Reflets et Nuances 165 -

  • View
    246

  • Download
    11

Embed Size (px)

DESCRIPTION

R&N 165 Reflets et Nuances 165, dans ce numro de octobre - Quand mcanisation rime avec productivit et qualit

Transcript

  • UNIONPROFESSIONNELLE

    DES MTIERSDE LA FINITION

    LA REVUE DES MTIERS DE LA PEINTURE ET DU REVTEMENT DE SOL

    VIE SYNDICALE Apporter aux adhrents

    de vraies solutions

    ACTUALIT La fabrication du nuancier :

    derrire la couleur et la matire

    TECHNIQUE Gestion des cblages

    sous un revtement de sol

    FORMATION OLYMPIADES : BAPTISTE GABIOT DCROCHE LOR EN PEINTURE DCORATION TECHNIQUE ITE : NE PAS OUBLIER LES SOUBASSEMENTS

    Quand mcanisation rime avec productivit et qualit

    DOSSIER

    165octobre2 0 1 5

  • 2 l Reflets & Nuances OCTOBRE 2015

    Fabricants de produits, de matriels ou prestataires de service,

    vous constituez lenvironnement professionnel

    de lentrepreneur de finition. Le Club Alliance est un lieu privilgi

    entre les entreprises membres de lUnion professionnelle

    des mtiers de la finition et leurs fournisseurs partenaires.

    CLUB ALLIANCE

    Si vous souhaitez adhrer au Club Alliance Contactez Yves Labb : contact@cluballiance.fr

  • OCTOBRE 2015 Reflets & Nuances l 3

    Ne laissons pas passer le train de la modernit

    ous devons prendre notre avenir en main et

    prparer les changements futurs dans diffrents

    domaines au sein de nos entreprises. Lvolution

    du mtier et des produits oblige de plus en plus

    dentrepreneurs recourir la mcanisation qui a connu

    de nombreux changements ces dix dernires annes.

    Les outils traditionnels sont bien sr toujours utiliss sur

    les chantiers mais ils voisinent avec girafes, ponceuses,

    machines projeter, etc. Diminution des cots,

    amlioration de la comptitivit de lentreprise, rduction

    de la pnibilit des tches du personnel simposent

    comme les avantages rels de la mcanisation. Les bons

    rsultats obtenus dans la mise en uvre par la mcanisation naltrent pas le recours

    aux savoir-faire plus traditionnels. Grce ces mthodes traditionnelles, rvlant toute

    sa matrise du mtier, Baptiste Gabiot a remport la mdaille dor en peinture dcoration

    lors des Olympiades des mtiers 2015.

    Les outils de conception et de gestion connaissent aussi une mutation permanente.

    Lre est au numrique. Nous devons tre conscients de lenjeu de cette transformation

    actuellement en marche et moderniser nos outils de bureau afin doptimiser notre activit

    et notre productivit. La dmatrialisation simpose de plus en plus. Le prochain conseil

    dadministration de lUPMF sera ax sur la technologie BIM [modlisation des donnes

    du btiment].

    LUnion est vos cts pour vous aider acqurir les comptences quimpliquent ces

    nouvelles mthodes de travail.

    Marc CIOLFI

    Prsident de lUnion professionnelle des mtiers de la finition

    Pensez-y !Reflets & Nuances est consultable en version numrique

    www.

    cluba

    llianc

    epein

    tures

    .com

    P.4VIE SYNDICALE

    Apporter aux adhrents de vraies solutions p.4 Vie des sections p.6

    Revtements de sol

    Des rouleaux aux dimensions adaptes aux besoins des

    entreprises p.8

    Assemble gnrale 2015 Paris

    UNIEP, un nouvel lan p.10

    P.24DOSSIER

    Quand mcanisation rime avec productivit et qualit

    p.24

    P.62 NE PAS MANQUER

    Les nouveauts doctobre 2015 p.62

    P.28TECHNIQUE Peinture intelligente

    Le Village o la lumire fut p.28

    Toile de verre Lvolution technique et esthtique p.31

    Plancher technique Gestion des cblages sous

    un revtement de sol p.34Mise en uvre

    Pose au sol sans col p.36

    Sol La bombe carbure : un outil prcis p.38

    Qualibat volution de la nomenclature dactivits p.41

    Tendances Faade couleur : le retour p.42

    Rnovation Les faades parisiennes enduites au pltre p.45

    ITE Ne pas oublier les soubassements p.49

    Microbillage Dcaper sans endommager p.52

    Questions des entreprises

    de lUPMF-FFB > 2 ingnieurs votre service p.54

    P.12 ACTUALIT

    Informatique

    Diagnostics thermiques, choix et analyse p.12

    Prvention

    Relancer la campagne Projet Carto Amiante p.15

    quipement

    Bien choisir son utilitaire p.17

    chantillonnage

    La fabrication du nuancier : derrire la couleur et la matire

    p.20

    P.58FORMATION

    Olympiades des mtiers 2015 Baptiste Gabiot dcroche

    lor en peinture dcoration p.58

    Zoom : Aide TPE jeunes apprentis : comment lobtenir?

    p.60

    Sommaire

    N

    ditorial

    M

    AN

    UM

    OV

    IES

  • 4 l Reflets & Nuances OCTOBRE 2015

    Reflets & Nuances Pouvez-vous nous prsenter votre section peinture finition ?Antony Fontaine Depuis quatre ans, mon objectif

    est de valoriser notre mtier de peintre solier autour

    de plusieurs thmes : le recrutement prenne et la

    formation des jeunes et la scurit et lenvironnement.

    En ce qui concerne la valorisation de nos mtiers auprs

    des jeunes, nous avons fait venir il y a trois ans dans

    les collges mayennais le bus la Peinture, mon futur

    . Les interventions des professionnels qualifis taient

    dynamiques et nous avons constat que certains de

    ces jeunes ont rejoint nos mtiers lanne suivante. De

    toute faon, ce nest pas en restant dans nos entreprises

    que lon fait venir des candidats, il faut aller les voir !

    Aussi, jai lanc au sein de notre section, avec le CFA

    des 3 Villes Laval, un parcours junior .

    Souvent, les jeunes ne connaissent pas nos mtiers,

    ils en ont une autre ide que la ralit et abandonnent.

    Dans le cadre de ce parcours, le jeune est reu en

    entretien dans lentreprise et il doit passer des tests de

    niveau. Lavis de lentreprise compte autant que celui

    du formateur. Sil est retenu, le candidat fait un stage

    dans lentreprise pour se confronter la ralit du

    mtier. Aujourdhui dautres adhrents se sont lancs et

    plus dune dizaine dlves du CFA bnficient de ce

    parcours. Tous sont rests dans le mtier. Lide est de

    crer un rseau dentreprises daccueil.

    R&N En matire de scurit et denvironnement, quelles sont les initiatives que vous avez lances ?

    A.F. Nous avons fait visiter nos adhrents, en

    partenariat avec lOPPBTP (organisme professionnel

    de prvention du BTP), un site industriel dun

    quipementier automobile. Le but tait de voir

    comment eux prviennent les risques, les troubles

    musculosquelettiques, les conditions de travail

    et de confronter leur dmarche avec la ntre afin

    damliorer nos pratiques. Et cette anne, le thme

    choisi est lenvironnement. Nous avons organis une

    runion dinformation sur le traitement des dchets de

    chantier, anime par Isabelle Morel, charge de mission

    Environnement et Mtier de la Fdration des Pays de la

    Loire. Elle a prsent les produits et solutions existants

    Antony Fontaine est le prsident de la section peinture finition de Mayenne.

    Ce dynamique entrepreneur en est son second mandat et a orient sa mandature autour

    du recrutement prenne de jeunes et de la valorisation du mtier avec notamment la mise en place

    dune initiative originale, le parcours junior .

    V I E D E S S E C T I O N S

    Apporter aux adhrents de vraies solutionsVIE

    SY

    ND

    ICA

    LE

  • OCTOBRE 2015 Reflets & Nuances l 5

    ainsi que lopration collective de subventions, mise

    en place par la FFB Bretagne et lAgence de leau

    pour lachat de stations de nettoyage des rouleaux.

    Les adhrents ont pu sinterroger sur leurs pratiques

    professionnelles.

    R&N Est-ce difficile danimer une section ?A.F. Il faut apporter aux adhrents de vraies solutions,

    de nouvelles ides qui leur permettent dlargir et

    damliorer leurs pratiques comme ce que nous avons

    fait avec la visite dun site dun quipementier et la

    runion sur le thme des traitements des dchets.

    Nous essayons de faire des runions dans un esprit

    convivial, par exemple au restaurant. Nous ne faisons

    pas plus de deux trois runions par an.

    R&N Comment faites-vous pour attirer de nouveaux adhrents ?A.F. Jai essay de mettre en place une rgle :

    chaque runion, chaque adhrent essaie de ramener

    un prospect. Nous avons une section vieillissante, il faut

    trouver des ides pour recruter. Et puis, lorsquon dirige

    une entreprise, on ne peut pas tre bon en tout, en

    gestion, en juridique, en comptabilit, et la section est

    l pour aider. Et bien entendu, il faut mettre en place de

    nouvelles animations chaque anne pour tre attractif!

    Nous avons repris lopration de communication

    Teeshirts lance par la section peinture de lIsre.

    Cette opration visait amliorer limage du mtier

    de peintre. Nous lavons monte en partenariat avec

    une association daide la rinsertion de personnes en

    situation de handicap. Largent rcolt sur la vente des

    Teeshirts a servi financer la venue dun artiste dans

    lassociation, qui a donn des cours de peinture durant

    une semaine. Tous nos peintres se sont impliqus ! Il y

    a beaucoup de choses faire si on le souhaite. Mme

    si nous sommes concurrents sur le terrain, il faut savoir

    sentraider et se retrouver autour dintrts communs

    et la dfense de notre profession. n

    Il faut apporter aux adhrents de nouvelles ides qui leur permettent dlargir et damliorer leurs pratiques.

    M

    AN

    UM

    OV

    IES

    U

    NE

    EF

    GITE RENCONTRES DES MTIERS

    DE LA FAADE LE 7 DCEMBRE 2015