Reflets & Nuances 166

  • View
    243

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Reflets et Nuances 166, dans ce numro de Janvier 2016 - Les cls pour btir votre argumentaire commercial

Transcript

  • UNIONPROFESSIONNELLE

    DES MTIERSDE LA FINITION

    LA REVUE DES MTIERS DE LA PEINTURE ET DU REVTEMENT DE SOL

    VIE SYNDICALE Conseil dadministration UPMF-FFB

    Relever le dfi du BIM

    TECHNIQUE ITE et chafaudage

    Associer scurit et confort de travail

    FORMATION Entretien professionnel

    Le compte rebours a commenc

    ACTUALIT NUMRIQUE : LES CATALOGUES BIM DES FABRICANTS

    TECHNIQUE PRPARATION DES FONDS : FONDS SOIGNS RIMENT AVEC FINITIONS DE QUALIT

    Les cls pour btir votre argumentaire commercial

    DOSSIER

    166j a n v i e r2 0 1 6

  • Fabricants de produits, de matriels ou prestataires de service,

    vous constituez lenvironnement professionnel

    de lentrepreneur de finition. Le Club Alliance est un lieu privilgi

    entre les entreprises membres de lUnion professionnelle

    des mtiers de la finition et leurs fournisseurs partenaires.

    CLUB ALLIANCE

    Si vous souhaitez adhrer au Club Alliance Contactez Yves Labb : contact@cluballiance.fr

  • JANVIER 2016 Reflets & Nuances l 3

    2016, des espoirs de reprise

    anne 2016 commence. Nos marchs nvoluent

    pas comme nous lesprions mme si le

    prsident de la Fdration franaise du btiment,

    Jacques Chanut, a fait tat de lamorce dun

    redmarrage de lactivit estim + 0,9% en volume.

    Ce rsultat dcoule trs largement du retour massif des

    primo-accdants solvabiliss par la rforme du PTZ+.

    Nous devrons les convaincre de faire appel nos services

    pour raliser leurs travaux. Cest prcisment le thme

    du dossier de ce numro : largumentaire commercial,

    un outil indispensable pour remporter de nouveaux

    marchs. Notre savoir-faire ne suffit plus pour sduire un client potentiel. Entendre et

    comprendre ce que veut le prospect, cest lui proposer une solution adapte ses dsirs

    et son budget.

    Satisfaire le client ne signifie pas accepter deffectuer des travaux nimporte quel prix

    et dans nimporte quelles conditions. Les entreprises de finition doivent trop souvent

    travailler suivant des exigences non conformes aux rgles de lart. Pour faire face cette

    problmatique, notre Union a ralis un document intitul Les conditions dexcution

    des travaux de finition dont lobjectif est de nous permettre dexcuter nos prestations

    dans les meilleures conditions possibles. Il apporte aux entrepreneurs les arguments

    ncessaires pour ne pas subir un chantier mais au contraire lanticiper afin den avoir une

    gestion optimale. Un bel outil au service de nos adhrents, qui sera mis leur disposition

    au mois de mars.

    Encore loin dune vraie reprise, nous devons rester vigilants et motivs pour maintenir

    nos entreprises en bonne sant. Cest le vu que je formule pour chacun dentre vous

    en cette nouvelle anne. Mes chres consurs, mes chers confrres, je vous adresse

    tous mes meilleurs vux de sant et de russite !

    Marc CIOLFI

    Prsident de lUnion professionnelle des mtiers de la finition

    Pensez-y !Reflets & Nuances est consultable en version numrique

    P.4VIE SYNDICALE

    La ncessit de prendre le relais p.4

    La vie des sections p.6

    Conseil dadministration UPMF-FFB

    Relever le dfi du BIM p.9

    Club Alliance

    Garantir la qualit de lexcution des ouvrages de finition p.13

    Carnet syndical p.13 P.22

    DOSSIER Les cls pour btir votre

    argumentaire commercial p.22

    P.57 NE PAS MANQUER

    Les nouveauts de janvier 2016 p.57

    P.26TECHNIQUE

    Prparation des fonds Fonds soigns riment avec

    finitions de qualit p.26

    ITE sous enduit Faades requalifies pour une rsidence HLM p.29

    ITE et chafaudage Associer scurit et confort

    de travail p.33

    ITE sous enduit Solution 100% minrale pour la rsidence du Pressoir p.36

    Rnovation Etanchit liquide en balcons p.38

    Tendances produits Esthtique et fonction des

    revtements modulaires p.40

    Employez le mot juste Question de vocabulaire p.43

    Questions des entreprises

    de lUPMF-FFB > 2 ingnieurs votre service p.47

    P.14 ACTUALIT

    Numrique

    Les catalogues BIM des fabricants p.14

    nouveauts utilitaires

    VUL en mode monospace p.20

    P.50FORMATION

    Entretien professionnel Le compte rebours a commenc p.50

    Actions 3PF Rencontres rgionales : opration russie p.52

    Soutenez la filire peinture finition par votre taxe dapprentissage

    p.53

    Loutil en main : un outil intergnrationnel

    p.53

    44e Olympiades des mtiers Les slections rgionales

    sont lances p.55

    Sommaire

    ditorial

    M

    AN

    UM

    OV

    IES

    L

    www.

    cluba

    llianc

    epein

    tures

    .com

  • 4 l Reflets & Nuances JANVIER 2016

    Reflets & Nuances Pouvez-vous nous prsenter la section peinture revtements de sol de la Somme dont vous tes le prsident, et ses particularits ?

    Eric Gilot Notre section compte 50 adhrents dont

    66% sont des entreprises de moins de 10 salaris, sur

    les 170 entreprises de peinture finition de la Somme. Elle

    rassemble 500 peintres employs par les adhrents sur

    un total de 585 peintres salaris dans le dpartement.

    Les entreprises de notre section emploient donc 85%

    de leffectif peintres dans la Somme. Notre section

    a t cre il y a plus de 50 ans et elle a conserv

    sa particularit qui est de rattacher les mtiers de la

    vitrerie ceux de la peinture et du revtement de sol. La

    vitrerie tait, en effet, intgre la peinture lorigine.

    De manire gnrale, les adhrents de la Fdration

    dpartementale sont reprsents par mtier avec par

    exemple notre section peinture revtements de sol et

    vitrerie et par spcificit avec une section femmes,

    une section jeunes et une section entreprises

    gnrales .

    R&N Trouvez-vous difficile de faire rentrer de nouveaux adhrents ?

    E.G. Aujourdhui, la plupart des entreprises qui sont

    cres, le sont sous le rgime de la micro entreprise.

    Si les problmatiques mtiers restent identiques, on

    ne peut toutefois les mettre sur le mme plan quune

    PME puisquelles ne sont pas soumises la mme

    fiscalit. Elles nont pas les mmes besoins quune PME

    traditionnelle. Aussi, dans ces conditions, comment

    changer sans conflit latent ?

    R&N Quelles sont vos missions en tant que prsident de section ?

    E.G. Ma premire mission est de reprsenter nos

    mtiers la Fdration dpartementale. Je participe

    chaque mois aux runions du bureau. Cest la partie

    la plus rcurrente de mes missions et elle peut encore

    aller plus loin car en tant que prsident de section, je

    participe par exemple llaboration des nouveaux

    statuts de la section dpartementale de la Fdration,

    lors de changements de prsidence. De plus, chaque

    membre du bureau est tenu de prendre un mandat

    Eric Gilot est le prsident de la section peinture revtements de sol de la Somme. Trs impliqu

    dans ses diffrents mandats, il regrette nanmoins le manque dengagement des jeunes gnrations dans le syndicalisme de mtier dans une priode o la profession doit tre, au contraire, solidaire.

    V I E D E S S E C T I O N S

    La ncessit de prendre le relaisVIE

    SY

    ND

    ICA

    LE

  • JANVIER 2016 Reflets & Nuances l 5

    dans une instance parallle et lie la

    Fdration. Je suis donc prsident du

    GEIQ (Groupement demployeurs pour

    linsertion et la qualification) BTP 80. Nous

    y employons deux permanents. Je suis galement

    administrateur du CFA (Centre de formation pour

    apprentis) de Picardie, fonction lie mon mandat de

    prsident de la section peinture revtements de sol et

    vitrerie. Enfin, ma troisime mission est de porter la voix

    de mon dpartement au niveau national en participant

    au conseil dadministration de lUPMF-FFB. Je suis

    galement membre de la commission formation. Tous

    ces mandats sajoutent mon travail de dirigeant dune

    entreprise de 50 salaris mais nous sommes soutenus

    par les permanents des sections qui nous aident

    beaucoup prparer les runions.

    R&N Justement, en tant que prsident de la section peinture revtements de sol, quelles sont les thmatiques que vous portez dans les runions techniques ?E.G. En 2015, la section a convi ses adhrents

    plusieurs animations : rdaction, sous la houlette dun

    dlgu de lOPPBTP (Organisme professionnel de

    prvention du BTP), de leur document unique (DU)

    peinture , information au niveau rgional sur les

    aides qui peuvent tre accordes nos clients dans

    le cas de la pose dune ITE, information sur lamiante,

    le plomb, les dchets et sur comment protger

    lenvironnement et nos compagnons. En 2014, la

    section a organis une prsentation du NF DTU 59.1 et

    une dmonstration de machine de nettoyage des outils

    de peinture. Nous en avons profit pour prsenter le

    nouveau primtre de notre section avec la fusion des

    poseurs de revtements de sol et des peintres au sein

    dune mme section professionnelle.

    Il faudrait que les jeunes se sentent

    plus concerns par le syndicalisme de mtier

    G

    PZ

    R&N Est-ce difficile de mobiliser ?E.G. Le temps de nos adhrents tant prcieux, chaque

    runion de bureau se tient lheure du djeuner, qui

    est aussi un moment de convivialit. Mais dans le

    contexte conomique actuel, nous faisons face un

    taux de prsence faible car nos chefs dentreprise

    ont la tte dans