Scolariser les enfants présentant des troubles envahissants du

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    217

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Ressources d'accompagnement ducatif</p><p>Scolariser les enfants prsentant des troubles envahissants du dveloppement (TED) et des troubles du spectre autistique</p><p>Ces documents peuvent tre utiliss et modifis librement dans le cadre des activits d'enseignement scolaire, hors exploitation commerciale.Toute reproduction totale ou partielle dautres fins est soumise une autorisation pralable du Directeur gnral de lenseignement scolaire.La violation de ces dispositions est passible des sanctions dictes larticle L.335-2 du Code la proprit intellectuelle.</p><p>Aot 2012</p><p> MEN/DGESCO http://eduscol.education.fr/</p><p>Person</p><p>nalisa</p><p>tion d</p><p>es pa</p><p>rcours</p><p>duSCOL</p></li><li><p>Ministre de lducation nationale (DGESCO) Aot 2012 Scolariser les enfants prsentant des troubles envahissants du dveloppement (TED) et des troubles du spectre autistique http://eduscol.education.fr/ </p><p>Sommaire </p><p>Sommaire ................................................................................................................................................ 1 Cadre gnral de la scolarisation des lves handicaps ...................................................................... 2 </p><p>1. La rglementation en matire de scolarisation .......................................................................... 2 2. Le livret personnel de comptences pour les lves en situation de handicap......................... 2 3. Les amnagements dexamens ................................................................................................. 3 </p><p>Les acteurs de la mise en uvre de la scolarisation .............................................................................. 3 1. Les parents................................................................................................................................. 3 2. Lenseignant rfrent pour la scolarisation des lves handicaps........................................... 3 3. Le mdecin de lducation nationale .......................................................................................... 3 4. Linfirmire scolaire..................................................................................................................... 4 5. Les personnels chargs de laide humaine................................................................................ 4 </p><p>Des parcours de formation personnaliss............................................................................................... 5 1. Le projet personnalis de scolarisation (PPS) ........................................................................... 5 2. Les partenaires extrieurs.......................................................................................................... 6 3. Les Services dducation et de Soins Spcialiss Domicile (SESSAD)................................ 6 4. tablissements mdico-sociaux ou sanitaires............................................................................ 6 </p><p>Troubles envahissants et troubles du spectre autistique ........................................................................ 6 1. Dfinition..................................................................................................................................... 6 2. Les amnagements pdagogiques ............................................................................................ 7 </p><p>Les valuations ................................................................................................................................ 7 La mise en uvre ............................................................................................................................ 7 </p><p>Prsentation du syndrome dAsperger .................................................................................................. 12 Les mthodes ducatives et comportementales................................................................................... 13 </p><p>Les mthodes relevant dune approche globale................................................................................ 13 1. La mthode TEACCH .......................................................................................................... 13 2. LABA ................................................................................................................................... 15 Adaptation aux contextes scolaires................................................................................................ 16 </p><p>Les mthodes centres sur le langage et la communication............................................................. 17 3. PECS.................................................................................................................................... 17 Adaptation aux contextes scolaires................................................................................................ 18 4. Makaton................................................................................................................................ 18 </p><p>Ressources............................................................................................................................................ 19 Glossaire................................................................................................................................................ 21 </p></li><li><p>Ministre de lducation nationale (DGESCO) Page 2 sur 21 Scolariser les enfants prsentant des troubles envahissants du dveloppement (TED) et des troubles du spectre autistique http://eduscol.education.fr/ </p><p>Cadre gnral de la scolarisation des lves handicaps </p><p>La scolarisation est un droit pour tous, inscrit pour ce qui concerne les lves handicaps dans la loi 2005-102 du 11 fvrier 2005 pour lgalit des droits et des chances, la participation et la citoyennet des personnes handicapes. Ltablissement de rfrence est celui o est scolaris chaque lve du secteur de recrutement, sauf dans le cas o une notification dorientation dans un dispositif spcifique a t mise par la commission des droits et de lautonomie des personnes handicapes (CDAPH). </p><p>1. La rglementation en matire de scolarisation </p><p>La scolarisation des lves handicaps constitue une priorit nationale. Dans ce domaine, des progrs considrables ont t accomplis depuis plusieurs annes et notamment depuis la publication et la mise en uvre des textes dapplication de la loi du 11 fvrier 2005. </p><p>En raffirmant le droit la scolarisation de tous les enfants et adolescents handicaps et en introduisant la notion de parcours de formation , cette loi a profondment modifi lesprit, les procdures et la dfinition des rles de chacun. Elle renforce les actions en faveur de la scolarisation des lves handicaps. Elle affirme le droit pour chacun une scolarisation en milieu ordinaire au plus prs de son domicile et un parcours scolaire continu et adapt. Les notions daccessibilit et de compensation sont les deux piliers de la loi. </p><p>Chaque cole, chaque collge ou lyce a ainsi vocation accueillir, sans discrimination, les lves handicaps (art. L. 351-1 du code de lducation). </p><p>Afin que lui soit assur un parcours de formation adapt, chaque enfant, adolescent ou adulte handicap a droit une valuation de ses comptences et de ses besoins par l'quipe pluridisciplinaire de la maison dpartementale des personnes handicapes (MDPH). En fonction des rsultats de cette valuation, il est propos chacun un parcours de formation qui fait l'objet d'un projet personnalis de scolarisation (PPS). </p><p>Pour le cas o une famille naurait pas saisi la MDPH dans un dlai de quatre mois aprs envoi de lavis de lquipe ducative, informant que la situation de llve devrait faire lobjet dune valuation de lquipe pluridisciplinaire, le directeur acadmique des services de lducation nationale (DASEN) en informe la MDPH, en application de larticle 5 du dcret 2005-1752 du 30/12/2005. </p><p>2. Le livret personnel de comptences pour les lves en situation de handicap </p><p>Les objectifs dapprentissage reposent, pour tous les lves, sur les programmes scolaires en vigueur et sur le "socle commun de connaissances et de comptences". Dans ce cadre, le livret personnel de comptences (LPC) a une double fonction : outil institutionnel attestant la matrise des sept comptences du socle commun, il est aussi un outil pdagogique au service du suivi personnalis des lves. La personnalisation des parcours des lves en situation de handicap devra prendre appui sur cet outil de suivi et daide la validation des paliers du socle commun. Les connaissances et comptences des paliers 1 et 2 non valides l'issue de l'cole primaire sont nouveau travailles et values au collge. De mme, si ncessaire, le LPC continue tre rempli et les comptences valides par les quipes enseignantes en lyce, ou au sein dune unit denseignement, en section d'initiation et de premire formation professionnelle (SIPFPRO), ou par les formateurs en centre de formation d'apprentis. Le LPC inclut galement les attestations et certifications dlivres au cours de la scolarit obligatoire : lattestation de premire ducation la route dans les coles maternelles et lmentaires (APER), le brevet informatique et internet cole et Collge (B2i), les attestations de scurit routire premier et second niveaux (ASSR), le certificat Prvention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). </p><p>Un bilan personnalis est propos aux lves bnficiant dun amnagement de scolarit dans le cadre dun PPS et ne matrisant pas le palier 2 du socle commun la fin de la scolarit. Ce bilan pourra donner lieu la dlivrance dune attestation de comptences (Dcret n2005-1013 du 24.08.2005). Elle sera prise en compte dans l'obtention du certificat de formation gnrale (CFG) qui garantit lacquisition des comptences du palier 2 du socle commun de connaissances et de comptences. Ce certificat de formation gnrale constitue la premire tape pour lobtention ultrieure dun certificat daptitude professionnelle (CAP). </p><p>http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000456016&amp;dateTexte=&amp;categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000456016&amp;dateTexte=&amp;categorieLien=idhttp://eduscol.education.fr/cid47660/scolarite-et-handicap.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid47660/scolarite-et-handicap.htmlhttp://www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/handicap,775/dossiers,806/les-maisons-departementales-des,1087/l-organisation-des-mdph,7546.htmlhttp://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html/http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html/http://www.education.gouv.fr/bo/2005/31/MENE0501630D.htmhttp://www.education.gouv.fr/bo/2005/31/MENE0501630D.htmhttp://www.education.gouv.fr/cid52842/mene1019034c.html</p></li><li><p>Ministre de lducation nationale (DGESCO) Page 3 sur 21 Scolariser les enfants prsentant des troubles envahissants du dveloppement (TED) et des troubles du spectre autistique http://eduscol.education.fr/ </p><p>3. Les amnagements dexamens </p><p>Pour garantir l'galit des chances entre les candidats aux examens ou concours, des amnagements aux conditions de passation des preuves orales, crites, pratiques ou de contrle continu sont prvus, si la situation de llve handicap le justifie (art. L.112-4 du code de lducation). Ceux-ci concernent tous les examens et concours organiss par le ministre de lducation nationale et le ministre de lEnseignement suprieur ou par des tablissements ou services dpendant de ces ministres. Ils peuvent sappliquer toutes les formes dpreuves de ces examens, quel que soit le mode dvaluation (notamment : preuves ponctuelles, partiels, contrle continu, contrle en cours de formation, entretien) et quelles que soient les modalits dacquisition du diplme (y compris par validation des acquis de lexprience). Il faut pour cela se procurer et renseigner un formulaire de demande d'amnagement, ds le dbut de l'anne scolaire o llve passera son examen ou concours. Un mdecin, dsign par la CDAPH, rend ensuite un avis dans lequel il peut proposer des amnagements en fonction des besoins : augmentation du temps des preuves, utilisation d'un matriel spcialis, mise en place d'un secrtariat, conservation des notes, etc. L'administration qui organise l'examen ou le concours dcide des amnagements accords, partir des propositions du mdecin, et les met en place dans la mesure des possibilits offertes par la rglementation. </p><p>Pour les lves handicaps, il est primordial que soient anticips les demandes damnagement dexamen en lien avec le projet dorientation professionnelle, afin de rechercher les meilleures solutions et dviter ainsi des situations de rupture. </p><p>Les acteurs de la mise en uvre de la scolarisation </p><p>1. Les parents </p><p>Llaboration et la mise en uvre de projets pdagogiques efficaces et signifiants pour les lves handicaps doivent sappuyer sur la collaboration des parents, qui connaissent le trouble de leur enfant et ont sans doute dj mis en place des moyens pour laider grer ses difficults. Associer les parents, premiers ducateurs de lenfant, au processus de planification du projet sert non seulement favoriser la russite scolaire de llve, mais aussi crer un climat de confiance, propice aux apprentissages. La relation parents-cole repose sur la comprhension mutuelle du point de vue et de la ralit de chacun. Il est donc important que les parents aient une bonne comprhension du projet scolaire qui est propos leur enfant, et de la faon dont chaque classe doit rpondre aux besoins de tous les lves. </p><p>2. Lenseignant rfrent pour la scolarisation des lves handicaps </p><p>Lenseignant rfrent a pour mission dassurer la mise en uvre du PPS. Il veille la cohrence des actions et leur continuit. Son rle est particulirement important lors des changements de lieu ou de mode de scolarisation, afin dviter les ruptures dans les prises en charge ou les adaptations pdagogiques. Il est comptent pour les lves handicaps du premier et du second degr, y compris les lves de lenseignement suprieur scolariss en lyce (Brevet de Technicien Suprieur, Classe Prparatoire aux Grandes Ecoles)... </p><p>3. Le mdecin de lducation nationale </p><p>Le mdecin, en sa qualit de rfrent en matire de sant, a un rle spcifique de conseiller technique en prvention individuelle et collective auprs des inspecteurs de l'ducation nationale, des directeurs d'cole, des chefs d'tablissement et de la communaut ducative de son secteur d'intervention, des jeunes scolariss et de leurs parents. </p><p>Ses missions rpondent aux objectifs essentiels de la sant en milieu scolaire en particulier : </p><p> favoriser avec les autres personnels les apprentissages et la russite scolaire ; porter une attention particulire aux lves en difficult ; favoriser linclusion scolaire des jeunes handicaps et des jeunes atteints de maladies chroniques. </p><p>http://eduscol.education.fr/pid24305-cid52443/candidats-handicapes-tous-examens.htmlhttp://eduscol.education.fr/pid24305-cid52443/candidats-handicapes-tous-examens.htmlhttp://eduscol.education.fr/pid23238-cid47718/le-champ-d-application-du-ccf.htmlhttp://eduscol.education.fr/pid23238-cid47718/le-champ-d-application-du-ccf.htmlhttp://www.education.gouv.fr/bo/2006/32/...</p></li></ul>

Recommended

View more >