR115 MTHODES, MESURES ET CONTRLES

    INFORMATIONS GNRALES ET LMENTS FINANCIERS

    134 RAPPORT DE GESTION146 LMENTS FINANCIERS152 COMPTES CONSOLIDS198 COMPTES ANNUELS210 RAPPORT DU PRSIDENT221 RSOLUTIONS 227 GOUVERNEMENT DENTREPRISE235 RENSEIGNEMENTS CARACTRE GNRAL243 TABLE DE CONCORDANCE

    Actophoto Architecte groupe-6 Arka studio, Gael Arnaud, Atelier Demoulin, Atelier Positif, Thierry Beaucap, Bertrand Bchard, Alex Braud, Bruno Bertin, Patrick Boulen

    Cabinet AIA, Damien Carnoy, CEVM EiffageXavier Chabert, Ozam Dannreuther, Georges Dekinder, Lonard de Serres, Michel Djaoui, Florent Doncourt Fabrice Dunou,

    Olivier Dupont, EiffageEiffage Elisa

    ESA Herv Fabre, Fan ArtyShoot, Xavier Ferrand, Fondation pourles gnrations futures, Geoffreoy, iStock, Jean-Luc Girod, Hamilton Frdric Hdelin pour TEP, Thierry Lavernos, Les 4 vents,

    Pascal Le Doar, Lelli Architectes, Vincent Leloup, Jean-Luc Maby, Guillaume Maucuit-Lecomte, Fabien Montaigu, Vincent Pancol, Lawrence Perquis, Aurlien Pic, Rhodia Raphael Schaeffer, Solidarit Nouvelles

    pour le Logement, Streameo, Grard Tordjman, Alexis Toureau, TVO, Claude Valenti, Karine Warny Xanadu Architectes & Urbanistes, Zaoum, Zbigniew Sowa.

  • PROFIL

    Eiffage est le troisime groupe franais et le quatrime en Europe dans le secteur du BTP et des concessions.Il exerce ses activits travers cinq mtiers : LES CONCESSIONS et les partenariats public-priv (grands ouvrages dinfrastructures et de superstructures) ; LA CONSTRUCTION (btiment, immobilier, facility management) ; LES TRAVAUX PUBLICS (terrassement, route, gnie civil, rail) ; LNERGIE (gnie lectrique, gnie climatique, automatisation de process) ; LE MTAL (construction mtallique et faades, gnie mcanique, chaudronnerie, maintenance industrielle).

    EIFFAGE, DES TALENTS EN SYNERGIE

    81 %DES SALARIS ACTIONNAIRES

    68 591COLLABORATEURS AU 31.12.2012HORS INTRIMAIRES

    14 035MILLIONS DEUROS DE CHIFFRE DAFFAIRES

    Eiffage sappuie sur lexprience de prs de70 000 collaborateurs et ralise un chiffredaffaires de plus de 14 milliards deuros. Le Groupe dispose dun maillage trs densedans lHexagone et entend monter en puissance lexport, hors Europe, en ciblantprincipalement lAfrique et le Moyen-Orient.

    CORPORATE

    I1

    1993 La fusion Fougerolle-SAEdonne naissance au Groupe Eiffage.1994 Inauguration du tunnel sousla Manche.1995 Eiffage acquiert Beugnet etdevient numro deux de la route enFrance.1999 2011 Naissance desdiffrentes branches : EiffageConstruction, Eiffage Travaux Publics,E i f fage Concess ions, E i f fagebranche mtal, Eiffage nergie.2001 Eiffage remporte le contratde construction-concession duviaduc de Millau.

    Fvrier 2004 - La concession de lanouvelle ligne ferroviaire Perpignan-Figueras est confie au groupementTP Ferro, constitu dEiffage et dugroupe espagnol ACS Dragados.2005 Eiffage remporte le contrlede la socit dautoroutes APRR.9 mars 2006 La Caisse des dptsentre au capital dEiffage.15 dcembre 2006 Signature delA65 qui reliera Pau (Pyrnes-Atlantiques) Langon (Gironde) premire autoroute grenello-compatible.2006 2008 Eiffage djoue latentative dOPA lance par son

    homologue espagnol SacyrVallehermoso.30 dcembre 2006 Le Groupeobtient la concession de 155kilomtres dautoroute au Portugal.2008 Rachat de Clemessy,entreprise spcialise dans ling-nierie lectrique, lautomatisationdes procds et les systmesmcaniss.2009 Ouverture la circulation dela route des Tamarins La Runion.2010 Anniversaire des 20 ans delactionnariat salari au seindEiffage, qui avait t mis en placeen 1990 par Fougerolle.

    2011 APRR fte ses cinquante ansJanvier 2011 Mise disposition duCentre hospitalier sud-francilien Corbeil-Essonnes.28 juillet 2011 Signature du contratpour la ralisation de la ligne grande vitesse Bretagne-Pays de laLoire, un contrat de 3,6 milliardsdeuros.2012 Eiffage livre le Grand StadeLille Mtropole, nouvelle arna duXXIe sicle avec son toit mobile et sa pelouse rtractable.2013 Le Groupe fte ses vingt ans.

    DATES CLS DU GROUPE

  • PIERRE BERGERPRSIDENT - DIRECTEUR GNRAL

    EIFFAGE I RAPPORT ANNUEL 2012

    ENTRETIEN AVEC

    PIERRE BERGER

    2I

    Vous avez pris la prsidence dEiffage laube deses 20 ans. Quels sont les points forts du Groupe ?Eiffage se distingue en France et dans le reste du monde par

    lexceptionnelle diversit de ses savoir-faire techniques.

    Notre Groupe est sans doute le seul disposer dautant de

    comptences en propre. Naturellement, nous matrisons la

    construction de btiments et douvrages de travaux publics,

    mais aussi la construction mtallique et lnergie avec, par

    exemple, la capacit de concevoir des systmes de transport

    cls en main comme des lignes de TGV ou des plates-formes

    de forage offshore pour lindustrie ptrolire.

    Ces expertises nous ont permis de livrer dans les dlais et avec

    le niveau de performance requis le Grand Stade de Lille, une

    arna unique au monde avec son toit mobile et sa pelouse

    rtractable. Nous avons russi le lancement du plus gros

    chantier de notre histoire : la LGV Bretagne-Pays de la Loire.

    En 2013, nous continuerons embaucher de jeunes ing-

    nieurs et de jeunes techniciens pour prenniser nos ressources

    et comptences dans tous ces domaines.

    Autre spcificit, lactionnariat salari qui fait dEiffage un

    modle unique en Europe. Aujourdhui, 67 000 salaris et

    ex-salaris sont actionnaires et dtiennent environ 37 % du

    capital du Groupe. Cest une garantie de stabilit qui permet,

    en outre, dassocier sur la dure les collaborateurs aux perfor-

    mances de lentreprise.

    A prsent, quelles sont les grandes directions que vous souhaitez insuffler ? Dans un monde o les volumes daffaires naugmentent pas,

    voire se rduisent, il est plus que jamais ncessaire que les

    quipes se concentrent sur lexcution et la gestion des projets

    grands et petits. En accordant toute notre attention lacte

    de construire, nous gnrerons des conomies consquentes.

    Cest dautant plus important que le dveloppement des pro-

    jets cls en main assortis de garanties de performances

  • qui courent parfois sur des dizaines dannes nous confre

    une responsabilit beaucoup plus grande que celle que

    nous devions assumer il y a vingt ans. Nous avons de plus

    en plus un rle densemblier avec ces affaires multimtiers

    plus systmes , o nous l ivrons les btiments et les

    ouvrages mais aussi lensemble des dispositifs associs (de

    la mcanique linformatique).

    Nous avons mis en place en 2012 avec lcole des Ponts

    Paris Tech une formation aux projets cls en main afin

    de bien identifier les fondamentaux et les rgles dorgani-

    sation suivre en la matire. Le retour dexprience sur les

    ralisations cls des cinq dernires annes de lhpital

    sud-francilien au Grand Stade Lille Mtropole , est particu-

    lirement utile pour faire progresser nos quipes.

    En parallle, chaque branche a lanc une dmarche

    productivit afin de minimiser les temps morts sur les petits

    projets, ce qui a un effet immdiat en termes de rsultats.

    Ainsi, sur un chantier de logements dans le XVe arrondisse-

    ment Paris, loptimisation des postes de travail des

    compagnons a permis une conomie de 17 % des heures

    travailles.

    Dans un environnement conomique contraint et incertain,

    affter notre outil de production est ncessaire pour

    permettre la remonte de nos marges travaux. Je souhaite,

    cet gard, quEiffage soit exemplaire sur le plan

    de la qualit, de la scurit, et de lexcution sur tous les

    chantiers et dans toutes les branches.

    Dans lHexagone et en Europe, quelles activitssouhaitez-vous encore dvelopper ou conforter ?Nous allons nous dvelopper dans le logement qui consti-

    tue en France, pays caractris par son dynamisme d-

    mographique, un problme majeur. Eiffage doit contribuer

    la rsolution de cette crise. Nous sommes parfaitement

    en mesure ddifier des logements sociaux ou en acces-

    sion la proprit bas cot, limage des logements

    co-co , la fois conomiques et cologiques,

    commercialiss par Eiffage Construction.

    Au-del, tout ce qui permet de rduire ou de mieux piloter

    les consommations dnergie travers la rnovation des

    btiments, des usines et des infrastructures, ou la remise

    niveau des systmes lectriques et de climatisation, offre

    des dbouchs consquents. Nous comptons aussi travail-

    ler en partenariat avec des producteurs dnergie pour

    construire ou rnover leurs infrastructures, dans le nuclaire

    comme dans le ptrole et le gaz. Nous nous appuierons

    sur les comptences trs pointues dEiffel Industrie et de

    Clemessy. La rgnration des centrales nuclaires devrait

    susciter, elle seule, dans l Hexagone un march de

    50 milliards deuros de travaux sous-traits par EDF.

    Enfin, nous devons prparer ds prsent les appels

    doffres du Grand Paris, un projet majeur qui devrait tre

    lanc au moment o la construction des trois grandes

    lignes de TGV franaises sera termine et qui offrira alors au

    secteur du BTP un