R©pertoire des abr©viations

  • View
    237

  • Download
    6

Embed Size (px)

Text of R©pertoire des abr©viations

  • Publication interarmesPIA-7.2.15_RAUDRIA(2012)N002/DEF/CICDE/NP du 3 janvier 2012, amende le 1er fvrier 2012

    Centre interarmes de concepts,

    de doctrines et dexprimentations

    Rpertoire des abrviations utilises dans les documents de rfrence interarmes

    dition 2012

  • 2

    Intitule Rpertoire des abrviations utilises dans les Documents de rfrence interarmes, la Publi-cation interarmes (PIA) 7.2.15_RAUDRIA(2012) res-pecte les prescriptions de lAllied Administrative Pu-blication (AAP) 47(A) intitule Allied Joint Doctrine Development). Elle applique galement les conseils du Lexique des rgles typographiques en usage lImprimerie nationale (LRTUIN, ISBN1 978-2-7433-0482-9) dont lessentiel est disponible sur le site In-ternet www.imprimerienationale.fr ainsi que les pres-criptions de lAcadmie franaise. La jaquette de ce document a t cre par le Centre interarmes de concepts, de doctrines et dexprimentations (CIC-DE)2. Attention : la seule version de rfrence de ce document est la copie lectronique mise en ligne sur les sites Intradef et Internet du CICDE (http://www. cicde.defense.gouv.fr) dans la rubrique Corpus con-ceptuel et doctrinal interarmes !

    1 International Standard Book Number / Numro international normalis du livre 2 Copie de la circulaire du ministre de la Marine en date du 13 avril 1921 (voir galement page 10).

  • 3

    PIA-7.2.15_RAUDRIA(2012)

    RPERTOIRE DES ABRVIATIONS UTILISES

    DANS LES DOCUMENTS DE RFRENCE INTERARMES

    (RAUDRIA)

    N 002/DEF/CICDE/NP du 3 janvier 2012,

    amende le 1er fvrier 2012

  • 4

    (PAGE VIERGE)

  • 5

    _____________________________________________Prface

    Le Gnral de division Vincent LAFONTAINE Directeur du Centre interarmes de concepts,

    de doctrines et dexprimentations (CICDE)

    1. Cette Publication interarmes (PIA) vise rpertorier les abrviations dusage courant, tant en langue franaise quen langue anglaise, susceptibles dtre utilises par les officiers dtat-major ou en situation de commandement. Pour cela, elle reprend les lments des lexiques constituant la dernire annexe de chacun des Documents de rfrence interarmes (DRIA) publis depuis le mois de juin 2010 ainsi que ceux recueillis au fil de la lecture de divers documents, officiels ou non.

    2. Ayant pour vocation de senrichir en permanence dlments nouveaux, ce rpertoire prend la forme dun document de travail plac sous la responsabilit du Comit interarmes de terminologie militaire (CITA3). Il figure en bonne place dans le Corpus conceptuel et doctrinal interarmes franais (CCDIA-FRA) et sera disponible en ligne sur les sites Intradef et Internet du CICDE, la fois sous la forme dun document tlchargeable et imprimable et sous la forme dun tableau EXCEL4 copiable et exploitable pour la constitution de diffrentes bases de donnes drives.

    3. Plus encore que pour tous les autres DRIA, chaque lecteur est sollicit pour amender ce qui devrait rapidement constituer une uvre commune bnfique pour lensemble de la communaut de dfense.

    3 A pour Atlantique (survivance de lappellation ancienne entrine par linstruction n 464/DEF/EMA/CITA du 07 mars 1996 relative aux

    attribions, lorganisation et au fonctionnement du comit interarmes de terminologie militaire. 4 Microsoft Excel, dont le nom officiel actuel est Microsoft Office Excel, est un tableur de la suite bureautique Microsoft Office, dveloppe et

    distribue par l'diteur Microsoft ; il est destin tre utilis sur des plateformes Microsoft Windows ou Macintosh Mac OS X.

    Paris, le 3 janvier 2012 N 002/DEF/CICDE/NP

  • 6

    La version intiale du RAUDRIA comportait 1805 abrviations

    Elle en compte aujourdhui 1816

  • 7

    ____________________________________________________Rcapitulatif des amendements

    1. Ce tableau constitue le recueil de tous les amendements proposs par les lecteurs, quels que soient leur origine et leur rang, transmis au Sous-directeur Synergie doctrinale (SD-SD) du Centre interarmes de concepts, de doctrines et dexprimentations (CICDE) en sinspirant du tableau propos en annexe A (voir page 53).

    2. Les amendements valids par le CICDE sont inscrits en rouge dans le tableau ci-dessous dans leur ordre chronologique de prise en compte.

    3. Le numro administratif figurant au bas de la premire de couverture et de la fausse couverture est corrig (en caractres romains, gras, rouge) par ajout de la mention : amend(e) le jour / mois /anne.

    4. La version lectronique du texte de rfrence interarmes amend remplace la version antrieure dans toutes les bases de donnes informatiques.

    N Amendement Origine Date de validit 1 Ajout de 11 abrviations CICDE 1er fvrier 2012 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18

  • 8

    (PAGE VIERGE)

  • 9

    _________________________Rfrences et mode demploi

    Rfrences

    a. AAP-15(2010, Glossaire OTAN des abrviations utilises dans les documents et publications OTAN, STANAG.

    Mode demploi

    1. Depuis la Deuxime Guerre mondiale, les abrviations tiennent une place de choix dans le paysage terminologique militaire international en gnral, et au sein de lAlliance atlantique en particulier. Utilises bon escient, les abrviations permettent aux initis de gagner un temps prcieux lors de la rdaction et de la lecture des textes ainsi que dans les conversations ou les changes de messages de toute nature.

    2. Cependant, comme le montre notre histoire militaire, la gnralisation de lemploi de ces abrviations peut conduire certains excs, voire mme la naissance dun volapuk5 incomprhensible pour les non-initis. Sil est aujourdhui impensable dappliquer la circulaire Barthou du 11 avril 1921 interdisant les abrviations par initiales (voir premire de couverture et figure 2, page 10), il est indispensable de discipliner lusage de ces dernires en dfinissant des rgles lexicales strictes, mais empreintes de bon sens et faciles appliquer.

    Brve histoire des abrviations

    3. Ds linvention de lcriture a germ lide dutiliser des raccourcis visuels pour acclrer le processus de rdaction et de lecture des signes reprsents sur des supports divers. Sans parler des idogrammes reprsentant chaque objet par une image spcifique, rappelons que les abrviations par initiales taient dj couramment utilises par les Romains : ainsi, la locution Senatus PopulusQue Romanus (le Snat et le peuple romain) tait abrge grce lemploi des quatre lettres S.P.Q.R

    Figure 1 Exemple de siglaison lpoque romaine

    4. Lutilisation des abrviations a survcu la chute de lEmpire romain mais elle ne sest vritablement dveloppe quau XXe sicle et la faveur des deux conflits mondiaux. Ainsi, alors que les armes franaises rechignaient se convertir cet usage pragmatique (voir la copie de la circulaire Guistheau page suivante), la Wehrmacht dune part, et larme amricaine plus encore, lont systmatiquement gnralis, parfois jusqu la caricature. Par la suite, les procdures labores par la puissance hgmonique occidentale ont tout naturellement t transposes dans lOrganisation du Trait de lAtlantique Nord (OTAN), bras arm de lAlliance atlantique, imite en cela par toutes les armes du monde.

    5 Le volapk ou volapuk est une langue construite invente en 1879 par le prtre catholique allemand Johann Martin Schleyer (1831-1912), de

    Baden. Les paroles de l'hymne volapk sont l'uvre du jsuite et polyglotte allemand Franz Zorell, spcialiste de cette langue.

  • 10

    Figure 2 Le 13 avril 1921, Gabriel Guistheau, ministre de la marine, reprend la circulaire BARTHOU son compte

  • 11

    Un fort besoin de normalisation

    5. Pour tre efficient, lusage des abrviations de toute nature doit tre strictement rgul, enseign par des experts et mis en uvre par lensemble des traitants. Cest dire si cet usage doit tre normalis , cest--dire soumis des normes approuves par toutes les parties prenantes.

    6 En ce qui concerne les abrviations, le document de rfrence de lAlliance est lAllied Administrative Publication (AAP) 15 (voir rfrence a.). LAAP-15 est un glossaire en ce sens quelle ne donne pas seulement la signification des abrviations inventories, mais fournit galement dautres informations, comme la source de rfrence et la traduction dans lautre langue officielle de lOTAN.

    7. Lobjectif de cette PIA est beaucoup moins ambitieux. Avant darriver ce stade, le CITA se propose de finaliser, dans un premier temps, un rpertoire recueillant lensemble des abrviations figurant dans les lexiques des DRIA publis ce jour afin de faciliter la rdaction des textes nouveaux, la rvision des textes anciens et lharmonisation de la reprsentation des termes abrgs dans lensemble du corpus documentaire.

    Les diffrents types dabrviations

    8. Une abrviation (du latin brevis, en franais : court , abrg en Abr. ) est le raccourcissement d'un mot ou d'un groupe de mots, reprsents alors par une lettre ou un groupe de lettres issus de ce mot. L'abrviation consiste donc toujours en une suppression, plus ou moins importante. Par exemple, c'est--dire peut s'abrger en c.--d. , etc.

    9. Constituent des abrviations conventionnelles6 les chiffres, les symboles (qui font lobjet de prescriptions lgales) et les abrviations courantes qui sont fixes par lusage et ne peuvent tre modifies sans risque de confusion.

    a. On vitera les abrviations dans le cours du texte des travaux littraires et des travaux courants non spcialiss.

    b. En revanche, on les emploiera systmatiquement dans les tableaux, notes,