Simulacres JdR sangdragon

  • View
    52

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Core rules of an old french role-playing game. It allows universal fast-paced play, but includes details for advanced combat and magic, and as such is called Sang Dragon (Dragon Blood) edition

Text of Simulacres JdR sangdragon

  • Simulacres est un jeu de rle gnraliste, contenant toutce qui est ncessaire pour faire jouer dans nimportequel univers. Nous vous proposons ici le corpus dergles publis dans le hors-srie 11 de Casus Belli,

    nomm SangDragon.

    Si vous dsirez dcouvrir lunivers de SangDragon etune campagne de jeu, il vous faudra vous procurer ce

    hors-srie.

    Les rgles ci-aprs sont libres de diffusion, mais restentsous le copyright et la proprit de Pierre Rosenthal.

    Les illustrations sont les proprits de RollandBarthlmy, Didier Guiserix et Jean-Denis Pendanx.Aucune utilisation ni reprise ne peut tre faite sans

    consentement pralable des auteurs.

    SangDragon est le HS 11 de Casus Belli.Casus Belli, Excelsior Publications, 1 rue du Colonel Pierre Avia, 75015 Paris.

    Pour toute question. For any question:email to rosen@francenet.fr

  • Cration du personnageLes valeurs des Composantes varient de 3 (faible) 6(fort), 4 et 5 tant des valeurs moyennes. Rpartissezun total de 18 points entre vos quatre Composantes.Exemple : Corpsa 5, Instinctsz 6, Cure 4,Espritr 3 ; un tel personnage est trs instinctif,privilgiant ce qui est physique, moyennementamical et pas du tout rflchi. Une vraie tte brle.

    MoyensLes Composantes ne sont que des potentialits qui nesont pas toujours bien exploites ou exprimes. Il ne sert rien davoir de beaux muscles si on ne les utilise pas,davoir un grand cur si on naime personne. Lexpressiondune Composante se fait toujours travers un Moyen.Ainsi Espritr et Perceptionq servent apprhender unproblme intellectuel, alors que Corpsa et Actionsservent donner un coup de poing ou faire un saut enlongueur. Le tableau ci-contre rsume ces diverses com-binaisons. Les Moyens sont au nombre de quatre :

    qLa Perception. Elle sert chaque fois que lon veutconnatre quelque chose. On lutilise aussi danstous les cas o il est plus important de ragir quagir.Ainsi, pour viter une voiture qui grille un feu rouge,cest la Perception que lon utilisera, pour dterminer sion a vu la voiture temps. De mme, le fait de viser,mme pour utiliser un fusil, se fera avec la Perception.

    sLAction. Ce Moyen sert lorsque lon doit avoirune action effective. Cest le plus vident com-prendre, et aussi lun des plus utiliss des Moyens.LAction servira pour un bras de fer comme pourrsoudre une nigme.

    dLe Dsir. Ce Moyen reprsente toutes les sortes devolonts, quelles soient conscientes ou incons-cientes. Cest sans doute le Moyen le plus difficile apprhender, mais aussi celui qui a le plus de possibi-lits. On peut ainsi dsirer survivre, inventer desengins ou des posies extraordinaires ; bref, arriver se dpasser.

    fLa Rsistance. Cest un Moyen passif, qui sert tester si on rsiste une agression physique,morale ou sentimentale, ou si on se laisse guider par sesinstincts.

    Cration du personnageLes valeurs des Moyens varient de 0 (trs faible) 4(fort) ; 2 tant une valeur moyenne. Attribuez un totalde 10 points pour lensemble de vos Moyens. Il estpossible, mais dconseill, de mettre un score de 0dans un des Moyens.Exemple : Perceptionq 2, Actions 3, Dsird 3,Rsistancef 2 ; ce qui indique un personnage assezmoyen, plutt actif, pas trs perspicace, qui ne saitpas trop encaisser les coups durs, mais qui sait yragir efficacement.

    RgnesEnfin, on nagit pas dans labsolu. Chaque personne ades affinits particulires vis--vis du milieu extrieur.

    Les rgles de SangDragon(qui sont les mmes quecelles de Simulacres) sontprsentes dans les chapitressuivants. Nous avons priscomme postulat que les jou-

    eurs utiliseraient les rgles que nousappelons de campagne . Cest--dire des rgles de difficultmoyenne, lgrement pluscompliques que les rgles de basedestines aux dbutants. Mais vouspouvez tout fait jouer avec lesrgles de base, ou les rgles decampagne, tout est prvu pour cela.Nanmoins, afin de ne pas alourdirchaque nouvelle rgle, en prcisant chaque fois dans quel cas ellesemploie, nous supposerons quenous restons dans le cadre desrgles de campagne.Ceux qui veulent tre guids, avecdes rgles plus simples, auraientavantage se procurer Simulacres,ainsi dailleurs que ceux quidsirent des rgles plus complexes(comme la localisation des pointsde vie, les poursuites, les pouvoirspsychiques, etc.).Cest nanmoins pour vous laisserle choix du degr de complexit desrgles que nous avons suivi lamme progression de rgles quepour Simulacres : dabord savoircomment fonctionne le personnageet comment le crer avec les rglesde base ; puis la dcouverte desmcanismes du jeu (p. 10) ; et enfincomment effectivement crer unpersonnage pour le monde deSangDragon, avec les rgles decampagne, et toutes les adaptationsncessaires (p. 16).Les rgles de magie (p. 22) nauront tre connues que du meneur dejeu et des joueurs dont lepersonnage est magicien.

    Descriptionet crationLa premire chose que doit faire un joueur avant decommencer une partie de jeu de rle, cest de choisir lepersonnage quil va incarner. Sil est dbutant, indcis oupress, nous lui conseillons de choisir un personnageprtir, cest--dire un personnage tout fait. Il y en asix de prvus, que vous trouverez en page 71, dontvous pouvez vous inspirer et quil est possible de pho-tocopier ou mme de dcouper.Un paradoxe de la cration de personnage dans le jeu derle est quil faut souvent un peu savoir comment fonc-tionnent les rgles pour savoir si son personnage cor-respond bien ce que lon veut, mais que lon ne peutbien saisir le mcanisme des rgles quaprs avoir crun personnage. Cest un peu le problme de luf et dela poule. Mais ne paniquez pas, tout cela nest pas sicompliqu.Le plus simple, cest de lire la description des carac-tristiques dun personnage avec une feuille vierge(page 9) devant soi, ou avec un des prtirs (page 71).Vous pourrez crer un personnage au fur et mesure,puis passer aux mcanismes du jeu (page 10 et sui-vantes) pour savoir comment va fonctionner votrepersonnage.

    Les CaractristiquesElles sont divises en plusieurs catgories. Voici, pourchacune, comment remplir la feuille de personnage,lorsque vous en crez un.

    ComposantesCe sont les matriaux qui composent les individus, labase mme de ce quils sont. Un personnage est com-pos (symboliquement) du Corps, des Instincts, duCur et de lEsprit.

    aLe Corps sert rsoudre toutes les situations phy-siques (courir, regarder, lutter, danser, couter,etc.). Il recouvre diverses capacits physiques comme laforce, lagilit, lendurance.

    zLes Instincts regroupent toutes les forces et lesfaiblesses caches et inconscientes de lindividu.Cest par eux que sexpriment le sixime sens, lintuition,le ct animal du personnage ; mais aussi le fait de selaisser dominer par ses pulsions. Une personne ins-tinctive pourra sentir des prsences, se rattraper de jus-tesse lors dune chute, etc.

    eLe Cur est le domaine des sentiments (aimer, sefaire aimer, comprendre , ressentir, influencer,convaincre par les sentiments, etc.). Quelquun qui aune forte valeur en Cur peut non seulement mieuxconvaincre, mais aussi mieux rsister aux influencesextrieures, alors quun personnage avec une faiblevaleur sera plus vellitaire (incapable de sen tenir une dcision prise).

    rLEsprit gouverne la rflexion (calculer, analyser,raisonner, prvoir, persuader par la raison, etc.)mais aussi linvention, limagination.

    CASUS BELLI6

    RGLES

    RGLES DE BASE

    Le personnagedu joueur

  • Ainsi, mme si on utilise ses facults de perception,certains individus sont plus laise pour suivre lestraces dun animal dans la fort, alors que dautres sau-ront plus facilement dceler un passage secret dans unebtisse. Dans le jeu, ces affinits sont appeles lesRgnes, et sont au nombre de cinq : Minralw, Vg-talx, Animalc, Humainv, Mcaniqueb.

    wMinral. Ce Rgne reprsente toute la nature nonvivante. Cest--dire les rochers, les pierres, maisaussi leau (ocans, lacs, rivires) ou lair (le vent, leciel). Ainsi, lorsque lon veut faire le point en mer, ouconnatre la mto, on utilise le Rgne Minral.

    xVgtal. Ce Rgne reprsente tout ce qui estvivant et (a priori) sans conscience. On lutiliseavec les plantes, les arbres, les lichens.

    cAnimal. Ce Rgne sert chaque fois que lon ades interactions avec des cratures vivantes quiont un comportement instinctif (que lon nomme ani-mal) plutt quintellectuel (comme les humains). Cestpourquoi il arrive que ce Rgne soit utilis dans descirconstances particulires avec des humains : si unIndien essaye dappeler son animal totem, si un officiantvaudou se livre son dieu loa, ils font appel la per-sonnalit animale quils possdent en eux.

    vHumain. Ce Rgne est un des plus importants caril est utilis de deux faons bien diffrentes. Dans unpremier temps, comme tous les autres Rgnes, on luti-lise dans les interactions avec dautres humains (sduc-tion, psychologie). Dans un deuxime temps, il sert dsquon utilise ses propres capacits (courir, rsoudre unenigme). En fait, le jeu part du principe philosophiquegrec : connais-toi toi-mme pour connatre les autres. Ilpeut arriver que lon ait des interactions avec des cra-tures qui ne soient ni animales (elles rflchissent) nihumaines (elles ont des modes de pense trop trangespour nous ; comme des extraterrestres, des dieux nonanthropomorphes) auquel cas aucun de ces deuxRgnes (Animal et Humain) ne sapplique.

    bMcanique. Ce Rgne reprsente tout ce qui estutilis comme outil ou instrument, au sens le pluslarge du terme. Ainsi los, qui pourrait tre considrcomme Minral (en voie de fossilisation) est considrcomme un outil ds que lhomme des cavernes lutilisepour la chasse ou la guerre (voir 2001 lodysse de lEspa-ce ). videmment, les voitures, les armes feu, les pres-se-pures, les ordinateurs, sont tous du domaine Mca-nique. Mais cela va plus loin, car on considrera aussique les lois de la physique et des mathmatiques sontdes outils pour comprendre lunivers. Ainsi, si unpsychiatre veut inventer une nouvelle mthode psy-chiatrique, il utilisera le Rgne Humain, car s