TRAUMATOLOGIE MAXILLO-FACIALE DES CHIENS ?· suffisamment de masse dentaire des 2 côtés du trait de…

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • TRAUMATOLOGIE MAXILLO-FACIALE

    DES CHIENS ET DES CHATS

    Il est frquent que nos compagnons subissent des traumatismes plus ou moins importants lors de la chasse, balade, en travaillant ou tout simplement la maison. Les lsions qui en suivent varient des simples bobos (coupure des babines, piqure dinsecte) jusqu des traumatismes craniens svres o la vie du patient est en jeu! Les dgts provoqus par ces accidents (accidents de la voie publique, chutes, blessures par balle, morsures) sont un vrai dfit pour le praticien, car souvent il est difficile de prdire immdiatement si le patient va survivre et quelles peuvent en tre les squelles

    Mme si une ranimation mdico-chirurgicale simpose en premier lieu (valuer et assurer les fonctions vitales), il faut rapidement penser protger les tissus abims ou sains afin dviter des dgts supplmentaires ( nettoyage des plaies et leurs sutures si possible, extraction ou limage des dents qui blessent, protection des structures nobles: yeux).

    Dans ces cas, toutes les disciplines peuvent se ctoyer dans un espace aussi restreint que la tte: ranimation, imagerie, ophtalmologie, chirurgie, neurologie, dentisterie, mdecine interne Les traumatismes importants peuvent ncessiter des moyens considrables et plusieurs anesthsies et interventions, dont certaines des mois ou des annes plus tard. Par exemple: retirer un squestr osseux ou corps tranger, source dinfection, un oeil non fonctionnel et douloureux, une dent ou fragment de celle-ci car endommage lors de laccident ou lors de la chirurgie

    Lsions buccales chez u n j e u n e B u l l d o g franais qui se prenait pour llectricien et essayait de dnuder les cbles lectriques (malheureusement sous tension!). L a d o u l e u r e t l e s p la ies su i te aux brulures ont t prises en charge rapidement et la cicatrisation sest bien passe.

  • Certaines lsions sont iatrognes lors de la rparation chirurgicale faciale, par des mthodes orthopdiques classiques, qui sont souvent peu respectueuses des dents sous jacentes. Mais effectivement, dans certains cas urgents, il y a des sacrifices faire et il faut savoir les accepter.

    Mais 6 mois aprs, les 2 carnassires gauches ont t recouvertes de tartre noire et ont t dchausses avec de linfection (lsions paro-endo). Lextraction reste le s e u l c h o i x envisageable.

    Ce jeune chien prsente une infection avec dchaussement d e l a m o l a i r e i n f r i e u r e p l u s i e u r s m o i s a p r s l e traitement dune fracture de sa mchoire. Les radiographies extra-orales ne permettent pas didentifier le p r o b l m e c a u s e d e nombreuses structures sous-jacentes, masquant la lsion.

  • Une autre alternative des traitements orthopdiques invasifs des fractures (par broches, vis, plaques) sont les traitements orthopdiques non-invasifs. Ils consistent en une confection dattelle qui permettra dimmobiliser la fracture en attendant la gurison.

    Leur principal avantage est quaucun nouveau traumatisme nest cr pour stabiliser la fracture, car nul besoin de percement, ni dincision pour accder los. Ceci est aussi vrai pour le retrait du dispositif, qui se fera sans lsion des tissus mous, tandis que le retrait des dispositifs classiques ncessitent un abord sanglant . Lautre avantage est que locclusion est mieux respecte et mieux prise en compte.

    Les radiographies intra-orales p r o p r a t o i r e s s o u s anesthsie gnrale, mettent en v idence des ls ions iatrognes de la rac ine caudale par des vis avec une i n f e c t i o n a p i c a l e . E l l e s d m o n t r e n t a u s s i u n e cicatrisation complte de los.

    Le retrait de la plaque et lextraction de la dent sont effectus immdiatement et la radiographie intra-orale post-opratoire confirme labsence de fragments laisss sur place qui pourraient entretenir linfection.

    La gurison est rapide et sans consquence.

    Attelle inter-dentaire confectionne sur place pour stabiliser une luxation du croc, qui a t remis en place. Lattelle est faite avec du fil en inox, coll au composite photopolymrisable et recouvert dune rsine auto-polymrisante. Elle a t retire sous anesthsie 6 semaines aprs,

  • Chat rfr la clinique aprs avoir subi une s t a b i l i s a t i o n p a r cerclage dune dsunion d e l a s y m p h y s e m a nd i b u l a i r e . Un e autre fracture de la b r a n c h e v e r t i c a l e m a n d i b u l a i r e e s t suspecte. Le chat en plus dun cerclage qui lui repasse sous le menton a une muselire confectionne et la collerette. Malgr tout, locclusion nest pas satisfaisante.

    7 semaines aprs laccident, le dispositif est retir de la bouche, locclusion est satisfaisante, mais une petite priode de rducation et de radaptation seront ncessaires pour lui permettre de refermer la bouche correctement. La radiographie intra-orale dmontre une cicatrisation correcte.

    Une attelle inter-maxillaire est mise en place permettant de soulager rapidement lanimal par suppression de frottements entre les os. Le retrait de la collerette et du cerclage ont permis de gagner encore en confort! Et a se voit rapidement!

  • Les limites et les inconvnients existent comme dans toutes les techniques; la principale limite est quil faut quil y ait encore des dents et suffisamment solides pour sappuyer dessus, ce qui nest pas toujours le cas sur les traumatismes svres ou sur les animaux atteints de parodontite. Une autre limite est quen principe il faudrait avoir suffisamment de masse dentaire des 2 cts du trait de la fracture, pour faire le pont entre les deux. Cest pour cela que cette technique est surtout indique pour toutes les fractures en avant (rostralement) des molaires.

    Malgr ceci, certaines fractures comme les fractures pathologiques de la mandibule sur des chiens de trs petite taille, atteints de parodontite sont des dfis difficiles relever. La petite taille de la bouche, la petite surface de collage dentaire et surtout un os mandibulaire infect avec une racine dentaire de la carnassire qui descend trs bas et entretient linfection sont des difficults considrables.

    Comme chez ce Shitzu qui, suite une petite bagarre est revenu avec la bouche de travers. La fracture a eu lieu juste en avant de la racine mdiale de la carnassire infrieure droite.La racine infecte aurait empch la bonne cicatrisation osseuse et a t retire aprs la section de la dent. Un maximum de couronne a t conserv afin davoir le plus de surface possible pour lancrage de lattelle sur sa partie postrieure. Afin de ne pas provoquer un abcs dentaire sur la racine restante, une traitement endocanalaire conventionnel a t effectu.

    Une attelle en inox/composite/rsine a t confectionn sur place stabilisant la fracture qui 2 mois prsentait une consolidation radiologique suffisante, avec un cal osseux. Le retrait de la prothse a t effectu en mme temps que la radiographie de contrle. Locclusion sur ce cas prcis ne posait pas de problme, car une malocclusion existait au dpart (prognathisme infrieur) et on la retrouv en fin de traitement.

  • Mais certains traumas ne permettent pas une reconstruction complte si facilement, car la destruction tissulaire est trop importante ou que les soins apporter risquent dtre sans commune mesure par rapport au bnfice.

    Cest le cas de ce chien qui sest pris le bord de la porte un peu violemment et qui manque apparement 1 dent (le coin ou la 3me incisive suprieure) et le croc semble dplace vers le haut (flche azure)?

    Mais, en regardant un peu mieux, la place du croc, il y a une pointe de dent qui dpasse (flche jaune)?

    En effet, le croc a t repouss dans les sinus et le coin dans los alvolaire . Son extraction est le meilleur choix, car mme si une remise en place, avec stabilisation par attelle est envisageable, la vascularisation de ces dents a t endommage irrmdiablement et e l les ncessiteraient chacune un traitement endo-canalaire (dvitalisation) en plus, lors du retrait de la prothse. Le choix du propritaire que nous approuvons entirement, tait daller au plus simple et moins couteux .

    Le lambeau mucco-priost est referm laide des points simples, rsorbables et il ny a eu aucune suite dfavorable.

  • PARTICULARITE DE LA TRAUMATOLOGIE DU CHAT:

    Les chats qui ont accs lextrieur sont souvent victimes de diffrents accidents: chutes, bagarres, accidents de la voie public

    Les traumas de la zone maxillo-faciale sont donc frquents et ncessitent une prise en charge globale du patient, car une ranimation mdico-chirurgicale doit tre au pralable mise en place, dans la plupart des cas.

    Outre les fractures des os du crne (mandibules, maxillaires) les lsions des tissus mous et des dents sont observes. Parfois, elles peuvent ncessiter plusieurs anesthsies et interventions chirurgicales, voir la mise en place de sondes pour arriver nourrir le patient, en attendant quil soit en mesure de se r-alimenter correctement et de faon autonome.

    F r a c t u r e mandibulaire s u i t e u n accident de la voie publique, complique par u n e p l a i e ncrotique de la langue, plaie de la babine et une fracture du croc. Dans un premier temps, la plaie de la l a n g u e e s t p a r e , p u i s

    suture, ainsi que la plaie de la babine. Ensuite, une attelle interdentaire base de composite et rsine est confectionne pour stabiliser la fracture.

    Attelle interdentaire stabilisant la mandibule droite et les canines.

  • 3 semaines aprs, le chat est nettement plus en forme (mange seul et a un comportement normal), les plaies des lvres et des babines sont compltement cicatrises et la prothse est toujours en place et bien tolre. Elle sera retire 2 semaines plus tard, aprs un contrle radiographique. A cette occasion, le croc cass sera aussi pris en charge.

    FRACTURES DES MACHOIRES/

    Comme vu ci-dessus, une des technique de rparation des fractures des mchoires

Recommended

View more >