Tétanos céphalique révélé par une paralysie faciale

  • Published on
    25-Dec-2016

  • View
    222

  • Download
    7

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Cas clinique</p><p>Tetanos cephalique revele par une paralysiefaciale</p><p>Cephalic tetanus revealed by peripheral facial palsy</p><p>R. Hassania,*, A. Herkania, H. Nouria, S. Boukindb, N. Tassib, A. RajiaDisponible en ligne sur </p><p>Recu le :13 avril 2010Accepte le :10 aout 2011Disponible en ligne15 septembre 2011</p><p>a Service doto-rhino-laryngologie, CHU Mohammed-VI, Marrakech, Marocb Service des maladies infectieuses, CHU Mohammed-VI, Marrakech, Marocwww.sciencedirect.com</p><p>SummaryIntroduction. Cephalic tetanus is a rare presentation of localized</p><p>tetanus (1 to 3% of localized presentations). It is a very rare cause of</p><p>peripheral facial palsy.</p><p>Observation. We report a case of cephalic tetanus revealed by</p><p>peripheral facial palsy and trismus.</p><p>Discussion. Facial peripheral palsy often appears after trismus. It is</p><p>very rarely the first symptom of cephalic tetanus, making the</p><p>diagnosis difficult.</p><p> 2011 Published by Elsevier Masson SAS.</p><p>Keywords: Facial paralysis, Trismus, Tetanus</p><p>ResumeIntroduction. Le tetanos cephalique est une forme localisee rare de</p><p>tetanos (1 a 3 % de ces formes localisees). Cest une cause excep-</p><p>tionnelle de paralysie faciale peripherique.</p><p>Observation. Nous rapportons un cas de tetanos cephalique revele</p><p>par une paralysie faciale peripherique et un trismus.</p><p>Discussion. La paralysie faciale apparat le plus souvent apres le</p><p>trismus. Elle est rarement inaugurale, ce qui rend difficile le</p><p>diagnostic de tetanos cephalique.</p><p> 2011 Publie par Elsevier Masson SAS.</p><p>Mots cles : Paralysie faciale, Trismus, Tetanos</p><p>Introduction</p><p>Malgre un vaccin efficace, le tetanos demeure un veritableprobleme de sante publique dans les pays en voie de deve-loppement.Si le diagnostic de la forme generalisee est souvent evident, lareconnaissance des formes localisees reste difficile. La formecephalique ne represente que 1 a 3 % des formes localisees.Elle survient souvent dans les suites dune plaie ou duneabrasion faciale. Le tetanos peut affecter plusieurs nerfscraniens, en particulier le nerf facial.Nous rapportons une observation exceptionnelle de tetanosrevele par une paralysie faciale (PF) peripherique dapparitionbrutale et devolution inhabituelle.</p><p>* Auteur correspondant.e-mail : redouanehassani@hotmail.com (R. Hassani).</p><p>0035-1768/$ - see front matter 2011 Publie par Elsevier Masson SAS.10.1016/j.stomax.2011.08.008 Rev Stomatol Chir Maxillofac 2011;112:313-315</p><p>Observation</p><p>Un fermier de 41 ans, non vaccine contre le tetanos, a consulteaux urgences pour une PF de type peripherique totale droite.Cette PF dapparition brutale avait ete precedee dun syn-drome pseudo-grippal. Le testing musculaire avait ete evalue a14 sur 30 et stade V, selon House et Brakmann [1].Il presentait une dermabrasion sous-orbitaire droite secon-daire a un traumatisme par tige de bois dix jours auparavant.Ces lesions navaient fait lobjet ni de soins locaux, ni duneserotherapie antitetanique. Lotoscopie, la sensibilite de la faceet lexamen neurologique general (notamment les autres pai-res craniennes) etaient normaux. Le patient etait apyretique.Le reste de lexamen somatique etait sans particularite. Rete-nant le diagnostic de PF a frigore , des antiviraux oraux etune corticotherapie ont ete prescrits.Quatre jours plus tard, la PF setait aggravee avec un testing ahuit sur 30. Un trismus bilateral completait le tableau.Louverture buccale etait de 0,5 cm avec apparition du signe</p><p>313</p><p>mailto:redouanehassani@hotmail.comhttp://dx.doi.org/10.1016/j.stomax.2011.08.008</p></li><li><p>R. Hassani et al. Rev Stomatol Chir Maxillofac 2011;112:313-315[(Figure_1)TD$FIG]</p><p>Figure 1. Patient au moment du diagnostic : paralysie faciale peripheriquedroite au repos et abrasion causale sous-orbitaire homolaterale.</p><p>[(Figure_2)TD$FIG]</p><p>Figure 2. Patient au moment du diagnostic : paralysie faciale peripheriquedroite et trismus.</p><p>de labaisse-langue captif (fig. 1 et 2). Une dysphagiesaggravait progressivement letat general salterait sans syn-drome febrile. Les autres paires craniennes etaient intactes etla nasofibroscopie du pharyngo-larynx normale.Les espaces profonds de la face etaient normaux au scanner.Ces donnees cliniques et anamnestiques ont fait craindre untetanos cephalique. Le patient a ete traite par penicilline G(8 000 000 UI/j par voie parenterale pendant dix jours), unedose de 2500 UI de serum antitetanique en injection sous-cutanee et 240 mg/j de diazepam en injection intraveineusependant quatre jours, puis per os.Le trismus sest ameliore, louverture buccale sest normaliseeen dix jours et la PF a regresse (le testing musculaire passantde huit sur 30 a 16 sur 30).</p><p>DiscussionCe tetanos cephalique est original par sa revelationvia une PF peripherique, le trismus napparaissant que</p><p>314</p><p>secondairement. Ce trismus a redresse le diagnostic initialde PF a frigore .Cette pathologie est devenue rare grace a la vaccination et laserotherapie antitetanique preventive en cas de plaie. Elledevient meconnue, notamment dans les formes localisees, enparticulier cephaliques [2,3].La porte dentree est une plaie faciale (meme punctiforme),une otite moyenne chronique, ou une lesion dentaire oubuccale [4].Le nerf facial est le nerf cranien le plus touche, le plussouvent du cote de la porte dentree. La paralysie est detype peripherique. Sa physiopathologie nest pas claire, laneurotoxine, transportee par voie centripete, provoqueraitdes lesions sur les moto-neurones du noyau du nerf facial[5,6].Le diagnostic du tetanos cephalique dit de Rose estclinique. Il est dautant plus probable en cas de plaie faciale.Le tableau clinique associe trismus et PF, avec ou sansparalysie oculomotrice. La PF peut, dans certains cas,preceder le trismus comme pour notre patient, ce qui</p></li><li><p>Tetanos cephalique revele par une paralysie faciale</p><p>peut retarder le diagnostic et la prise en charge therapeu-tique.Le traitement est hospitalier avec une surveillance etroitedans un service dinfectiologie car le passage vers uneforme generalisee se produit dans deux sur trois des cas.Le parage de la porte dentree est indispensable. Leauoxygenee est recommandee, la bacterie etant anaerobiestricte.Les antibiotiques (beta-lactamines, tetracyclines, metronida-zole) limitent la pullulation microbienne commensale quiaggrave lanaerobiose. Cette atmosphere anaerobie favorisela liberation de la toxique neurotrope par le bacille tetaniquequi quitte sa forme sporulee vegetative.Limmunotherapie passive, par une seule injection intramus-culaire de 3000 a 6000 unites dantitoxine, neutralise latoxine circulante et celle situee dans la plaie. Des myorela-xants sont necessaires pour lutter contre la contracture mus-culaire et diminuer la douleur [7,8].La PF peripherique est de bon pronostic : son evolution dependintimement du pronostic des autres atteintes du tetanos. Larecuperation est presque totale apres eradication du germetellurique et disparition de la neurotoxine.</p><p>Declaration dinterets</p><p>Les auteurs declarent ne pas avoir de conflits dinterets enrelation avec cet article.</p><p>References[1] House JW, Brackmann DE. Facial nerve grading system. Oto-</p><p>laryngol Head Neck Surg 1985;93:1467.[2] Dixon A, Bibby J. Tetanus immunisation state in a general</p><p>practice population. Br Med J 1988;297:598.[3] Zachariades N, Koumoura F, Komis C. Cephalic tetanus: report</p><p>of case. Br J Oral Maxillofac Surg 2003;41:3389.[4] Yanagi F, Sawada N, Nishi M, Nakayama R, Imamura S, Higashi</p><p>K. Cephalic tetanus in a nontraumatized patient with left facialpalsy. Anesth Analg 1996;83:4234.</p><p>[5] Gonzalez-Forero D, Morcuende S, Alvarez FJ, De la Cruz RR,Pastor AM. Transynaptic effects of tetanus neurotoxin in theoculomotor system. Brain 2005;128:217588.</p><p>[6] Achari AN. Facial Palsy in Tetanus. Br Med J 1973;3:5434.[7] Burgess JA, Wambaugh GW, Koczarski MJ. Reviewing cephalic</p><p>tetanus. Report of case. J Am Dent Assoc 1992;123:6770.[8] Smith AT, Drew SJ. Tetanus: a case report and review. J Oral</p><p>Maxillofac Surg 1995;53:7780.</p><p>315</p><p>Cephalic tetanus revealed by peripheral facial palsyIntroductionObservationDiscussionDclaration dintrtsRfrences</p></li></ul>

Recommended

View more >