Réparation Amour Confiance, Apostolat de la Prière ... ?· Toi, porte-la pour mon Amour ! Voilà ce…

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    Rparation Amour Confiance, Apostolat de la Prire, Toulouse, 1938.

    Opuscule de propagande pour les milieux religieux, extrait de Un Appel lAmour.

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    Je demande trois choses aux mes : Rparation, Amour et Confiance . C'est par ces mots que le Cur de Jsus, quelques jours avant de la rappeler Lui, rsumait Sur Josefa Menndez ses Dsirs pour le monde (1). Pendant les quatre annes de cette vie religieuse si courte et si obscure aux yeux humains, si riche de grces et de souffrances d'un ordre tout surnaturel, Il lui avait sans cesse redit ce triple appel. Auprs du Tabernacle, travers les clotres des Feuillants (Poitiers), durant le travail de ses journes laborieuses, dans ses nuits de souffrances et d'offrande, Josefa coutait ces mots divins tombant des Lvres du Matre comme des perles semes par l'Amour. Elle les recueillait, ainsi que Lui-mme l'avait exig : C'tait un trsor amass pour beaucoup d'mes. Un jour, peut-tre, seront-elles replaces dans leur cadre... Mais ds aujourd'hui, la grce promise leur diffusion s'offre toutes les mes que l'Amour cherche en leur disant : J'ai besoin de curs qui aiment, d'mes qui rparent, de victimes qui s'immolent, mais surtout d'mes qui s'abandonnent. (1) Un Appel l'Amour : Sur Josefa Menndez, religieuse coadjutrice de la Socit du Sacr-Cur de Jsus. - Apostolat de la Prire, 1938.

    REPARATION : C'est--dire vie d'union avec le Rparateur divin : Travailler pour Lui, en Lui, en esprit de rparation dans une troite union ses sentiments et ses dsirs. Je viens Me reposer en toi, me chrie... Je suis si peu aim des hommes ! Je cherche l'amour et ne rencontre que l'ingratitude !... Bien rares sont les mes qui M'aiment en vrit. Ce que Je te demande, c'est d'tre toujours prte consoler mon Cur, chaque fois que J'ai besoin de toi. La consolation que Me donne une me fidle compense l'amertume qui Me vient de tant d'mes froides et indiffrentes. Tu sentiras parfois dans ton cur l'angoisse du Mien ; c'est ainsi que tu Me sou-lageras. Ne crains rien. Je suis avec toi ! Quand Je te laisse si froide, c'est que Je prends ton ardeur pour rchauffer d'autres mes... Quand Je t'abandonne l'angoisse, ta souffrance dtourne la colre divine prte frapper les pcheurs... Lorsqu'il te semble ne pas M'aimer et que tu Me redis quand mme ton amour, c'est alors que tu consoles le plus mon Cur ! Un seul acte d'amour, fait dans la solitude o Je te laisse, rpare en grand nombre les ingratitudes dont Je suis l'objet. Mon Cur compte ces actes d'amour et les recueille comme un baume prcieux. Je veux que tu Me donnes des mes. Pour cela, Je ne te demande pas autre chose que l'amour en toutes tes actions. Fais tout par amour : souffre par amour, travaille par amour et, surtout, abandonne-toi l'Amour.

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    Quand Je te console, reois la consolation des mains de l'Amour. Quand Je te fais sentir l'angoisse et la solitude, accepte-les et souffre dans l'amour. Je veux Me servir de toi comme du bton dont s'aide une personne fatigue. Je veux te possder, t'envelopper et te consumer tout entire.

    * * *

    Ecoute cette parole : L'or se purifie dans le feu. De mme ton me se purifie et se fortifie dans la tribulation et tu peux ainsi retirer, du temps de la tentation, un grand profit pour toi et pour les mes. Entre dans mon Cur et tudie le zle qui Le dvore pour la Gloire de mon Pre. Ne crains pas de souffrir si, par la souffrance, tu peux, en quelque manire accrotre ma Gloire et sauver des mes. Les mes valent tant ! Pour sauver une me, il faut beaucoup souffrir. Ne sais-tu pas que ma Croix et Moi, nous sommes insparables ? Si tu Me rencontres, Moi, tu rencontreras ma Croix ; et quand tu trouves ma Croix, c'est Moi que tu trouves. Celui qui M'aime, aime ma Croix et celui qui aime ma Croix, M'aime ! Personne ne possdera la vie ternelle sans aimer la Croix et sans l'embrasser volontiers pour mon Amour. Le chemin de la vertu et de la saintet est fait d'abngation et de souffrance. L'me qui accepte la Croix gnreusement, marche dans la vraie lumire ; elle suit un sentier droit et sr o elle n'a pas craindre de glisser sur les pentes. La Croix est la porte de la vritable vie, et l'me qui a su l'aimer telle que Je la lui ai donne, entrera par elle dans les splendeurs de la vie ternelle. Comprends-tu, maintenant, combien la croix est prcieuse ? Ne la crains pas... c'est Moi qui te la donne et Je ne te laisserai jamais sans les forces ncessaires pour la soutenir. Vois comme Je l'ai porte pour ton amour. Toi, porte-la pour mon Amour ! Voil ce Cur qui, du haut de la Croix, a donn la vie au monde. Ainsi faut-il que les mes choisies pour rpandre sur la terre lumire et vie, s'tendent sur ma Croix avec grande soumission, l'exemple de leur Sauveur et de leur Matre. La meilleure rcompense que Je puisse donner une me, c'est de la faire victime de mon Amour et de ma Misricorde. Je la rends ainsi semblable Moi qui suis la Victime divine pour les pcheurs. Sais-tu comment tu peux Me consoler ? Aime-Moi, souffre pour les mes et ne Me refuse rien ! Oui, ne Me refuse rien, et n'oublie pas que J'ai besoin d'mes qui continuent ma Passion, pour retenir la colre divine. Mais, Je te soutiendrai.

    * * *

    Quand une me prie pour un pcheur avec le dsir ardent de sa conversion, elle obtient, le plus souvent, ce qu'elle demande, ne serait-ce qu'au dernier moment et, toujours, mon Cur trouve en cette prire la rparation de l'offense reue.

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    De toute manire, la prire n'est jamais perdue ; car, d'une part, elle rpare l'injure cause par le pch et, de l'autre, elle obtient misricorde, sinon pour ce pcheur, du moins pour d'autres prts recueillir le fruit de cette supplication. Il y a des mes qui, pendant leur vie et durant toute l'ternit, sont appeles Me rendre la gloire qu'il leur appartient, elles, de Me donner et celle qu'auraient d Me procurer d'autres mes qui se sont perdues... C'est ainsi que ma Gloire n'est pas atteinte et qu'une me juste peut rparer les pchs de beaucoup d'autres. L'amour que J'ai pour les mes est si grand, que Je souffre comme un martyre lorsqu'elles s'loignent de Moi, non cause de la gloire qu'elles voudraient Me ravir, mais bien du malheur qu'elles se prparent elles-mmes. Les mes courent leur perte et mon Sang est perdu pour elles ! Mais, celles qui M'aiment et s'immolent, comme victimes de rparation, attirent la Misricorde de Dieu. Voil ce qui sauve le monde ! Je cherche des mes qui rparent tant d'offenses faites la Majest divine, et mon Cur se consume du dsir de pardonner ! Pauvres pcheurs ! Comme ils sont aveugls ! Je ne veux que leur pardonner, et eux ne pensent qu' M'offenser... Je cours leur poursuite comme la justice la poursuite des criminels ; mais la justice les cherche pour les chtier ; Moi, Je les cherche pour leur pardonner. Le monde se prcipite vers la jouissance et s'abme dans les plaisirs. La multitude des pchs qui se commettent est telle, que mon Cur est comme noy dans un torrent d'amertume et de tristesse ! O trouverai-Je un soulagement ma douleur ? Offre ton tre tout entier pour satisfaire ma Justice et rparer les outrages faits mon Amour. Si ton indignit toi est grande et tes pchs nombreux, viens les submerger dans le torrent de Sang qui s'chappe de mon Cur et laisse-toi purifier. Puis, accepte gnreusement toutes les souffrances que ma Volont t'envoie, pour les offrir mon Pre Cleste. Que ton me s'embrase du dsir de consoler un Dieu outrag et s'empare de mes Mrites pour rparer tant de crimes. Dis-Moi : Y a-t-il un cur qui aime plus que le Mien et qui trouve moins de corres-pondance son Amour ? Y a-t-il un cur qui, plus que le Mien, se consume du dsir de pardonner ? Et cependant, pour prix de tant d'Amour, Je ne reois que les plus grandes offenses ! Pauvres mes ! Allons demander pardon et rparer pour elles : O mon Pre, ayez piti des mes ! Ne les chtiez pas comme elles le mritent, mais faites-leur misricorde comme votre Fils Vous en supplie.

    * * *

    Je viens Me reposer parmi les mes que J'ai choisies. Puissent-elles, par leur fidlit, cicatriser les blessures que Je reois des pcheurs ! Ah ! comme il est ncessaire qu'il y ait des victimes pour compenser l'amertume dont mon Cur est abreuv et pour soulager la douleur que Me causent tant de fautes ! Que de malice ! et comme les hommes se perdent ! L'obstination d'une me coupable blesse profondment mon Cur, mais la tendresse d'une me fidle, non seulement, ferme ma blessure, mais carte la Justice de mon Pre. Quand Je t'envoie la souffrance, ne crois pas que Je t'aime moins. C'est que J'ai besoin de remdes pour gurir les plaies du monde.

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    Je Me charge de rparer pour toi ; toi, rpare pour les mes. Il y en a beaucoup qui M'offensent et beaucoup qui se perdent. Mais, celles qui blessent le plus mon Cur, sont ces mes que J'aime tant et qui, se rservant toujours quelque chose, ne se livrent pas entirement Moi... Pourtant, est-ce que Je ne leur donne pas tout mon Cur ?...

    * * *

    Console-Moi, aime-Moi, glorifie-Moi par mon Cur. Rpare avec Lui et satisfais par Lui la Justice divine. Prsente-Le comme Victime d'Amour pour les mes, et, d'une manire spciale, pour celles qui Me sont consacres. Vis avec Moi, comme Je vis avec toi. Cache-toi en Moi comme Je Me cache en toi. Tous deux, nous nous consolerons mutuellement, car ta souffrance sera la mienne et ma souffrance sera la tienne. Aujourd'hui, tu vas Me consoler : mets-toi bien au fond de mon Cur. Prsente-toi mon Pre avec tous les mrites de ton Epoux. Demande-Lui pardon pour tant d'mes ingrates. Dis-lui que tu es prte, dans ta petitesse, rparer les offenses qu'Il reoit. Dis-Lui que tu es une victime bien misrable, mais couverte du Sang de mon Cur. Ainsi tu passeras la journe demandant pardon et rparant. Je veux que tu unisses ton cur au zle et l'ardeur qui consument le Mien, et que les mes comprennent bien comment Je veux tre leur bonheur et leur rcompense. Qu'elles ne s'loignent pas de moi ! Je les aime tant !

    * * *

    Voil ces Plaies ouvertes sur la Croix pour racheter le monde de la mort ternelle et lui donner la Vie. Ce sont elles qui, maintenant, obtiennent misricorde et pardon tant d'mes qui irritent la colre du Pre. Ce sont elles qui, dsormais, leur donneront lumire, force et amour. Cette Plaie de mon Cur est le volcan divin o Je veux que s'embrasent mes mes choisies. Toutes les grces qu'Il renferme sont elles, afin qu'elles les rpandent sur le monde, sur tant et tant d'mes qui ne savent pas venir les chercher et sur tant d'autres qui les mprisent. Je leur donnerai la lumire ncessaire, afin qu'elles sachent utiliser ce trsor, et non seulement Me faire connatre et aimer mais encore rparer les outrages des pcheurs. Oui, le monde M'offense, mais il sera sauv par la rparation des mes choisies. Aime, car l'amour c'est la rparation et la rparation c'est l'amour.

    AMOUR : C'est--dire intimit avec Celui qui est tout Amour et qui se met au niveau de ses cratures pour leur demander leur amour. La seule chose que Je veux, c'est l'Amour : Amour docile qui se laisse conduire par l'action de Celui qu'il aime... Amour dsintress qui ne cherche, ni son plaisir, ni son intrt propre, mais ceux du Bien-Aim. Amour zl, ardent et dvorant, qui franchit

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    tous les obstacles que lui oppose l'gosme : voil le vritable amour, celui qui arrache les mes l'abme o elles se prcipitent. Contemple Mon Cur, tudie-Le et tu apprendras de Lui aimer. Le vrai amour est humble, gnreux et dgag de soi. Si donc tu veux que Je t'apprenne M'aimer, commence par t'oublier toi-mme. Ne t'arrte pas aux sacrifices, ne regarde pas ce qu'ils te cotent, ne tiens pas compte de tes gots : Aime et tu auras la force. Il y a beaucoup d'mes qui croient que l'amour consiste seulement dire : Je vous aime, mon Dieu ! Non, l'amour est suave, mais il agit. Je veux que tu M'aimes de la sorte, suavement, toujours, en tout, dans le travail comme dans le repos, dans la prire et la consolation comme dans la peine et l'humiliation, Me prouvant sans cesse ton amour par tes uvres : car c'est l l'Amour ! Si les mes comprenaient bien cela, comme elles avanceraient dans la perfection et comme elles consoleraient mon Cur !

    * * *

    Dis-Moi que tu M'aimes, c'est ce qui Me console le plus, car J'ai faim d'Amour ! Je veux que tu brles du dsir de Me voir aim et que ton cur n'ait plus d'autre aliment que ce dsir. Regarde bien mon Cur et le feu qui Le consume : c'est l'Amour que J'ai pour les mes et surtout pour mes mes choisies. A elles Je rserve une demeure de prfrence... mais combien ne le savent pas ! Toi, entre dans mon Cur, gote sa douceur, enivre-toi de sa paix et laisse le tien s'embraser au contact de cette divine flamme... Partage mes peines, mes tristesses, mes heures de solitude... Tiens-Moi compagnie... Aime-moi, pour tant d'mes qui Me laissent seul et Me mprisent !

    * * *

    L'amour rend tout facile. L'me qui aime, dsire souffrir ; la souffrance accrot l'amour... L'amour et la souffrance unissent troitement l'me son Dieu et la rendent une mme chose avec Lui. Beaucoup d'mes Me reoivent bien lorsque Je les visite par la consolation. Beaucoup M'accueillent avec joie dans la communion. Mais il y en a peu qui M'ouvrent volontiers quand Je frappe leur porte avec ma Croix. Quand une me est tendue sur ma Croix, et s'y abandonne, cette me Me glorifie, elle est la plus proche de Moi ! Beaucoup d'mes ne Me connaissent pas, c'est vrai ; mais, plus grand encore est le nombre de celles qui, Me connaissant, M'ont dlaiss pour suivre une vie de plaisir. Il y a tant d'mes sensuelles !... tant qui cherchent jouir ! Elles se perdent ainsi, car mon chemin est fait de souffrances et de croix ! L'amour seul donne la force de M'y suivre : C'est pourquoi Je cherche l'amour.

    * * *

    http://www.spiritualite-chretienne.com/

  • Reproduction et mise en forme Chemin d'Amour vers le Pre.

    Quand deux personnes s'aiment, la plus petite indlicatesse de l'une suffit blesser le cur de l'autre. Ainsi en est-il pour mon Cur. Je veux que les mes qui aspirent mon intimit ne refusent rien l'amour. Si tu es fidle aux dlicatesses de l'amour, Je ne Me laisserai pas vaincre en gnrosit : Ton me sera inonde de paix. Je ne te laisserai pas seule et, dans ta petitesse mme, tu seras grande, car c'est Moi qui vivrai en toi.

    * * *

    Mon Cur ne peut contenir le dsir qui Le consume de se donner, de se livrer, de demeurer toujours avec les mes ! Ah ! comme J'attends qu'elles M'ouvrent leur cur, qu'elles M'y enferment et que ce feu qui dvore le Mien, les fo...